Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 18/06/18 | Bordeaux, ville hôte de la RoboCup

    Lire

    On l'a appris ce lundi : Bordeaux est officiellement la vile hôte de la prochaine RoboCup, la coupe du monde des robots, en 2020. Cette compétition rassemblera 45 pays, 450 équipes et 3500 participants. Elle se déroulera du 23 au 29 juin 2020, et le comité international de la RoboCup a affirmé que Bordeaux avait été choisie pour plusieurs raisons : les deux victoires successives de l'équipe bordelaise de Football humanoïde en 2016 et 2017, mais aussi l'union organisée entre la communauté scientifique et les partenaires institutionnels qui ont porté la candidature.

  • 18/06/18 | Bordeaux : réussite pour les vingt ans de la Fête du Vin

    Lire

    Elle s'est terminée sous la pluie ce lundi matin par la parade des grands voiliers : la Fête du Vin 2018 a donné ses premiers chiffres de fréquentation. On y apprend que 61 100 pass dégustation ont été vendus, soit "une augmentation de 26%" par rapport à 2014 et 2016. 520 000 dégustations ont été enregistrées sur les stands (+25%) et 18 000 visiteurs se sont rendus sur le stand de l'École du Vin de Bordeaux. Enfin, le site internet de la manifestation a réuni 217 000 visiteurs depuis le début de l'année dont 138 000 en juin. En 2016, 517 000 curieux avaient participé à la précédente édition pour 57 000 pass dégustation vendus.

  • 18/06/18 | Virginie Calmels limogée de la vice-présidence de LR

    Lire

    On l'a appris ce dimanche soir : Laurent Wauquiez, président des Républicains, a limogé Virginie Calmels de son poste de vice-présidente déléguée au profit de l'ancien ministre Jean Leonetti. La première adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux reprochait depuis plusieurs semaines la ligne politique de Laurent Wauquiez. Ce lundi, le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a déclaré ne "pas se sentir concerné par ces turbulences internes. C’est à elle de voir maintenant dans quel cadre elle continuera son action politique". Une manière plus que mesurée de rebattre les cartes...

  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Un sans-papier bordelais régularisé pour noël

30/12/2007 |

Une manifestation de RESF

C'est un cadeau de noël inespéré pour Gazmir Hoxha, jeune albanais de 21 ans. La préfecture de Gironde lui a remis une carte de séjour le 25 décembre. Mais, pour cela, il lui aura fallu l'aide du Réseau éducation sans frontières et de la mairie de Lormont, qui l'ont soutenu pendant cinq longues années de procédure.

« Je suis enfin libre. Je n'aurais jamais imaginé un tel combat. C'est maintenant que ça commence ma vraie vie, je vais pouvoir travailler, prendre un appartement ». Pour Gazmir Hoxha, le soulagement est immense, car il mesure aujourd'hui le chemin parcouru. Son histoire est assez bouleversante. Suite à l'assassinat de ses parents en 1997, il s'est retrouvé livré à lui-même, à 11 ans, sans famille, sans argent, sans aide. En 2003, il décide donc de passer la frontière avec l'Italie. il arrive en France à Bordeaux, à 17 ans, avec l'espoir « d'une vie meilleure. » Aussitôt, il est pris en charge dans un foyer pour mineurs. « C'est là que j'ai commencé à apprendre le français, car je connaissais juste bonjour » se souvient-il. Ses progrès sont très rapides. En six mois, il apprend les bases du français, commence des études et décroche un CAP de plombier. Il se renseigne auprès du Réseau éducations sans frontières pour connaître la procédure de régularisation en France. Sa professeure de français au lycée lormontais Jacques Brel, décide de le soutenir dans sa démarche et devient sa marraine républicaine.

La France pays des Droits de l'homme?

Toutes les conditions semblent réunies pour qu'il obtienne la nationalité française. Plein d'espoir, il formule sa demande dans le courant de l'année 2003. Il obtient une convocation devant le juge, à laquelle il ne pourra jamais se présenter. Les lois sur l'immigration en France ont changé. « Il fallait désormais avoir vécu trois ans en France contre un an avant pour obtenir la nationalité française. » Il se tourne alors vers l'OFPRA et demande l'asile politique. Mais là, sans le savoir, il commet une erreur. Il fournit les originaux de l'acte de décès de ses parents, avec accusé de réception. Il ne reverra jamais ses documents et aura perdu deux ans en procédure administrative. L'OFPRA indique simplement avoir « perdu » le dossier. En 2005, il s'adresse à la préfecture de Gironde pour être régularisé. La réponse est négative. La préfecture réclame les « fameux » originaux des actes de décès de ses parents... « Il ne répondait pas par rapport à mon intégration en France, aux diplômes, aux promesses d'embauche. C'est ce qui m'a le plus déstabilisé. » Ses études terminées, il se retrouve dans la clandestinité, limite ses sorties, la peur au ventre en permanence. « Vu ce que l'on voit à la télévision, il y a de quoi avoir peur. A Lyon, par exemple, un couple avec un enfant d'un an est resté deux semaines en prison avec leur bébé. Ils sont prêts à tout pour faire du chiffre. » déclare t-il blessé. Heureusement, le foyer des jeunes travailleurs de Lormont l'a accueilli, ce qui lui a permis d'avoir un toit. Mais, cette période l'a fait beaucoup souffrir et réfléchir. « Je ne sais pas si l'on peut encore dire que la France est aujourd'hui le pays des droits de l'homme » se demande t-il. « Si mes cousins en Albanie n'avaient pu m'obtenir une attestation officielle du décès de mes parents, et sans l'aide de RESF ainsi que de la mairie de Lormont, je n'aurais probablement jamais été régularisé, souligne, avec lucidité, Gazmir. Maintenant, il espère « rester pour toujours en France », car une carte de séjour peut ne pas être renouvelée...

Nicolas César

Pour information :

La députée PS Michèle Delaunay, marraine républicaine de Bilal Sahin et Donna Carly Ndze Lamaison, vient de solliciter la bienveillance du préfet pour régulariser ces deux jeunes. Elle souligne que Bilal Sahin, d'origine kurde, a besoin de soins médicaux, qui ne peuvent être effectués dans son pays. Quant à Donna Carly Ndze Lamaison, il a été adopté par un Français, dont il est le seul soutien de famille, précise t-elle. Elle ajoute qu'ils parlent tous deux français et disposent de promesses d'embauche. "Ils ne seront donc pas à la charge de la société française" conclut-elle.

Partager sur Facebook
Vu par vous
432
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !