10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

06/12/17 : L’innovation au service des entreprises. Jeudi 14 décembre, la CCI47 organise un a-m de table ronde autour du « design, levier d’innovation dans les entreprises ». Pour en parler des entrepreneurs seront présents pour témoigner de leur expérience.

06/12/17 : Mi novembre, le centre national pour le développement du sport a attribué un total 5,7M€ à 16 projets néo-aquitains visant la création d’équipements structurants, l’accès à la pratique sportive des personnes handicapées et à la rénovation des CREPS

06/12/17 : C'est ce lundi 11 décembre que Didier Lallement, prendra officiellement ses fonctions de préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, préfet de la zone de défense et de sécurité Sud-Ouest et préfet de la Gironde à la suite de Pierre Dartout.

30/11/17 : Le 20 décembre, la salle de spectacles “Les Cigales“ à Luxey (40) accueille Françis Huster pour un seul-en-scène moderne et engagé, à l’image de celui qu’il incarne: Albert Camus. Rendez-vous à 21h. Pensez à réserver sur www.musicalarue.com !

30/11/17 : Du 5 au 16 décembre, la médiathèque du Marsan (à Mont-de-Marsan) accueille une exposition d'affiches créée à l'occasion du cinquantième anniversaire d'Amnesty International. Objectif: sensibiliser et éduquer aux droits humains.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 09/12/17 | Pierre Dartout décoré en quittant Bordeaux

    Lire

    Pierre Dartout, préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine a vécu un moment singulier lors de la réception marquant son départ de Bordeaux: il a reçu des mains d'Alain Juppé la décoration de commandeur dans l'Ordre national du mérite en présence d'élus, de personnalités, de sa famille venue de son Limousin natal moment chaleureux ponctué d'un très bel hommage du maire de Bordeaux retraçant une carrière fournie au service de l'Etat et remerciement appuyé du récipiendaire à Bordeaux où il sera "très heureux de revenir". M.Dartout, le préfet de l'installation de la réforme territoriale a loué sa relation avec Alain Rousset

  • 08/12/17 | Les événements nautiques de La Rochelle annoncés au salon Nautic de Paris

    Lire

    Le salon Nautic a été l'occasion pour La Rochelle d'annoncer les événements de 2018. En avril, la ville accueillera L'Hermione avant son départ en méditerranée. En mai, ce sera la première édition des Assises de la plaisance et du nautisme. A partir de juillet, 4 championnats européens de sport de glisse vont se succéder (catamaran, dériveur et forty-niners). Sans oublier les traditionnels rendez-vous de la Semaine du Nautisme ou du Grand Pavois, qui se tiendra du 26 septembre au 1 octobre.

  • 08/12/17 | L'ambassadeur de Chine annoncé à la prochaine fête de la truffe

    Lire

    La prochaine fête de la truffe a lieu à Sarlat, les 20 et 21 janvier 2018. Cet événement culinaire accueillera l'assemblée générale de l’association des Bocuse d’Or Winners. Pour l’occasion, 17 lauréats du célèbre concours de cuisine du monde seront présents. Zhai Jun, l'ambassadeur de la République populaire de Chine, accompagné d'une vingtaine de personnes à la prochaine Académie culinaire du foie gras et de la truffe, a répondu favorablement à l'invitation de la municipalité.

  • 07/12/17 | L'avenir du vélo en débat à La Rochelle

    Lire

    Depuis douze ans, la Charente-Maritime organise ses Tribunes de l'Innovation autour de grands thèmes d'actualité comme la solidarité, la mondialisation, etc. Pour cette édition, la "petite reine" est à l'honneur, avec des conférences-débats autour de son histoire, sa place socio-économique, ses innovations technologiques et son avenir en tant que transport doux et durable. RDV (gratuit) le 14 décembre à 18h à la Maison du Département. Ouvert au grand public sur inscription au 05 46 31 72 00.

  • 06/12/17 | Nouveau record pour Bordeaux-Mérignac

    Lire

    En novembre 2017, le trafic international continue de soutenir les bons résultats de l'Aéroport de Bordeaux-Mérignac et affiche un record mensuel de croissance pour 2017 de +26,3%. Ce premier mois de la saison Automne-Hiver a vu 404.000 passagers mensuels transportés (+3,2%). Depuis début 2017, le trafic de la plate-forme bordelaise progresse de +8,2% et 5.772.000 passagers ont été transportés. Une fin d'année qui s'annonce très positive à Bordeaux avec cependant un bémol, la baisse de 10,3% du trafic national liée au recul de Paris.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Saveur | Bayonne fête le chocolat

18/06/2008 |

moulage

Et oui, certains ont l'air surpris, mais Bayonne ce n'est pas que le jambon. La ville est riche d'une tradition chocolatière vieille de plus de quatre siècles maintenant. Elle fut d'ailleurs la première en France à accueillir le chocolat. Pour rendre hommage à ce grand patrimoine, l'Académie du Chocolat en collaboration avec la Guilde des Chocolatiers de Bayonne, ont créé les « Journées du chocolat ». Une grande fête du chocolat, pour les petits comme pour les grands, organisée chaque année pendant le weekend de l'Ascension.

Cette année, ce sont les 2 et 3 mai que Bayonne a donné rendez vous aux amateurs du chocolat. Energisant, tonifiant, stimulant ou encore aphrodysiaque... comme on peut lire sur le dépliant du programme des Journées du chocolat, la liste des vertus attribuées à ce produit exceptionnel pourrait être sûrement beaucoup plus longue. Rien de plus surprenant si l'on remarque qu'il est vraiment difficile de trouver quelqu'un qui s'en lasserait. Qui plus est, le chocolat noir est réputé de ne pas faire grossir. Il serait même bon pour la santé, en débloquant les artères. Les gourmands peuvent se sentir rassurés.

Un régal pour les yeux et pour la bouche
Une occasion donc, pour eux à ne pas manquer. Un vrai régal pour la bouche offert par les nombreuses dégustations gratuites, organisées devant la boutique de chaque artisan. Mais aussi un régal pour les yeux avec, entre autres, démonstrations de trempage du chocolat, sculptures en chocolat, ateliers de moulage pour les enfants, visites des laboratoires chocolatiers. Ce sont d'innombrables attractions qui attendaient les Bayonnais et autres passionnés de chocolat.

Mais les Journées du chocolat ce ne sont pas que les artisans et dégustations. Plusieurs intervenants ont participé à l'événement comme le Musée Basque ou le Salon du Livre Ancien. Le premier a exposé un linteau portant le nom d'une des premières chocolateries de la ville « Chocolatenia », datant de 1621, la plus vieille preuve de la tradition chocolatière de Bayonne. Le Salon du Livre Ancien a proposé, de son côté, une collection d'ouvrages sur le chocolat et son histoire.

Hernan Cortés, celui qui amena le chocolat en Europe
Un point incontournable de l'événement fut la visite organisée par l'Office du tourisme autour du chocolat. Celle-ci retraçait non seulement les grandes dates du chocolat à Bayonne, en découvrant ses quartiers historiques, mais revenait aussi sur les origines du chocolat en Europe. On apprend ainsi que ce fut le peuple Maya, qui au 6 siècle avant J.C., avait introduit la culture du cacaoier. Celui-ci leur aurait été offert par un prêtre, « demi-dieu », Quetzulcoat, banni en fin de compte par des sorcières et chassé à l'ouest. Les Mayas étaient cependant persuadés, qu'un jour, il reviendrait. C'est pour cela, semble-t-il, que lorsque Hernan Cortés arriva en 1519, il n'eut aucune difficulté à conquérir les Mayas, qui voyaient en lui le prêtre Quetzulcoat revenu de l'ouest. Cortés envoie les premières cargaisons de chocolat en Espagne quelques dix ans plus tard. Il arrive ensuite à Séville où il est préparé, en catimini par les moines, en tant que boisson pour la noblesse. C'est grâce aux reines Anne d'Autriche, épouse de Louis XII, et Marie Thérèse, épouse de Louis XIV, que le chocolat fait son entrée, pour de bon, dans la cour royale en France vers le milieu du XVII siècle.

Lorsque Bayonne devançait encore la Suisse...
A Bayonne, c'est à la fin du XVI siècle que commence son aventure avec le chocolat. A cette époque précisément, de nombreuses familles de juifs portugais, fuyant l'inquisition, s'installent dans la ville, en y développant les premiers ateliers de chocolat. Les Bayonnais prennent vite goût à ce nouveau produit, en ouvrant à leur tour plusieurs boutiques. Le chocolat connaît un tel succès que, déjà au XVIII siècle, l'on disait qu'à Bayonne « on buvait plus de granSculptureChocod cru que dans tout le royaume. » Le XIX siècle est la période la plus propice aux chocolatiers bayonnais. Ils sont 130 en 1875, plus nombreux qu'en Suisse. Les deux guerres mondiales brisent malheureusement cet élan, et un grand nombre de boutiques est contraint de fermer, faute d'approvisionnement.

Devenir apprenti chocolatier
Ils sont aujourd'hui cinq seulement à faire partie de la Guilde des Chocolatiers. Les maisons Andrieu, Cazenave, Daranatz, Heynard et Pariès animent chaque année les « Journées du chocolat ». Ils reçoivent régulièrement du renfort de la part du Centre de Formation des Apprentis Chocolatiers qui fait aussi déguster gratuitement ses produits dans différents endroits de la ville. Cela ne fait d'ailleurs pas plus de dix ans que fonctionne la filière chocolat, mise en place par la Chambre des Métiers de Bayonne. Celle-ci forme en trois ans de jeunes apprentis au métier de chocolatier, qui deviennent titulaires d'un BTM (brevet technicien au métier). Ces jeunes, d'une vingtaine d'années, en dehors de la technique de fabrication, apprennent, entre autres, comment expliquer une recette en espagnol ou rédiger une commande pour un mariage de 150 personnes (composition du menu chocolatier, calcul des coûts, décorations).

Boycotter les Journées du chocolat?
Il semble y avoir toujours malheureusement le revers de la médaille. Sur la porte du Choco-Musée Puyodebat, situé en plein centre ville, les passants ont pu lire les excuses du propriétaire sur la fermeture du Musée en ces Journées du chocolat, en raison d'une « participation jugée non utile par la ville de Bayonne. » La note précise plus loin que le Musée déménage à Cambo-les-bains. « La ville n'a pas voulu me donner de locaux plus grands pour développer le Musée de chocolat. » explique M. Puyodebat « J'ai voulu aussi apporter quelques idées pour les Journées du chocolat, mais on m'a aussi tourné le dos. » « On n'a jamais fermé la porte à personne. » réplique Jean Paul Heynard, président de la Guilde « ... mais ce n'est pas parce qu'il y a des jeunes qui arrivent dans le métier qu'on va tout révolutionner et faire comme ils l'entendent. » *

Derrière ce côté très festif et jouissif des Journées du chocolat, il est dommage de constater que les artisans chocolatiers de la ville, partageant le même savoir faire et la même passion ne semblent pas en mesure de « jouer ensemble » à une telle occasion, au moins pour le plaisir du consommateur.

Piotr Czarzasty

* lisez « Bayonne, la capitale française du chocolat... l'est-elle encore? »

 

 

Partager sur Facebook
Vu par vous
664
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 13 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !