Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

24/11/20 : Assistante importante ce mardi soir pour manifester à Bordeaux, place de la Comédie, contre la loi " sécurité globale" adoptée en première lecture ce jour même à l'assemblée par 388 voix contre 104 et 66 abstentions.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Charente-Maritime: dans le cadre de la poursuite du chantier de changement des câbles du Pont de Ré, la circulation automobile aura de courtes interruptions jeudi 19 novembre entre 12 et 13h, sans conséquence pour le passage des piétons et des vélos.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

16/11/20 : Les communes de La Mothe Saint Héray et Saint Maixent l'Ecole dans les Deux-Sèvres ont été reconnues en état de catastrophe naturelle, suite aux inondations subies au mois de mars.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

13/11/20 : Les élections régionales et départementales prévues en mars auront très vraisemblablement lieu en juin suite à la proposition faite en ce sens par Jean-Louis Debré qui a remis son rapport au premier ministre: option retenue par le gouvernement.

12/11/20 : Confinement: Il serait irresponsable de lever ou d'alléger le dispositif actuel a déclaré le premier ministre, lequel a ajouté qu'un allégement strictement réservé aux commerces pourrait être envisagé le 1°décembre.

09/11/20 : Dans le cadre du reconfinement, la Ville de Bayonne et son maire J.R. Etchegaray ont aménagé 45 box au Palais des sports de Lauga pour accueillir les sans abri. Les lits ont été fournis par le 1er RPIma et dispositif assuré par l'association Atherbea

09/11/20 : Mme Estelle Leprêtre, directrice adjointe de la direction départementale de la cohésion sociale du Morbihan, est nommée sous-préfète de Jonzac en Charente-Maritime. Elle prendra ses fonctions le 23 novembre prochain.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/11/20 | Saintes : le site de la Palu va devenir un espace naturel sensible

    Lire

    Classé en zone Natura 2000, La Palu est un site naturel unique de 122 hectares, situé non loin du centre-ville et au bord du fleuve Charente, au coeur de la ville de Saintes. Le conseil municipal vient de valider une convention avec le Département pour faire du site un Espace naturel sensible (ENS). Le Département co-financera à hauteur de 40% l'ensemble des actions liées à la gestion, la préservation et la valorisation de l'environnement des lieux, ainsi que la mise en place d'une éco-taxe.

  • 27/11/20 | La collecte nationale des banques alimentaires est lancée

    Lire

    La banque alimentaire de Bordeaux et de la Gironde organiste sa collecte ces 27 et 28 novembre. Cette fois-ci, elle sera physique dans le respect des gestes barrière,comme habituellement dans les magasins les plus importants. La seconde est dématérialisée, avec l’opération de distribution de coupons correspondant à des repas (2 euros pour un repas). Les sommes réunies sont transformées ultérieurement en achat de denrées alimentaires. Au niveau des produits, il est préférable de favoriser féculents et conserves de poisson, viande et légumes. Surtout pas de produits frais, ni de produits pour bébé.

  • 27/11/20 | Restructuration de Repetto: L'Etat entre dans la danse

    Lire

    Une première réunion de travail entre la direction de Repetto, le cabinet de la ministre de l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher, et les services de Bercy a eu lieu jeudi 26 novembre sur l'accompagnement de l'entreprise dans sa restructuration. L'occasion de faire le point sur les indicateurs financiers de l'entreprise, son processus de restructuration et le climat social en son sein. Les axes d'un projet de développement ont aussi pu être esquissés. Pour mémoire, suite à plusieurs années difficiles, Repetto a annoncé la mise en place d'un plan social menaçant 51 postes en France dont 31 à Saint-Médard-d’Excideuil (24).

  • 27/11/20 | Royan Atlantique : Un pôle de transformation de produits locaux

    Lire

    La Communauté d'agglomération Royan Atlantique (CARA) porte depuis 2016 un projet de création d'un atelier collectif de transformation de viandes multi-espèces visant à améliorer la performance économique de la filière locale d'élevage. Huit éleveurs ont participé à la construction de ce projet et plus d’une trentaine sont à ce jour intéressés par l’équipement. Le pôle transformation de la CARA sera géré et utilisé par les producteurs associés dans une structure d'exploitation qui louera l'équipement à la CARA. La Région soutient ce projet à hauteur de 220 537 euros.

  • 27/11/20 | Creuse: un numéro vert pour les personnes handicapées en difficulté

    Lire

    Le Département de la Creuse et la Maison Départementale des Personnes Handicapées viennent de mettre en place un numéro vert d’appui pour les personnes handicapées et les aidants qui sont en difficulté ou sans solution immédiate du fait de la crise sanitaire. Ce numéro est également accessible aux personnes sourdes et malentendantes, 7 jours/7 de 7h à 21h : 0 800 360 360.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Vague macroniste sur la Charente-Maritime

12/06/2017 | En Marche se positionne en tête dans les 2e, 3e et 4e circonscriptions

Campagne législative sur la 4e circonscription

Les premiers résultats avaient d’abord laissé présager plusieurs triangulaires, voire quadrangulaires, les suffrages entre 12,5% et 20% étant les plus importants. Mais c’était sans compter le taux d’abstention record sur le département : 49,64%, soit près de 9 points de plus qu’en 2012. Convertis au nombre d’électeurs inscrits, les suffrages exprimés ont donc pesé beaucoup moins lourds dans la balance et le 2e tour ne sera constitué que de duels sur les 5 circonscriptions.

En Charente-Maritime comme ailleurs, la « vague » Macron semble avoir tout emporté. Les jeux sont évidemment loin d’être faits, d’autant plus dans les circonscriptions avec des candidats « historiques » bien implantés, comme dans la 1re circonscription (La Rochelle-Ré), où le député sortant Olivier Falorni (DVG), en tête avec ses 36,54%, devra faire face à la candidate En Marche Otilia Ferreira (26,99%), élue au conseil municipal de La Rochelle. Reste à savoir comment vont se répartir les voix des dix autres candidats, ayant obtenu entre 0,40 et 9% des suffrages. Même questionnement sur la 5e circonscription (Marennes-Oléron-Royan Ouest), où le député sortant Didier Quentin (LR) brigue un 5e mandat. Arrivé sans trop de surprise en tête du premier tour avec 23,78%, il se retrouve néanmoins en ballotage avec le centriste Gérard Potennec (à 20,99%), qui surfe à la fois sur la destitution du candidat d’En Marche Christian Gerin, juste deux semaines avant les élections, et sur cette absence de candidat officiel du parti présidentiel. Une vraie surprise sur la circonscription, là où les pronostics voyaient plutôt un duel entre « ténors » locaux, entre Didier Quentin et le maire de Marennes Mickaël Vallet (PS) au second tour.

La configuration est bien différente dans les autres circonscriptions, où, en l’absence de candidats sortants, les candidats d’En Marche, tous issus de la société civile et encore inconnus du grand public il y a un mois, font une franche percée. Frédérique Tufnell (38,48%) met ainsi en difficulté la candidate LR Sylvie Marcilly (19,38), qui est aussi maire de Fouras et vice-présidente du Département, dans la 2e circonsciption (bassin de Rochefort – Aunis). Même situation dans la 4e circonscription (sud ouest), où le « marcheur » Raphaël Gérard, avec 33,8% des voix, devance le successeur de Dominique Bussereau (LR) Loïc Girard (22,20%). Ainsi que dans la 3e (Saintonge), où Jean-Philippe Ardouin (28,77%) distance le candidat LR Frédéric Neveu  (14,90%).

L’autre vraie surprise, c’est surtout l’élimination du FN dès le premier tour : après avoir été un vote très fort durant les présidentielles, il se retrouve en 3e ou 4e position selon les circonscriptions, avec des suffrages équivalent aux Mélenchonistes.

 

Quelques réactions de candidats :

Raphaël Gérard (candidat REM) : « On voit clairement que deux mondes s’affrontent : celui du vieux système politique, avec ses candidats investis et implantés de longue date, et celui de la nouvelle politique, que nous, candidats de la société civile, incarnons. Et là où notre côté « inconnu » aurait pu nous desservir, s’est révélé une force : les gens ont voté pour un projet et non pour une personne. Après, nous avons également fait beaucoup de terrain pour essayer de comprendre les attentes des gens, et notamment les raisons de ce vote FN, massif sur la 4e circonscription durant les présidentielles.

Isabelle Vethois, représentante d’En Marche 17 : « Avec ces premiers résultats, on sent une envie de renouvellement de la vie politique. Pour nous, les candidats choisis ont la capacité à être au plus près des citoyens et nous veillerons à ce que cela le soit : s’ils sont élus, nous leur demanderons de mettre en application sur le terrain les décisions prises au gouvernement, d’aller constater leurs effets et de nous faire remonter les réactions locales. Jusqu’à présent, les députés des partis en place passaient beaucoup de temps à voter contre, nous allons voter des projets pour faire avances les choses. »

Otilia Ferreira (candidate REM) : « Je suis heureuse que le mouvement En Marche se positionne pour ce 2e tour et je suis confiante pour la suite. Je pense que les choses changent, y compris dans les habitudes de votes rochelaises : la primauté traditionnelle du candidat sortant n’est plus de mise aujourd’hui. Les Français ont compris le projet d’Emmanuel Macron et leur vote s’inscrit dans une continuité logique. »

Mickaël Vallet (candidat PS), maire de Marennes : « La faiblesse de la participation doit nous inquiéter et inviter les futurs élus à beaucoup d’humilité. Quel que soit le choix des électeurs, je les exhorte à aller voter. La gauche ne sera vraisemblablement pas présente dans la futur Assemblée. Nous devons cette situation à notre refus d’aborder les sujets qui fâchent, notamment depuis le réferendum de 2005, autant qu’à ceux qui ont auto-prophétisé l’impossible réconciliation de deux gauches, qu’à ceux qui jugeaient indispensable l’effondrement du parti moteur de la gauche pour sauver leur propres peaux […] Nous devons notre situation a une profonde insuffisance collective nationale. Ceux qui sont à la tête de nos formations politiques, et je parle de la mienne en premier lieu, devront assumer au plus vite en démissionnant, pour laisser agir ceux qui veulent écouter les classes populaires et comprennent ce qu’implique la Nation […] Et j’en serai. Un parti peut mourir, une République aussi. Mais les principes de liberté, égalité, fraternité et de laïcité demeurent. Et sur ces pierres nous rebâtirons une société différente de celles que le néo-libéralisme continuera de nous imposer. »

Didier Quentin (LR), reprenant les thèmes de François Baroin sur les réseaux sociaux : « La mobilisation de tous est impérative » pour le 2e tour. Didier Quentin reproche à son adversaire d’avoir utilisé un moyen peu honnête de se hisser au deuxième tour en s’affichant sur ses tracts de campagne auprès d’Emmanuel Macron alors qu’il n’a pas été investi.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
78746
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !