Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/11/18 : Une nouvelle invitée vient rejoindre les 21 personnalités des Idées mènent le Monde (Pau): Christine Ockrent interviendra sur "Europe : évitons la marginalisation", samedi 17 novembre à 16h30.

15/11/18 : L'auteur palois David Diop, lauréat ce 15 novembre du prix Goncourt des lycéens pour son ouvrage Frère d'âme (Editions du Seuil), participera au Grand débat de Lettres du monde – Welcome ! vendredi 23 novembre, 18h30 à la cour d'appel de Bordeaux

15/11/18 : Journée nationale d’action samedi 17 novembre. En Lot-et-Garonne, les accès aux supermarchés, stations-service, centres-villes et à l’A62 risquent d’être perturbés. Plus d'infos sur http://www.lot-et-garonne.gouv.fr/

14/11/18 : Rencontre/débat avec les parlementaires du 47 autour de la réforme des retraites et des nouvelles revendications de l'ADRA 47 le vendredi 16 novembre à 14 H 30 à la Salle de l'Orangerie du Conseil Départemental d'Agen.

14/11/18 : Dans la continuité de la réflexion d’Agen 2030, des tables rondes autour du handicap et de l’accessibilité de la Ville d’Agen sont proposées le lundi 19 novembre de 14 h à 16 h 30, Salle des Illustres à l’Hôtel de ville d’Agen.

14/11/18 : Dans le cadre de la Journée international des droits de l’enfant, le centre social Maison pour Tous de la Masse (Agen) présentera le 20 nov dans son local à 17 h 30 les travaux des enfants inscrits au CLAS autour de la charte nationale.

14/11/18 : Invitée en Martinique afin de partager son expertise en vue de la création de La Cité du Rhum, La Cité du Vin accueillera à Bordeaux les 21 et 22 novembre une délégation martiniquaise porteuse de ce projet.

14/11/18 : Une lecture du livre posthume de « Charb » « Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes » se tiendra le 19 novembre à 20 h au théâtre du Pont Tournant, à Bordeaux.

14/11/18 : 10 établissements touristiques de Gironde viennent de recevoir l’Ecolabel européen hébergement touristique label officiel de la Commission européenne pour les établissements qui souhaitent allier qualité et écologie. En NA, 82 sont dénombrés.

14/11/18 : 10ème Forum Environnemental du Vin de Bordeaux le 6 déc au Palais des Congrès de Bordeaux. « Après avoir dressé le bilan des actions menées, cette journée permettra de partager l'ambition d'amener la filière vers une politique RSE collective. »

14/11/18 : Conférence autour de « La forteresse de Blanquefort » proposée par l’association Tout Art Faire, le 15 novembre de 19 h à 20 h 30, à l’Athénée Municipal et animée par Marietta Dromain, docteure en Archéologie.

14/11/18 : Mobilisation des avocats le 15 novembre à 11 h devant les marches du TGI de Bordeaux contre les dispositions du projet de loi de réforme de la justice 2018-2022, les « cinq chantiers de la Justice ».

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/11/18 | Libourne et le dessin...180 ans d’amour

    Lire

    Du 19 au 23 novembre, pour fêter les 180 ans de l’Ecole de Dessin de Libourne, l’école municipale se délocalise au sein de l’Hôtel de Ville pour proposer de nombreuses séances de dessins gratuites et ouvertes à tous : dessin d’observation dans l’Hôtel de Ville, dessin d’après des sculptures au musée, workshop arts graphiques, exposition...Mais attention le nombre de places est limitée. Inscription : 05 57 25 02 58

  • 16/11/18 | Tout ne va pas à l’égout

    Lire

    A l’occasion de la Journée mondiale dédiée aux toilettes et portant sur les enjeux de l’assainissement des eaux usées le 19 novembre, l’Eau de Bordeaux va mener une campagne de sensibilisation « Le geste essentiel : les lingettes dans la poubelle » durant 3 semaines. Celle-civise à rappeler qu’il est primordial de jeter les lingettes dans la poubelle. Cette campagne cible les structures de la petite enfance de Bordeaux Métropole mais aussi le grand public avec un affichage dans les bars et restaurants de Bordeaux.

  • 16/11/18 | « Pas vu, pas protégé, soyez un cycliste éclairé »

    Lire

    Du 19 au 23 novembre, Grand Poitiers, en partenariat avec la Police Nationale, la préfecture de la Vienne, les villes de Poitiers, Buxerolles, Jaunay-Marigny, l’Atelier du Petit Plateau et Vélocité 86, organise sa 9ème semaine de sensibilisation pour la sécurité des cyclistes. Pour informer et aider les cyclistes à renforcer leur visibilité, des actions sont proposés et des accessoires de sécurité seront offerts.

  • 15/11/18 | La Fête de l'agriculture basque ce week-end à Biarritz

    Lire

    La 13e édition de Lurrama se tiendra vendredi, samedi et dimanche à la Halle Iraty (près de l'aéroport de Biarritz). Elle célèbre sur 6000M2 avec veaux, vaches, moutons, à travers conférence, expositions, chants et danses et bien sûr le repas des chefs, la culture basque à travers l'élevage et l'agriculture. Le thème de cette année "Pour une politique agricole alimentaire" évoquera la Politique Agricole Commune. Entrée: 4 euros pour les adultes, gratuit moins de 15 ans. Le programme sur: www.lurrama.org

  • 15/11/18 | De nombreux matchs de football reportés le 17 novembre en Dordogne

    Lire

    En raison du mouvement de protestation "Gilets jaunes" du samedi 17 novembre, le District de Football a sondé les clubs de Dordogne : 60% d’entre eux étaient favorables au report intégral des matches jeunes et féminines jeunes prévus à cette date. Les rencontres qui devaient avoir lieu dans le cadre du championnat brassage U15 poule B et D sont reportées au samedi 8 décembre. Idem pour les matches des coupes U18 et U15 Dordogne et District.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Une grande région du Midi ou de l’Atlantique ?

18/07/2014 | Les parlementaires pyrénéens sont invités à faire front contre le projet de découpage régional. Une carte que le député girondin Gilles Savary défend avec conviction

Favorable à la fusion de l'Aquitaine avec le Midi-Pyrénées, le sénateur Modem Jean-Jacques Lasserre monte à son tour au créneau

La nouvelle carte des régions continue à faire débat. Le sénateur Modem Jean-Jacques Lasserre, favorable à un rapprochement avec le Midi-Pyrénées, compte mobiliser les parlementaires des Pyrénées-Atlantiques pour s’opposer à l’idée d’une Aquitaine tirant plutôt vers le nord avec le Poitou-Charentes et le Limousin. « Des états d’âme » que le député girondin Gilles Savary, membre de la commission aménagement du territoire à l’Assemblée nationale, dit comprendre, du moins pour les Béarnais. Ce qui ne l’empêche pas de prendre fait et cause pour une grande région Sud-Ouest Atlantique.

Les « sudistes » persistent et signent. Voici quelque temps, une dizaine de députés de gauche avaient plaidé en faveur d’une fusion entre l’Aquitaine et le Midi-Pyrénées. Cette fois-ci, c’est le sénateur Modem Jean-Jacques Lasserre qui monte au créneau. Cet élu est également l’ancien président du Conseil général des Pyrénées-Atlantiques. Il propose que les parlementaires de son département se retrouvent mardi prochain. Cela, afin de faire cause commune avant que le vote sur  la nouvelle carte des régions ait lieu à l’Assemblée nationale. Et en attendant une seconde lecture du texte cet automne au Sénat.

« Un découpage trop précipité »« Sur le plan de la méthode, le projet de découpage des régions se déroule de façon trop précipitée. Si l’on mesure l’importance des enjeux, cela devient même intolérable » estime Jean-Jacques Lasserre. « Il faut que les citoyens se rendent compte que ce projet s’inscrit dans un contexte d’affaiblissement des départements. Les futures régions vont exercer beaucoup de compétences attribuées jusqu’à présent à ces derniers. C’est par exemple le cas de la voirie, des collèges, de l’aide apportée au développement territorial. Une politique plus élargie sera désormais menée par une région forcément moins homogène. On aura les pires difficultés à s’y retrouver. »

Branle-bas de combat au pied des PyrénéesRaison de plus, dit-il, pour se retrouver « sur des territoires de solidarité, qui sentent les choses de la même façon. Par exemple sur des dossiers comme la LGV, le bassin aéronautique, l’agriculture etc. S’il est un sujet sur lequel les élus doivent se retrouver, toutes tendances confondues, c’est vraiment celui-là ».

Afin de mobiliser ses collègues des Pyrénées-Atlantiques sur la question, Jean-Jacques Lasserre a déjà eu un contact avec le député PS David Habib. « Il est complètement d’accord avec moi » assure-t-il. L’intéressé, qui n'a pas sa langue dans sa poche, a en effet affirmé que la fusion de l’Aquitaine avec le Poitou-Charentes est « une faute et une humiliation ». Parce que l’on réunit des territoires sans histoire et sans culture communes. Mais aussi, une fois encore, parce que l'on ne prend pas la peine d’écouter le sud de l’Aquitaine.

François Bayrou, qui n’est plus parlementaire, mais qui pèse en tant que maire de Pau et président du Modem, a pour sa part résumé en un mot la nouvelle carte de la région : « absurde».

Gilles Savary : «Bordeaux est une ville de l’Atlantique, pas du Midi »

Gilles Savary, député de la Gironde

Gilles Savary est partisan d'une région mettant en valeur la façade atlantique

Un tout autre avis est formulé, « sans arrogance ni mépris », par le député PS girondin Gilles Savary. « La carte nationale a ses faiblesses" reconnaît-il." Mais ce qui se passe sur le sud de notre pays me paraît cohérent ».

Selon lui, le choix était  clair : créer une grande région du Midi, Languedoc-Roussillon inclus, ou  une autre tournée vers le Sud- Ouest Atlantique. La première hypothèse présentait des cohérences si l’on tenait compte d'éléments comme le bassin Adour-Garonne,  la chaîne des Pyrénées,  la proximité avec l’Espagne etc. « Mais, dans ce cas, Toulouse devenait clairement la capitale régionale. Or Bordeaux a toujours été une ville de l’Atlantique, jamais une ville du Midi. Ni dans le tempérament, ni dans les mœurs ».

"Quel rapport y a-t-il entre Hossegor et Palavas-les-Flots ?"« Je comprends les états d’âme de mes collègues béarnais et lot-et-garonnais » admet l’élu girondin. L'inquiétude et les craintes d'isolement manifestées par les représentants de territoires situés en périphérie d’une région ne datent en effet pas d'hier.  La position, « peut-être plus politique », adoptée par des Landais souvent tournés vers Bordeaux le laisse par contre plus dubitatif.

« Mais quel rapport existe-t-il entre Hossegor et Palavas-les flots ? » demande-t-il .  Alors qu’il lui semble beaucoup plus judicieux de raisonner en tenant compte de la façade atlantique, et de reconnaitre le véritable rôle de capitale régionale joué ici par Bordeaux.  Une cité où, par ailleurs, la présence d’Alain Juppé pèse fortement dans le débat politique.

« L’ordre naturel des choses » « A l’exception de Jean Glavany, qui est Tarbais, je remarque qu’aucune voix ne s’est levée pour défendre dans le Midi-Pyrénées l’idée d’un rapprochement avec l’Aquitaine » ajoute Gilles Savary. « A l’inverse, en Poitou-Charentes et dans le Limousin, la mobilisation est forte. » Une volonté que n’entame guère la préférence affichée par Ségolène Royal de voir le Poitou-Charentes se réunir aux Pays de Loire. « Car ce serait alors Nantes qui deviendrait la capitale régionale. »

"Ce qui se dessine aujourd’hui est en fait dans l’ordre naturel des choses. C'est aussi très cohérent sur le plan socio-économique. Car, si on avait opté pour le Midi-Pyrénées, le Sud-Ouest Atlantique ne serait devenu qu’une sorte de fin de terre au niveau européen. Une façade maritime que la présence d’une capitale régionale située à Toulouse aurait affaiblie. Ce qui s’est fait avec le Poitou-Charentes, l’Aquitaine et le Limousin est en fait le  moins problématique.  Et cela n’empêche pas les liens avec Toulouse. On ne crée aucun rideau de fer ».

Sénat : un temps de retardQuant à l’initiative prise par Jean-Jacques Lasserre, « ce ne sera qu’un morceau de bravoure », prédit Gilles Savary, au-delà du respect qu’il éprouve pour l’élu pyrénéen. « Cette démarche a été affaiblie par le fait que le Sénat se soit dessaisi du dossier en première lecture. De manière paradoxale, cette institution qui représente les collectivités territoriales s’est  mutilée de sa propre vocation. » Difficile de rattraper ensuite.

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
3888
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
5 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
JONATHAN | 18/07/2014

Toulouse aurait pu être capital de la grande region sud ouest sans nuir à Bordeaux différente mais complémentaire, en effet nice rayonne malgrès le statut de marseille qui est capital regional en paca.En effet peu de gens d'aquitaine se retrouve dans la fusion avec le poitou charente.

Gascon | 19/07/2014

Gille Savary, né dans le Limousin, parachuté politique qui a fait toute sa carrière dans la particratie PS aquitaine, donne des leçons de civilisation géographique.

Que Bordeaux ait développé une culture propre, c'est l'évidence et l'exception bordelaise, qui regarde vers tous les horizons, peut trouver à s'exprimer sous la forme d'une collectivité territoriale "métropolitaine".

Mais le Médoc, le Bazadais, l'Entre-deux-Mers, les Graves, le pays de Buch, sont et restent des pays gascons, qui ne se trouvent aucune complémentarité, culturelle comme économique, avec la façade atlantique de l'Ouest français.

L'argument est d'autant plus ridicule que la façade du seul département maritime annexé - le 17 - est minuscule, même pas équivalente à la distance entre le Verdon et Arcachon. Une façade saintongeaise faite de rades et à la structure géologique parente de celle de la Vendée.

Thierry Merger | 19/07/2014

"Quel rapport y a-t-il entre Hossegor et Palavas-les-Flots ?"
On peut répondre par une autre question : quel rapport entre Hossegor et Châtellerault ?
La nouvelle région "Aquipoisin" est en fait une méga-région supposée devenir l'arrière-pays de Bordeaux.
Il y a derrière ce type de construction l'idée que seules les métropoles produisent de la richesse, et que le reste des territoires sont au mieux des zones vertes et résidentielles, au pire des zones d'assistanat.
Mais les terroirs gascons et basques et leurs villes moyennes, inclus dans l'Aquitaine actuelle, doivent avoir de l'ambition ; ils n'ont pas forcément les mêmes intérêts que Bordeaux. Ils ont plutôt intérêt à une région multipolaire, avec les grandes villes de Bordeaux et Toulouse, mais aussi un pôle des pays de l'Adour à renforcer, de même que les relations avec le Pays basque espagnol, qui est une autre métropole potentielle.
Une région Aquitaine-Pyrénées (sans le Languedoc, qui appartient à un autre espace géographique) se rapprocherait de ce schéma. La concurrence Bordeaux-Toulouse ne doit pas l'empêcher, il faut au contraire un accord entre ces deux métropoles ; et ce serait moins difficile que de dépouiller Montpellier...

paito | 25/07/2014

Pourquoi ne pas demander le rattachement du Lot et Garonne , des Landes, et des Pyrenees-Atlantique a Midi-Pyrenees ? Nous sommes du Midi, nous sommes Gascons ou Basques, plus proches de l Espagne que du Poitou. Notre culture est occitane, avec ses fleuves et ses Pyrenees. A part la vigne, qu est-ce qui nous rapproche de Bordeaux ? Laissons la capitale girondine se rapprocher du nord, et formons enfin une vraie région Sud-Ouest.

Thierry Merger | 31/07/2014

Et que pense "Aqui" du nouveau tropisme poitevin de l'Aquitaine ?
L'astucieux jeu de mot "Aqui", qui a donné son nom à ce média sympathique, ne marche qu'en référence à l'espagnol ou au gascon "aqui*", et pas avec le poitevin-saintongeais...

*En gascon, "aqui" n'existe pas partout, on a plutôt "aquiu" pour dire "là", mais il m'est revenu que "aqui" existe en Médoc. Je pense vérifier...

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !