Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/06/21 : Usinage, soudage, maintenance, aéronautique... Le CFAI Adour ouvre ses portes au public les 25 juin et 7 juillet sur ses 3 sites d'Assat (64), Lanne (65) et Tarnos (40). Il propose 148 offres en apprentissage dans les entreprises industrielles locales+ d'info

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

20/06/21 : Dans la Vienne, le taux de participation aux élections départementales et régionales de 2021 a atteint 10,99% à midi. Il est en baisse par rapport aux scrutins de 2015 : les taux étaient de 15,43% pour les départementales et 16,53% pour les régional

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/06/21 | Régionales : Pas d'accord Rousset-Thierry ce lundi

    Lire

    Alors que se pose depuis hier soir la question d'un accord entre la liste du président sortant Alain Rousset et celle de Nicolas Thierry pour EELV, les négociations semblent pour aujourd'hui dans l'impasse. "Ce lundi, aucun accord n’a pu être signé. Il n’y avait manifestement aucune volonté d’accord tant les exigences et le ton employé étaient incompatibles avec une possibilité de négociation.", indique le service de presse du candidat Alain Rousset. "Je ne conçois pas la politique régionale comme une simple question de partage de postes. C'est une relation politique, pas une question comptable", indique le président sortant.

  • 21/06/21 | Pau, ville moins polluée par les particules fines

    Lire

    Sur les 323 villes européennes sondées, Pau est la 1ère ville française du classement établi par une étude de l’Agence européenne pour l’environnement parue le 17 juin. L’étude de fait notamment ressortir un taux de particules fines en suspension supérieur aux valeurs établies par l’OMS pour 196 villes européennes sur les 323 sondées. Dans notre région, Pau affiche un taux de PM2,5 de 5,6 µg/m³, Bayonne de 6,4 µg/m³ et de 9,23 µg/m³ pour Bordeaux. Selon l’OMS, il ne faut pas dépasser le seuil de 10 microgrammes de PM2,5 par mètre cube d’air (10 µg/m³). En trop grande quantité, les particules fines sont nocives pour la santé.

  • 21/06/21 | L'Orchestre des Champs-Elysées au musée Sainte-Croix de Poitiers

    Lire

    L'Orchestre des Champs-Elysées se produira, le mercredi 23 juin à 19h et 21h dans l'Auditorium du musée Sainte-Croix de Poitiers. Une partition de Rimsky-Korsakov, sommet de la littérature musicale de la fin du 19e siècle, sera présentée dans une version de chambre avec violon, violoncelle, clarinette et piano. Le musée offre la possibilité de visiter l’exposition temporaire (visible jusqu'au 4 juillet) "L'Amour fou ? Intimité et création (1910-1940)" avant le concert. Le concert est gratuit mais les réservations sont obligatoires : www.musees-poitiers.org

  • 21/06/21 | Lavaveix-les-mines (23) réhabilite ses bâtiments

    Lire

    La commune de Lavaveix-les-mines en Creuse souhaite réhabiliter l’ancienne infirmerie afin d’en créer un logement locatif à destination de jeunes agriculteurs ou de nouveaux arrivants envisageant d’y développer une activité professionnelle agricole. Afin de proposer les meilleures conditions de logements possibles, la réhabilitation correspondra à des performances énergétiques et une haute qualité environnementale.

  • 21/06/21 | A La Rochelle, le 2e tour se jouera avec les anciens candidats aux municipales

    Lire

    La Rochelle 1, le binôme falorniste/PS Christophe Bertaud et Marylise Fleuret-Pagnoux passe au 2e tour avec 28,83% des voix devant les écologistes (20,87%). A La Rochelle 2, ce sont les fountainistes Dominique Guégo et Marie Nedellec qui sont en tête avec 32% des voix contre 24,13% pour la liste LR. Sur La Rochelle 3, le duo EELV Marion Pichot - Jean-Marc Soubeste, ex candidat aux municipales se distingue parmi les 7 listes en lice avec 28,19% des voix.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Saveur | Découvrez les Talents Gourmands Aquitaine 2017 !

28/03/2017 | Pour la 3ème année consécutive, le Crédit Agricole Aquitaine, en partenariat avec Le Bottin Gourmand ont récompensé trois acteurs régionaux de la filière gastronomique.

L'assiette de poissons présentée par Patrice Lubet, lauréat 2017 desTalents Gourmands, catégorie Restaurateur

C'est dans le cadre de la belle Maison du Chef étoilé, Michel Guérard, Les Près d'Eugénie, à Eugénie-Les-Bains que s'est déroulée ce mardi 21 mars, la finale des Talents Gourmands Aquitaine 2017. Un choix qui ne doit rien au hasard puisque le maître des lieux, toujours aussi passionné, était cette année, le Président du jury ayant pour difficile exercice de départager les finalistes des 3 catégorie inscrites au concours. Avec pour motivation de promouvoir les produits et les savoir-faire régionaux, ont ainsi été récompensés par ce concours, un agriculteur, un artisan et enfin un restaurateur, issus des 3 départements couverts par la banque.

« Talents gourmands ». Difficile de qualifier autrement les neufs participants sélectionnés pour la finale de ce Concours régional. « Talents Gourmands » et passionnés, tant chacun des candidats a eu visiblement plaisir à partager l'amour de son métier, de ses produits et de sa région, avec les membre du Jury. Un Jury, dont Aqui, au côté d'autres média, ainsi que de lauréats des années précédentes, et du Direceur et Président du Crédit Agricole Aquitaine, avait l'honneur de faire partie. Un jury qui est allé, comme l'a si bien exprimé son Chef de Président « de surprise en surprise » au fil des dégustations proposées, et des riches échanges avec les candidats, sur leurs motivations, leur parcours et leurs présentations des produits/plats ou projets.

Agriculteurs: des mains, des millésimes et un vieux chaudron de cuivre
Dans la catégorie « agriculteurs » étaient en lice, Alexia Eymas, dynamique viticultrice en Côte de Blaye, à Saint-Palais, dont la vision du métier est de « faire ressortir le meilleur du territoire, en l'adaptant à la climatologie ». Elle se fait un point d'honneur à « faire ressortir pour chaque millésime des vins au caractère unique », des vins à son image en quelque sorte !
Deuxièmes concurrents Vincent et Sylvie Beylard, venus du Lot-et-Garonne, pépiniéristes mais aussi passionnés des variétés fruitières.... qui a donné lieu à la fabrication et la commercialisation de confitures concoctées à l'ancienne, dans un chaudron de cuivre, au fil des inspirations de Sylvie... Des recettes pour le moins délicieuses et originales, qui lui viennent parfois en rêve, comme pour sa Confiture aux poivrons !
Enfin troisième candidate, et Lauréate du Concours, l'émotive Caroline Miquel. Elle est, comme elle le dit si bien, « les mains de son jardin ». Et pas n'importe quel jardin. Un « Jardin Inspiré » sur 1600 m2 créé sur un domaine abandonné de La Sauve Majeure « qui n'a pas vu de chimie depuis 40ans ». Et n'est visiblement pas prêt d'en voir... Adapte des semences paysannes, elle multiplie les variétés. Rien que sur les tomates ce sont 386 variétés, dont elle s'occupe avec passion, jusqu'à choisir avec soin l'heure de la cueillette optimale, « pour que le fruit soit le plus concentré en goût ». Un travail naturel et amoureux, reconnu par les Chefs, puisqu'elle livre 4 restaurants dont 3 étoilés.

Restaurateurs: de la pêche locale à la Perse parfumée

Du côté des restaurateurs, qui ont eu 2 heures dans les cuisines de l'école de cuisine de Michel Guérard pour concocter un plat, c'est la préparation et la personnalité de Patrice Lubet qui ont emporté le cœur de la majorité des jurés. Le Lauréat, Chef du Jean de Sables à Hossegor a fait le choix radical depuis un an et demi de ne travailler que les produits frais issus de la pêche locale, et plus globalement, de ne faire uniquement appel qu'aux circuits courts pour garnir ses assiettes originales et savoureuses. Situé en front de mer et au cœur des Landes, il marie et manie avec passion les produits que lui donne sa région.
Autre passionné des produits et producteurs locaux, « ses amis », glisse-t-il, Arnaud Chartier et sa cuisine raffinée et colorée dans la droite ligne de la Grande Cuisine Française. Dans les assiettes notamment, les huîtres (pochées à l'eau du Bassin...) du fameux ostréiculteur Joël Dupuch. Chef et propriétaire du Pitey à Arès, l' « enfant du Bassin » comme il se décrit, ne boude pas non plus une pointe d'exotisme pour relever ses mets...
De l'exotisme et du voyage, il y en a aussi dans les préparation d'Isabelle Houdaille, dont les racines paternelles remontent jusqu'en Iran. Une cuisine Perse parfumée apprise avec sa grand-mère qu'elle adapte désormais aux intolérances alimentaire de sa fille... et de ces clients à l'IS&I Kitchen, à Bordeaux. Avec son sourire communicatif et son caractère dynamique, elle fait des miracles de cuisine sans gluten. L'originalité, la générosité et la gourmandise sont dans l'assiette !

Artisans: une famille, des blondes et un peu de douceur

Enfin, les trois candidats en lice pour le concours Talents Gourmands, catégorie artisans, ont eux aussi donné quelques (bonnes) émotions aux papilles des jurés. Un traiteur d'abord, Arnaud Bop. Un nom qui sonne à Aire-sur-l'Adour et dans les alentours, il est la troisième génération à prendre « le flambeau » de la boutique à la devanture rouge, après un grand-père (fondateur) et un père, tous deux artisans bouchers. Une manière de rester fidèle à l'affaire familiale tout en valorisant son riche parcours de cuisinier de Franck Renaud en suisse, à Nicolas Frion, en sous chef du Chapon Fin à Bordeaux, et divers postes de Chef dans des bistrots bordelais. Un Gascon, dont les mets raffinés qu'il préparent en guise de cocktails dinatoires vous restent en mémoire et qui promet de beaux jours encore pour la famille Bop.
Mais c'est un artisan d'un tout autre métier qui a emporté la catégorie. Le lauréat est l'intarissable Grégoire Agostitni, le brasseur de bière bordelais à la marque toute trouvée : Burdigala. Ou comment redécouvrir « le vrai goût de la bière », comme il aime à le souligner. Le vrai goût ou les vrais goûts, car au fil des dégustations commentés avec passion par le jeune homme, c'est tout un panel de saveurs et d'odeurs fleuries ou fruitées que le jury a découvert dans ses Blondes et sa Blanche 100% bio. Avec une boutique à Bordeaux, c'est à La Teste de Buch, que se situe la brasserie. Un métier, et un produit qu'il a découvert à la source : en Australie.
Enfin troisième concurrente, de la catégorie, Aurélie Doumenc a refermé le concours tout en douceur, et pour cause, elle est pâtissière, avec cette spécificité, de travailler en priorité, mais pas seulement, avec des traiteurs ou restaurateurs qui n'ont pas cette compétence. Là encore une lot-et-garonnaise, passionnée de gastronomie et de sa région, qui ne compte pas son temps pour enjoliver celui des autres.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
81088
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !