Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/01/19 : Bordeaux: l'opération de parking gratuit place des Quinconces reconduite ce dimanche et étendue à demain samedi et jusqu’à la fin des soldes : environ 400 places de stationnement libre de 9h30 à 20h chaque samedi et dimanche jusqu'aux 16 et 17 février

18/01/19 : Le nouveau service de location de vélos de l'agglomération du Grand Périgueux s'appellera "Périvélo". 400 deux-roues (à assistance électrique, pliants, vélos classiques) seront progressivement mis à disposition pour les usagers à partir du printemps.

17/01/19 : Rochefort (17) : la tête d'affiche de la programmation du festival Stéréoparc vient de tomber. Il s'agit du groupe Offenbach, qui jouera le 20 juillet.

17/01/19 : Vendredi 18 janvier, EDF/Dalkia signera un partenariat avec la Ville de Poitiers pour Traversées, l'évènement artistique et culturel du Palais. La signature se fera à 10h en présence du maire de Poitiers et des représentants régionaux d'EDF/Dalkia.

17/01/19 : La Rochelle Université ouvre ses portes samedi 2 février, de 9h30 à 17h. L’accueil de la journée se déroulera au Technoforum (23 avenue Albert Einstein, La Rochelle). avec des stands d’informations de l’Université et de ses partenaires (CROUS, CDIJ, Yélo,

16/01/19 : La Rochelle : la Nuit de la lecture se tient samedi 19 janvier de 14 h à 7 h dimanche à la Médiathèque de Laleu/La Pallice, à la Médiathèque Michel-Crépeau et au Muséum d’Histoire naturelle. Des lectures et des animations variées sont organisées.

16/01/19 : Le lanceur de poids bordelais Jean-Luc Mastromauro a battu le record de France des moins de 50 ans. Il a réalisé 17m19 à Fronton le 13 janvier, améliorant ainsi son propre record de France, établi une semaine plus tôt avec 16m90.

16/01/19 : Dans le cadre du dispositif "Permis de Jardiner" et à l'initiative du collectif Pau Sud, la rue Jacques Terrier sera revégétalisée. La Maison du Jardinier organise le 18 janvier de 14h à 17h une après-midi de plantation participatif.

15/01/19 : le Préfet de la Dordogne a désigné le sous-préfet de Nontron, Frédéric Roussel, référent départemental pour le grand débat national. Il est joignable à l'adresse : pref-granddebat@dordogne.gouv.fr. Plus d'infos : www.granddebat.fr

15/01/19 : Solène Ndama, licenciée au Bordeaux Athlé commence bien la saison. La jeune athlète bordelaise (20ans) réalise la meilleure performance mondiale de la saison au pentathlon (5 épreuves) en salle à Clermont-Ferrand.

14/01/19 : Didier Lallement, préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, préfet de la Gironde, a nommé Thierry Suquet, secrétaire général de la préfecture de la Gironde, comme référent pour le Grand Débat National en Gironde.

13/01/19 : Emmanuel Macron dans sa lettre aux Français: Faut-il reconnaître le vote blanc? Faut-il rendre le vote obligatoire? Quelle est la bonne dose de proportionnelle aux élections législatives pour une représentation plus juste de tous les projets politiques

12/01/19 : GJ.La préfecture de Gironde a fait le point suivant à 19h45: 6000 manifestants, 35 interpellations, pas de blessé du côté des forces de l'ordre, des vitrines et du mobiliers urbains dégradés ainsi que des poubelles brûlées.Dernières dispersions en cours"

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/01/19 | Eco-Campus : Poitiers exemplaire

    Lire

    L'Université de Poitiers mise en valeur par le ministère de l'Enseignement Supérieur. Dans le cadre d'un séminaire dédié à la valorisation et la vie de campus, le ministère a invité l'Université de Poitiers à présenter son réseau de chaleur. Cette installation a permis une baisse de 500.000 euros de la facture énergétique. L'établissement poitevin est engagé dans une stratégie de développement durable récompensée par l'obtention du label Développement Durable et Responsabilité Sociétale en 2016.

  • 17/01/19 | Gilet jaunes : quel impact sur les commerces girondins ?

    Lire

    Dans une enquête de la Chambre de Commerce et d'Industrie Bordeaux Gironde sur l'évolution de a fréquentation des commerçants girondins sur les samedi du 15 décembre au 5 janvier auprès de 310 d'entre eux, on apprend que 93% des commerçants bordelais ont enregistré une baisse de fréquentation (supérieure à 50% pour plus d'un quart) par rapport à l'an passé et 90% une baisse de leur chiffre d'affaire (supérieure à 50% pour près d'un quart). Sur le reste du département, 69% ont enregistré une baisse de fréquentation et 66% du chiffre d'affaire, avec une Haute Gironde jugée "très fortement impactée".

  • 17/01/19 | Habitat 17 : des actions pour rompre l'isolement des retraités

    Lire

    Afin de rompre l'isolement des personnes âgées, l'association Voisins Solidaires et l'office public Habitat 17 viennent de créer un programme d'actions sur le département, allant du service rendu ponctuel à l'organisation d’événements de voisinage (type fête des voisins), reposant sur un réseau de voisins. 160 seniors isolés de 80 ans et + ont été identifiés. Avec cette action, l'office s'est vu renouveler le label européen du "bailleur social et solidaire", déjà obtenu en 2016 pour trois ans.

  • 17/01/19 | Mérignac : 4e édition de l’opération "Mon sang pour les autres"

    Lire

    Le Rotary Club de Mérignac et l'Association pour le don du sang bénévole de Mérignac s‘unissent au côté de l’Etablissement français du sang (EFS) Nouvelle-Aquitaine en organisant vendredi 18 janvier toute la journée et samedi 19 janvier au matin à la Maison des associations des journées pour donner son sang. Pour ce faire, il suffit d’être majeur et en bonne santé. L’objectif est de mobiliser 180 donneurs lors de cette collecte. Toutes les informations sont à retrouver ici.

  • 17/01/19 | Charente : une nouvelle Maison de Santé en zone rurale

    Lire

    Une nouvelle Maison de Santé sera inaugurée ce samedi à Barbezieux-Saint-Hilaire (23 avenue Charles-Virolleau), sur un territoire en désertification médicale. La MSP de Barbezieux-Saint-Hilaire regroupera 11 professionnels de santé aux fonctions complémentaires : deux médecins, un dermatologue, une sage-femme, deux cabinets d'infirmières, deux ostéopathes, une diététicienne, un psychologue et un réflexologue. Un projet soutenu pat la Région (150 000€) et l'Europe (200 000€).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Saveur | Bayonne fête les 400 ans du chocolat

18/05/2009 |

Le chocolat

Cette année, Bayonne célèbrera, du 22 au 24 mai, les 400 ans de l'arrivée dans la ville de la recette chocolatière apportée par les Juifs expulsés du Portugal. Pour l'occasion, des timbres aux senteurs chocolat vont être édités par la Poste. Retour sur la fabuleuse histoire du chocolat dans la région.

C'est en 1609, à Bayonne, que le chocolat entre pour la première fois en France. Mais cela ne semble pas être, à cette époque, l'apanage des basques. Il faut d'abord se rappeler que les fèves de cacao ont été importées en Europe d'Amérique du Sud, lors d'un voyage en retour de Cortes, futur gouverneur de la Nouvelle Espagne (le Mexique) auprès de Charles Quint, en 1519. Elles permettaient de confectionner une boisson particulièrement « amère et détestable », selon lui... Les Espagnols sauront porter cette boisson à leur goût en la mêlant de sucre d'agave puis de canne. Le produit est vite apprécié et promet un marché intéressant, dans la lignée du marché des épices. Un programme de plantations est lancé en 1522 par Cortes. Les premières expéditions massives au travers de l'Atlantiques datent de 1585. Elles marquent le début du commerce du chocolat en Europe.

Le chocolat arrive en France grâce aux juifs portugais

En 1609, les juifs portugais fuyant l'Inquisition, passent la frontière, arrivent sur Bayonne et établissent leurs quartiers à Saint Esprit sur la rive droite de l'Adour, au-delà des remparts où la ville les repoussent. Industrieux et déjà initiés aux secrets du chocolat, ils mettent en place les premiers ateliers de transformation des fèves de cacao en poudre de chocolat à partir de 1615. Le produit est aussi précieux qu'il est rare, mais sa consommation commence à gagner l'aristocratie puisqu'il s'introduit officiellement à la cour de Louis XIII par son épouse Anne d'Autriche, fille du roi d'Espagne, à cette époque.

Au XVIIIème siècle, le chocolat devient accessible au peuple

Ce n'est qu'en 1705 que la libre commercialisation est enfin ordonnée par un édit du roi qui autorise les « limonadiers à vendre du chocolat à la tasse », ce qui rend le prix de cette denrée devient plus accessible au peuple. Les installations de « chocolatiers » foisonnent alors, entre 1710 et 1720, à Bayonne et Saint Jean de Luz... En 1761, dix chocolatiers basques sur Bayonne, avec Ezcura, à leur tête, établissent et font enregistrer par la ville, la guilde de la Corporation des Chocolatiers, « dans le but de perfectionner le métier, d'autant qu'une infinité d'étrangers inondent la ville et infectent le public par la mauvaise composition du chocolat qu'ils y débitent ». Cette guilde sera supprimée par arrêté du Parlement de Bordeaux en 1767, à la demande des dits « étrangers » (Moise Mesquit, Isaac Ledesma, Raphael Dias) appuyée par des épiciers basques et gascons de la ville (Elissalde, Saux, Saubagné, Pouyols). Cet appui inattendu laisse supposer que la qualité du produit confectionné par ces étrangers supplantait le piètre chocolat qu'imposaient les fabricants basques. La transformation du chocolat, notamment au niveau du broyage des fèves torréfiées, reste manuelle jusque vers la fin du XVIII° siècle.

Bayonne, capitale mondiale du chocolat

Au XIX° siècle Bayonne devient la capitale du chocolat, puisque la ville à elle seule recense à son apogée en 1856, 33 fabriques de chocolat qui emploient 130 ouvriers chocolatiers. Le déclin viendra avec la concentration des ateliers ; en 1898 il ne reste plus que 9 fabricants. Rappelons, qu'en 1842 que le chocolat Menier, plus grande fabrique de chocolat en France, s'établit à Noisiel, à l'est de Paris, sur 1500 ha !

Des timbres au goût de chocolat

Aujourd'hui cette activité chocolatière se réduit au Pays Basque à de la simple confiserie fine, et fort réputée. L'anniversaire sera l'occasion de raviver ce glorieux passé. A cet égard, La Poste édite un bloc original de 10 timbres aux effluves de chocolat, à 2,5 millions d'exemplaires. Il sera présenté en avant première à Bayonne et à Paris, les 23 et 24 mai prochains. Les timbres racontent l'histoire du chocolat en représentant pour l'un la fève de cacao, pour un autre une tablette croquée par un enfant, la cour du Roi Charles Quint à l'Alhambra de Grenade ou encore l'introduction du chocolat à Bayonne en 1609. Ces timbres auront une odeur de chocolat. Il faut frotter le timbre pour dégager les parfums. Avec ce procédé, on joue sur trois sens : la vue, car le timbre est beau, l'odorat et le toucher. Pour cela, une encre contenant 300.000 microcapsules par cm2 a été utilisée.

Nicolas César

Partager sur Facebook
Vu par vous
2713
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
xavier | 17/12/2017

Super article ! pour rester dans le domaine de l'histoire du chocolat de Bayonne je conseil la maison Daranatz qui est ici dans le Pays Basque une institution de la chocolaterie.
http://www.daranatz.com

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !