24/10/17 : Charente-Maritime : les élus du Département ont voté une motion contre les dernières mesures envisagées par l'Etat concernant la baisse des APL, hier lors de la session d'automne.

18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Saveur | Prix d'excellence pour les maitres restaurateurs à Biarritz

19/03/2015 | Parrainé par Laurent Gerra, le Congrès des maîtres restaurateurs de France a eu pour cadre l'Hôtel du Palais. 40 nouveaux maitres ont été intronisés. Quant au dîner de gala il était signé Jean-Marie Gautier

Maitres restaurateurs de Biarritz

L'an dernier, le Congrès annuel des maitres restaurateurs de France avait pour cadre Las Vegas, cette année en choisissant l'Hôtel du Palais et Biarritz, comme en 1991, son président Christian Tetedoie, a renoué avec le faste du made in France. 40 maitres restaurateurs venus des quatre points de la planète ont été intronisés avant qu'un diner de gala ne soit signé par Jean-Marie Gautier, le maître étoilé du palace. Une belle entrée aussi pour Jean-Luc Cousty, le nouveau directeur du Palais.

 

Après Las Vegas l'an dernier, comme en 1991, Biarritz a accueilli le 60e Congrès des maiîtres cuisiniers qui a été couronné lundi soir par un dîner de gala mitonné par Jean-Marie Gautier qui réunissait entre la fameuse rotonde et le Salon Napoléon III 405 convives dont le maire Michel Veunac. Auparavant, dans la matinée, les travaux de cette association prestigieuse tenait son assemblée générale sous la présidence de Christian Tetedoie et en présence du parrain de la promotion 2015, l'imitateur et comédien Laurent Gerra, originaire de Mezeriat dans l'Ain et fin gourmet reconnu dans toute la vallée du Rhône. Ces cent quatre vingt chefs  cuisiniers sont des Français qui se sont en majorité installés à l'étranger et particulièrement aux Etats-Unis. En fin d'après-midi au casino en bordure de plage, quarante nouveaux maitres restaurateurs, avec leurs parrains venaient aggrandir la famille avec la "bénédiction" de Christian Tetedoie, en présence entre autre, de pairs comme Christian Etienne, Fred Berthod, Joseph Viola, Olivier Paget, Françis Robin et Joël Boilleau. Laurent Gerra, lui, enregistrait une émission dans sa Chambre au Palais.

Veste brodée de l'appellation Maître cuisinier et la médaille, ils défilent  sur scène. Parmi eux, les locaux de l'étape, David Ibarboure, fils de Martin ("Briketenia" à Guethary) son cousin Xabi, le fils de Philippe (La Table des frères Ibarboure). Mais aussi Xabi Isabal, chef inspiré du restaurant "Coté bistrot", du fameux hôtel Ithurria d'Ainhoa. Impressionnant que cette colonie venue du monde entier, en majorité des Etats Unis, qui font le renom gastronomique du Made in France.

Un diner de prestige sous la Rotonde avec Laurent Gerra
Changement de décors en fin de soirée à la prestigieuse Rotonde de l'hôtel du Palais où  le nouveau directeur (intérimaire) Jean-Louis Cousty accueillait le dîner de gala signé Jean-Marie Gautier, maitre étoilé du Guide Michelin,  qui accueillit déjà en 1991, les maitres-restaurateurs pour leur congrès à Biarritz. Pour cette éditiion, il avait le renfort de vingt sept étudiants du lycée hôtelier. Il revenait à Laurent Gerra -ici au côté de Christian Tetedoie- d'ouvrir les appétit au centre de cette piste aux étoilés qui ne comptaient que des meilleurs ouvriers de France avant que ne soit présenté un opéra de foie gras aux airelles acompagné d'une petite brioche tiède.

Laurent Gerra

Hasards de la vie pour certains, il s'agissait d'un pélérinage à Biarritz. Comme Philippe Bertineau, originaire du Poitou Charente, qui avait effectué un stage au Palais dans les années 85-86 avant de devenir après un long chemin, le chef de "Benoit" à New York, propriété d'un certain Alain Ducasse. Il se souvenait de ces années là d'une avant-première énorme du film "Police" que Gérard Depardieu et Sophie Marceau étaient venus présenter avec le réalisateur Maurice Pialat.
Deux autres larrons, Patrick Ponsati et Philippe Verpiand qui, eux sont passés par le Café de Paris de la place Bellevue ont décidé avec bonheur de partir pour les States. Un a mis le cap sur San Diego et l'autre à Houston au Texas. Biarritz était bien cette semaine la ville magique de leurs retrouvailles, comme elle fut celle de Napoléon III et d'eugénie de Montijo. Le médaillon de veau "grains de soie" au parfum de truffe et première asperge verte ont fini de les convaincre que la gastronomie française était bien la meilleure école de leur vie. "Maître cuisinier", était désormais brodé pour quarante d'entre eux, à Biarritz sur leur veste de cuisine. Et ils ne l'oublieront jamais

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : FD

Partager sur Facebook
Vu par vous
13056
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !