Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/11/20 | L'alimentation de proximité grandit en Ribéracois

    Lire

    Lors de la Commission permanente du 23 novembre, la Région a décidé de soutenir le projet porté par le Club d’entreprises du Pays Ribéracois « Bien manger en Ribéracois – Développement de pratiques alimentaires saines et locales » à hauteur de 64 581 euros. Ce projet vise à développer les partenariats économiques entre acteurs du système alimentaire local et avec pour objectifs de fédérer et dynamiser les initiatives en faveur de l’agriculture et l’alimentation de proximité notamment.

  • 30/11/20 | Jean Tavernier n'est plus

    Lire

    Cet humaniste était entré en politique sans l'avoir cherché par la grâce de Chaban en 1986 lors des élections régionales; deux ans plus tard il sera président du Conseil régional poste qu'il occupera jusqu'en 1992. Jean Tavernier figure de la médecine hospitalière bordelaise s'en est allé à l'âge de 92 ans. Alain Rousset lui rend hommage :"Il a laissé au Conseil régional le souvenir d'un homme de coopération et d'écoute. Dans le prolongement de l'adhésion de l'Espagne à la CEE, Jean Tavernier s'était particulièrement impliqué dans la coopération entre régions transfrontalières. qui donneront naissance à des partenariats institutionnels au long cours ..."

  • 30/11/20 | Les Chemins de l’Art Rupestre Préhistorique a un nouveau président

    Lire

    A l’occasion du renouvellement du Bureau Directeur de l’association ; principal réseau de tourisme archéologique du continent, Germinal Peiro, président du Conseil Départemental de la Dordogne, a été élu Président de l’Association pour la période 2020-2024. Initiée en 2010 en tant que projet d’initiative européenne de promotion, du patrimoine, de la culture et du tourisme, l’Association est une association internationale qui compte 151 sites d’art rupestres et près de 41 institutions dans tout le continent européen.

  • 30/11/20 | Travaux d’urgence sur les lignes Brive-Ussel et Périgueux-Brive

    Lire

    Afin de sauvegarder le réseau néo-aquitain, le Conseil régional s’est engagé en faveur d’un Plan Directeur d’investissements du réseau ferroviaire. Compte-tenu de l’état très dégradé des lignes régionales, des travaux d’urgence vont être menés sur 6 axes en 2021 parmi lesquels Brive-Ussel et Périgueux-Brive. La Région va prendre en charge 3 930 000 euros.

  • 30/11/20 | Lacs médocains: Début du programme global de restauration

    Lire

    Le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a voté une subvention de 184 000€ au Syndicat intercommunal d’aménagement des eaux du bassin versant des étangs du littoral girondin. En effet, les deux grands lacs médocains et le bassin d’Arcachon sont des écosystèmes qui apportent beaucoup à l’activité économique et touristique. Seulement, ils sont soumis à des risques de dégradation de l’eau. C’est donc dans un but de restauration et préservation que le programme global des restauration des zones humides et des lacs médocains est mis en oeuvre.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Le budget du Département de la Dordogne s'élève à 498 millions d'euros

04/02/2018 | A partir de lundi, le conseil départemental de la Dordogne se réunira pour adopter son budget. Celui ci sera de 498 millions d'euros, en légère diminution.

Le débat sur le budget  a lieu du 5 au 9 février au conseil départemental de la Dordogne

Les conseillers départementaux de la Dordogne adopteront, le 9 février, un budget prévisionnel de 498 millions, en légère baisse. Germinal Peiro a annoncé jeudi face à la presse, le maintien des investissements à hauteur de 54 millions d'euros avec notamment la poursuite du chantier de la fibre optique et des investissements sur les routes et les collèges. Il demande également un nouvel effort aux Périgourdins, avec une nouvelle hausse de la taxe sur le foncier bâti, limitée à 1,5 % , après deux hausses consécutives de 4,5 %.

Le budget  2018 du Département de la Dordogne, qui sera débattu la semaine prochaine, passe sous le seuil des 500 millions d'euros. Il s'élève à 498 millions d'euros en légère baisse. Malgré les contraintes, Germinal Peiro, en présentant jeudi les principaux dossiers à la presse, l'a qualifié de "bon budget." Pourtant, après deux années de hausse consécutives de la taxe sur le foncier bâti à hauteur de 4,5 %, le président de la collectivité va demander un nouvel effort aux Périgourdins. "Pas d'autre choix estime ce dernier. Il sera moins important en 2018, une hausse de 1,5 % est envisagée. "On peut ne pas augmenter les impôts pendant cinq ou dix ans mais après on se retrouve avec une ardoise. Je préfère augmenter les impôts d'une façon raisonnable sur le long terme et emprunter moins pour rétablir nos finances. Nous avons des impôts à payer nous aussi, des charges de carburant, d'assurances qui ne diminuent pas. La contribution des Périgiourdins en matière de recettes fiscales s'élève à 110 millions d'euros, nous leur rendons 234 millions en aides sociales", explique Germinal Peiro.
Les dépenses sociales pèsent très lourd sur les finances de la collectivité : elles enregistrent une hausse de 13 millions : + 4 millions sur l'APA et 6 millions pour l'aide sociale à l'enfance. Germinal Peiro estime que l'Etat ne prend pas ses responsabilités : "L'Etat nous demande de prendre en charge ce qui relève de la solidarité nationale. Il y a aussi le nombre de mineurs isolés, qui continue de progresser. L'Etat réclame aux collectivités de ne pas dépasser une augmentation de 1,2 % sur les dépenses de fonctionnement sous réserve de sanction financière. Nous ne sommes pas contre, mais nous demandons que les aides sociales soient exclues de ce calcul." Il rappelle que l'Association des départements de France ne souhaite pas contractualiser avec l'Etat sur ces bases.  

54 millions d'investissement

Le recours à l'emprunt va être réduit, de l'ordre de 500 000 euros par an. Au chapitre des investissements, ils sont maintenus à hauteur de 54 millions. En 2018, le Département va investir 4,5 millions pour la fibre optique, le plus gros chantier de la mandature avec 165 millions d'euros investis.  L'objectif est que tous les coeurs de bourgs soient fibrés, pari audacieux, il en reste 150 à fibrer dont 66 en Bergeracois. Le Département prend acte de l'engagement du gouvernement d'en finir avec les zones blanches d'ici 2022. Le territoire de la Dordogne est particulièrement touché par des soucis de couverture de téléphonie mobile. Le conseil départemental va poursuivre les chantiers routiers et va engager 21 millions d'euros. Les travaux de la déviation de Mussidan et de Nontron vont se poursuivre : celle de Nontron devrait être achevée début 2019. L'étude sur la troisième tranche  de la rocade de Sarlat va être lancée. Sur le tronçon Bergerac Lalinde, le dossier va être repris à zéro, car la déclaration d'utiiité publique a été invalidée. Le conseil départemental va interpeller les parlementaires sur le projet de contournement Est de Périgueux. Périgueux est la seule préfecture de Nouvelle Aquitaine à avoir un contournement inachevé. Concernant le contournement de Beynac, qui vient d'obtenir le feu vert de la préfète de la Dordogne, la collectivité va consacrer 8 millions en 2018. Les travaux devraient débuter dans les prochaines semaines.

Le Département poursuit ses investissements sur les collèges. "Nous sommes dans un contexte de baisse de démographie scolaire depuis plusieurs années. 650 élèves de moins sont annoncés à la rentrée 2018. C'est un gros point d'inquiétude.  Nous avons de petits collèges à moins de 200 élèves.  Je ne crois pas à la fermeture de collèges mais je milite pour une mutualisation des équipements entre certaines écoles primaires qui pourraient rejoindre les collèges. Certaines écoles vont disparaître, c'est certain. Nous avons dans une même commune des collèges où il y a des classes vides  et des écoles primaires qui ont besoin de gros travaux. 5 millions seront consacrés aux collèges. Le plus gros chantier concerne celui de Piégut Pluviers. Toujours au chapitre éducation, le Département participera financièrement à la rénovation du site universitaire de Périgueux à hauteur de 850 000 euros sur un chantier évalué à 6,7 millions d'euros. 

Le vote de ce budget primitif  aura lieu vendredi 9 février au conseil départemental.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Denis Nidos CD 24

Partager sur Facebook
Vu par vous
29473
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !