Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/01/19 : le Préfet de la Dordogne a désigné le sous-préfet de Nontron, Frédéric Roussel, référent départemental pour le grand débat national. Il est joignable à l'adresse : pref-granddebat@dordogne.gouv.fr. Plus d'infos : www.granddebat.fr

15/01/19 : Solène Ndama, licenciée au Bordeaux Athlé commence bien la saison. La jeune athlète bordelaise (20ans) réalise la meilleure performance mondiale de la saison au pentathlon (5 épreuves) en salle à Clermont-Ferrand.

14/01/19 : Didier Lallement, préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, préfet de la Gironde, a nommé Thierry Suquet, secrétaire général de la préfecture de la Gironde, comme référent pour le Grand Débat National en Gironde.

13/01/19 : Emmanuel Macron dans sa lettre aux Français: Faut-il reconnaître le vote blanc? Faut-il rendre le vote obligatoire? Quelle est la bonne dose de proportionnelle aux élections législatives pour une représentation plus juste de tous les projets politiques

12/01/19 : GJ.La préfecture de Gironde a fait le point suivant à 19h45: 6000 manifestants, 35 interpellations, pas de blessé du côté des forces de l'ordre, des vitrines et du mobiliers urbains dégradés ainsi que des poubelles brûlées.Dernières dispersions en cours"

11/01/19 : Manifestations du samedi 12 janvier. Alain Juppé, maire de Bordeaux, en accord avec le Préfet, a décidé de fermer les lieux publics. L'opération de parking gratuit sur la place des Quinconces est reconduite ce dimanche 13 janvier.

10/01/19 : Avec 6,8 millions de passagers et + 9,3% de hausse de trafic, l'Aéroport de Bordeaux conclut une 9ème année de croissance consécutive. En gagnant 576.000 voyageurs supplémentaires, 2018 représente la meilleure année sur la plateforme bordelaise.

10/01/19 : Pour la période des soldes, le réseau des bus de l'agglomération d'Agen fait voyager en illimité sur l’Agglo pour 1,20€ (au lieu de 2,50€). Offre valable les samedis 12, 19 et 26 janvier 2019.

10/01/19 : Fermeture du Pont d'Aquitaine dans les deux sens de circulation en raison de travaux, du jeudi 10 janv 21h au vendredi 11 janv à 6h. Des déviations seront mises en place par la rocade intérieure et la rocade extérieure, via le pont F. Mitterrand.

09/01/19 : Bernard Giraudel, patron charismatique du Vieux Logis, le restaurant étoilé de Trémolat en Dordogne, est décédé ce mercredi. Il a trouvé la mort sur les routes de Dordogne, à l'âge de 93 ans. Il a fait un arrêt cardiaque au volant de sa voiture.

09/01/19 : Un incendie volontaire a été découvert ce matin à la sous-préfecture de Lesparre-Médoc. Aucune victime n'est à déplorer mais les dégâts ne permettent pas l'ouverture des services au public ce matin.

09/01/19 : Les services de la préfecture de la Vienne seront temporairement fermés le 11 janvier de 11h à 13h40 ; les services de la sous-préfecture de Châtellerault de 10h à 14h30 et ceux de la sous-préfecture de Montmorillon à compter de 10h.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/01/19 | 14ème salon du livre ancien le 20 janvier à Bordeaux

    Lire

    L’ALAM (Association Les Amis du Livre ancien et moderne) et le SNBB (Syndicat national des Bouquinistes et des Brocanteurs) organisent, le dimanche 20 janvier de 10h à 19h, son traditionnel Salon du livre ancien, salle capitulaire de la cour Marly, à Bordeaux. Collectionneurs, chineurs, bibliophiles, amateurs, promeneurs, curieux, jeunes et moins jeunes sont attendus pour découvrir des éditions rares, BD anciennes, cartonnages des romans de Jules Verne, vieux papiers, gravures, etc…

  • 15/01/19 | Nuit de la lecture 2019 à Pessac et Libourne

    Lire

    Les villes de Pessac et Libourne proposent une soirée autour de la lecture le samedi 19 janvier à partir de 18 h 00. Cet événement participatif invite les habitants et les acteurs associatifs ou institutionnels à partager des lectures sélectionnées dans la langue de leur choix. Les textes seront lus dans leur langue d'origine, puis en français. Animations gratuites et entrée libre. Pessac : bibliothèque Pablo Neruda, 16bis allée des Mimosas. Libourne : médiathèque Condorcet, place des Recollets.

  • 15/01/19 | Le Salon des Voyages de Poitiers pour choisir vos vacances

    Lire

    Le 19 janvier, l’aéroport de Poitiers-Biard accueille en partenariat avec le département de la Vienne et Grand Poitiers le Salon des Voyages. L’occasion de découvrir les nouvelles destinations proposées par le tour-opérateur Top of Travel mais aussi les nombreuses animations. Vous pourrez par ex essayer un simulateur de vol à voile sur le stand du département et voyager dans le temps avec l’application 3D Poitiers Evolution grâce à un casque de réalité virtuelle sur le stand de Grand Poitiers.

  • 15/01/19 | Emploi : +0,2 % en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    L’URSSAF vient de publier les chiffres du 3e trimestre 2018 pour la Nouvelle-Aquitaine. Malgré une croissance ralentie pour le deuxième trimestre consécutif, 2 500 emplois ont été créés sur la période, pour une progression de 0,2 %. Le principal bassin d’emploi demeure la Gironde, avec 0,6 % d’emplois supplémentaires. Sur l’année, l’augmentation d’emplois néo-aquitains (1,4 %) reste supérieure au chiffre national (1,1 %).

  • 14/01/19 | Dassault Mérignac conforté par le programme Rafale 4

    Lire

    Réaction d'Alain Anziani, maire de Mérignac vice-président de la métropole, à l'annonce faite à Dassault Mérignac, en présence d'Eric Trappier son président, par la ministre des Armées, Florence Parly, d'un nouveau programme Rafale 4 : « Cette modernisation du Rafale confortera les activités de Dassault qui emploie à Mérignac 1400 personnes mais aussi celle des sous-traitants, soit au total 5.000 salariés ; elle renforce notre industrie aéronautique dans le monde. » Le site de Mérignac va du coup se développer avec un nouveau hangar.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Un nouveau dispositif d’aide pour les quartiers prioritaires

10/07/2018 | La Région a pris de nouveaux engagements en matière de Politique de la ville, pour les quartiers urbains les plus défavorisés

Politique de la ville

En Nouvelle-Aquitaine, ce sont près de 210 000 habitants qui vivent dans des quartiers prioritaires. Pour ces quartiers, le défi de l'insertion sociale et de lutte contre la précarité sont des enjeux majeurs, bien plus qu’ailleurs. Voté le 26 mars dernier, le nouveau dispositif spécifique à la Politique de la ville, emmené par Benoît Tirant, conseillé régional délégué à la Politique de la ville, s’est donné pour objectif de réduire les inégalités sociales et territoriales, ainsi que d’améliorer les conditions de vie des habitants de ces quartiers. La Région a débloqué un fonds de 5,8 millions d’euros.

En 2014, la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine a redessiné le périmètre d’intervention de la politique de la ville, pour l’orienter essentiellement vers des quartiers prioritaires (quartiers les plus en difficultés). Ces quartiers prioritaires remplacent les anciens dispositifs tels que les zones urbaines sensibles (ZUS) ou les contrats urbains de cohésion sociale (CUCS). En Nouvelle-Aquitaine, ce sont 81 quartiers situés dans 46 communes et 26 intercommunalités qui sont classés comme quartiers prioritaires. Dans les chiffres, plus de 40% des foyers dans ces quartiers vivent en dessous du seuil de pauvreté et le taux de chômage est 2,7 fois plus élevé que dans les unités urbaines englobant ces quartiers défavorisés. D’autres contraintes comme un accès à la mobilité plus restreint ou un échec scolaire plus important créent des inégalités et participent à l’exclusion. Benoît Tirant, conseillé régional délégué à la Politique de la ville rappelle que « ces quartiers sont tous différents et ont tous une spécificité. Dans ce sens, il est plus efficace de travailler à la carte sur le territoire ».
Pour mettre en place les différents projets du dispositif, une multitude d’acteurs, élus locaux et associations sont en collaboration pour remettre l’habitant au centre des attentions. Les porteurs de projets locaux envoient leur dossier à la région, qui décide ensuite de les accompagner ou non. Un travail quartier par quartier donc, qui prend du temps, mais qui permet de prendre en compte les spécificités de chacun, à travers cinq axes principaux.

Des projets à la pelle

Les deux premiers points sont consacrés au soutien de l’activité économique, notamment à travers l’aide à la création d’entreprises, et au développement de l’emploi, via un accès à la formation et à l’insertion professionnelle. Un des projets phares du nouveau dispositif de la Politique de la ville est le développement de l’agriculture urbaine dans les quartiers prioritaires. Selon Benoît Tirant, ce projet a tous les atouts pour réussir : « Cela pourra créer de l’emploi, créer un circuit court de consommation pour les habitants, faire venir des personnes extérieures et aussi changer l’image de ces quartiers ».  Reste à savoir si cela aura un impact réel pour les habitants à l’avenir. Un autre projet a quant à lui déjà prouvé son utilité. Il s’agit du restaurant d’insertion « Le Jardin pêcheur », soutenu à hauteur de 150 000€ par la région et qui emploie aujourd’hui 30 personnes en insertion, dont 15 travailleurs handicapés issus des quartiers prioritaires. Dans le quartier de Bellevue-Boiffiers, à Saintes (17), l’un des arrondissements les plus pauvres de la région, une repasserie a été ouverte dans le centre commercial, dans le but de favoriser l’intégration sociale. Si celle-ci n’embauche que deux personnes (deux femmes en difficulté d’insertion), Benoît Tirant affirme « qu’il n’y a pas de grands ou de petits projets. Tout type de projet est bon à prendre, à partir du moment où il s’inscrit dans une dynamique positive ».

Le troisième axe du dispositif concerne l’accès aux formations et à la lutte contre l’échec scolaire. Dans ce sens, le projet « Des étoiles et des femmes » a permis à douze femmes en difficultés d’insertion et issues des quartiers prioritaires de décrocher un CAP cuisine en seulement un an (formation initialement prévue en deux ans), avec une formation dans de grands restaurants bordelais. Quatrième axe du dispositif, il concerne la mobilité. Elle est souvent reconnue comme un frein à l’insertion sociale. 46% des 18-24 ans déclarent avoir renoncé à un travail, un entretien ou à une formation, faute de pouvoir s’y rendre. L’association APREVA, soutenue par la région et intégrée au nouveau dispositif, lutte contre ce manque de mobilité via ses différents garages solidaires. Enfin, le cinquième et dernier point est consacré à l’accompagnement et au soutien des actions locales, à travers diverses associations.
Ces nouveaux engagements en matière de politique de la ville apparaissent prometteurs, mais ne convainquent toujours pas les élus du Rassemblement National (ex Front National), qui avaient voté contre ce dispositif et qui pointent du doigt des chiffres moyens et des résultats inefficaces de cette politique. Benoît Tirant a répondu : « Sans ce dispositif de politique de la ville, je pense que la situation serait bien pire qu’aujourd’hui. Quand les habitants des quartiers prioritaires sont formés, une grande partie d’entre eux décide de partir. Les bailleurs sociaux les remplacent alors par de nouvelles personnes en grande difficultés sociales. On ne peut donc pas faire des quartiers gentrifiés partout ». Ce dispositif concerne vingt quartiers intégrés au nouveau programme de renouvellement urbain 2014-2024 de l’ANRU (Agence nationale pour la rénovation urbaine).

Nicolas Laplume
Par Nicolas Laplume

Crédit Photo : Nicolas Laplume

Partager sur Facebook
Vu par vous
6460
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !