aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

29/09/16 : Alain Rousset:"je l'ai demandée depuis longtemps" après l'annonce de M.Valls qu'à compter du 1er janvier 2018, les régions au lieu de la DGF bénéficieront d'une "fraction de TVA dont l’effet dynamique garantira et pérennisera leurs moyens d’actions"

29/09/16 : Alors que les attaques de vautours sur le bétail augmentent dans les Pyrénées-Atlantiques, Bernard Layre, le président de la FDSEA demande que des tirs de prélèvement soient faits sur ces rapaces, "exactement comme c'est le cas ailleurs pour le loup"

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 29/09/16 | Une belle reconnaissance pour les Vignerons de Buzet!

    Lire

    Ils viennent d'obtenir le label Diversité. Un premier pas vers la double certification « égalité & diversité », proposée par la Région Aquitaine et le groupe AFNOR. Cette certification veille à la gestion équitable et impartiale de la richesse humaine, sans discrimination aucune. Les Vignerons de Buzet s'inscrivent là dans un projet pilote pour les PME, porté par la Région Aquitaine. Une démarche expérimentale et innovante qui évoluera au sein de la démarche RSE globale.

  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Saveur | A Montmartre, les appellations du Périgord à déguster

23/05/2015 | Jusqu'à lundi soir, le Conseil départemental de la Dordogne organise à Paris, la neuvième édition de Périgord à Montmartre, une opération séduction.

Le quartier Montmartre accueille 90 000 visiteurs par jour en moyenne

Une fois par an, le Périgord prend ses quartiers au coeur du XVIII e arrondissement de Paris, lors du week-end de la Pentecôte, à l'exception de l'an passé. Foie gras, noix, fraise du Périgord, châtaigne, miel, vins de Bergerac, toutes les saveurs périgourdines sont réunies à Montmartre. Le Périgord ne manque pas de talents et de savoir faire. Ils sont une vingtaine d'artisans et producteurs à avoir été sélectionnés pour participer à cette opération de promotion destinée à séduire les 90 000 visiteurs quotidiens venus du monde entier. Avec à la clef des retombées.

Désormais depuis 2007, la butte Montmartre a rendez vous avec le Périgord, lors du week end de Pentecôte. Le Périgord à Montmartre est une opération de promotion et de séduction financée à hauteur de 100 000 euros par le Conseil départemental, dont 10 % sont consacrés à la communication. C'est  un peu moins en termes de budget que les éditions précédentes. C'est un petit salon de la gastronomie où l'on trouve les produits du Périgord : fraises, cabécou, foie gras, vins de Bergerac, miel et désormais escargots, nougat à la rose ou un surprenant et succulent beurre de cèpes du Périgord. La Dordogne est riche dans sa diversité : elle compte désormais 24 filières agricoles. Cette année, ils étaient une vingtaine de producteurs et d'artisans à être invités à monter à la capitale pour promouvoir le département. Pour eux, le coût du stand est pris intégralement pris en charge par la collectivité. 

Peu d' élus
Les confréries apportent leur dose de folklore

L'inauguration officielle de ce Périgord à Montmartre a eu lieu dans une ambiance détendue en présence de l'élue chargée du tourisme à la mairie du XVIII e arrondissement, des représentants de la République de Montmartre, avec sa dose de folkore, avec les confréries de la fraise, du pâté de Périgueux et de la noix du Périgord, ses intronisations. On peut cependant regretter le peu d'élus du Département présents à l'inauguration officielle vendredi à midi et aucun parmi les nouveaux élus. Dommage. Germinal Peiro, le nouveau président de l'assemblée départementale était retenu en Estonie. Ils étaient trois seulement à représenter la Dordogne Jean Fred Droin, vice président en charge du tourisme, Didier Bazinet, vice président de l'agriculture et Michel Lajugie. Pour Didier Bazinet, le nouveau vice-président chargé de l'agriculture, cette opération est bénéfique. Cela permet de faire mieux connaître la Dordogne, sa gastronomie. "Pour les exposants, c'est une chance. Le plus intéressant pour eux, ils le disent eux mêmes, c'est que la relation avec le public est différente. Ils viennent se faire connaître. Le lieu est fréquenté par des milliers de touristes, qui ne viennent pas forcément découvrir les produits du Périgord. C'est un vrai plus que nous offrons pendant quatre jours aux Franciliens et aux touristes. "

Des exposants séduitsLe cèpe du Périgord est la dernière née des filières agricolesEmmanuelle Chignat, est agricultrice à Monfaucon. Avec Anne Marie Pouzergues, elle est l'une des principales animatrices de la filière cèpes du Périgord, dernière née des filières agricoles. En 2013, la marque cèpes du Périgord est née. Des marchés officlels ont vu le jour, en plus de celui de Villefranche du Périgord : Mussidan, Saint -Saud- Lacoussière. "C'est la deuxième fois que nous sommes conviés à Périgord Montmartre, la première c'était à l'automne dernier (la manifestation n'avait pas pu avoir lieu à la Pentecôte pour cause de travaux dans la rue Azais, dont le chantier est à peine achevé). Pendant ce long week end, nous misons beaucoup sur des dégustations, à base de cèpes, ramassés il y a seulement quelques jours, de nouvelles recettes, comme le succulent beurre de cèpes, ou encore la confiture de cèpes. Les nombreux touristes et les Franciliens peuvent venir déguster. "Passés l'effet de surprise, les gens apprécient et le dialogue se noue." Même engouement, pour Mona Clément, installée à Monestier. Elle distille des roses, un peu de laurier, et de la menthe poivrée. A partir de ses productions, elle a créé une ligne de produits bio certifiés, en comestique et en alimentaire. Ses gelées, sirops à la rose peuvent être utilisées en cuisine. "Notre objectif est surtout de nous faire connaître. En ce premier jour, les ventes ont bien débuté". Jean Pierre Glinkoswski de l'entreprise "A la truffe du Périgord" est ravi de l'initiative " nous sommes habitués des salons et des manifestations. Cette opération est un sacré coup de pouce." Si je continue sur ce rythme là, j'aurais tout vendu d'ici lundi, sourit-il. Ici, il y a une dynamique Périgord.'" A déguster sans modération jusqu'à lundi.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
5950
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !