Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/06/21 : La 65ème édition du Concours de Bordeaux s’est tenue du lundi 31 mai au mercredi 9 juin. 1 084 médailles ont été attribuées sur les 3 565 vins candidats soit 30,4%: 432 médailles d’Or, 454 médailles d’Argent et 198 médailles de Bronze. + d'info

10/06/21 : Au mois de mai, 334 projets en Nouvelle-Aquitaine ont été sélectionnés pour bénéficier de fonds européens pour un montant global de 56.2 millions d'euros. Parmi eux, 231 projets sont dans le cadre des programmes européens de développement rural.

09/06/21 : Dans le cadre du Mois des fiertés, le Département de la Gironde et les partenaires associatifs proposent des actions d'information et de dépistages gratuits du Sida (résultats en 30 min) samedi 12 Juin 2021, de 11h à 18h Placette Munich.

09/06/21 : Le CHU de Bordeaux lance sa plateforme de don en ligne sur le site don.chu-bordeaux.fr. Accessible à tous (particuliers, entreprises, associations) il permet de faire un don en ligne, au profit du CHU de Bordeaux, de manière totalement sécurisée. + d'info

31/05/21 : En Dordogne, l’ex-militaire recherché par les forces de l’ordre a été arrêté ce lundi. Il est blessé par balles. Il était recherché depuis dimanche après avoir tiré sur des gendarmes appelés pour des violences familiales à Lardin-Saint-Lazare (24).

28/05/21 : Le Conseil régional indique que les inscriptions aux transports scolaires pour la rentrée 2021-2022 s'ouvrent au 1er juin. L’inscription et le paiement peuvent être directement réalisés en ligne.+ d'info

17/05/21 : L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce soir l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg).

17/05/21 : En solidarité avec les cafetiers et restaurateurs, la Ville de Pau poursuit l'effort porté l'an dernier : ils seront exonérés à 100% de la redevance sur les terrasses du 19 mai à fin juin, puis à 50% de juillet à la fin du protocole sanitaire.

10/05/21 : En soutien au secteur de la restauration, la Ville de La Rochelle a décidé de reconduire les extensions de terrasses et accorde une exonération de droits jusqu’au 30 juin avec une gratuité des extensions jusqu’au 31 décembre, à partir du 19 mai.

27/04/21 : Régionales : En Dordogne, la maire socialiste de Périgueux, Delphine Labails a été choisie comme tête de liste départementale avec Christophe Cathus, conseiller régional sortant en charge des transports scolaires et maire de Calès.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 14/06/21 | Covid-19 : indicateurs en baisse mais vigilance maintenue

    Lire

    Sur la semaine 22, du 31 mai au 6 juin, le taux d’incidence baisse en Nouvelle-Aquitaine mais il reste au dessus du seuil d’alerte (52,6/100 000 hab contre 71,8/100 000 hab semaine 21). Le taux de positivité baisse également (2%) et reste sous le seuil d’attention des 5 %. Une diminution est observée dans tous les départements sauf en Creuse où ce taux est stable (0,9%). Au 8 juin, 2 791 137 Néo-Aquitains ont reçu au moins une dose de vaccin (46,5 %) et 1 460 300 ont reçu les 2 doses (24,3 %). Au regard de l’allègement progressif des mesures et du risque de relâchement possible, l'ARS appelle à une "vigilance toujours de mise".

  • 14/06/21 | Les fruits et légumes en fête à Saint-Médard-en-Jalles

    Lire

    A l’occasion de la Fête nationale des fruits et légumes frais, la ville de Saint-Médard-en-Jalles (33) a décidé jusqu'au 18 juin de faire découvrir ou redécouvrir ces produits aux enfants et à leurs parents grâce à des conseils, des astuces ou encore des recettes. Pour cela, des menus spéciaux seront notamment proposés dans les écoles ainsi qu’un menu frais sur le site de la ville.

  • 14/06/21 | Rénovation énergétique : la Région soutient l'habitat social

    Lire

    Soliha Landes, à Dax, va bénéficier d’une aide de 146 620 euros de la Région Nouvelle-Aquitaine afin de rénover énergétiquement ces logements sociaux. Ce soutien intervient dans le cadre d'un programme régional ayant pour objectif la création d'un réseau unique de Plateformes de la rénovation énergétique afin de proposer un guichet unique pour tous les ménages.

  • 14/06/21 | Un village intergénérationnel à Lachaise (16)

    Lire

    L’association Valfontaine Village est propriétaire d’un site comprenant une exploitation agricole et une résidence familiale notamment. L’association souhaite réhabiliter le site pour le transformer en village intergénérationnel où les anciens bâtiments vont permettre aux familles de s’impliquer dans le quotidien des aînés et de partager des moments familiaux. Les terrains agricoles vont servir pour un pôle d’activités intergénérationnelles.

  • 11/06/21 | Tonneins : le pôle de santé parie sur la télémédecine

    Lire

    L’association du pôle de santé du tonneinquais en Lot-et-Garonne regroupe une équipe de médecins, infirmiers, sages-femmes, orthophonistes et psychologues. Afin d’apporter aux patients une réponse médicale rapide et efficace, l’association souhaite développer la télémédecine grâce notamment à un partenariat avec la clinique Saint-Hilaire Esquirol. Pour cela, elle va acquérir du matériel connecté comme des stéthoscopes, échographes ou encore ECG.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Une pré-formation pour les futurs vétérinaires à Limoges en 2021

09/12/2020 |

Alain Rousset en visite Centre de Biologie et de Recherche en Santé en Haute-Vienne

De passage en Haute-Vienne, Alain Rousset avait placé son déplacement sous le signe de la gestion de la crise sanitaire en visitant notamment le Centre de Biologie et de Recherche en Santé qui regroupe les laboratoires de recherche du CHU et de l'Université, porteur du projet One Health. Il ambitionne de lutter contre l’antibiorésistance en associant le monde médical à la santé animale. Il a également fait le point sur le projet d’école vétérinaire annonçant l‘ouverture d’une pré-formation dès septembre 2021. L’occasion aussi de rappeler l’engagement de la Région sur les infrastructures notamment l’axe Limoges Poitiers.

Après Maison Alfort, Toulouse, Lyon et Nantes, le projet de cinquième école vétérinaire est en train de prendre forme en Haute-Vienne même si les négociations avancent doucement. Le Président de la Région s’est entretenu, le 7 décembre, avec le Président du Syndicat national de vétérinaires, le Président régional de l’Ordre, le directeur de l’Ecole vétérinaire de Toulouse et la direction régionale de l’agriculture. Il faudra cependant patienter quatre à cinq ans pour voir sa concrétisation. Mais d’ici là, les candidats aux études de vétérinaire pourront se former dans la cité de la porcelaine.
« On devrait avoir à Limoges dès la rentrée une pré-formation pour ceux qui se destinent à ce métier annonce Alain Rousset, cette idée d’école vétérinaire répond à plusieurs objectifs. Premièrement la Nouvelle-Aquitaine est la première région agricole de France ; deuxièmement, on forme 50 % de nos vétérinaires à l’étranger enfin, il y a plusieurs enjeux autour de l’accompagnement du bien-être animal et de la transition agro-écologique sachant que ce métier va évoluer, même si aujourd’hui, on soigne plus les chiens et les chats que les animaux de la ferme. » L’école sera publique mais le président Rousset ne compte pas attendre l’agrément délivré par le Ministre de l’Agriculture pour valider cette école. Si la localisation n’est pas encore déterminée, il souhaite un site « pas loin du CHU. Nous aurons le soutien du CHU, un certain nombre d’enseignements y seront dispensés, et le soutien de l’Université. »  L’école devrait accueillir jusqu’à 160 étudiants avec une montée en puissance au gré de l’arrivée de chaque promotion. 

Le projet « One health » sur l’antibiorésistance

Autre projet qui avance « One Health » (une seule santé) porté par l’Université de Limoges depuis l’an dernier suite à un colloque qui avait réuni des professionnels de santé issus du monde médical et du monde animal. Il avait pour but de dresser un état des lieux de l’antibiorésistance, d’évoquer des stratégies de lutte, des innovations pour traiter des infections bactériennes et leur impact environnemental. Un colloque qui résonne fortement aujourd’hui dans ce contexte de pandémie. L’idée est de créer des passerelles entre la santé humaine, animale et végétale afin de mieux anticiper de futures crises épidémiologiques. Ce positionnement conférerait à Limoges une visibilité plus importante dans ce domaine. « On serait les premiers en France et en Europe à se lancer sur cette stratégie une seule santé en décloisonnant le monde de la santé humaine et de la santé vétérinaire constate Alain Rouset, nous allons embarquer tout le monde et fonctionner en réseau à l’échelle de la région. »
L’accueil semble déjà très positif de la part des milieux professionnels et agricoles. « Les vétérinaires connaissent mieux le coronavirus que les médecins et si on avait utilisé un peu plus les laboratoires vétérinaires, on serait allé plus vite sur les tests et cela aurait coûté deux fois moins cher à l’Assurance Maladie. »

 

Le campus des formations paramédicales ouvrira à Limoges en février prochain.

Un campus des formations médicales ouvrira en février

Autre chantier bien avancé, le Campus des formations publiques paramédicales, en travaux grâce à un engagement de la Région de 8,1 millions d’euros. Situé dans les anciens locaux du Centre régional de documentation pédagogique, face à la Faculté des Lettres de Limoges, le bâtiment est en cours de réhabilitation et d’extension. Il regroupera sept instituts ou écoles du CHU et de l'Université aujourd’hui dispersés en ville. A partir de février ou mars, ce nouveau campus accueillera près d’un millier d’étudiants, de futurs infirmiers formés à l’lFSI, des cadres de santé de l’IFCS, des aides-soignants de l’IFAS, des ambulanciers de l’IFA, des infirmiers anesthésiste de l’EIADE et de bloc opératoire de l’EIBODE et des ergothérapeutes, kinés et orthophonistes formés à l’ILFOMER mais à l’étroit dans des locaux pas toujours adaptés.
Ces étudiants sont en formation initiale, stagiaires de la formation professionnelle pour une grande partie, mais aussi salariés en formation professionnelle et demandeurs d’emploi. Le campus qui s’étendra sur 3 950 m² dont 2 050 m² de bâtiments neufs comptera 31 salles d’enseignement, un espace de simulation, huit espaces de travail, deux amphithéâtres de 150 places, 29 bureaux ainsi qu’un espace de vie étudiante, une salle des professeurs et des locaux techniques.
L’objectif de la Région est de créer un lieu unique d’enseignement favorisant le développement d’une approche pédagogique fondée sur la pluridisciplinarité et les échanges entre professionnels grâce à de nouveaux moyens pédagogiques et numériques afin de garantir des formations au service des patients. Ainsi, des enseignements communs à l’ensemble des écoles et instituts seront proposés pour faciliter le partage d’expériences et d’expertises entre étudiants/formateurs et développer des séances pluri-professionnelles de simulation en santé. « Ce bâtiment représente la formation de milliers de professionnels de la santé qui sont aujourd’hui essentiels pour la sécurité sanitaire de nos concitoyens assure Alain Rousset, nous n’en n’avons pas assez formés par le passé, étant soumis à des numerus clausus et quotas. Nous voulons augmenter le nombre d’infirmières, d’aides-soignants et d’auxiliaires de vie également pour accompagner les personnes âgées. »
La Région finance trois écoles d’infirmières en Limousin, un maillage qui permet à des jeunes de suivre leurs études près de chez eux. Pour cette réalisation, de nouveaux modes d’enseignements seront privilégiés. « Ils s‘appuieront beaucoup sur le numérique, l’enseignement à distance et l’expérimentation précise-t-il, nous pourrons utiliser des sources pédagogiques provenant d’autres régions pour monter en compétences. Et ce campus offrira la possibilité de faire des stages, le meilleur moyen pour fidéliser des jeunes sur leur territoire. »

Des attentes fortes sur l’axe Limoges Poitiers

Autre sujet qui fâche celui-là, le projet d’A147 entre Limoges et Poitiers a été inscrit dernièrement à la Commission nationale du débat public, le préalable au lancement de nouvelles études. Si le projet semble à nouveau sur les rails après un coût d’arrêt de plusieurs mois, la Région piaffe d’impatience. Celle-ci s’est engagée à prendre en charge le surcoût de travaux évalué à 30 millions d’euros, à savoir la mise à 2x2 voies d’une portion de 6 km à la sortie de Couzeix et un ouvrage d’art sur Bellac. « On s‘est mis d’accord avec le Département et l’Agglo pour en financer la moitié et d’autre part, la Région est prête à faire l’avance à l’Etat de sa part de 15 millions mais je suis furieux de voir que ce dossier ne démarre pas tempête-t-il, j’ai appris récemment par une lettre du Préfet qu’il allait y avoir encore des enquêtes, l’A 147 est un dossier sensible, il faut qu’il y ait des accords politiques. Quant à la liaison ferroviaire Limoges Poitiers, je suis prêt à y mettre les moyens nécessaires et j’attends que le Ministre Djebbari nous donne des signes de vie. »
Concernant la ligne TER Limoges-Angoulême interrompue à Saint-Junien depuis plus de deux ans en raison d’un réseau vétuste, la Région a mis sur la table 184 millions d’euros dans le contrat de Plan Etat Région et elle attend que l’État prenne sa part. « Il n’y a pas d’argent contrairement à ce qu’on pense lance-t-il, on a un discours de l’Etat sur l’argent qui coule à flot et à l’atterrissage, on a rien ! Dans le CPER, il veut seulement faire le rattrapage de son retard sur les deux ans à venir et dans l’immédiat, il ne veut pas que je présente un programme sur 2020-2027. On est en train de se battre, il reste le plan de relance mais il est plus sur les routes que sur le fer. »

Corinne Mérigaud
Par Corinne Mérigaud

Crédit Photo : Corinne Mérigaud

Partager sur Facebook
Vu par vous
5302
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !
Les candidats rochelais issus du parti du maire Jean-François Fountaine, présenté le 29 avril Politique | 14/06/2021

Départementales en Charente-Maritime : on reprend (presque) les mêmes…

Le politologue Jean Petaux Politique | 14/06/2021

Départementales en Gironde: "Si instabilité il doit y avoir, elle sera plutôt à Bordeaux qu’en zone rurale" selon le politologue Jean Petaux

Jean-Jacques Lasserre, président du Département des Pyrénées-Atlantiques Politique | 11/06/2021

Pyrénées-Atlantiques : l'union droite-centre, déjà en route pour le second tour des Départementales ?

La salle du conseil du Conseil Départemental de la Haute-Vienne Politique | 11/06/2021

Elections départementales : Cinq listes se disputeront les suffrages des haut-viennois

Présentation du nouveau site internet de Limoges Métropole Politique | 03/06/2021

Limoges Métropole se dote d'un nouveau site Internet

Le collectif Pour que vivent nos langues est vent debout contre le Conseil Constitutionnel et compte manifester Politique | 28/05/2021

Loi Molac : des associations demandent la révision de la Constitution

Signature de la convention entre la Banque des territoires, l'Etat le Département de la Dordogne Politique | 25/05/2021

La Banque des territoires poursuit ses investissements en Dordogne

Dominique Bussereau lors de son dernier conseil à la Maison du Département Politique | 25/05/2021

Dominique Bussereau fait ses adieux à la politique

Bruno le Maire à l'usine Catalent à Limoges Politique | 07/05/2021

Bruno Le Maire chez Catalent à Limoges : "La France a trop délocalisé"

Bernard Louis Blanc, adjoint au maire en charge de l’urbanisme résilient, Pierre Hurmic, maire de Bordeaux;  Stéphane Pfeiffer, adjoint au maire en charge du service public du logement et de l’habitat Politique | 04/05/2021

Urbanisme et habitat à Bordeaux : Pierre Hurmic dessine la ville de demain

Charline Claveau, Présidente de l'Office public de la langue occitane Politique | 27/04/2021

Charline Claveau : « La loi Molac est un texte fort pour sauver nos langues régionales »

darrieussecq et boudié une Politique | 23/04/2021

Régionales : Florent Boudié mènera la liste de Geneviève Darrieussecq en Gironde

Jean Baptiste Djebbari, Jacqueline Gourault et Alain Rousset lors de la signature du CPER 2021-2027 Politique | 23/04/2021

Relance : double signature entre l’État et la Nouvelle-Aquitaine

Alain Rousset, le 20 avril, pour son entrée en campagne Politique | 20/04/2021

Régionales : Alain Rousset candidat à sa succession

L’espace test mis en place à Verneuil-sur-Vienne pour mettre le pied à l’étrier à des maraîchers. Politique | 19/04/2021

Limoges Métropole va participer à une société coopérative pour installer des maraîchers