Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Charente-Maritime: dans le cadre de la poursuite du chantier de changement des câbles du Pont de Ré, la circulation automobile aura de courtes interruptions jeudi 19 novembre entre 12 et 13h, sans conséquence pour le passage des piétons et des vélos.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

16/11/20 : Les communes de La Mothe Saint Héray et Saint Maixent l'Ecole dans les Deux-Sèvres ont été reconnues en état de catastrophe naturelle, suite aux inondations subies au mois de mars.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

13/11/20 : Les élections régionales et départementales prévues en mars auront très vraisemblablement lieu en juin suite à la proposition faite en ce sens par Jean-Louis Debré qui a remis son rapport au premier ministre: option retenue par le gouvernement.

13/11/20 : Ce samedi 14 novembre, de 14h à 16h, associations, familles, professionnels de la santé et de l’éducation, vont manifester de l'Hôtel de ville au rectorat. Ils sont contre l'instruction à l'école obligatoire pour tous dès 3 ans. + d'info

12/11/20 : Confinement: Il serait irresponsable de lever ou d'alléger le dispositif actuel a déclaré le premier ministre, lequel a ajouté qu'un allégement strictement réservé aux commerces pourrait être envisagé le 1°décembre.

09/11/20 : Dans le cadre du reconfinement, la Ville de Bayonne et son maire J.R. Etchegaray ont aménagé 45 box au Palais des sports de Lauga pour accueillir les sans abri. Les lits ont été fournis par le 1er RPIma et dispositif assuré par l'association Atherbea

09/11/20 : Mme Estelle Leprêtre, directrice adjointe de la direction départementale de la cohésion sociale du Morbihan, est nommée sous-préfète de Jonzac en Charente-Maritime. Elle prendra ses fonctions le 23 novembre prochain.

05/11/20 : Charente-Maritime : suite à l'élection à la fonction de sénateur de Mickaël Vallet, ex président de la communauté de communes de Marennes, Patrice Brouhard, maire du Gua, a été élu président de la collectivité, lors du conseil communautaire ce jeudi.

05/11/20 : Avec la multiplication des cas de grippe aviaire en Europe, le Ministère de l'agriculture a passé en niveau d'alerte élevé 46 départements, dont la Charente-Maritime, les Deux-Sèvres, la Gironde, les Landes et les Pyrénées Atlantiques.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/11/20 | "Urgence sociale": des élus locaux et écolos interpellent J. Castex

    Lire

    Plusieurs élus locaux écologistes ont écrit au Premier ministre. Ils s’unissent pour faire face à la crise sociale qui découle de la crise sanitaire. Afin d’essayer de contrer des chiffres conséquents, "mettre en oeuvre une chaine de solidarité véritablement inconditionnelle est une priorité, une urgence". Que ce soit des aides sur l’accès au logement, l’hébergement d’urgence, l’aide alimentaire ou toute forme de précarité, ces élus demandent de l’aide et du soutien de la part de l’État. Pierre Hurmic, Maire de Bordeaux, Florence Jardin, Présidente de Grand Poitiers et Léonore Moncond’huy, Maire de Poitiers sont de ceux-là.

  • 23/11/20 | Val de Garonne Agglomération : un 2ème Plan de soutien à l’économie spécial COVID‐19

    Lire

    Dans la continuité du Plan de soutien n°1 ouvert en mai dernier suite au premier confinement (530 000 € attribués), Val de Garonne Agglomération déclenche un Plan de soutien n°2 mobilisant 800 000 € en faveur de l’économie locale durement touchée par la crise sanitaire. Ce 2ème Plan de soutien, planifié de mi-novembre 2020 à fin juin 2021, comporte 3 mesures de prêts à 0%.

  • 23/11/20 | Lescar dit stop aux violences faites aux femmes

    Lire

    Stop aux violences à l’égard des femmes. Le centre commercial Lescar s’engage dans cette cause en accueillant du 23 au 26 novembre, une exposition sur ce thème. C’est aux côtés de la direction départementale aux droits des femmes et à l’égalité et l’association Du côté des femmes que Lescar agit. Des affiches de l'ouvrage En chemin sont exposées. Différents thèmes sont abordés comme le mariage forcé, le viol, le consentement. Le but est de sensibiliser, libérer la parole des femmes, informer et dans l’idéal, participer à une prise de conscience et de responsabilité collective.

  • 23/11/20 | Financement acté pour la voie verte entre Marmande et Casteljaloux

    Lire

    Dans le cadre de son aide baptisée « Grands équipements structurants de rayonnement régional ou national », le Conseil départemental participe au financement de la voie verte entre Marmande et Casteljaloux à hauteur de 565 441 €, Val de Garonne agglomération (VGA) pour un montant de 417 491 € et la Communauté de Communes des Coteaux et Landes de Gascogne (C3LG) pour 147 950 €. D’un montant global de 5 654 416 €, la maitrise d’ouvrage de ce projet est assurée par VGA et C3LG, chacune sur leur périmètre géographique.

  • 22/11/20 | Rochefort : le centre de gestion des écoles de gendarmerie prend du galon

    Lire

    Le commandement des écoles de la gendarmerie nationale (GEGN) de Rochefort, dédié à la gestion des formations, des ressources humaines et des finances de 22 écoles et centres de formation de la gendarmerie, était appelé à disparaître. Le ministre de l'Intérieur a finalement annoncé cette semaine maintenir et même renforcer ses fonctions. Le service dédié à l'ingénierie des formation et du recrutement, basé à Issy (92), va rejoindre la structure, avec 60 équivalents temps-plein, d'ici 3 ans.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Saveur | Quand l’asperge du Blayais fait la fête à Bordeaux...

03/04/2019 | Récoltée à la main avec une infime délicatesse, l’asperge du Blayais regorge de richesses gustatives…

L'asperge du Blayais

Début avril, c’est la pleine saison des asperges ! Dans le Blayais, les cueilleurs de la perle blanche s’affairent. Entre 700 et 800 tonnes d’Asperges du Blayais sont commercialisées chaque année. Leur production s’étend sur près de 200 hectares. La soixantaine de producteurs se sont regroupés en association en 1995. Aujourd’hui, l’Association des Producteurs d’Asperges du Blayais (APAB) fédère à la fois les producteurs indépendants et les coopérateurs et est devenue ODG - Organisme de Défense et de Gestion - pour l’IGP Asperge du Blayais en 2015…

Fine, élancée, vêtue d’une élégante robe blanche, l’asperge du Blayais est à consommer sans modération en ce moment-même ! C’est avec une extrême délicatesse que les cueilleurs, à l’aide d’une cuillère, hôte de la terre la perle blanche. « Une dizaine d’entre eux s’attèle à la tâche quotidiennement », raconte l’équipe de l’Association des Producteurs d’Asperges du Blayais. Cette année, la belle blanche a décidé de pointer le bout de son nez deux semaines plus tôt que prévu. « Nous avons dû user d’ingéniosité pour la faire patienter, car nos clients connaissent bien son jour de sortie et si nous la proposons 15 jours avant, nos consommateurs ne seraient peut-être pas prêts à la déguster. » Une fois ramassée, la belle se fait laver, calibrer, trier, recouper, mettre en botte et poser sur un plateau en fonction de sa qualité. L’asperge se colorant très vite au soleil, dès sa sortie de terre, sa blancheur et sa fraîcheur doivent être protégées. Moins de trois heures après sa récolte, elle est conservée dans un environnement frais et humide (à une température de 5° C maximum et une hygrométrie supérieure à 80%). « Nous la vendons essentiellement aux restaurateurs, sur les marchés de producteurs et auprès des grandes surfaces. » Si en début de saison son calibre n’excède pas 16 mm, fin mai il atteint facilement 27 mm+.

Blandine, la crème de la crème
La Blayaise n’est pas filandreuse, « de la pointe au pied, elle se déguste entièrement ! » Du reste, les restaurateurs l’ont bien compris ! « Ces derniers n’ont rien à jeter et gardent les pieds ! » Ce produit possède « un soupçon de sucrosité et est exempt d’une quelconque amertume ». Ses caractéristiques sont dues au territoire sur lequel elle est cultivée, « le territoire du Blayais [qui] associe un climat doux et humide à une culture conduite dans des sols nourris à 75% de sable noir riches en humus ». Si 80 % de la production de Danielle Chambaraud, productrice basée à Reignac et présidente de l’Association des producteurs d’asperges du Blayais, sont en IGP « Asperges du Blayais », les 20 % restant possèdent l’appellation Blandine.
« Blandine, c’est le produit d’excellence ! », la marque de Danielle Chambaraud. D’une longueur de 22 cm, son diamètre n’est jamais inférieur à 16 mm, avec du gros calibre pouvant aller jusqu’à 38 mm. La Belle Blanche est cultivée dans le respect de la tradition et des exigences environnementales d’aujourd’hui, « basées sur des règles très strictes garantissant sa qualité exceptionnelle et sa traçabilité ». Blandine est destinée aux restaurateurs et aux fins gourmets. Livrée fraîche dans son emballage, elle se retrouve sur les tables des étoilés aux quatre coins de la France. Aussi, afin de promouvoir davantage ce produit d’excellence Danielle Chambaraud a scellé un partenariat avec le Collège culinaire de France qui a été fondé par quinze chefs français, reconnus internationalement, et qui promeut la qualité de la restauration en France et dans le monde.

L'asperge du Blayais sur les marchés


L’asperge en fête !
Sucrée, salée ou nature, l’asperge se dévore à toutes les sauces ! De la soupe à l’omelette en passant par le velouté et le risotto, l’asperge est un légume de saison qui se déguste aussi bien chaud que froid. Et justement vous pourrez la savourer dimanche 7 avril, car l’Association des Producteurs d’Asperges du Blayais associée à La Tupiňa organise à Bordeaux, la 2ème édition de « L'asperge du Blayais à table ». Une fête gastronomique ayant pour dessein de faire découvrir la production 2019 valorisée par le chef du restaurant. Cette fête située rue Porte de la Monnaie, privatisée pour l’occasion, accueillera un marché animé où le public pourra rencontrer les producteurs, leur acheter des asperges IGP, et les déguster sous forme de bouchées créées et cuisinées par La Tupiňa. Aux côtés de l'Asperge du Blayais, le public retrouvera également les vignerons de l'appellation Blaye Côtes de Bordeaux, les Vignerons de Tutiac, les Vignobles Bouillac. Vers 11h45 la Confrérie de « l’Asperges du Blayais et des vins de TUTIAC » intronisera Philippe Fort (Les Paysans de Rougeline). La fête gastronomique sera animée par le groupe de musique Buddy Jazz Band.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : DR

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
9127
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !