Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/01/21 : Au 16 janvier, 34 689 vaccinations ont été réalisées en Nouvelle-Aquitaine, la plaçant parmi les régions ayant le plus vacciné. L’objectif national de 1 million de vaccinations à fin janvier, se traduit par un objectif régional de 100 000 vaccinations.

11/01/21 : Le 18/01 à 18h le MEF 33, le Centre Europe Direct Bordeaux-Aquitaine et les Jeunes Européens Bordeaux organisent un webinaire le "Plan de Relance et budget européens: Où va l'Europe?" Commission et Parlement européens, et la Région seront représentés+ d'info

08/01/21 : Influenza aviaire - la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques annonce désormais 159 communes en zone réglementée en lien avec 2 foyers dans des élevages de palmipèdes à Baigts-de-Béarn et Préchacq-Navarrenx et 4 suspicions fortes à Arget, Lichos et Garlin

06/01/21 : 823kg de jouets et de livres ont été collectés par la Communauté d’Agglo de Pau et ses partenaires grâce à l’opération "Le père Noël fait de la récup’"! Elle se poursuit jusqu'au 17 janvier dans les déchetteries et points de dépôts.+ d'info

28/12/20 : Le 22 décembre, les communes de Tocane-Saint-Apre et Bergerac en Dordogne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boues en septembre 2020.

28/12/20 : Suite aux inondations et coulées de boues survenues dans les Landes en octobre dernier, les communes de Mimbaste, Bélus et Rivière-Saas-et-Gourby ont été reconnues le 22 décembre en état de catastrophe naturelle.

23/12/20 : Le préfet de la Charente-Maritime a validé la sortie de la communauté d'agglomération de La Rochelle du syndicat départemental Eau 17, à compter du 1er janvier 2021.

23/12/20 : 60 000 € ont été votés lors de la dernière commission permanente du Département des Deux-Sèvres en faveur de la recherche scientifique et l'innovation. Cette somme sera attribuée sous formes de bourses doctorales

23/12/20 : Le Conseil communal des jeunes de Poitiers a organisé mi-décembre, une collecte de produits de puériculture dans les collèges. Plus de 150 produits (couches, lait, produits d’hygiène…) ont ainsi été remis au restos du Coeur et au Secours Populaire

19/12/20 : Le Biarrot Jacques Lajuncomme-Hirigoyen, 64 ans, est le nouveau président de la Fédération française de surf. Il succède à Jean-Luc Arassus, élu en 2005 . Il sera le président qui inaugurera l'entrée du surf à Tokio, mais aussi aux JO 2024 à Teahupoo.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/01/21 | L'UIMM Adour organise une semaine de l'apprentissage dans l'industrie

    Lire

    Du 25 au 30 janvier, les pôles formations de l'Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie ouvrent leurs portes du 25 au 30 janvier pour inviter à découvrir les métiers de l'industrie. L'UIMM Adour met ainsi ses métiers en valeur, alors même que l'État a lancé le programme 1 jeune 1 solution dans le cadre de France Relance pour aider les entreprises à recruter des apprentis. Au Pôle formation Adour, 580 apprentis ont choisi la filière industrie pour un taux d'insertion de 86%.

  • 19/01/21 | Cognac : la filière attend des arbitrages de l'Etat

    Lire

    Ils ne lâcheront rien! C'est en substance ce qu'on fait savoir au gouvernement les représentants de l'interprofession du cognac, le BNIC, suite aux dernières annonces. D'une part, ils réitèrent leur demande que l'Etat négocie pour obtenir la suspension immédiate des nouveaux droits de douanes américains sur les vins et spiritueux. D'autre part, ils seront attentifs au "détail" des aides annoncées le 14 janvier à destination de la filière, "impactée par la pandémie", et pas seulement.

  • 18/01/21 | 11 centres de vaccinations autorisés dans les Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Afin d'assurer le déploiement de la campagne de vaccination contre la COVID-19, les Pyrénées-Atlantiques comptent 11 centres de vaccination. Dans l’arrondissement de Pau sont concernées les communes de Pau, Lescar et Arzacq, dans l’arrondissement d’Oloron-Sainte-Marie: celles Mauléon et Arudy et dans l’arrondissement de Bayonne, celles de Bayonne, Biarritz, Anglet, Cambo-les-bains, Saint-Jean-Pied-de-Port et Saint-Jean-de-Luz. Réservations vaccinales, via le numéro vert national 0 800 009 110 ou sur les plateformes internet de Doctolib Vaccination, KelDoc de NEHS et Maiia et la plateforme nationale www.sante.fr,

  • 18/01/21 | Démarrage des vaccinations à La Rochelle

    Lire

    Plusieurs communes de l’Agglomération se sont portées volontaires pour accompagner les vaccinations en créant des centres grand public. Un premier sera ouvert du 18 au 22 janvier au centre municipal de vaccination de La Rochelle, 2 rue de l’Abreuvoir. A partir du 25 janvier, deux centres seront installés à l’Espace Encan à La Rochelle et à l’hippodrome de Châtelaillon-Plage, 9 rue des Sulkys. Les vaccinations seront assurées par les professionnels de santé du lundi au vendredi, sur rendez-vous.

  • 18/01/21 | Langues régionales : la Région épingle Jean-Michel Blanquer

    Lire

    Le 10 décembre, le ministre de l'Éducation Nationale affirmait que le système éducatif français "n'est pas hostile aux langues régionales". La Région Nouvelle-Aquitaine s'appuyant sur les chiffres du rectorat conteste : "La réforme des lycées a brutalement dévalorisé l'attractivité du basque et de l'occitan en option." Sur les rentrées 2019 et 2020, les effectifs en occitan ont fondu dans les académies de Bordeaux (-32%) et Limoges (-44%). Pour le basque la baisse est de 48%. Charline Claveau, élue en charge des langues régionales, appelle à ce qu'un amendement soit apporté à la réforme du baccalauréat "dès maintenant".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Un budget participatif girondin aux couleurs de la jeunesse

09/07/2020 | Le Département de la Gironde a lancé son budget participatif qui s'adresse à la jeunesse.

Budget participatif

Afin de mieux répondre aux enjeux environnementaux et sociaux, face à la mobilisation sans précédent de la jeunesse, et pour réagir à la crise sanitaire actuelle, le Département lance le premier budget participatif des Girondines et Girondins. 700 000 euros seront investis pour réaliser les projets des 11-30 ans qui agissent pour les solidarités et l'environnement dans le département de la Gironde. Ces projets seront étudiés par une commission mixte composée d’élus, d’agents et de citoyens.

Le budget participatif est un dispositif déjà mis en place depuis plusieurs années par des collectivités locales, notamment par beaucoup de mairies et par quelques départements. La Gironde, en revanche, est le premier département de France qui dédie un budget participatif intégralement à la jeunesse. C’est ce qui fait la singularité et la marque girondine. Jean-Luc Gleyze, président du Département de la Gironde, et Sébastien Saint-Pasteur, conseiller départemental, ont désigné par tirage au sort, les 20 Girondines et Girondins qui composent la commission mixte du premier budget participatif édition 2020. Plus de 80 citoyens ont candidaté pour intégrer la commission. « Nous proposons à des particuliers de déposer leurs idées, soit individuellement ou de façon collective, sur une plateforme numérique pour faire connaître les projets aux citoyens qui vont au final décider de ceux qui vont faire l’objet d’un financement et d’un accompagnement de la part de la collectivité », explique Sébastien Saint-Pasteur.

Education à la jeunesse, économie circulaire, tri de nos déchets, transition agricole, culture, sport : les thèmes de ce budget participatif sont variés. Son orientation vers la jeunesse a été liée à toutes les manifestations qui ont eu lieu pour le climat et traduit une volonté de donner la possibilité aux jeunes de s’exprimer. « Nous avons voulu être attentifs au fait que ce budget participatif soit le plus transparent possible, citoyen, avec une commission mixte tirée au sort pour construire un département plus résilient » ajoute Sébastien Saint-Pasteur. Déjà plus de 50 contributions ont été proposées sur la plateforme jeparticipe.gironde.fr. La clôture de dépôt des dossiers est arrêtée au 31 juillet 2020 prochain. Chaque porteur de projets, âgés de 11 à 30 ans, peut participer. Du 1er août au 31 octobre, une analyse sera opérée par les services du Département sur la faisabilité et sur la légalité des projets proposés. C’est à ce moment que la commission mixte va contrôler la cohérence des idées par rapport aux objectifs que le Département veut porter. Du 1er au 30 novembre, tous les Girondins pourront voter pour leurs projets préférés (5 maximum).

Budget participatif

Ouvrir le jeu démocratique au niveau départemental 

Cette commission mixte est composée de vingt citoyens, huit conseillères et conseillers départementaux  et dix agents, « car c’est important d’associer l’administration dans ce changement de paradigme », insiste Sébastien Saint-Pasteur. Le budget participatif, dans sa philosophie, est aussi une façon de redonner du pouvoir aux citoyens et de les attirer de nouveau vers des intérêts collectifs. « Le fait que cette commission mixte soit majoritairement composée de citoyens, contribue à assurer la transparence et la crédibilité de la démarche » explique t-il. 

Budget participatif

Julie Deniel a 22 ans, elle est étudiante et habite actuellement dans le centre de Bordeaux. Elle fait partie des 20 Girondines et Girondins qui composent la commission mixte du premier budget participatif édition 2020.  « A la base, j’ai étudié un peu le processus de création du budget car j’avais participé à un atelier où le département consultait les citoyens pour mettre en place le règlement, et réfléchir à ce que l’on devait appeler « un jeune », raconte Julie. Puis j’ai reçu un mail me tenant au courant du tirage au sort de la commission et j’ai été sélectionnée ». La curiosité de cette jeune femme l’a poussée à vouloir participer car le sujet social et environnemental est « incontournable » et car elle trouvait l’initiative de faire participer des citoyens, très intéressante. « Je trouve cela aussi passionnant de voir comment il est possible d’adapter des initiatives à l’échelle d’un territoire large avec des thématiques sur lesquelles je me sens très proche, et c’est important pour moi de m’investir dans ce dispositif », explique l’étudiante. 

Pourtant tournée vers l’initiative de la jeunesse, la commission mixte ne se compose pas majoritairement de jeunes, à la grande surprise de Julie Deniel. Le plus jeune citoyen participant a 21 ans tandis que le plus vieux en a plus de 60 ans. Ces citoyens qui ont été choisis ont fait une première réunion jeudi 2 juillet avec un temps de rencontre, un rappel du principe de ce budget participatif, et la composition de 4 groupes qui ont pu poser un premier regard sur les projets qui présentaient déjà un problème. « Certains projets ne relèvent pas de l’intérêt général par exemple », ajoute Julie. Un premier tri a alors été fait et les attentes ont pu être redéfinies à la suite de ce débat de la commission mixte. « Certains projets sur lesquels le Département doutait ont pu être repêchés par les citoyens à ce moment-là », raconte Julie, qui estime que certains projets sont bons mais perfectibles.

Margaux Brinet a 28 ans et est chargée d’administration pour une association qui créé des films participatifs. Pour elle, cette expérience citoyenne a été une opportunité à saisir et laisse présager une gestion politique positive au niveau du département. « Je trouve que chaque espace qui est donné au citoyen est bon à prendre donc j’ai voulu participer », raconte t-elle. « Ce qui m’a le plus attirée dans ce dispositif c’était son ampleur. J’ai connaissance des budgets participatifs pour les municipalités mais cette nouvelle ambition m’a véritablement plu. Cette commission mixte est selon moi un grand pas pour donner la voix aux citoyens. » C’est aussi un moyen pour les membres de cette commission de se nourrir personnellement des projets qui vont être présentés. « Cela permet, je pense, de voir où sont les priorités et les envies des jeunes quant aux problématiques actuelles », raconte Margaux. Dans les jours à venir, la commission soumettra au vote le plus de projets possibles et validera la liste définitive des projets soumis aux votes et la liste des projets lauréats à l’issue du vote. Un processus démocratique et participatif qui donne la voix à la jeunesse et ouvre le champ politique aux citoyens girondins. 

Lucile Bonnin
Par Lucile Bonnin

Crédit Photo : Département de la Gironde

Partager sur Facebook
Vu par vous
5992
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !
Florence Jardin, présidente de Grand Poitiers, a présenté ses voeux à la presse ce 18 janvier 2021 Politique | 19/01/2021

Florence Jardin (présidente de Grand Poitiers) : renforcer la proximité et la solidarité 

Jean-Jacques Lasserre, président du Département des Pyrénées-Atlantiques Politique | 18/01/2021

Pyrénées-Atlantiques : Jean-Jacques Lassserre veut continuer à "jouer efficace et juste" en 2021

Remise des clés de la voiture par Jean-Luc Gleyze à GEIQ Industrie Politique | 15/01/2021

La Gironde cède 13 véhicules aux associations d'insertion

Pierre Hurmic lors de sa cérémonie de vœux Politique | 15/01/2021

Bordeaux : en 2021, priorité au social et à l’emploi

L'emplacement de la future école de la XVI à Limoges Politique | 15/01/2021

À Limoges, la caserne Marceau vitrine pour Action Cœur de Ville

Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement lors de sa visite à Bordeaux Politique | 15/01/2021

Bordeaux : Gabriel Attal au chevet des étudiants

Alain Rousset, le président de la Région Nouvelle-Aquitaine a présenté ses voeux à la presse mardi 13 janvier Politique | 15/01/2021

"Travailler encore plus sur le monde d'après ", une nécessité pour Alain Rousset, Président de la Région Nouvelle-Aquitaine

Léonore Moncond'huy, maire de Poitiers, lors des voeux 2021 à la presse Politique | 14/01/2021

Léonore Moncond’huy, maire de Poitiers : « Je fais de la politique pour Poitiers et les Poitevins ».

Décrochage scolaire, un dispositif expérimental dans les Pyrénées-Atlantiques Politique | 12/01/2021

Décrochage scolaire : Un dispositif expérimental dans les Pyrénées-Atlantiques

François Bayrou a présenté ses voeux 2021 en visio conférence Politique | 09/01/2021

Pau: Les vœux 2021 « en résistance et en reconquête » de François Bayrou

L'Habitat à Pau Politique | 08/01/2021

Habitat: L'agglo de Pau poursuit et élargit son programme de renouvellement urbain

Jean-Luc Gleyze, président du Département de la Gironde Politique | 07/01/2021

« Jamais le Département de la Gironde n’aura autant investi qu’en 2021 », Jean-Luc Gleyze, président du Département de la Gironde

 Philippe Buisson président de la Communauté d'agglomération du Libournais Politique | 06/01/2021

Crise sanitaire, innovation, alimentation : les grands chantiers du Libournais pour 2021

Le Lot-et-Garonne, terre de projets Politique | 06/01/2021

Des vœux lot-et-garonnais sur fond de crise sanitaire

Le président du Département signe le contrat de la pose de la première pierre du collège Ginko Politique | 05/01/2021

Bordeaux : pose de la première pierre du collège Ginko