17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

17/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient vivre le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

  • 12/10/17 | Le maire de Captieux démissionne

    Lire

    Denis Berland, maire de Captieux depuis 2015 suite à l’élection de Jean-Luc Gleyze à la présidence du Conseil Départemental de la Gironde, a présenté par courrier au préfet de la Gironde sa démission. Celui qui a été premier adjoint jusqu’en 2015 n’a pas encore indiqué les raisons de son départ.

  • 11/10/17 | Une Landaise élue Miss Aquitaine

    Lire

    C'est au Théâtre Quintaou d'Anglet ce week-end qu'a été décernée l'écharpe 2017 de Miss Aquitaine en vue de succéder à la Lot-et-Garonnaise Axelle Bonnemaison. Le jury -avec l'aide du public- a désigné la Landaise Cassandra Jullia, 18 ans, du Comité Béarn-Landes ,domiciliée à Orthevielle. Étudiante en BTS esthétique, option management à Mont-de-Marsan. Elle qui représentera l'Aquitaine au concours Miss France de décembre. Pour la petite histoire, le Poitou-Charentes a son propre comité de miss régional.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Un téléfilm remet en cause la thèse du suicide de Robert Boulin

24/01/2013 | Le film "Crime d'Etat" a été projeté en avant-première à Libourne

Crime d'Etat, le téléfilm sur l'affaire Robert Boulin

Le 29 janvier, France 3 diffusera le téléfilm de Pierre Aknine consacré à l’affaire Boulin, ancien ministre du travail et Libournais, intitulé " Crime d’État" met en avant la thèse du règlement de comptes. Un événement, puisque à ce jour, c'est la première fois qu'une fiction sur ce drame est diffusé sur une chaîne publique. Le film a été projeté mercredi 23 janvier en avant-première à Libourne. En présence du réalisateur. Le cinéma a bien évidemment fait salle comble. Les questions de Libournais, souvent bien renseignés sur l'affaire, ont été nombreuses.

Revenons tout d'abord sur les faits incontestables. Ministre de Valéry Giscard d’Estaing, pressenti pour Matignon, Robert Boulin a été retrouvé mort dans l’Etang Rompu à Saint-Léger-en-Yvelines, dans 50 cm d’eau, le 30 octobre 1979. Officiellement, Robert Boulin, mis en cause dans une affaire immobilière à Ramatuelle, s’est suicidé en absorbant des barbituriques. Mais très vite sa famille a été convaincue qu'il s’agissait d’un assassinat politique. Depuis elle cherche désespérement à obtenir de la justice le rétablissement de la "Vérité". Désormais par la voix de sa fille, Fabienne Boulin.

De nombreuses incohérencesLa thèse retenue par le téléfilm est celle d’un Robert Boulin, écarté du pouvoir, qui menace de révéler des malversations sur le financement des partis par des filières africaines et une escroquerie à la sécurité sociale, ce qui le rend gênant. Dès les premières minutes du film, le ton est donné : la théorie de l’assassinat. "L’homme que vous voyez, c’est moi, Robert Boulin, ministre du Travail et de la Participation. On a assassiné un ministre de la République". Après enquête, le réalisateur, Pierre Aknine, a relevé un certain nombre d'incohérences, déjà relevées par la famille. Ainsi, le visage tuméfié de Robert Boulin ne colle pas avec la thèse du suicide. Ses chaussures et bas de pantalon ne portaient pas de traces de vase, signe que le ministre n’est pas entré seul dans l’eau. En outre, il présentait des traces de saignement de nez, et une 2e autopsie a révélé en 1983 une fracture du nez et une autre du maxillaire supérieur. Dans le téléfilm, les légistes s'interrogent en regardant les lividités cadavériques. "Quand bien même il se serait suicidé, il faut savoir pourquoi les lividités sont sur son dos alors qu’il a été retrouvé face contre terre !", déclarent les deux légistes.

Un meurtre lié au financement occulte des partis politiques et une "guerre des droites"Pierre Aknine, le réalisateur de ce téléfilm lance des accusations qui n’avaient jamais jusque-là été évoquées devant la justice : Jacques Foccart -l’éminence grise de la politique africaine française sous les présidences du général de Gaulle et de Georges Pompidou, avant d’être conseiller de Jacques Chirac à Matignon dans les années 1980- serait directement impliqué dans l’assassinat. C’est dans sa demeure que le ministre aurait perdu la vie après avoir été tabassé par des hommes de main. C'était le "cerveau" du SAC (Service d'action civique) à l'époque, "une police parallèle". Le rôle de l’escroc Henri Tournet, promoteur et homme d’affaires douteux, un proche du conseiller politique Jacques Foccart, qui a vendu illégalement à Robert Boulin un terrain à Ramatuelle dans le Var, est également mis en évidence.

Le téléfilm défend la thèse qu'il fallait empêcher Robert Boulin de parler, le faire plonger avec cette histoire d'acquisition de terrain illégale de Ramatuelle. Robert Boulin en sait trop. Il gêne beaucoup de monde et serait trop intègre. En 1974, il ne faut pas oublier la trahison à l’encontre de Jacques Chaban-Delmas, durant la campagne présidentielle. Chirac abandonne le candidat officiel pour se rallier à Giscard d’Estaing. Robert Boulin, qui doit être nommé Premier ministre, n’accepte aucune compromission. "Cette période de la Ve République est brutale – notamment les méthodes connues du Service d’action civique, le SAC – avec des morts qui n’ont jamais été élucidées : comme celle de Joseph Fontanet, victime, sans témoin, d’une « balle perdue »", a rappelé Pierre Aknine, le réalisateur.

La CIA aurait des pistesLa prochaine prescription sur l'affaire Boulin prend fin en 2017. Le parquet peut donc décider de relancer une information judiciaire close en 1992. De nombreuses preuves ont disparu. Mais, "la CIA aurait des renseignements", a-t-il déclaré en répondant aux interrogations du public. Le dossier est classé secret. C'est l'un des derniers espoirs de la famille Boulin. "J'espère que le film va aussi réveiller les institutions", a lancé Pierre Aknine. Une pétition sera en ligne le 29 janvier sur le site : www.robertboulin.net.

Nicolas César
Par Nicolas César

Crédit Photo : France 3

Partager sur Facebook
Vu par vous
747
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !