aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Calmels: Un « business Plan » pour la grande Région

25/11/2015 | C’est un programme digne d’un véritable budget d’entreprise que Virginie Calmels a conçu pour la future grande Région Aquitaine-Poitou Charentes-Limousin.

Virginie Calmels dans sa permanence de campagne

C’est dans sa permanence de campagne, cours Xavier Arnozan à Bordeaux que Virginie Calmels a choisi de présenter, hier, son programme pour la future grande Région ainsi que le « Business Plan » sur lequel il est fondé. L’occasion pour la candidate de la Droite et du Centre de rappeler son attachement aux valeurs de l’entreprise ; valeurs sur lesquelles elle base également ses propositions de campagne. Au menu, donc, de nombreux investissements dans des domaines potentiellement porteurs, mais aussi, des économies non négligeables dans d’autres secteurs de dépenses jusqu’ici plus favorisés.

C’est donc un programme digne d’un véritable budget d’entreprise que Virginie Calmels a conçu pour la future grande Région Aquitaine-Poitou Charentes-Limousin. Au programme, donc, un certain nombre d’investissements, mais aussi d’économies, et non des moindres. À commencer par celles qui concernent le train de vie de la Région ; un secteur de dépenses que la candidate — si elle est élue — envisage de réduire grandement. Des économies qui commencent par le non-remplacement des agents (hors TOSS) partant à la retraite. 410 postes devraient ainsi être concernés sur cinq ans. « Une mesure complétée par une véritable politique de gestion des ressources humaines pour nos 8000 agents, incluant une valorisation des résultats avec des primes liées à des objectifs clairement définis et une lutte contre la précarité dans les lycées. Un travail élaboré avec les partenaires sociaux », précise la candidate. L’objectif étant notamment de « résoudre le problème du mal-être au travail et de motiver les fonctionnaires afin de lutter contre l’absentéisme -35 jours par an et par agent en Aquitaine, plus mauvaise région de France en 2014 — », poursuit la candidate qui envisage de faire chuter l’absentéisme de 3 à 4 points durant la mandature. Une revalorisation du travail des agents qui s’accompagne aussi de perspectives d’évolution grâce à des possibilités de « formations et de mutations en fonction de leurs compétences et projets de carrière ».

Autre domaine impacté par le plan d’économies : les dépenses de fonctionnement des services généraux de la Région pour lesquels une baisse de 5 % par an est prévue. À ce titre, 116 millions d’euros d’économie sont prévus, sur une économie totale de 250 millions durant la mandature.

Des réformes fiscales et de grands projetsDes fonds qui vont notamment servir à financer certaines mesures fiscales dont :

  • la suppression de la taxe pour le permis de conduire (coût estimé : 1 M€)
  • l’alignement vers le bas de la taxe sur la carte grise (coût estimé : 12 M€ en 2017)
  • la baisse de la Taxe Intérieure sur la Consommation des Produits Énergétiques (TICPE) (coût estimé : 69 M€ en 2018 et 24 M€ en 2019)

Une baisse des dotations de l’État est également envisagée à raison de 57 M€ en 2016 puis de 50 M€ les années suivantes.

D’importants projets, notamment liés aux infrastructures, sont également prévus dans le programme de la Chef de liste « Génération nouvelle Région ». Et parmi eux, l’arrêt de la ligne Pau-Canfranc. « Un projet onéreux – 470 M€ — uniquement financé par le Conseil Régional et que nous souhaitons stopper, du moins pour la ligne Bedous-Canfranc ; la ligne Oloron-Bedous étant déjà engagée, il ne nous est pas possible de revenir en arrière », précise Virginie Calmels.

Une décision qui permettrait, malgré tout, selon la candidate, d’économiser 370 M€ ; manne financière qu’elle envisage de réinvestir à raison de 110 M€ (soit 25 % CPER) pour les routes d’intérêt régional, « vecteurs de développement économique ».
Autre investissement majeur prévu par la candidate de la Droite et du Centre : le numérique. Un secteur dans lequel, elle envisage de mettre 260 M€.

Virginie Calmels dans sa permanence de campagne

« Aujourd’hui, le budget du numérique pour la Région est de 1,4 milliard d’euros. Nous souhaitons le monter à 1,75 milliard d’euros et porter la part de financement de la Région à 24 % (contre 11,5 % actuellement) », annonce la candidate. La Région investirait donc 420 M€ contre 159 M€ aujourd’hui. L’objectif étant de « venir à bout des zones grises et blanches à la fin de la mandature (75 % grâce à la fibre et 25 % grâce au haut débit) ».

Le renforcement de la sécurité dans les trains et les gares grâce à la vidéosurveillance et l’installation de portiques (pour 10 M€), de même que la modernisation des TER et la lutte contre les retards en ouvrant éventuellement certaines lignes à la concurrence est envisagé.
Pour la partie strictement économique, 120 M€ sont prévus afin d’augmenter les aides de la Région aux TPE, PME, artisans et commerçants, « acteurs économiques majeurs de notre territoire et auxquels le budget actuel ne consacre que 8 M€ ». Une simplification des démarches administratives pour leur faciliter l’accès aux aides est également prévue.

Autre point fort de ce programme : l’apprentissage. Afin d’enrayer « le taux de chômage des jeunes le plus important de France », Virginie Calmels envisage de porter le nombre des apprentis de 36 000 à 72 000 en six ans et d’investir 210 M€ notamment dans la modernisation et la hausse de capacité d’accueil des CFA et en soutenant les Maisons Familiales et les secteurs qui embauchent (hôtellerie, tourisme, restauration...).

Une augmentation du budget de l’agriculture (+10 M€ soit une hausse de 20 %) de même que 6 M€ (soit une hausse de 20 %) du budget destiné au tourisme sont également envisagés.

D’autres dépenses notables...

  • les lycées (+30 M€, soit une hausse de 7 % durant la mandature)
  • l’enseignement, la recherche, la culture, le sport, le logement, notamment en zone rurale (+90 M€)
  • la politique énergétique et les énergies renouvelables (230 M€)

D’importants investissements qui, selon la candidate, n’endetteront pas davantage la Région. Un emprunt de 30 M€ remboursable en un an, devant permettre, à terme, de revenir à l’équilibre.
« Aujourd’hui, 40 % du budget régional est consacré à l’investissement et 60 % au fonctionnement. On espère être à 50/50 d’ici six ans » conclut-elle.

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : E. Diaz

Partager sur Facebook
Vu par vous
3358
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !