aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Inauguration ministérielle pour la ligne fret du bec d'Ambès

29/07/2016 | Après 5 mois de travaux et 20M€ d'investissement, la ligne capillaire du Bec d'Ambès connaît une seconde jeunesse. Le début d'un nouvel élan pour le fret ferroviaire ?

Inauguration de la rénovation de la ligne capilaire entre Ambès et Bassens, en présence d' Alain Vidalies

Le projet de la rénovation des 15 km de la ligne fret capillaire du Bec d'Ambès, a été rondement mené. Et pour cause, un et demi après la fin de la concertation, les officiels étaient réunis ce vendredi matin à la Gare de la Chapelle à Ambès, pour célébrer son inauguration. Au premier rang des présents, Alain Vidalies, Secrétaire d'Etat chargé des Transports. Engagé dans une dynamique de renouvellement des lignes ferrées de fret locales, en relatif piteux état au niveau national, l'inauguration de ce 29 juillet, est selon lui, « le parfait exemple » que la mobilisation des acteurs locaux et économiques à laquelle il appelle en la matière commence à porter ses fruits. Dans l'intérêt « du développement économique local, de l'emploi et de l'aménagement du territoire » avec l'objectif plus global d'une relance du fret.

Construite dans les années 1920, la ligne capillaire du Bec d'Ambès, qui dessert 8 entreprises de la zones industrielles, et transporte chaque année 300 000 tonnes de marchandises, était clairement devenue obsolète. Pour preuve, en 2012 une campagne de mesure et de correction de la géométrie de la voie avait révélé des désordres importants sur la ligne entraînant sa fermeture pendant plus de 3 semaines, et un impact important sur l'activité des industriels embranchés. Or, du point de vue économique 450 emplois dépendent directement de la performance de cette ligne, 6000 si on élargit aux emplois indirects... Mais outre son grand âge, la voie était mouvante, puisqu'en partie posée sur des marais ; « ce qui la rendait non seulement obsolète mais peu sécurisée au regard des matières dangereuses transportées... », souligne Alain Autruffe, Directeur régional SNCF Réseau.

Gérée par un gestionnaire d'infrastructure privéAu total, que ce soit d'un point de vue économique, sécuritaire ou environnementale, mais aussi d'intermodalité, cette ligne étant le trait d'union entre le port et le réseau fret national, sa modernisation s'imposait. Des enjeux multiples, et une certaine urgence, qui ont contribué à une mobilisation efficace des partenaires au sein du contrat de plan Etat-Région quant au financement des travaux. Un budget total de 20M€ pour un chantier « très importants », selon Patrick Jeantet le nouveau PDG de SNCF Réseau, auquel a pris part l'Etat (6M€), la Région (6M€) Bordeaux Métropole (2 M€), SNCF Réseau (2 M€) et l'Union Européenne (4M€).

Pour autant, si Alain Vidalies a rappelé qu'au niveau national « l'Etat investit 30 M€ sur 3 ans pour accompagner les acteurs locaux sur la régénération des lignes capillaires», il a également été des plus clairs quant à l'investissement sur l'entretien et à la gestion de celles-ci : « La question des lignes capillaires, n'est pas une question ferroviaire, mais une question économique qui s'adresse d'abord aux chefs d'entreprises et à ceux qui sont chargés du développement local. L'avenir de chaque ligne, doit être envisagé en fonction de ses spécificités et avec les acteurs locaux pour trouver des solutions innovantes de gestion ». A ce titre la ligne rénovée, sera la première ligne, au niveau régional en tout cas, à être gérée par un gestionnaire d'infrastructure privé. Baptisé CAPILRAIL, elle sera une filiale du Grand port de Bordeaux qui en sera l'actionnaire majoritaire, au côté de SNCF Réseau et d'autres entreprises privées. Un mode de gouvernance inédit qui devrait être finalisé dans les semaines à venir.


Train inaugural de la ligne capillaire du Bec d'Ambès après sa rénovation

La région bientôt propriétaire de ligne de fret?Autre option nouvelle de gestion de ces lignes, suggérée par le Secrétaire d'Etat : «  la possibilité a été offerte aux régions et aux intercommunalités, dans le cadre de la loi Nouvelle Organisation Territoriale de la République (NOTRe) de devenir propriétaires de lignes capillaires, lorsque cela correspond à leur demande. Le décret d’application, en cours devrait être publié l’automne. » Si Alain Vidalies, dit en avoir souvent parlé avec Alain Rousset, Anne-Laure Bedu, conseillère régionale qui le représentait ce vendredi matin, bien que déclarant la Région effectivement intéressée par la démarche, semblait rester dans l'attente de compensation financière, pour aller plus avant.
Une formule qui n'est de toute façon pas à l'ordre du jour pour la ligne Ambès Bassens, mais peut-être en sera-t-il autrement pour d'autres lignes capillaires néo-aquitaines actuellement en projet de rénovation, signalées par le Secrétaire d'Etat, à savoir les liaisons Mont-de-Marsan -Tarbes, Niort – Saint-Varens ou encore autour du port de Bayonne.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4626
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !