Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/05/20 : Le Conseil municipal de Libourne a réélu à sa tête Philippe Buisson. Laurence Rouède se voit confier la délégation de 1ere adjointe, déléguée à la coordination des activités municipales, aux ressources humaines, à l’urbanisme et au foncier.

25/05/20 : Le secrétaire d'État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a assuré que l'exécutif réfléchissait à un "élargissement significatif" de la limite de déplacement (100 km autour du domicile), qui pourrait entrer en vigueur la semaine prochaine.

25/05/20 : Les hospitaliers du CHU Pellegrin à Bordeaux sont en grève illimitée depuis le 22 mai sur préavis de SUD Santé. Un rassemblement de soutien est organisé le 26 mai devant l'hôpital.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/05/20 | Bordeaux : le milieu hospitalier manifeste

    Lire

    Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées à la mi-journée ce mardi devant l'hôpital Pellegrin à Bordeaux pour répondre à l'appel d'une intersyndicale (CGT, Sud Santé, FO, CNI) face à la grogne du milieu hospitalier, "envoyé au front sans armes". Leur demande ? Une prime de 1500 euros pour les hospitaliers qui ont travaillé sur le site pendant la crise et une augmentation de 300 euros mensuels pour l'ensemble du personnel. Un second rassemblement doit se tenir le 28 mai à l'hôpital Haut-Lévêque.

  • 26/05/20 | Le Festival des Jeux du Théâtre de Sarlat n'aura pas lieu

    Lire

    La 69e édition du Festival des Jeux du Théâtre de Sarlat, prévue du 18 juillet au 3 août, n’aura pas lieu. Dans ce contexte de pandémie et en raison des mesures sanitaires drastiques, les organisateurs ont préféré annuler cette édition, en liaison avec la Mairie, les services culturels du département et de la région. C'est la première fois que le Festival depuis sa création annule une saison. L'équipe du festival donne rendez-vous en 2021 aux dates habituelles avec la programmation de 2020.

  • 26/05/20 | Des vélos à assistance électrique pour les Mérignacais

    Lire

    Afin d'accompagner la période de déconfinement et la transition écologique, la Ville de Mérignac (33) lance, en partenariat avec la Maison du Vélo, un service de prêt expérimental de 49 vélos à assistance électrique pour faciliter les déplacements domicile-travail des habitants. Ce prêt sera de 3 mois maximum, non reconductible. La Ville de Mérignac espère faire évoluer son offre de service à 60 vélos d’ici fin 2020. Le service sera gratuit pendant la période expérimentale, mais une adhésion à la Maison du Vélo de 15 euros sera demandée.

  • 26/05/20 | Covid-19 : des fonds de solidarité débloqués dans le Villeneuvois

    Lire

    Pour soutenir les petites entreprises et associations, la Communauté d’Agglomération du Grand Villeneuvois en partenariat avec la Région Nouvelle-Aquitaine et la Banque des Territoires a abondé un fonds de solidarité et de proximité porté par Initiative Lot-et-Garonne. Des prêts à taux 0% d’un montant de 5 000 € à 15 000 € maximum sont accordés aux entreprises impactées par la situation sanitaire, dès maintenant. Les dossiers de demandes doivent être déposés de manière dématérialisée sur le site dédié à cette aide d’urgence : www.fondstpenouvelleaquitaine.fr

  • 26/05/20 | Beynac: Le soutien du député Michel Delpon (LREM) à l’achèvement du chantier

    Lire

    Ce mardi matin, le conseil départemental de la Dordogne publie un communiqué dans lequel le député du Bergeracois, Michel Delpon, déclare son soutien au projet de déviation de Beynac, alors qu'il n'avait jamais pris position à son sujet. "Eu égard aux travaux déjà réalisés, je me prononce à présent publiquement contre la démolition des ouvrages déjà réalisés en raison du gaspillage d’argent public que cela représente. Je souligne par ailleurs l’impact écologique négatif que cela va entraîner."

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Saveur | Chocolat : un savoir-faire bordelais au service de la Colombie

18/09/2019 | Pendant un mois, Francisco Villafaña, de la tribu colombienne des Arhuacos, se forme chez Hasnaâ Chocolats Grands Crus à Bordeaux pour apprendre la transformation des fèves en chocolat…

Francisco au sein du laboratoire d'Hasnaâ Chocolats Grands Crus

Depuis le 26 août dernier, Francisco Villafaña, un jeune colombien de 24 ans, de la tribu des Arhuacos, se forme à la transformation des fèves en chocolat, à la confection de tablettes, de ganaches et autres spécialités au chocolat au sein de « La Fèverie », le laboratoire d'Hasnaâ Chocolats Grands Crus situé rue Fondaudège à Bordeaux. Le but de cet apprentissage est l’acquisition d'un savoir-faire afin de créer une école du chocolat en Colombie…

L’œil curieux, les mains prêtes à agir, Francisco Villafaña écoute avec attention les conseils prodigués par Hasnaâ Ferreira pour transformer ces précieuses fèves en chocolat, confectionner des tablettes, ganaches et autres spécialités au chocolat. Au sein de « La Fèverie », le laboratoire dans lequel l'équipe d'Hasnaâ Chocolats Grands Crus transforme les fèves en chocolat via le processus de fabrication « Bean to Bar », « de la fève à la tablette », Francisco se forme depuis le 26 août dernier et ce jusqu’à la fin du mois. « Certes nous avons accueilli à de multiples reprises de jeunes apprentis, raconte Hasnaâ mais jamais des personnes de l’autre bout du monde pour rapporter notre savoir-faire chez elles ».

Chez les Arhuacos

Hasnaâ en Colombie au sein de tribu

Et cette venue est le fruit du hasard.
En effet, Hasnaâ et Vincent Ferreira font partie d’un groupe facebook qui regroupe des chocolatiers du monde entier. Un jour, l’ONU poste sur ce groupe la proposition d’accueillir Francisco Villafaña au sein d’une chocolaterie pour le former à la transformation de la fève. « En lisant ce message, je me suis tout de suite dit que les chocolateries des pays limitrophes l’accueilleront plus facilement que moi qui suis en France, le trajet étant beaucoup plus long. » En juin, elle décide de partir en Colombie chez les Arhuacos, la tribu indigène dont est membre Francisco. Là, elle est informée qu’aucun pays ne s’est fait connaître pour accueillir le spécialiste de la fève. Après de multiples palabres avec le chef et guide spirituel de la tribu Mamo Camilo, il est donc acté que deux mois plus tard Francisco serait formé chez Hasnaâ Chocolats Grands Crus à Bordeaux.

De la Colombie à la France
« J’étais vraiment très heureux de savoir que j’allais venir en France pour me former, conte Francisco. Mais à l’arrivée ce fut quand même un choc. Je ne connaissais pas ce qu’était le décalage horaire, je n’avais jamais quitté mon pays et puis le rythme de travail est assez éprouvant. » Ce dernier est considéré dans son village comme le spécialiste de la fève. « Les gens se déplacent pour avoir son avis. Il a beaucoup de goût et de palais, c’est véritablement un don », souligne Hasnaâ. Pendant toute la durée de sa formation, Francisco est logé chez Hasnaâ et Vincent. Ce sont eux également qui ont pris en charge son trajet. « Cette expérience nous enrichit considérablement. L’échange avec Francisco est précieux. Ici, en France nous travaillons la fève que eux cultivent. Nous lui apprenons donc à la torréfier, à la concasser, à la broyer et à la concher afin qu’il crée un vrai produit fini qu’il puisse ensuite commercialiser et ainsi, dégager un revenu pour acheter du terrain et développer cette activité ».

Francisco au sein du laboratoire d'Hasnaâ Chocolats Grands Crus


Transmettre dans les écoles
Cet amoureux du chocolat n’a qu’une seule idée en tête, fonder une école de chocolat chez lui en Colombie grâce au savoir-faire acquis au sein d’Hasnaâ Chocolats Grands Crus. « Dans dix jours, quand je rentrerai chez moi, j’affinerai mes connaissances au sein d’un laboratoire pendant un ou deux mois puis je me rendrai dans les écoles pour enseigner la fabrication du chocolat. » Certes, dans sa tribu il ne possède pas les machines sur lesquelles il est formé à Bordeaux, mais afin de débuter sa petite entreprise, Hasnaâ et Vincent lui ont acheté une petite machine. « Et puis nous allons rester en contact si des besoins de tous ordres se font ressentir », conclut Hasnaâ, l’air bienveillant.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : DR - SR

Partager sur Facebook
Vu par vous
12799
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !