aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Saveur | Du bio et du local dans l’assiette

18/09/2014 | Le Conseil général des Pyrénées-Atlantiques veut promouvoir une alimentation saine, équilibrée, et de proximité dans les collèges et les maisons de retraite.

Producteurs et agents de la restauration collective se sont retrouvés à Libarrenx

Manger bio et local au collège ou dans une maison de retraite, c’est possible. C’est aussi ce que veut démontrer depuis quelques années le Conseil général des Pyrénées-Atlantiques. Une rencontre organisée au château de Libarrenx entre les producteurs et les agents de la restauration collective a permis de mesurer le chemin parcouru dans ce domaine. Les pistes de travail restant encore à explorer ont également été évoquées. Par exemple en ce qui concerne l’agriculture de montagne.

Pourquoi bouder son plaisir ? « La démarche initiée par le Conseil général est une réussite » affirment les représentants du département. Avant de rappeler que plus d’une centaine de fournisseurs y  adhèrent, et qu'ils soutiennent l’idée  d’un droit à l’alimentation saine et équilibrée à tous les âges. « Les premiers publics concernés sont les collégiens des établissements publics pour lesquels la cantine est devenue un lieu d’apprentissage de la nutrition et du goût ».

« Vers une autonomie alimentaire du département »Bien des défis restent toutefois à relever. « Nous souhaitons aller vers une autonomie alimentaire au niveau départemental, en augmentant durablement les volumes de productions distribués en direct. Car nous voulons étendre aux maisons de retraite ce qui est fait pour les collèges »dit Nathalie Francq, élue du canton de Pau-Ouest, en charge de l’Agenda 21 au sein du Conseil général.

Un autre objectif consiste à mettre en place des cuisines alternatives. C’est-à-dire des équipements où l’on introduit de plus en plus des protéines végétales en alternance avec des protéines animales. Afin de lutter contre le surpoids des adolescents, une réflexion est de même engagée sur la diversité des plats, la réduction des sucres et des corps gras. « La diététique devient une préoccupation croissante dans nos établissements ». 

Quant à l’économie de la filière locale, elle nécessite que les Pyrénées-Atlantiques disposent d’un réseau suffisant de fournisseurs, ainsi que d’équipements comme les abattoirs et ateliers de transformation. Un réseau qu’il importe de sécuriser par des commandes suffisamment permanentes et conséquentes, dit Georges Labazée, le président du Conseil général. Que cela concerne les circuits bio ou les circuits courts. «  Car il ne s’agit pas de notions identiques ». 

Prix : des efforts et des techniquesReste le nerf de la guerre : le prix des aliments provenant peut parfois effrayer les donneurs d’ordre dans un département où l’on dénombre 48 collèges publics (dont 40 disposent d'une restauration). « Un effort important a été fait par le Conseil général. D’autant plus que le repas de midi est, pour un certain nombre d’enfants, le plus équilibré de la journée » poursuit Georges Labazée. Pour un forfait de quatre jours, le tarif est ainsi de 2,90 € par repas. Sachant que le passage au bio entraînera pour les familles une contribution de 3 € sur l’ensemble de l’année. « C’est-à-dire une somme très minime. »

Les ateliers organisés à Libarrenx ont par ailleurs montré que le « juste prix » d’une alimentation bio et de proximité peut être défini de plusieurs manières. Par exemple en s’adaptant à l’offre saisonnière des produits (« ce qui demande aux cuisiniers de faire preuve de créativité, d’imaginer de nouvelles recettes »). Ou encore en amenant plusieurs établissements scolaires à regrouper leurs commandes. Sans parler de la lutte menée contre le gaspillage grâce à une meilleure connaissance des goûts, et des besoins des convives. Autant d’éléments qui obligent les producteurs et les donneurs d’ordre à « mieux se connaître ». Quitte à battre en brèche quelques idées reçues.

La montagne à révélerCette approche mutuelle vaut pour l’agriculture de montagne. On connait cette dernière pour ses fromages d’estive et son agneau de lait. Par contre, d’autres spécialités sont oubliées : le miel, le greuil (obtenu à partir du petit lait et plus granulé que le caillé), ou encore le chevreau.

«  Des produits de montagne peuvent, à l'inverse, s’adapter à la restauration collective, par exemple avec des agneaux plus lourds. Tout comme il est important de former les cuisiniers sur la cuisson des viandes, ou de valoriser des fromages déclassés en les utilisant pour des sauces ».

Là encore,  on travaille bien quand on se connait bien.

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
883
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !