Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

30/03/20 : Transport. Suite à l'interpellation du Conseil Régional par la FNAUT Nouvelle Aquitaine, les prélèvement bancaires des abonnements TER annuels sont suspendus jusqu'à nouvel ordre.

30/03/20 : Covid-19. 19 professionnels de santé de NA répartis en 2 équipes - 9 et 10 personnes - sont partis en mission de 4 jours au CHR de Metz-Thionville et au CHU de Nancy en lien avec la SNCF et la Mairie de Paris qui coordonnent leur transport.

30/03/20 : L'Université de Bordeaux et la RoboCup Federation, au nom du comité local d'organisation, annoncent le report de la 24ème édition de la RoboCup en France du 22 au 28 juin 2021. L'évènement est donc décalé d'une année.

27/03/20 : Confinement prolongé jusqu'au 15 avril annonce Edouard Philippe: "Avec l'accord du président de la République, j'annonce aujourd'hui le renouvellement de la période de confinement pour deux semaines supplémentaires à compter de mardi prochain"

27/03/20 : En raison de l’accueil prévu ce week-end de 6 patients des hôpitaux du Grand Est au service de réanimation du Centre Hospitalier de Bayonne, le niveau 1 du plan blanc système de santé pour répondre aux situations sanitaires exceptionnelles a été déclenché

26/03/20 : Charente-Maritime : A Rochefort, le marché reste ouvert les mardi et samedi (fermeture les jeudis), avec les conditions de sécurité sanitaire renforcées et un nombre maximum de personnes : 100 avenue De Gaulle et 40 sous la Halle.

26/03/20 : Michel Hidalgo qui fut pendant neuf ans l'entraîneur de l'équipe de France de football des Platini, Giresse et Tigana vainqueurs du championnat d'Europe de 1984 et un familier de la Gironde est décédé à l'âge de 87 ans

26/03/20 : Covid-19. Compte-tenu des incertitudes liées au confinement sanitaire, les organisateurs de Forexpo ont décidé de reporter la 26ème édition du salon européen de la sylviculture et de l'exploitation forestière au 16, 17 et 18 juin 2021 à Mimizan (40).

26/03/20 : E.Macron annonce une prime exceptionnelle pour les soignants. La crise passée "un plan massif d'investissement pour l'hôpital". Une opération Résilience de l'armée lancée en soutien aux populations et aux services publics en métropole et en Outre-mer

25/03/20 : La Rochelle : suite à une dérogation préfectorale, le Marché central se tiendra le mercredi et le samedi matin, dans la halle intérieure (pas de marché extérieur). Idem pour le marché de La Pallice le dimanche matin.

25/03/20 : Dès aujourd'hui 7 psychologues de la Ville de St-Médard-en-Jalles (33) proposent des permanences téléphoniques gratuites aux familles fragilisées ou en difficulté psychologique face au confinement. Du lundi au vendredi de 13h à 18h: 06 32 59 53 82

25/03/20 : En Nouvelle-Aquitaine, plus de 170 entreprises ont fait une promesse de dons qui devrait permettre de redistribuer plus de 300 000 masques. Pour autant, l'appel au don de masques lancé par l'ARS se poursuit.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/03/20 | A Bordeaux, un fonds d’urgence alimentaire pour les publics fragiles

    Lire

    La mairie vient de créer un fonds exceptionnel de 100 000 €, pour soutenir les associations et opérateurs intervenant auprès des publics fragiles. Une campagne de financement participatif auprès du grand public a aussi été lancée hier sur le site KissKissBankBank. Près de 5 000 € ont déjà été recueillis. En complément, un partenariat avec Bordeaux Mécènes Solidaires, permettra de soutenir l’effort commun, avec un déblocage exceptionnel de 30 000 € issus des dons d’entreprises mécènes.

  • 30/03/20 | CAUE de Nouvelle-Aquitaine : Quel est votre paysage pendant le confinement?

    Lire

    Durant la période de confinement, les CAUE de Nouvelle-Aquitaine vous invitent à partager via les réseaux sociaux (Instagram - Facebook) votre perception du paysage du quotidien. Pour cela, prenez une photo de votre lieu de vie, postez la sur Instagram ou Facebook, accompagnez la d’un titre, précisez le lieu de la prise de vue, rédigez un descriptif (facultatif) et ajoutez la mention #monpaysageconfiné @caue.47 "Soyez libres et créatifs !"

  • 30/03/20 | Le secteur de la petite enfance mobilisé en Lot-et-Garonne

    Lire

    En Lot-et-Garonne, 16 crèches et 10 micro-crèches sont maintenues ouvertes pour accueillir les enfants des personnels soignants y compris le w-e. Aussi, les assistantes maternelles sont mobilisées. Egalement, des unités collectives, dont la capacité ne doit strictement pas dépasser 10 enfants, continuent à accueillir les enfants. Enfin, les agents de PMI du Département sont auprès des professionnel pour les accompagner et sont joignables au 05.53.69.39.31/05.53.69.39.32 ou sur la plateforme sante.pmi@lotetgaronne.fr

  • 30/03/20 | Covid-19 : Circulation des trains réduite

    Lire

    En raison de la crise sanitaire en cours et suite aux mesures de confinement demandées par le gouvernement pour lutter contre la propagation du COVID 19, la circulation des trains est désormais extrêmement réduite. À partir de ce lundi 30 mars, un plan de transport pandémie est mis en place. "Il permettra de continuer à assurer les déplacements essentiels des voyageurs ayant des raisons légitimes de se déplacer", selon la SNCF. Sur proposition de la Région Nouvelle-Aquitaine les transports en train TER sont gratuits pour les personnels soignants sur présentation du justificatif professionnel et de l’autorisation dérogatoire liée à leur mission.

  • 30/03/20 | Euralis: la gouvernance évolue en l'absence de son président

    Lire

    Christian Pèes, Président d'Euralis a annoncé son indisponibilité ces prochains mois pour raison de santé. Ce 27 mars, Christophe Conques producteur de maïs semence, kiwis et tabac à Moumour (64), a été nommé Président Délégué pour présider le Conseil d'Administration du groupe coopératif en son absence. "Christophe Congues avec le soutien total des membres du Bureau et du CA saura tenir la barre dans les circonstances exceptionnelles que nous vivons actuellement" assure Christian Pèes. Christophe Congues était jusque-là, président de la Commission Territoriale Sud Aquitaine et président délégué du Pôle Agricole.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Saveur | Chocolat : un savoir-faire bordelais au service de la Colombie

18/09/2019 | Pendant un mois, Francisco Villafaña, de la tribu colombienne des Arhuacos, se forme chez Hasnaâ Chocolats Grands Crus à Bordeaux pour apprendre la transformation des fèves en chocolat…

Francisco au sein du laboratoire d'Hasnaâ Chocolats Grands Crus

Depuis le 26 août dernier, Francisco Villafaña, un jeune colombien de 24 ans, de la tribu des Arhuacos, se forme à la transformation des fèves en chocolat, à la confection de tablettes, de ganaches et autres spécialités au chocolat au sein de « La Fèverie », le laboratoire d'Hasnaâ Chocolats Grands Crus situé rue Fondaudège à Bordeaux. Le but de cet apprentissage est l’acquisition d'un savoir-faire afin de créer une école du chocolat en Colombie…

L’œil curieux, les mains prêtes à agir, Francisco Villafaña écoute avec attention les conseils prodigués par Hasnaâ Ferreira pour transformer ces précieuses fèves en chocolat, confectionner des tablettes, ganaches et autres spécialités au chocolat. Au sein de « La Fèverie », le laboratoire dans lequel l'équipe d'Hasnaâ Chocolats Grands Crus transforme les fèves en chocolat via le processus de fabrication « Bean to Bar », « de la fève à la tablette », Francisco se forme depuis le 26 août dernier et ce jusqu’à la fin du mois. « Certes nous avons accueilli à de multiples reprises de jeunes apprentis, raconte Hasnaâ mais jamais des personnes de l’autre bout du monde pour rapporter notre savoir-faire chez elles ».

Chez les Arhuacos

Hasnaâ en Colombie au sein de tribu

Et cette venue est le fruit du hasard.
En effet, Hasnaâ et Vincent Ferreira font partie d’un groupe facebook qui regroupe des chocolatiers du monde entier. Un jour, l’ONU poste sur ce groupe la proposition d’accueillir Francisco Villafaña au sein d’une chocolaterie pour le former à la transformation de la fève. « En lisant ce message, je me suis tout de suite dit que les chocolateries des pays limitrophes l’accueilleront plus facilement que moi qui suis en France, le trajet étant beaucoup plus long. » En juin, elle décide de partir en Colombie chez les Arhuacos, la tribu indigène dont est membre Francisco. Là, elle est informée qu’aucun pays ne s’est fait connaître pour accueillir le spécialiste de la fève. Après de multiples palabres avec le chef et guide spirituel de la tribu Mamo Camilo, il est donc acté que deux mois plus tard Francisco serait formé chez Hasnaâ Chocolats Grands Crus à Bordeaux.

De la Colombie à la France
« J’étais vraiment très heureux de savoir que j’allais venir en France pour me former, conte Francisco. Mais à l’arrivée ce fut quand même un choc. Je ne connaissais pas ce qu’était le décalage horaire, je n’avais jamais quitté mon pays et puis le rythme de travail est assez éprouvant. » Ce dernier est considéré dans son village comme le spécialiste de la fève. « Les gens se déplacent pour avoir son avis. Il a beaucoup de goût et de palais, c’est véritablement un don », souligne Hasnaâ. Pendant toute la durée de sa formation, Francisco est logé chez Hasnaâ et Vincent. Ce sont eux également qui ont pris en charge son trajet. « Cette expérience nous enrichit considérablement. L’échange avec Francisco est précieux. Ici, en France nous travaillons la fève que eux cultivent. Nous lui apprenons donc à la torréfier, à la concasser, à la broyer et à la concher afin qu’il crée un vrai produit fini qu’il puisse ensuite commercialiser et ainsi, dégager un revenu pour acheter du terrain et développer cette activité ».

Francisco au sein du laboratoire d'Hasnaâ Chocolats Grands Crus


Transmettre dans les écoles
Cet amoureux du chocolat n’a qu’une seule idée en tête, fonder une école de chocolat chez lui en Colombie grâce au savoir-faire acquis au sein d’Hasnaâ Chocolats Grands Crus. « Dans dix jours, quand je rentrerai chez moi, j’affinerai mes connaissances au sein d’un laboratoire pendant un ou deux mois puis je me rendrai dans les écoles pour enseigner la fabrication du chocolat. » Certes, dans sa tribu il ne possède pas les machines sur lesquelles il est formé à Bordeaux, mais afin de débuter sa petite entreprise, Hasnaâ et Vincent lui ont acheté une petite machine. « Et puis nous allons rester en contact si des besoins de tous ordres se font ressentir », conclut Hasnaâ, l’air bienveillant.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : DR - SR

Partager sur Facebook
Vu par vous
12459
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !