Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/20 : Forts orages attendus en cette fin de samedi 15 août et une partie de la nuit avec Gironde, Dordogne, Charente et Charente-Maritime, Vienne, Haute-Vienne et Deux-Sèvres en vigilance orange

14/08/20 : Charente-Maritime : après Saint-Denis d'Oléron, Le Château et Fouras, le préfet vient de prendre un arrêté pour imposer le port de masque sur l'île de Ré, à Saintes et à Saint-Georges d'Oléron.

13/08/20 : Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, va proposer au vote lors de la prochaine plénière, une aide de 30 000 euros pour la population libanaise.

13/08/20 : Depuis hier après-midi, la Gironde est repassée en vigilance jaune pour le risque feux de forêt. Les mesures de restrictions concernant la circulation des véhicules motorisés, les activités ludiques et sportives et les travaux forestiers sont levées.

12/08/20 : A compter de 18h, le département des Landes est placé en vigilance orange aux orages.

11/08/20 : Charente-Maritime : 2000, c'est le nombre de bottes de paille qui vont être disposées un peu partout dans le département sur le trajet du Tour de France. Une quarantaine d'agents de la collectivité sont déployés sur l'opération à partir d'aujourd'hui

11/08/20 : La ministre de l'Ecologie et de la transition écologique Barbara Pompili se rendra à Anglet, suite à l'incendie de la Forêt de Chiberta ce mercredi. Auparavant elle sera passée à Biarritz pour évoquer le ramassage des plastiques dans l'océan.

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/08/20 | Une passerelle pour les piétons et les vélos à Bordeaux

    Lire

    Dans le cadre du projet de mise à 2*3 voies de la rocade bordelaise, une passerelle assurant la continuité des cheminements piétons et cyclables vient d’être mise en service. Longue de 200 mètres, la passerelle franchit le lac de Bordeaux. Cet ouvrage de 5,5M d’euros s’inscrit dans la volonté de l’État et de Bordeaux Métropole, co-financeurs du projet, de promouvoir les circulations douces.

  • 15/08/20 | Covid-19 : Le préfet de la Corrèze rend le port du masque obligatoire

    Lire

    En raison de l’affluence touristique dans les communes de Collonges-la-Rouge et de Turenne, et des difficultés de respecter les règles de distanciation, le port du masque sera obligatoire tous les jours, jusqu’au 14 septembre, entre 10h00 et 20h00. La liste des lieux concernés par l’obligation de port du masque pourra être actualisée en fonction de l’évolution de la situation sanitaire. Les contrôles seront renforcés dans les prochains jours, et pourront donner lieu à une amende de 135 € en cas de non-respect de cette obligation.

  • 14/08/20 | Roselyne Bachelot au Prix Maison rouge de Biarritz

    Lire

    La ministre de la Culture Roselyne Bachelot sera présente ce vendredi soir à la remise du Prix Maison rouge à Biarritz, créé l'an dernier à l'initiative de Frédéric Beigbeder et Frédéric Schiffert. Les membres du jury, présidé par l'écrivain et scénariste Philippe Djian, d'Isabelle Carré à Diane Ducret, ont un point commun: leur passion du Pays Basque où la plupart résident, qu'ils veulent doter d'un prix littéraire. Depuis des années, la nouvelle ministre de la Culture a toujours inscrit Biarritz au programme de ses vacances estivales.

  • 14/08/20 | Le devoir de vacances de Bruno Lemaire au Pays basque

    Lire

    L'an dernier, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, depuis son maison de vacances de Saint-Pée-sur Nivelle au Pays basque avait visité deux entreprises à Ascain. Cette année, son devoir de vacances consistait à se rendre, ce jeudi matin au poste frontière de Biriatou à une dizaine de kilomètres pour aller à la rencontre des douaniers. Et confirmer aussi, en présence des caméras d'infos en continu le plan de relance qu'il présentera en fin du mois. Ce ministre en matière de com ne s'économise pas. Même pendant ses vacances.

  • 14/08/20 | Rendez-vous le 15 août à Lacanau pour célébrer la traditionnelle « Fête de la mer »

    Lire

    Au programme : recueillement et hommage aux disparus en mer lors d’une messe en plein-air en compagnie des familles, sauveteurs, pêcheurs et surfeurs, puis dépôt de gerbe de fleurs dans l’océan, sur fond sonore des bandas et autres groupes de musique. Une journée de commémoration, mais aussi de festivités grâce aux animations et concerts proposés par la station littorale de Lacanau. Rendez-vous samedi 15 août à 19h00 au large de la plage de Lacanau.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Un budget participatif girondin aux couleurs de la jeunesse

09/07/2020 | Le Département de la Gironde a lancé son budget participatif qui s'adresse à la jeunesse.

Budget participatif

Afin de mieux répondre aux enjeux environnementaux et sociaux, face à la mobilisation sans précédent de la jeunesse, et pour réagir à la crise sanitaire actuelle, le Département lance le premier budget participatif des Girondines et Girondins. 700 000 euros seront investis pour réaliser les projets des 11-30 ans qui agissent pour les solidarités et l'environnement dans le département de la Gironde. Ces projets seront étudiés par une commission mixte composée d’élus, d’agents et de citoyens.

Le budget participatif est un dispositif déjà mis en place depuis plusieurs années par des collectivités locales, notamment par beaucoup de mairies et par quelques départements. La Gironde, en revanche, est le premier département de France qui dédie un budget participatif intégralement à la jeunesse. C’est ce qui fait la singularité et la marque girondine. Jean-Luc Gleyze, président du Département de la Gironde, et Sébastien Saint-Pasteur, conseiller départemental, ont désigné par tirage au sort, les 20 Girondines et Girondins qui composent la commission mixte du premier budget participatif édition 2020. Plus de 80 citoyens ont candidaté pour intégrer la commission. « Nous proposons à des particuliers de déposer leurs idées, soit individuellement ou de façon collective, sur une plateforme numérique pour faire connaître les projets aux citoyens qui vont au final décider de ceux qui vont faire l’objet d’un financement et d’un accompagnement de la part de la collectivité », explique Sébastien Saint-Pasteur.

Education à la jeunesse, économie circulaire, tri de nos déchets, transition agricole, culture, sport : les thèmes de ce budget participatif sont variés. Son orientation vers la jeunesse a été liée à toutes les manifestations qui ont eu lieu pour le climat et traduit une volonté de donner la possibilité aux jeunes de s’exprimer. « Nous avons voulu être attentifs au fait que ce budget participatif soit le plus transparent possible, citoyen, avec une commission mixte tirée au sort pour construire un département plus résilient » ajoute Sébastien Saint-Pasteur. Déjà plus de 50 contributions ont été proposées sur la plateforme jeparticipe.gironde.fr. La clôture de dépôt des dossiers est arrêtée au 31 juillet 2020 prochain. Chaque porteur de projets, âgés de 11 à 30 ans, peut participer. Du 1er août au 31 octobre, une analyse sera opérée par les services du Département sur la faisabilité et sur la légalité des projets proposés. C’est à ce moment que la commission mixte va contrôler la cohérence des idées par rapport aux objectifs que le Département veut porter. Du 1er au 30 novembre, tous les Girondins pourront voter pour leurs projets préférés (5 maximum).

Budget participatif

Ouvrir le jeu démocratique au niveau départemental 

Cette commission mixte est composée de vingt citoyens, huit conseillères et conseillers départementaux  et dix agents, « car c’est important d’associer l’administration dans ce changement de paradigme », insiste Sébastien Saint-Pasteur. Le budget participatif, dans sa philosophie, est aussi une façon de redonner du pouvoir aux citoyens et de les attirer de nouveau vers des intérêts collectifs. « Le fait que cette commission mixte soit majoritairement composée de citoyens, contribue à assurer la transparence et la crédibilité de la démarche » explique t-il. 

Budget participatif

Julie Deniel a 22 ans, elle est étudiante et habite actuellement dans le centre de Bordeaux. Elle fait partie des 20 Girondines et Girondins qui composent la commission mixte du premier budget participatif édition 2020.  « A la base, j’ai étudié un peu le processus de création du budget car j’avais participé à un atelier où le département consultait les citoyens pour mettre en place le règlement, et réfléchir à ce que l’on devait appeler « un jeune », raconte Julie. Puis j’ai reçu un mail me tenant au courant du tirage au sort de la commission et j’ai été sélectionnée ». La curiosité de cette jeune femme l’a poussée à vouloir participer car le sujet social et environnemental est « incontournable » et car elle trouvait l’initiative de faire participer des citoyens, très intéressante. « Je trouve cela aussi passionnant de voir comment il est possible d’adapter des initiatives à l’échelle d’un territoire large avec des thématiques sur lesquelles je me sens très proche, et c’est important pour moi de m’investir dans ce dispositif », explique l’étudiante. 

Pourtant tournée vers l’initiative de la jeunesse, la commission mixte ne se compose pas majoritairement de jeunes, à la grande surprise de Julie Deniel. Le plus jeune citoyen participant a 21 ans tandis que le plus vieux en a plus de 60 ans. Ces citoyens qui ont été choisis ont fait une première réunion jeudi 2 juillet avec un temps de rencontre, un rappel du principe de ce budget participatif, et la composition de 4 groupes qui ont pu poser un premier regard sur les projets qui présentaient déjà un problème. « Certains projets ne relèvent pas de l’intérêt général par exemple », ajoute Julie. Un premier tri a alors été fait et les attentes ont pu être redéfinies à la suite de ce débat de la commission mixte. « Certains projets sur lesquels le Département doutait ont pu être repêchés par les citoyens à ce moment-là », raconte Julie, qui estime que certains projets sont bons mais perfectibles.

Margaux Brinet a 28 ans et est chargée d’administration pour une association qui créé des films participatifs. Pour elle, cette expérience citoyenne a été une opportunité à saisir et laisse présager une gestion politique positive au niveau du département. « Je trouve que chaque espace qui est donné au citoyen est bon à prendre donc j’ai voulu participer », raconte t-elle. « Ce qui m’a le plus attirée dans ce dispositif c’était son ampleur. J’ai connaissance des budgets participatifs pour les municipalités mais cette nouvelle ambition m’a véritablement plu. Cette commission mixte est selon moi un grand pas pour donner la voix aux citoyens. » C’est aussi un moyen pour les membres de cette commission de se nourrir personnellement des projets qui vont être présentés. « Cela permet, je pense, de voir où sont les priorités et les envies des jeunes quant aux problématiques actuelles », raconte Margaux. Dans les jours à venir, la commission soumettra au vote le plus de projets possibles et validera la liste définitive des projets soumis aux votes et la liste des projets lauréats à l’issue du vote. Un processus démocratique et participatif qui donne la voix à la jeunesse et ouvre le champ politique aux citoyens girondins. 

Lucile Bonnin
Par Lucile Bonnin

Crédit Photo : Département de la Gironde

Partager sur Facebook
Vu par vous
3824
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !