Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/10/20 : Dominique Bussereau président du département de Charente-Maritime et de l'ADF vient d'annoncer que le Congrès des Départements de France qui devait avoir lieu lieu les 5 et 6 novembre à La Rochelle est ajourné compte tenu de la situation sanitaire

24/10/20 : En raison du couvre-feu, la maire de Biarritz, Maïder Arosteguy a décidé d'instituer un stationnement de la ville gratuit en surface dès 18 heures, afin d'inciter les clients des restaurants de venir plus tôt dans ces établissements de la ville.

22/10/20 : Ce 22 octobre Jean Castex a annoncé 38 nouveaux départements et une collectivité d’Outre-mer la Polynésie soumis au couvre-feu de 21h à 6h dès demain soir. En Nouvelle-Aquitaine, Haute-Vienne et Pyrénées-Atlantiques sont concernés.

22/10/20 : Le Pôle Expérimental Métiers d’Art du Périgord-Limousin organise un marché des métiers d’art en plein air, sur la Place Alfred Agard à Nontron, le samedi 24 octobre de 10h à 18h, en remplacement du Salon de la Rue des métiers d'art, qui est annulé.

22/10/20 : La Rochelle : Michel Carmona, adjoint au maire depuis 2014, est décédé dimanche. Ses obsèques auront lieu vendredi à 15h30 au crématorium de Mireuil.

22/10/20 : Charente-Maritime : en plus d'une obligation de porter le masque dans 52 commune du département, le préfet de Charente-Maritime a pris un arrêté interdisant les buvettes et certaines restaurations dans les établissements sportifs.

21/10/20 : Le Conseil scientifique Covid 19 a dans un communiqué rendu public l'avis favorable donné au gouvernement le 19 octobre pour la prorogation du régime transitoire de l'urgence sanitaire jusqu'au 16 février et son prolongement jusqu'au 1° avril 2021.

21/10/20 : La Cour de Cassation a rejeté ce mercredi le pourvoi de Monsanto dans le dossier l'opposant à un agriculteur charentais. La justice avait tranché en faveur de l'agriculteur en 2012, puis en appel en 2015.

21/10/20 : L’agglo Pau Béarn Pyrénées met en garde contre des individus se faisant passer pour des agents de collecte des déchets auprès des particuliers pour vendre des calendriers 2021. En effet tout démarchage de ce type est interdit de la part de ses agents.

20/10/20 : Le Maire de Lormont, Jean Touzeau, et l'équipe municipale, invitent la population, ce mercredi 21 octobre à 12h, à s'associer à leurs côtés à l'hommage national rendu à Samuel Paty, professeur d'histoire-géographie victime du terrorisme.

20/10/20 : Municipales :A Saint Astier, en Dordogne, l'élection municipale, remportée par la maire sortante Elisabeth Marty (DVD) avec 17 voix d’avance, a été annulée ce mardi 20 octobre par le tribunal administratif de Bordeaux.

18/10/20 : Périgueux : Près d'un millier de personnes se sont rassemblées devant l'arbre de la liberté cet après-midi en hommage à Samuel Paty enseignant assassiné à Conflans-Sainte-Honorine, pour défendre la liberté d'expression et dire non à la terreur.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/10/20 | Bayonne : Un plan de formation pour les salariés de Staero

    Lire

    L’entreprise de mécanique de précision spécialisée dans l’usinage de pièces mécaniques et le montage de petits sous-ensembles, Staero, va mettre en œuvre des formation à la fois technique pour les opérateurs, mais dans le domaine de l’organisation industrielle et du management dans le cadre du plan de compétences 2020-2021. Ces formations vont avoir lieu avec le soutien de la Région Nouvelle-Aquitaine qui vient de leur attribuer une aide de 15 602,24 euros.

  • 26/10/20 | Benoît Biteau insatisfait par la nouvelle politique agricole commune

    Lire

    Pour l'Eurodéputé Benoît Biteau, "cette nouvelle PAC est une erreur historique". Votée en fin de semaine dernière, cette "PAC n'intègre même pas les objectifs du Green Deal", s'insurge Benoit Biteau, qui parle de greenwashing. "La Pac n'est pas contraignante pour atteindre nos objectifs climatiques et de biodiversité". Pour les Verts/ALE, "le combat continue, notamment pour la définition des stratégies "Biodiversité" et "de la ferme à la fourchette" ".

  • 26/10/20 | Talence : 4 entreprises associées autour de l'industrie du futur

    Lire

    Le projet Sabor 2 est une initiative du Cluster Digital Aquitaine pour fédérer les entreprises de la simulation numérique (ou Smart4D). Le projet implique la mise en place d'une plateforme de production collaborative orientée sur l'industrie du futur. Ainsi, Vitirover, ESI Group, LGM et Amvalor se sont associés dans Sabor 2, dont la vocation est de révolutionner l'industrie avec des solutions innovantes comme par exemple la maintenance par l'intelligence artificielle. Ce projet collaboratif est soutenu par la Nouvelle-Aquitaine à hauteur de 370 500 euros.

  • 26/10/20 | Covid-19 : Les CCI néo-aquitaines lauréates d'un prix européen

    Lire

    Les CCI de Nouvelle-Aquitaine et la Chambre d’économie Croate viennent d’obtenir le prix européen « Résilience » pour leur soutien pendant la crise sanitaire. Pour faire face au besoin du CHU de Poitiers en matière de sacs hydrosolubles permettant la manipulation du linge contaminée, le réseau Entreprise Europe via la CCI Limoges Haute-Vienne s’est mobilisée et a pu rapidement identifier grâce à la Chambre d'Economie Croate un fournisseur, Vuplast d.o.o., fabricant croate de produits plastiques qui a développé un sac innovant en plastique hydrosoluble.

  • 26/10/20 | De nouvelles mesures anti-covid en Charente-Maritime

    Lire

    Après avoir pris des arrêtés pour imposer le port du masque obligatoire dans 55 communes de Chatrente-Maritime, puis l'interdiction des buvettes et points de restauration temporaire (consommation debout incluse) dans les établissements sportifs, le préfet Nicolas Basselier a pris un arrêté vendredi pour imposer un cahier de rappel dans les restaurants de la Charente-Maritime à partir du samedi 24 octobre 2020. Ces cahiers sont détruits sous 15 jours si aucun cas de Covid n'est signalé.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Un budget en hausse pour le Département de la Dordogne

31/01/2019 | A quelques jours du vote du budget primitif du conseil départemental de la Dordogne, Germinal Peiro a annoncé que les impôts foncier ne vont pas augmenter.

Le chantier du très haut débit est le chantier prioritaire du département de la Dordogne

Hier, le président du conseil départemental de la Dordogne, Germinal Peiro a fait le point des principaux dossiers qui seront présentés lors de la session consacrée au budget primitif, du 4 au 8 février. Le budget s'établira à 510 millions d'euros, en progression de 2,7 % par rapport à l'an dernier. Les investissements pour moderniser le Périgord seront accrus avec une enveloppe de 65 millions, en hausse significative de 5,4 millions d'euros. Le chantier du très haut débit, les collèges et les routes font partie des chantiers prioritaires. Parmi les annonces, il n'y aura pas de hausse des impôts.

Lors de sa présentation à la presse du budget primitif 2019, Germinal Peiro, président du Conseil départemental de la Dordogne, est longuement revenu sur le contexte national marqué par les gilets jaunes, et sur la situation de la Dordogne qui enregistre un vieillissement de la population et bon nombre de périgourdins vivant avec de faibles revenus et de petites retraites. Le département entend mener une politique pour favoriser l'attractivité du territoire départemental. Le budget primitif, qui sera débattu par les conseillers départementaux entre le 4 et 8 février, s'élèvera à 510 milions d'euros, soit une hausse de 2,7 % par rapport à l'exercice précédent. 
Cette exercice sera marqué au niveau national par la création d'un fonds de péréquation à hauteur de 250 milliions, faisant appel à la solidarité entre les départements. Selon les premières prévisions, le Département de la Dordogne devrait bénéficier d'une recette de 7,47 millions d'euros pour un prélèvement d'un million. Le programme d'investissement a donc été revu à la hausse avec une enveloppe de 65 millions d'euros. Ce sera une première dans la mandature, la fiscalité sur le foncier bâti n'augmentera pas. "Pour les Périgourdins, les charges incompressibles n'ont fait qu'augmenter ces dernières années dont les impôts. Il fallait faire en sorte que nous l'allégions, surtout dans le contexte de demande de hausse de pouvoir d'achat exprimée par bon nombre de nos concitoyens," souligne Germinal Peiro. Ce choix pourrait être reconduit si l'Etat ne contraint pas la collectivité à une reprise financière qui serait liée à la forte croissance des dépenses sociales difficilement maîtrisables. Les dépenses sociales poursuivent leur progression, en raison de la croissance continue des aides aux personnes âgées, aux bénéficiaires du RSA et de l'aide sociale à l'enfance avec aujourd'hui, 1000 mineurs placés sur la responsabilité du Département. Les dépenses sociales atteignent 242, 07 millions. "Depuis 2015, les recettes compensatoires que doit nous verser l'Etat n'ont pas progresser. Dans le même temps, on nous demande de ne pas dépasser le seuil d'1,2 % d'augmentation sur notre budget de fonctionnement sous peine de pénalité financière. C'est un non sens," s'insurge Germinal Peiro. La masses salariale qui s'élève à 95 millions d'euros est gelée, notamment en raison de départs à la retraite non remplacés et d'une douzaine d'agents affectés aux transports scolaires transférés au conseil régional. 

Le Très haut débit 

 Au cours de cette présentation, Germinal Peiro a réaffirmé que le chantier du très haut débit était la priorité de la mandature. Il bénéficie d'un plan d'investissement  de 165 millions d'euros sur la première phase qui sera achevée en 2021. Le déploiement de la fibre optique va encore se voir attribuer une enveloppe de 5 millions en 2019, et ainsi de suite jusqu'en 2021. Sur la phase 1, l'état a participé à hauteur de 56 millions d'euros.  "En 2021, on aura emmené la fibre dans tous les coeurs de bourgs et en limite de propriété pour 60 % des Périgourdins. C'est un chantier majeur pour le développement de la Dordogne. Aujourd'hui, on travaille sur la deuxième phase, qui devait s'étaler initialement sur huit ans. On a convenu qu'au sein du syndicat Périgord numérique, de faire en quatre ans ce qu'on devait faire en huit ans, pour arriver en 2025 à la totalité de "desserte fibre" des habitations périgourdines. A partir de 2022, l'investissement de la collectivité sera de 10 millions par an, la Région est d'accord pour faire pareille et les EPCI participeront financièrement" détaille le président du Conseil départemental. Le réseau sera ensuite loué aux opérateurs de téléphonie et devrait permettre de rentrer dans ses fonds. La phase 2 et 3 représentent un budget de 270 millions d'euros dont 174 millions d'emprunt. 

Le maintien des 38 collèges

La volonté du conseil départemental  est de maintenir les 38 collèges de la Dordogne, et ce malgré la baisse démographique, notamment scolaire. Les travaux de modernisation et d'équipement seront poursuivis, notamment à Terrasson, La Force. Les travaux de restructuration du collège de Piégut-Pluviers, sont presque terminés. Au Bugue, le chantier du gymnase est en cours. L'équipement numérique sera également poursuivi dans les établissements avec notamment l'acquisition d'un millier d'ordinateurs. Germinal Peiro, a annoncé  qu'il comptait convertir les cantines des 35 collèges dont le département à la gestion au bio, avec dès le fin du premier semestre l'objectif du premier collège de France 100% bio. Ce devrait être celui de Belvès. "On travaille depuis deux ans à faire entrer le bio et le local dans nos collèges. Le département a embauché un cuisinier spécialiste, le cuisinier qui avait créé à Marsaneix la première cantine d'école 100% bio de France. On espère que dans le courant de cette année, le collège de Belvès sera 100% bio. On souhaitee montrer que c'est possible, financièrement, et que l'on peut dupliquer cette expérience", a expliqué Germinal Peiro. 

Les travaux routiers

Cette année, encore, les travaux routiers mobiliseront 38 % des crédits d'investissements :c'est 15 % de plus qu'en 2018. Si l'on y ajoute, les crédits d'entretien programmés sur le volet fonctionnement, ce sont au total 31,7 millions d'euros qui seront fléchés sur l'entretien et la modernisation des routes départementales. La fin des travaux de la déviation  de Nontron devrait intervenir d'ici la fin de l'année. Le chantier de la déviation de Sarlat, pourrait débuter.  Germinal Peiro espère toujours voir la reprise du chantier du contournement de Beynac, suite à la décision du Conseil d'Etat du 28 décembre. "Nous avons prévisionné des sommes pour Beynac, nous allons continuer comme prévu en espérant que le chantier reprenne. Si la décision du tribunal administratif intervient d'ici six mois, on peut espérer une inauguration  avant la fin 2020."Dans la présentation de ce budget primitif, il fut aussi question d'autres projets routiers : de la RN 21 et son passage à deux fois deux voies et du projet de barreau autoroutier entre Mussidan et Langon. Le président du Conseil départemental devrait directement interroger Élisabeth Borne, la ministre des Transports, dans le cadre de son déplacement en Dordogne, jeudi 31 janvier. C'est l'axe qui nous traverse en diagonale, et je voudrais savoir exactement la position de l'Etat. Cela fait 20 ans que j'entends parler de l'amélioration de la nationale 21, le département paye aujourd'hui 40% des travaux de cette route, je pense que c'est un axe primordial pour la Dordogne, donc je veux lui demander de nous dire si oui ou non l'Etat va faire oeuvre d'aménagement du territoire en doublant cet axe qui nous traverse" dit Germinal Peiro. "Des bruits de couloir laissent entendre que le projet fait son chemin au niveau de l’État,  mais le mieux est d’en avoir le cœur net."

 

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Denis Nidos-CD 24

Partager sur Facebook
Vu par vous
3871
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !
Léonore Moncond’huy a été élue maire de Poitiers le 28 juin 2020 avec 42,83% des suffrages exprimés. Après un peu plus de 100 jours, elle dresse un premier état des lieux. Politique | 19/10/2020

Grand entretien : Léonore Moncond'huy, maire de Poitiers "Il faut que l'on reprenne notre destin en main"

Noël Mamère, Maryse Combres, Nicolas Thierry et Léonore Moncond'huy Politique | 16/10/2020

Régionales 2021 : les écologistes entrent en campagne

Macron 16 mars 2020 Politique | 15/10/2020

Covid 19: Urgence sanitaire, Macron remonte en première ligne

Alain rousset, Lydia Héraud et Bernard Farges, président du CIVB Politique | 14/10/2020

La Région débloque 5 millions d’euros pour soutenir la relance de la filière viticole

Delphine Labails, maire de Périgueux Politique | 13/10/2020

Delphine Labails, maire de Périgueux "Nous avons des choses à construire avec Bordeaux, Limoges et Poitiers"

Yves d'Amécourt, conseiller régional  Nouvelle-Aquitaine Politique | 11/10/2020

Tribune libre - Yves d'Amécourt: Nouvelle-Aquitaine : s'appuyer sur les villes moyennes pour aménager le territoire

A Limoges, Frédérique Vidal, ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche, a visité deux laboratoires de l Institut de Recherche sur les Céramiques. Politique | 09/10/2020

A Limoges, Frédérique Vidal veut « conserver la chaîne de valeurs »

Frédérique Vidal a été accueillie à l'Université de Pau et des Pays de l'Adour par son Président Mohamed Amara Politique | 09/10/2020

Frédérique Vidal à Pau : Entre compassion et annonces pour le monde universitaire

La séance plénière du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine du 5octobre 2020 a vu l'adoption du Plan rebond Nouvelle-Aquitaine Politique | 06/10/2020

Conseil Régional : la campagne démarre à pas feutrés...

Jean-Luc Gleyze avant la séance plénière du 05 octobre Politique | 05/10/2020

Gironde : les dossiers de la plénière du Département du 05 octobre

Alain Rousset a visité le 2 octobre le site de maintenance du technicentre de Saintes Politique | 05/10/2020

Ferrocampus : une étape franchie vers la concrétisation

L'hémicycle régional à l'occasion de la plénière de décembre 2019 Politique | 02/10/2020

Rebond économique, hydrogène, éducation et numérique, la Région s'adapte et anticipe

Fabienne Buccio Politique | 01/10/2020

Nouvelle-Aquitaine : la préfète dessine les enjeux de la rentrée

Monique de Marco, sénatrice de la Gironde Politique | 30/09/2020

Interview: Monique de Marco, sénatrice de la Gironde : « les écologistes prennent de plus en plus de place »

Jean-Jacques Lasserre, président du Département des Pyrénées-Atlantiques a fait sa rentrée Politique | 30/09/2020

Pyrénées-Atlantiques : Pour Jean-Jacques Lasserre, une rentrée entre bilan et perspective de campagne