aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

29/09/16 : Alain Rousset:"je l'ai demandée depuis longtemps" après l'annonce de M.Valls qu'à compter du 1er janvier 2018, les régions au lieu de la DGF bénéficieront d'une "fraction de TVA dont l’effet dynamique garantira et pérennisera leurs moyens d’actions"

29/09/16 : Alors que les attaques de vautours sur le bétail augmentent dans les Pyrénées-Atlantiques, Bernard Layre, le président de la FDSEA demande que des tirs de prélèvement soient faits sur ces rapaces, "exactement comme c'est le cas ailleurs pour le loup"

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 29/09/16 | Une belle reconnaissance pour les Vignerons de Buzet!

    Lire

    Ils viennent d'obtenir le label Diversité. Un premier pas vers la double certification « égalité & diversité », proposée par la Région Aquitaine et le groupe AFNOR. Cette certification veille à la gestion équitable et impartiale de la richesse humaine, sans discrimination aucune. Les Vignerons de Buzet s'inscrivent là dans un projet pilote pour les PME, porté par la Région Aquitaine. Une démarche expérimentale et innovante qui évoluera au sein de la démarche RSE globale.

  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Yves Urieta, le laboureur qui fait les rois à Pau

09/02/2014 | C’est le « faiseur de rois » disent certains. Yves Urieta, lui, est persuadé qu’il va gagner la mairie de Pau. Portrait d’un candidat qui laboure patiemment son terrain

Yves Urieta , au contact des habitants, lors d'un de ses "bistrots citoyens"

Les Palois aiment le contact direct. André Labarrère, l’ancien maire resté aux commandes pendant 35 ans, était passé maître à ce jeu-là. Au point que son aisance à serrer la main de ceux qu’il rencontrait l’avait fait surnommer « toque-manettes ». Yves Urieta, qui a été son adjoint avant de lui succéder en 2006, a retenu la leçon.

Moins prodigue que d’autres en conférences de presse, il a choisi de travailler le terrain comme il l’a toujours fait. Depuis plusieurs mois, les « bistrots citoyens » et les rencontres avec les habitants qu’il organise dans des écoles ou les salles des fêtes, lui permettent de décliner les grandes lignes de son programme. Mais aussi  de répondre à de multiples questions. Quel que soit le sujet : la « ville labyrinthe » dont s’inquiète un commerçant,  l’agrandissement du stade du Hameau qui titille un supporter de la Section Paloise. Le micro trottoir pratiqué en direct est devenu sa tasse de thé.

Le « tombeur » de Bayrou « La seule chose qui me passionne, c’est ma ville » répète à l’envi  cet ex cadre des Assedic dont le parcours politique a connu des horizons divers. Ancien secrétaire fédéral du PS, il a été désigné maire en 2006, suite au décès d'André Labarrère,  avec le soutien de la vieille garde du conseil municipal. Puis il est devenu le rival de Martine Lignières-Cassou dans la rude guerre de succession qui a, à nouveau, secoué la ville deux ans plus tard. Ce qui l’a amené à provoquer  une triangulaire au second tour des municipales de 2008 et, avec le soutien de l’UMP, à faire tomber François Bayrou dans sa course à la mairie.

Après avoir tourné le dos à la Gauche Moderne qu’il a un temps côtoyée, Yves Urieta continue depuis  à faire cavalier seul, et à s’appuyer sur des réseaux patiemment  tissés au sein de la société civile. L’association Convergences qu’il a créée en 1984, puis étendue sur le plan national,  veut être un laboratoire d’idées. Celles-ci respectent un principe : se situer en dehors des partis, réunir des personnes de toutes opinions et confessions, fédérer les compétences. Une profession de foi que le candidat désormais sans étiquette rappelle dans chaque réunion. Ce qui n’empêche pas la cruauté : « François Bayrou ?  Je l’ai vu trois fois ces dernières années. Mais depuis octobre, on le voit presque tous les jours. »  

Moins d'études, plus d'économies Opposé au projet de bus-tram qu’il juge trop coûteux et favorable à la gratuité des transports publics, Yves Urieta accuse également son concurrent du Modem d’avoir copié certaines de ses idées sur l’aménagement des halles. Un équipement auquel il veut donner une dimension plus « écologique ». La mise en place d’un nouveau plan de circulation, avec carte de stationnement à tarif réduit,  le frein mis à la préemption des immeubles vides par la ville, et la baisse des impôts sont également des axes de sa campagne. « En cinq ans, la municipalité a dépensé plus de 6,5 millions d’euros de frais d’études. Or 450 000 euros, cela représente un point d’impôts ». Moins d’études,  plus d’économies, martèle-t-il.

Pau doit devenir « un laboratoire national de la formation professionnelle », et répondre ainsi aux besoins des entreprises, ajoute Yves Urieta. L’ancien maire se démarque de même de ses concurrents en voulant maintenir en centre- ville  le parc des expositions, qu’il ferait rénover. Ajoutez à cela, une vie culturelle qui s’appuierait sur trois grands festivals, comme cela se fait à Bilbao et San Sebastian. Ou encore des idées comme celle qui consiste à installer des accès wifi gratuits partout en ville, entre autres initiatives.

Et quand quelqu'un lui demande  s'il rejoindra le socialiste David Habib ou François Bayrou après que des sondages l'aient crédité de 13% à 16% des intentions de vote au premier tour, la question est écartée  d’un revers de manche : « C’est n’importe quoi ! Toute notre équipe est unanime. Pour le premier tour, il n'y aura aucune alliance !  » s’est-il exclamé en janvier, lors d’une rencontre organisée dans un bar du centre-ville. « D’abord, on finira premiers. Si une négociation doit avoir lieu au second tour, ce ne sera pas pour un rapprochement avec des partis politiques, mais en fonction de notre programme. »
Laisser une porte entrebaillée est un art.

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui.fr

Elections municipales - 2014Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
998
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !