aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Un emprunt pour résoudre la difficile équation du budget départemental des Pyrénées Atlantiques

11/02/2014 | Le vote du budget primitif du CG des Pyrénées Atlantiques interviendra après les élections municipales.

Le président Labazée, deuxième à gauche, entouré de Kotte Ecenaro, Philippe Garcia et Arnaud Mandemant

C'est à l'antenne de Bayonne, entouré de Kotte Ecenaro, vice-président chargé de la solidarité, Philippe Garcia, vice-président chargé des finances et d'Arnaud Mandemant, responsable des services, que le président Georges Labazée, président du Conseil général des Pyrénées Atlantiques a choisi de présenter à la presse les orientations budgétaires 2014. Orientations qui feront l'objet d'un débat sans vote jeudi et vendredi au Parlement de Navarre de Pau. Quant au vote de ce budget primitif, il interviendra après les élections municipales. "Je n'ai pas voulu mélanger le débat des municipales et celui du Conseil général", a-t-il justifié.

Par ce geste de décentralisation sur la Côte basque, le président a-t-il voulu apporter un peu d'air iodé à une situation financière qui semble cuire un peu à l'étouffée? En effet, comment résoudre la difficile équation de la situation financière du département quand les recettes - notamment des dotations de l'Etat qui s'amenuisent - et que les dépenses sociales incontournables ne cessent d'augmenter? Dans la foulée, le président avertit qu'il ne veut pas augmenter la pression fiscale, les élus départementaux ayant retenu la leçon du "ras le bol fiscal" général. La solution, c'est l'emprunt.
"De manière raisonnable", ajoute en coeur le quatuor, la situation de l'état des finances du département des Pyrénées Atlantiques est convenable." Et Georges Labazée de tacler ses prédécesseurs en ajoutant: "Avant on comparait l'état du Département à ceux du Gers et de la Creuse qui n'ont rien à voir. Nous nous rapprochons plutôt de la Charente Maritime en matière de comparaison. En outre, il faut savoir que l'attractivité de notre département c'est en moyenne 4 000 nouveaux résidents par an, ce qui augmente aussi à terme le poids des dépenses sociales."

130 millions de dépenses "contraintes"Moins 5 millions d'euros, c'est le chiffre de la baisse de la dotation de l'Etat dans le cadre des efforts de solidarité demandés. En face, les dépenses liées aux allocations individuelles de solidarité versées par le Département (RSA, APA, et petite enfance) sont passées de 102 à 130 millions, entre 2007 et 2012 sur un budget de 730 millions d'euros.
Sur ces seuls 130 millions d'euros de dépenses dites contraintes, le Département ne touche que 79 millions de recettes compensatoires, soit un manque à gagner de plus de 60 millions d'euros. "Dans l'absence des recettes, nous commençons à mesurer le poids de la suppression de la Taxe professionnelle. Cette perte est un gros problème à gérer", soupire le président.

Vieillissement de la population et précarité en augmentation obligent, entre 2002 et 2013, le nombre de bénéficiaires de l'Aide personnalisée (APA), est passé de 6 000 à 13 000. L'indiscutable attractivité du 64 font pencher le prévisionnel vers les 15 000 en... 2015.

Voulant maintenir l'investissement à 150 millions d'euros,  le montant des emprunts passera de 45 à 75 millions d'euros. "Avec un remboursement équivalent à 4,5 années, le département reste dans la partie basse des départements français", commentent les argentiers du 64.

Serrer les effectifs"Au Conseil général, nous comptons 2 050 agents permanents et 450 assistants familiaux a expliqué Arnaud Mandemant, le responsable des services. Ce chiffre, 2 500, ne devrait plus bouger. Pour limiter les frais de fonctionnement, nous réalisons des économies en matière d'emplois. Nous avons embauché 150 agents en trois ans, dont 75 qui ont été transférés de l'Etat vers le département..."

Oui, mais pendant ce temps, le nombre de bénéficiaires d'aide personnalisée augmente inexorablement. Le débat qui va suivre en ce milieu de semaine au Parlement de Navarre va-t-il faire jaillir la lumière ou permettre de découvrir la baguette magique qui permettra de résoudre l'équation budgétaire. Il s'agit toujours de trouver... la recette.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
625
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !