aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

06/02/16 : Gargantua et le Petit chaperon rouge font l'objet de deux projets théâtraux présentés en février et en avril par les scènes Espaces Pluriels et Agora, à Pau. Ils sont proposés par le comédien et metteur en scène José Mellano et par Joël Pommerat+ d'info

06/02/16 : Le grand cross de Pau Reverdy, première étape du challenge européen de cross country qu'est la Crystal Cup, se disputera le dimanche 7 février sur l'hippodrome du Pont Long, à Pau. Il constitue la course la plus spectaculaire du meeting d'hiver.+ d'info

05/02/16 : A630: en raison des travaux de mise à 2X3 voies la rocade intérieure sera fermée à la circulation entre l’échangeur 12 (Beutre) et l’échangeur 9 (Magudas), lundi 8 et mardi 9 février 2016 de 21h00 à 6h00.

02/02/16 : Plusieurs dizaines d'agriculteurs dénonçant les difficultés de la profession ont entassé pneus, et enflammé des balles de paille, ce matin devant une villa préfectorale de Pau. Les manifestants se sont aussi rendus devant l'hypermarché Leclerc

01/02/16 : Après la mobilisation des services de l'Etat et des collectivités, soulagement et maintien de la vigilance sur le littoral landais après la réussite de l'opération de remorquage du cargo panaméen qui pourrait relier le port de Bilbao mercredi.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 08/02/16 | A Biarritz, le Palais propose une Saint-Valentin impériale

    Lire

    Ce week-end,l’Hôtel du Palais propose un forfait Saint-­Valentin avec une nuitée à célébrer au champagne, le petit-­déjeuner buffet et la possibilité de découvrir le nouveau brunch "Napoléon & Eugénie" ainsi qu'un dîner quatre plats aux chandelles élaboré par le chef étoilé Jean-Marie Gautier sur fond d'animation musicale. Dans ce forfait (500 euros pour deux), le palace propose également l’accès au spa. La clientèle extérieure peut aussi réserver pour le dîner et le brunch Renseignements :0559410064 et hotel-­du-palais.com  

  • 08/02/16 | Virginie Calmels les bus et les TER...

    Lire

    Virginie Calmels présidente du groupe LR/CPNT au conseil régional s'en prend très vivement à Alain Rousset qui a "demandé à l’Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (ARAFER) l’interdiction ou la limitation de 4 lignes d’autocars. ouvertes dans le cadre de la loi Macron: Poitiers-Niort, Brive-la-Gaillarde-Périgueux, Limoges-Brive et Mont-de-Marsan-Pau. La concurrence a cela de bon qu’elle met en lumière les échecs de la politique régionale des transports. Tous les usagers savent pertinemment que les lignes dont la Région a demandé l’interdiction ou la limitation comptent parmi les liaisons où le service TER est le plus déficient"

  • 08/02/16 | Un groupe PRG au sein du Conseil Régional d'APLC

    Lire

    Ils sont quatre élus radicaux de gauche de la Grande région qui, après avoir pris part à la victoire d'Alain Rousset, ont décidé de constituer un groupe autonome "disposant de moyens politiques nécessaires afin d'exprimer leur sensibilité républicaine et laïque à l'intérieur d'une majorité loyale mais diverse": en l'occurrence, Benoît Biteau, Soraya Ammouche-Milhiet, Régine Marchand, Francis Wilsius. Ils seront accompagnés dans la mission qu'ils s'assignent par Yannick Boutot, leur secrétaire général.

  • 07/02/16 | VTC: Une association bordelaise

    Lire

    Les sociétés bordelaises de VTC et de transport public de personnes viennent de créer de l’association « la MAISON du TRANSPORT » "afin de se regrouper autour d’objectifs communs afin de défendre un marché libre et ouvert, propice au développement. Ses membres souhaitent mettre rapidement en place un dialogue avec les pouvoirs publics, préfecture et mairie de Bordeaux, visant à favoriser l’usage et les services de Voitures de Transport avec Chauffeur pour les visites touristiques régionales, les mises à disposition et les déplacements interurbains évangélisés par les plates formes de mise en relation de type UBER.

  • 06/02/16 | Les batailles lycéennes d'oeufs et de farine interdites à Pau

    Lire

    Trop c'est trop. Les batailles d'œufs et de farine qui opposent chaque année les élèves des lycées Saint-Cricq et Barthou ont été interdites par François Bayrou, le maire de Pau, ainsi que les tirs de pétards qui les accompagnent. Cela, après que des passants, des commerces et des policiers aient reçu des projectiles. La Police nationale a fait savoir qu'elle infligera une contravention de 11 € à toute personne qui ne respectera pas l'arrêté. Les parents des auteurs mineurs devront par ailleurs indemniser les victimes pour les dégâts subis.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Saveur | Depuis la Maison du Jambon de Bayonne, Guillaume Garot, appelle au développement de l'export de l'agroalimentaire français

19/09/2013 | En visite en Aquitaine, Guillaume Garot, le Ministre délégué à l'agroalimentaire, a fait étape ce 18 septembre sur le site du consortium du Jambon de Bayonne à Arzacq

Guillaume Garot, Ministre de l'agroalimentaire à Arsacq

L'IGP Jambon de Bayonne fête cette année ces 15 ans. Un anniversaire qui se célèbre l'année même où le porc du Sud ouest, utilisé pour le jambon labellisé, obtient à son tour un IGP, et se lance dans la foulée dans une nouvelle démarche commerciale via un logo dédié. Un 15ème anniversaire également synonyme d'une activité à l'export renforcée pour le Jambon de Bayonne. Autant de démarches de longue haleine mais au final vertueuses qui justifient la visite d'un Ministre au discours également très axé sur la valorisation de l'agroalimentaire français à l'international.

Après une visite des ateliers de la station expérimentale Pyragéna, et un entraînement pratique au salage d'un jambon et de son marquage de la croix basque au fer rouge, Guillaume Garot a pu repartir avec son Jambon de Bayonne... De là à dire qu'une place l'attend dans la Confrérie, l'hypothèse n'est pas si invraisemblable pour ce fils d'éleveur de porcs, admiratif «du talent et l'énergie» de l’interprofession autour la valorisation du Jambon de Bayonne.
Il faut dire que de la création de l'Union Régionale des Groupements de Producteurs de Porcs d'Aquitaine en 1979, à l'obtention de l'IGP Jambon de Bayonne en 1998, auquel vient de s'ajouter en 2013 l'IGP «Porc du Sud Ouest», bien du chemin aura été parcouru par l'interprofession ; qui espère en outre l'obtention rapide de l'IGP Sel de Salies de Béarn dont le dossier est en cours dans les bureaux de l'INAO.
Un cheminement au niveau régional et national qui se poursuit, puisque dès le début du mois d'octobre aura lieu le lancement commercial du nouvel «IGP Porcs du Sud Ouest» en rayon boucherie libre service avec le nouveau logo dévoilé ce mercredi. Une démarche qui selon Bernard Dupont, le Président du Consortium, porte «l'espoir de redonner un peu d'oxygène pour les éleveurs». En effet, testé en condition réelle en mai dernier, ce nouveau produit a dégagé «+22% de marge par mètre de linéaire».

En discussion avec la Chine et les Etats-UnisMais au Pays du Jambon de Bayonne, l'effort porte aussi, et de plus en plus, vers le développement à l'export. Avec 95 000 jambons exportés en Europe mais aussi au Japon, au Canada et Hong-Kong, la courbe est en hausse de 25% par rapport à 2008. Et, pour 2013-2014, d'autres pays sont ciblés tels que les USA, la Chine, Taïwan, la Corée du Sud, le Brésil ou encore le Mexique. Pour autant pénétrer les marchés étrangers ne se résume pas à une opération séduction auprès des potentiels clients dans des Salons internationaux.

le logo du nouvel IGP Porc du Sud Ouest

Ce sont aussi des barrières souvent tarifaires et sanitaires qu'il faut franchir. Si le Consortium a déjà organisé plusieurs sessions de formations aux agréments sanitaires des pays visés, ainsi que des visites des sites d'abattage, de découpe et de salaison par des missions d'inspection sanitaire venues des pays "ciblés", beaucoup d'éléments facilitateurs passent aussi par des négociations politiques d'Etat à Etat.
Une partie de tractations à laquelle Guillaume Garot ne rechigne pas, bien au contraire. Selon lui, «l'agroalimentaire français doit être constamment dans une démarche à l'international». «Valoriser au maximum les produits français sur tous les marchés du monde», c'est «un combat de tous les jours» assure le Ministre. « Nous sommes en discussion avec la Chine, avec les Etats-Unis pour lever les barrières », mais pas à n'importe quel prix; la Fance conserve un certain nombre de «garde-fou». Dans la discussion avec les Etats-Unis, le point non négociable, c'est «l'interdiction de produits contenant des OGM». Démarrées le 9 juillet dernier, les discussions avec les Etats-Unis sont encore loin d'être achevées, laisse comprendre Guillaume Garot.
Ce pays intéresse fortement les acteurs de l’inter-profession du Jambon de Bayonne puisque premier marché export pour le jambon de Parme ; il laisse donc présager un potentiel important pour le Jambon de Bayonne. Cependant, en vue du Salon "Taste of France", deux Jambons de Bayonne, dont le certificat sanitaire a été signé lors de la venue du Ministre, iront sur le sol américain le 28 septembre. Bien qu'en qualité d'échantillon, ces jambons seront les deux premiers à fouler le sol américain.
La conquête de l'ouest peut commencer!

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
119
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 10 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !