Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

  • 13/08/18 | L’Afrique de retour en Sud-Gironde

    Lire

    Grâce à l’engagement de la mairie de Noaillan la 4ème édition du festival Africa Ciron aura lieu le 25 août à la maison Dubernet. Différentes activités comme de la danse, des contes, un concert, des expositions ou une projection nous permettront d’enrichir notre culture africaine. Safiatou Faure, qui a créé le festival du Sahel de Saint-Médard-en-Jalles sera mise à l’honneur. Entrée gratuite. Programme : https://dubernet.noaillan.fr 

  • 11/08/18 | 10ème Confituriades à Beaupuy (47)

    Lire

    Pour la 10ème édition des Confituriades, la fraise est à l’honneur du championnat du monde de la confiture. Seul salon en France entièrement dédié à la thématique des confitures, il se déroule les 18 et 19 août à Beaupuy, en Grand Marmandais. Une soixantaine d’exposants, plus de 500 confitures à la dégustation et à la vente, des ustensiles de cuisine pour réaliser ses confitures à la maison mais aussi des démonstrations, ateliers culinaires et animations ponctueront ce week-end festif.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Un nouveau dispositif d’aide pour les quartiers prioritaires

10/07/2018 | La Région a pris de nouveaux engagements en matière de Politique de la ville, pour les quartiers urbains les plus défavorisés

Politique de la ville

En Nouvelle-Aquitaine, ce sont près de 210 000 habitants qui vivent dans des quartiers prioritaires. Pour ces quartiers, le défi de l'insertion sociale et de lutte contre la précarité sont des enjeux majeurs, bien plus qu’ailleurs. Voté le 26 mars dernier, le nouveau dispositif spécifique à la Politique de la ville, emmené par Benoît Tirant, conseillé régional délégué à la Politique de la ville, s’est donné pour objectif de réduire les inégalités sociales et territoriales, ainsi que d’améliorer les conditions de vie des habitants de ces quartiers. La Région a débloqué un fonds de 5,8 millions d’euros.

En 2014, la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine a redessiné le périmètre d’intervention de la politique de la ville, pour l’orienter essentiellement vers des quartiers prioritaires (quartiers les plus en difficultés). Ces quartiers prioritaires remplacent les anciens dispositifs tels que les zones urbaines sensibles (ZUS) ou les contrats urbains de cohésion sociale (CUCS). En Nouvelle-Aquitaine, ce sont 81 quartiers situés dans 46 communes et 26 intercommunalités qui sont classés comme quartiers prioritaires. Dans les chiffres, plus de 40% des foyers dans ces quartiers vivent en dessous du seuil de pauvreté et le taux de chômage est 2,7 fois plus élevé que dans les unités urbaines englobant ces quartiers défavorisés. D’autres contraintes comme un accès à la mobilité plus restreint ou un échec scolaire plus important créent des inégalités et participent à l’exclusion. Benoît Tirant, conseillé régional délégué à la Politique de la ville rappelle que « ces quartiers sont tous différents et ont tous une spécificité. Dans ce sens, il est plus efficace de travailler à la carte sur le territoire ».
Pour mettre en place les différents projets du dispositif, une multitude d’acteurs, élus locaux et associations sont en collaboration pour remettre l’habitant au centre des attentions. Les porteurs de projets locaux envoient leur dossier à la région, qui décide ensuite de les accompagner ou non. Un travail quartier par quartier donc, qui prend du temps, mais qui permet de prendre en compte les spécificités de chacun, à travers cinq axes principaux.

Des projets à la pelle

Les deux premiers points sont consacrés au soutien de l’activité économique, notamment à travers l’aide à la création d’entreprises, et au développement de l’emploi, via un accès à la formation et à l’insertion professionnelle. Un des projets phares du nouveau dispositif de la Politique de la ville est le développement de l’agriculture urbaine dans les quartiers prioritaires. Selon Benoît Tirant, ce projet a tous les atouts pour réussir : « Cela pourra créer de l’emploi, créer un circuit court de consommation pour les habitants, faire venir des personnes extérieures et aussi changer l’image de ces quartiers ».  Reste à savoir si cela aura un impact réel pour les habitants à l’avenir. Un autre projet a quant à lui déjà prouvé son utilité. Il s’agit du restaurant d’insertion « Le Jardin pêcheur », soutenu à hauteur de 150 000€ par la région et qui emploie aujourd’hui 30 personnes en insertion, dont 15 travailleurs handicapés issus des quartiers prioritaires. Dans le quartier de Bellevue-Boiffiers, à Saintes (17), l’un des arrondissements les plus pauvres de la région, une repasserie a été ouverte dans le centre commercial, dans le but de favoriser l’intégration sociale. Si celle-ci n’embauche que deux personnes (deux femmes en difficulté d’insertion), Benoît Tirant affirme « qu’il n’y a pas de grands ou de petits projets. Tout type de projet est bon à prendre, à partir du moment où il s’inscrit dans une dynamique positive ».

Le troisième axe du dispositif concerne l’accès aux formations et à la lutte contre l’échec scolaire. Dans ce sens, le projet « Des étoiles et des femmes » a permis à douze femmes en difficultés d’insertion et issues des quartiers prioritaires de décrocher un CAP cuisine en seulement un an (formation initialement prévue en deux ans), avec une formation dans de grands restaurants bordelais. Quatrième axe du dispositif, il concerne la mobilité. Elle est souvent reconnue comme un frein à l’insertion sociale. 46% des 18-24 ans déclarent avoir renoncé à un travail, un entretien ou à une formation, faute de pouvoir s’y rendre. L’association APREVA, soutenue par la région et intégrée au nouveau dispositif, lutte contre ce manque de mobilité via ses différents garages solidaires. Enfin, le cinquième et dernier point est consacré à l’accompagnement et au soutien des actions locales, à travers diverses associations.
Ces nouveaux engagements en matière de politique de la ville apparaissent prometteurs, mais ne convainquent toujours pas les élus du Rassemblement National (ex Front National), qui avaient voté contre ce dispositif et qui pointent du doigt des chiffres moyens et des résultats inefficaces de cette politique. Benoît Tirant a répondu : « Sans ce dispositif de politique de la ville, je pense que la situation serait bien pire qu’aujourd’hui. Quand les habitants des quartiers prioritaires sont formés, une grande partie d’entre eux décide de partir. Les bailleurs sociaux les remplacent alors par de nouvelles personnes en grande difficultés sociales. On ne peut donc pas faire des quartiers gentrifiés partout ». Ce dispositif concerne vingt quartiers intégrés au nouveau programme de renouvellement urbain 2014-2024 de l’ANRU (Agence nationale pour la rénovation urbaine).

Nicolas Laplume
Par Nicolas Laplume

Crédit Photo : Nicolas Laplume

Partager sur Facebook
Vu par vous
4596
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !