Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

27/03/20 : Confinement prolongé jusqu'au 15 avril annonce Edouard Philippe: "Avec l'accord du président de la République, j'annonce aujourd'hui le renouvellement de la période de confinement pour deux semaines supplémentaires à compter de mardi prochain"

27/03/20 : En raison de l’accueil prévu ce week-end de 6 patients des hôpitaux du Grand Est au service de réanimation du Centre Hospitalier de Bayonne, le niveau 1 du plan blanc système de santé pour répondre aux situations sanitaires exceptionnelles a été déclenché

26/03/20 : Charente-Maritime : A Rochefort, le marché reste ouvert les mardi et samedi (fermeture les jeudis), avec les conditions de sécurité sanitaire renforcées et un nombre maximum de personnes : 100 avenue De Gaulle et 40 sous la Halle.

26/03/20 : Michel Hidalgo qui fut pendant neuf ans l'entraîneur de l'équipe de France de football des Platini, Giresse et Tigana vainqueurs du championnat d'Europe de 1984 et un familier de la Gironde est décédé à l'âge de 87 ans

26/03/20 : Covid-19. Compte-tenu des incertitudes liées au confinement sanitaire, les organisateurs de Forexpo ont décidé de reporter la 26ème édition du salon européen de la sylviculture et de l'exploitation forestière au 16, 17 et 18 juin 2021 à Mimizan (40).

26/03/20 : E.Macron annonce une prime exceptionnelle pour les soignants. La crise passée "un plan massif d'investissement pour l'hôpital". Une opération Résilience de l'armée lancée en soutien aux populations et aux services publics en métropole et en Outre-mer

25/03/20 : La Rochelle : suite à une dérogation préfectorale, le Marché central se tiendra le mercredi et le samedi matin, dans la halle intérieure (pas de marché extérieur). Idem pour le marché de La Pallice le dimanche matin.

25/03/20 : Dès aujourd'hui 7 psychologues de la Ville de St-Médard-en-Jalles (33) proposent des permanences téléphoniques gratuites aux familles fragilisées ou en difficulté psychologique face au confinement. Du lundi au vendredi de 13h à 18h: 06 32 59 53 82

25/03/20 : En Nouvelle-Aquitaine, plus de 170 entreprises ont fait une promesse de dons qui devrait permettre de redistribuer plus de 300 000 masques. Pour autant, l'appel au don de masques lancé par l'ARS se poursuit.+ d'info

25/03/20 : Poitiers : Le maire demande la mise en place d'un couvre-feu sanitaire à la Préfecture de la Vienne pour renforcer les mesures prises contre le COVID- 19.

24/03/20 : Le conseil scientifique qui conseille l'exécutif préconisant six semaines de confinement celui-ci pourrait donc durer encore quatre semaines

24/03/20 : Charente-Maritime : les travaux liés aux changements de câbles se poursuivent sur l'île de Ré. La circulation sera mise en alternat mercredi matin et jeudi soir pour une opération de bétonnage et une installation du matériel pour la suite du chantier

24/03/20 : COVID-19 : L’épidémie poursuit sa progression dans notre région avec 65 nouveaux cas confirmés le 23 mars, ce qui porte le total à 656 cas confirmés recensés par l'ARS. 149 personnes sont hospitalisées dont 41 en réanimation et 13 décès.

24/03/20 : Agriculture : la FNSEA a appelé ce matin aux bonnes volontés pour aider les agriculteurs qui peinent à recruter de la main d'oeuvre en cette période de confinement. Une plateforme pour s'inscrire a été créée: desbraspourtonassiette.wizi.farm/

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 29/03/20 | Françis Gonzalez, le maire du Boucau (64) hospitalisé à Bayonne

    Lire

    Agé de 70 ans, et élu en 20014, le maire de Boucau, Francis Gonzalez a été hospitalisé samedi au Centre hospitalier de Bayonne en service de réanimation suite à des problèmes respiratoires. A nouveau en lice pour les élections municipales, il était arrivé en tête le 15 mars, en ballotage face à Dominique Lavigne et son ancienne adjointe, Marie-Ange Thebaud avec 41% des suffrages. Or, cette dernière, atteinte aussi du Covid 19 a été hospitalisée également une semaine avant de pouvoir regagner son domicile.

  • 28/03/20 | Gironde: hébergement d'urgence renforcé

    Lire

    Renforcement de l'hébergement d'urgence par l'Etat et les collectivités en particulier dans la perspective d'un retour du froid : 44 places ouvertes pour répondre aux besoins de personnes en grande difficulté signalées par le 115: 40 à Bordeaux et 4 à Libourne après 60 places ouvertes il y a une semaine dans l'auberge de jeunesse de Bordeaux ce qui porte à 104 le nombre de places ouvertes depuis la crise sanitaire; 1857 places d'hébergement d'urgence ainsi ouvertes en Gironde; 2 centres spécialisés de 72 places ont été ouverts cette semaine pour l'accueil éventuel de sans abris atteints du virus mais ne nécessitant pas hospitalisation

  • 27/03/20 | Plan d'urgence de l'Adie pour les travailleurs indépendants

    Lire

    L'Adie Nouvelle-Aquitaine a contacté les 5 500 entrepreneurs qu'elle accompagne en région pour leur expliquer les mesures d'aide mises en place par l'Etat mais aussi pour leur proposer les mesures d'urgence exceptionnelles qu'elle met en place. En clair : une procédure accélérée de report d'échéance et de rééchelonnement ; pour les entrepreneurs confrontés à des problèmes de trésorerie, l'association a également débloqué à l'échelle nationale une ligne d'1 million d'euros afin de financer un dispositif de crédit de trésorerie pour les situations d'urgence. L'association développe également une offre gratuite d'accompagnement digital.

  • 27/03/20 | Consignes coronavirus : pas de tri sélectif pour les mouchoirs, les masques et les gants !

    Lire

    Pour des raisons sanitaires, il est demandé aux particuliers de jeter les mouchoirs, masques et gants usagés dans un sac plastique dédié, résistant et disposant d’un système de fermeture fonctionnel. Ce sac doit être soigneusement refermé puis conservé 24 heures avant d’être placé dans le sac plastique pour ordures ménagères. En tout état de cause les mouchoirs, masques et gants usagés ne doivent jamais être triés avec les déchets recyclables.

  • 27/03/20 | La Sobéval de Boulazac (24) offre des masques aux personnels soignants

    Lire

    La Sobéval, à Boulazac Isle Manoire, a donné 2000 masques FFP2 pour la clinique Francheville. Ceux-ci ont été livrés mardi après midi par l’un des chefs d’atelier de l’entreprise. 2000 autres masques ont aussi été proposés au Centre Hospitalier de Périgueux ; les masques ont été remis à l’établissement jeudi, ainsi que des combinaisons jetables et des gants. Quelques masques FFP2 restent disponibles pour les soignants libéraux qui en auraient besoin.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Un budget de 446,3 M€ pour le Département de la Haute-Vienne largement consacré à la solidarité

20/02/2020 | Présidée par Jean-Caude Leblois, la séance plénière du Conseil départemental peut être suivie en direct sur www.haute-vienne.fr

Jean-Claude Leblois, président du Département de Haute-Vienne

En Haute-Vienne, le budget primitif du Département qui s’élève à 446,3 millions d’euros, en hausse de 2,6 %, est soumis au vote des conseillers départementaux en séance plénière. Quelques 354,9 millions sont affectés au fonctionnement (+1,2 %) et 91,4 millions aux investissements contre 84,4 millions l’an dernier, en progression de 8,3 %. Les élus vont délibérer sur cinquante dossiers dont un diagnostic sur la ressource en eau et la restructuration du Centre de la Mémoire d’Oradour-sur-Glane.

Le budget primitif du Conseil départemental de la Haute-Vienne, est soumis au vote des conseillers, aujourd’hui, au cours d’une séance plénière fleuve avec un montant de 446,3 millions d’euros contre 435,1 millions l’an dernier. Ce sera le dernier de la mandature, exécuté en totalité puisque les électeurs seront appelés aux urnes au printemps 2021. Les investissements sont en hausse de 8,3 % avec 91,4 M€, plus de 11 millions étant dédiés au syndicat mixte Dorsal chargé de déployer la fibre et à la création d’une nouvelle Société Publique Locale de tourisme accompagnée à hauteur de 1,9 M€.

Les dépenses de fonctionnement se limitent à la hausse maximale autorisée par l’Etat soit 1,2 %, une contrainte pas facile à appliquer. « Si nous le dépassons, nous sommes pénalisés par l’État qui nous retire le montant du dépassement des dotations argumente Jean-Claude Leblois, président du Département, nous n’avons donc pas intérêt à le dépasser afin de ne pas pénaliser les Haut-Viennois. C’est difficile à tenir car nous assumons toutes les dépenses sociales de l’État. » Le Département s’est également fixé comme ligne de conduite de limiter l’endettement de la collectivité avec un « remboursement maîtrisé » de la dette de 5 M€ par an pour un encours de 28,5 M€. Depuis 2017, la collectivité avait choisi de ne pas augmenter le taux de la taxe foncière sur les propriétés bâties mais l’État a supprimé cette recette fiscale qui sera désormais accordée aux communes pour compenser la taxe d’habitation. Le président Leblois dénonce la disparition de ce « levier fiscal » qui sera compensé par une recette de TVA dont le taux sera désormais calculé sur le foncier bâti de 2019. Il craint que la TVA, taxe indexée sur la consommation, ne baisse en cas de crise et impacte directement les plus démunis. « Cette taxe ne correspond pas aux politiques menées par un Département car cela veut dire que les personnes fragiles que nous accompagnons vont payer elles-même leur accompagnement, déplore-t-il, l’Association des Départements de France n’a pas été entendue par le Gouvernement. »

Aide aux communes et solidarité

Le budget primitif a été élaboré en tenant compte des quatre axes qui guident l’action de la collectivité, le premier étant le soutien aux communes et communautés de communes. Après une première rencontre avec les maires sortants pour connaître leurs projets, une seconde entrevue est prévue après les élections des 15 et 22 mars pour ajuster au plus près le budget qui sera dévolu aux aménagements et connexions numériques. Ainsi, vingt millions sont déjà provisionnés en contrats territoriaux départementaux.

Le second axe d’action qui concerne la solidarité pèse toujours aussi lourd dans le budget de fonctionnement puisqu’il en représente 84 %, hors dépenses de personnel, soit 236,4 M€ (+1,9%) pour aider les personnes âgées ou en situation de handicap, l’enfance et la famille, l’insertion professionnelle et les 9 000 bénéficiaires du RSA. « La dépense du RSA risque d’être plus importante avec la révision de l’assurance chômage qui va précipiter plus de personnes au RSA prédit-il, nous l’avons déjà anticipée avec une aide en hausse de 2 M€ ce qui est énorme .» Quelques 42,3 M€ devraient être versés pour l’enfance et la famille (+3%) et 120 M€ aux bénéficiaires de l’Allocation Individuelle de Solidarité (AIS), de l’Aide Personnalisée d’Autonomie (APA) et de la Prestation de Compensation du Handicap (PCH). « Quelques 55 % du montant total de ces trois aides n’est pas compensé par l’État » fait-il remarquer.

Gérer la ressource en eau

Le changement climatique est également au coeur des préoccupations de la majorité avec une convention signée, l’été dernier pour trois ans, avec l’Agence de l’eau Loire-Bretagne afin d’établir un diagnostic départemental de la ressource en eau. Les épisodes caniculaires et l’absence de pluie durant trois mois, l’été dernier, interpellent les élus. « Nous avons une richesse mais nous devons la préserver pour nos habitants et ceux de l’aval. Le traitement de l’eau coûte cher, est-il alors judicieux de l’utiliser pour laver sa voiture ? s’interroge-t-il. Nous devons prendre en compte les gros besoins des agriculteurs et de l’industrie. » Cette étude fera le point sur la gestion qualitative et quantitative de cette ressource afin de définir des actions prioritaires à mener pour gérer la ressource en eau potable dans le but d’évaluer l’évolution des usages à venir.

Des travaux programmés

Le quatrième axe de travail concerne les services publics de proximité avec un effort particulier pour les 34 collèges de Haute-Vienne, mais aussi la création d’une piste d’athlétisme couverte de 200 m, la fin des travaux aux Archives départementales, à l’espace culturel Jules-Noriac et au Centre départemental de l’enfance et de la famille qui ouvrira en septembre. Des travaux sont également prévus dans les Maisons du Département. Une passerelle est en construction au lac de Saint-Pardoux entre les sites de Chabannes et Santrop et une Maison Haute-Vienne Développement sera créée pour regrouper ses partenaires à savoir le CAUE, le SYDED, l’ADIL et l’ATEC.

Autre chantier envisagé au Centre de la Mémoire d’Oradour-sur-Glane, site le plus visité de Haute-Vienne, où la scénographie sera actualisée sur ce site ouvert en 1999. Des travaux seront entrepris pour améliorer la gestion des flux de visiteurs et rénover les équipements techniques vieillissants. Ce chantier estimé à 10 M€ nécessitera une fermeture en 2022 avec, néanmoins, une exposition présentée hors les murs.

Enfin, pour répondre en partie aux revendications des pompiers, le département a créé 4,5 équivalents temps plein mais la prime de feu des professionnels ne peut être augmenté, l’Etat devrait en assurer sa possible hausse. Le budget de fonctionnement du Service Départemental d’Incendie et de Secours s‘élèvera à 24,68 M€ cette année (+1,1%). La collectivité financera en totalité la restructuration du centre de secours Martial-Mitout et la construction d’un centre au sud de Limoges, le tout pour un montant de 8,8 millions.

Corinne Mérigaud
Par Corinne Mérigaud

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2861
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !
Jean Luc Gleyze, président du département de la Gironde Politique | 26/03/2020

Gironde: Jean-Luc Gleyze, le président du Département demande aux citoyens une mobilisation collective pour "résister" au Covid-19

Fronton de la mairie de Saint-Macaire, en Gironde Politique | 18/03/2020

MAJ DU 20/03/20 - 30 000 conseils municipaux s'apprêtent malgré tout à élire leur maire (ou pas)

Macron 16 mars 2020 Politique | 16/03/2020

Coronavirus : l'essentiel des annonces

Mairie Agen Politique | 16/03/2020

1er tour en Lot-et-Garonne : Jean Dionis réélu haut la main à Agen, Patrick Cassany et Daniel Benquet en ballotage défavorable à Villeneuve/Lot et Marmande

municipales Gironde Politique | 16/03/2020

Municipales en Gironde : Bordeaux divisée, premier bilan contrasté et forte abstention

illustration élections municipales Politique | 16/03/2020

Pyrénées-Atlantiques : Du suspens et des surprises à l'issue du premier tour des municipales

La Rochelle Politique | 16/03/2020

Charente-Maritime : vers une triangulaire ou un duel serré à La Rochelle

Carte électorale Politique | 16/03/2020

Angoulême reste à droite, 2nd tour serré ailleurs

aaaa Politique | 16/03/2020

Municipales dans la Vienne. Une triangulaire à Poitiers et Abelin élu dès le 1er tour

Election à Limoges Politique | 16/03/2020

L’abstention grand vainqueur en Haute-Vienne avec 57,27%

Politique | 16/03/2020

Landes : Dax repasse à droite, Dayot rempile à Mont-de-Marsan

Jean-Mars Soubeste lors de son dernier meeting la semaine du 10 mars Politique | 14/03/2020

Municipales : à La Rochelle, EELV a son candidat

Dans la Vienne, 302 555 électeurs sont appelés aux urnes ce dimanche 15 mars pour le premier tour des élections municipales Politique | 12/03/2020

Municipales dans la Vienne, entre stabilité et renouvellement

Réunion publique à Saint-Savin de Blaye Politique | 11/03/2020

Saint-Savin de Blaye: Des municipales au goût de laboratoire pour le RN

A la retenue de Beaune-les-mines, au nord de Limoges, des travaux chiffrés à un demi million d’euro vont être entrepris cette année. Politique | 11/03/2020

Limoges Métropole va engager une étude sur un tarif unique de l’eau