Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Saveur | A Montmartre, les appellations du Périgord à déguster

23/05/2015 | Jusqu'à lundi soir, le Conseil départemental de la Dordogne organise à Paris, la neuvième édition de Périgord à Montmartre, une opération séduction.

Le quartier Montmartre accueille 90 000 visiteurs par jour en moyenne

Une fois par an, le Périgord prend ses quartiers au coeur du XVIII e arrondissement de Paris, lors du week-end de la Pentecôte, à l'exception de l'an passé. Foie gras, noix, fraise du Périgord, châtaigne, miel, vins de Bergerac, toutes les saveurs périgourdines sont réunies à Montmartre. Le Périgord ne manque pas de talents et de savoir faire. Ils sont une vingtaine d'artisans et producteurs à avoir été sélectionnés pour participer à cette opération de promotion destinée à séduire les 90 000 visiteurs quotidiens venus du monde entier. Avec à la clef des retombées.

Désormais depuis 2007, la butte Montmartre a rendez vous avec le Périgord, lors du week end de Pentecôte. Le Périgord à Montmartre est une opération de promotion et de séduction financée à hauteur de 100 000 euros par le Conseil départemental, dont 10 % sont consacrés à la communication. C'est  un peu moins en termes de budget que les éditions précédentes. C'est un petit salon de la gastronomie où l'on trouve les produits du Périgord : fraises, cabécou, foie gras, vins de Bergerac, miel et désormais escargots, nougat à la rose ou un surprenant et succulent beurre de cèpes du Périgord. La Dordogne est riche dans sa diversité : elle compte désormais 24 filières agricoles. Cette année, ils étaient une vingtaine de producteurs et d'artisans à être invités à monter à la capitale pour promouvoir le département. Pour eux, le coût du stand est pris intégralement pris en charge par la collectivité. 

Peu d' élus
Les confréries apportent leur dose de folklore

L'inauguration officielle de ce Périgord à Montmartre a eu lieu dans une ambiance détendue en présence de l'élue chargée du tourisme à la mairie du XVIII e arrondissement, des représentants de la République de Montmartre, avec sa dose de folkore, avec les confréries de la fraise, du pâté de Périgueux et de la noix du Périgord, ses intronisations. On peut cependant regretter le peu d'élus du Département présents à l'inauguration officielle vendredi à midi et aucun parmi les nouveaux élus. Dommage. Germinal Peiro, le nouveau président de l'assemblée départementale était retenu en Estonie. Ils étaient trois seulement à représenter la Dordogne Jean Fred Droin, vice président en charge du tourisme, Didier Bazinet, vice président de l'agriculture et Michel Lajugie. Pour Didier Bazinet, le nouveau vice-président chargé de l'agriculture, cette opération est bénéfique. Cela permet de faire mieux connaître la Dordogne, sa gastronomie. "Pour les exposants, c'est une chance. Le plus intéressant pour eux, ils le disent eux mêmes, c'est que la relation avec le public est différente. Ils viennent se faire connaître. Le lieu est fréquenté par des milliers de touristes, qui ne viennent pas forcément découvrir les produits du Périgord. C'est un vrai plus que nous offrons pendant quatre jours aux Franciliens et aux touristes. "

Des exposants séduitsLe cèpe du Périgord est la dernière née des filières agricolesEmmanuelle Chignat, est agricultrice à Monfaucon. Avec Anne Marie Pouzergues, elle est l'une des principales animatrices de la filière cèpes du Périgord, dernière née des filières agricoles. En 2013, la marque cèpes du Périgord est née. Des marchés officlels ont vu le jour, en plus de celui de Villefranche du Périgord : Mussidan, Saint -Saud- Lacoussière. "C'est la deuxième fois que nous sommes conviés à Périgord Montmartre, la première c'était à l'automne dernier (la manifestation n'avait pas pu avoir lieu à la Pentecôte pour cause de travaux dans la rue Azais, dont le chantier est à peine achevé). Pendant ce long week end, nous misons beaucoup sur des dégustations, à base de cèpes, ramassés il y a seulement quelques jours, de nouvelles recettes, comme le succulent beurre de cèpes, ou encore la confiture de cèpes. Les nombreux touristes et les Franciliens peuvent venir déguster. "Passés l'effet de surprise, les gens apprécient et le dialogue se noue." Même engouement, pour Mona Clément, installée à Monestier. Elle distille des roses, un peu de laurier, et de la menthe poivrée. A partir de ses productions, elle a créé une ligne de produits bio certifiés, en comestique et en alimentaire. Ses gelées, sirops à la rose peuvent être utilisées en cuisine. "Notre objectif est surtout de nous faire connaître. En ce premier jour, les ventes ont bien débuté". Jean Pierre Glinkoswski de l'entreprise "A la truffe du Périgord" est ravi de l'initiative " nous sommes habitués des salons et des manifestations. Cette opération est un sacré coup de pouce." Si je continue sur ce rythme là, j'aurais tout vendu d'ici lundi, sourit-il. Ici, il y a une dynamique Périgord.'" A déguster sans modération jusqu'à lundi.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
7004
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !