Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Vincent Bolloré propose un tramway à pneus pour aller jusqu'à l'aéroport

10/01/2014 | Ce 10 janvier, Vincent Bolloré est venu inaugurer en personne le réseau de véhicules électriques en auto-partage "BlueCub" à Bordeaux.

Vincent Feltesse, le président de la CUB au volant de la BlueCub

Depuis au moins une décennie, la liaison rapide de l'aéroport vers le centre-ville de Bordeaux revient comme un serpent de mer. Ce 10 janvier, c'est un "cadeau" qui est tombé du ciel. En inaugurant le réseau de véhicules électriques en auto-partage "BlueCub" à Bordeaux ce 10 janvier, Vincent Bolloré a évoqué la possibilité de tester dans l’agglomération bordelaise un transport en commun nouvelle génération : un tramway sur pneus. De quoi ravir Vincent Feltesse, président de la Communauté Urbain et Alain Juppé, maire de Bordeaux, qui veulent desservir ainsi l’aéroport de Mérignac.

Le tramway sur pneus proposé par Vincent Bolloré est innovant. Il ne nécessite pas d’installation de rail, ni de caténaire. En effet, son alimentation en électricité est assurée par un stockage sur batterie alimenté à chaque station. Le patron breton propose de faire de Bordeaux sa ville test et de prendre en charge l'intégralité de son financement.

Une liaison rapide vers l'aéroport en 2015 ?Vincent Feltesse, le président de la Communauté urbaine de Bordeaux a mis l'industriel au défi. Objectif : que ce nouveau tramway soit prêt en 2015. Il s'agit de desservir l’aéroport de Mérignac à partir de la station des quatre-chemins (Ligne A). Une initiative soutenue par Alain Juppé, maire de Bordeaux et Michel Sainte-Marie, maire de Mérignac. La ligne A dessert déjà les équipements centraux de la Communauté Urbaine : le CHU, le stade Chaban-Delmas, les hôtels de Région, du Département, de la Cub et de la Ville de Bordeaux, le coeur de la ville classée UNESCO, les quais et la Place de la Bourse… Un dernier barreau de 4 kms est à réaliser en ligne droite entre les Quatre Chemins et l’Aéroport. Les emprises foncières nécessaires à un TCSP sont maîtrisées et réservées. Il n'y a plus qu'à passer l'action. Vincent Feltesse a demandé au préfet de réduire les délais administratifs.

Nicolas César
Par Nicolas César

Crédit Photo : NC

Bordeaux Métropole 2030Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
2400
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
3 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
melvin | 10/01/2014

la ligne A ne dessert pas encore la place de la bourse

MargaretC | 13/01/2014

Le tramway sur pneus n'est pas vraiment un transport nouvelle génération. Il roule à Nancy depuis plus de 10 ans, ayant remplacé les anciens trolley-bus.
En espérant que ce projet, s'il voit le jour coûte moins cher et pose moins de problèmes techniques que celui de Nancy (un vrai cauchemar pendant plusieurs années).

candillon | 16/03/2014

Il faudrait appeler un chat un chat. Cet engin n'est pas un tramway sur pneus mais un autobus électrique.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !