13/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES - Dans la 3ème circonscription, David Habib député socialiste sortant critique sur la NUPES, est candidat à sa succession en son nom propre face à un candidat LFI /NUPES. Alain Rousset vient de lui apporter son soutien.

12/05/22 : GIRONDE. Dans la 2e circonscription, Cyril Mouquet , candidat Nouvelle Donne se désiste au profit du candidat investi par la Nupes, l'écologiste Nicolas Thierry, au nom de "l'intérêt général premier avant tout" tweete Cyril Mouquet.

11/05/22 : GIRONDE. La sortante Christelle Dubos (LREM), 46 ans, lâche la 12e circonscription. Elue en 2017, secrétaire d'Etat de 2018 à 2020, elle a créé le service public du versement des pensions alimentaires. Son suppléant, Pascal Lavergne devient candidat.

11/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Le Hendayais Tom Dubois-Robin, 29 ans, portera les couleurs de la NUPES dans la 6e circonscription. Ex gilet jaune, il a aussi interpellé, en tant que riverain, les pouvoirs publics sur le sort des migrants à la frontière basque.

10/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 6e circonscription, le sortant Vincent Bru, majorité présidentielle, se représente. L'ex-maire de Cambo et ex-conseiller départemental est concurrencé par l'adjoint au commerce de Biarritz, Fabrice-Sebastien Bach (LR).

10/05/22 : GIRONDE. Dans la 2e circonscription de Bordeaux, le leader EELV au conseil régional, Nicolas Thierry annonce sa candidature au poste de député face à Catherine Fabre (LREM), élue en 2017 après avoir battu Michèle Delaunay (PS) et Pierre Hurmic(EELV).

10/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Colette Capdevielle, députée PS de 2012 à 2017, ne se présente pas dans la 5e circonscription, réservée à LFI par l'accord politique NUPES. "Nous entendons le message qui demande à la gauche de se réunir" indique la section du PS.

05/05/22 : LIMOUSIN. Après l’accord entre LFI, PC, EELV et PS, un seul candidat PS pourra se présenter dans l’ancienne région, sur la 2ème circonscription de la Haute-Vienne détenue par le député LREM Pierre Venteau. Six socialistes avaient été élus en 2012.

05/05/22 : HAUTE-VIENNE. Sur la 2ème circonscription, le député LREM Pierre Venteau, qui avait remplacé Jean-Baptiste Djebbari en novembre 2019 nommé secrétaire d'État aux transports, annonce qu’il ne sollicitera pas l’investiture aux élections législatives.

27/04/22 : DORDOGNE- L'épizootie aviaire se poursuit: au 26 avril, 52 foyers sont confirmés, soit 7 foyers de plus en 3 jours. 2 suspicions de foyers sont encore en cours d'analyse. Le dépeuplement préventif des élevages frôle les 500 000 volailles abattues.

26/04/22 : A l'heure de la déclaration fiscale des revenus, l'Ordre des avocats de Bordeaux proposent conseils et assistance gratuite aux contribuables du lundi 2 mai au vendredi 6 mai de 10h à 13h au 05-24-99-39-76.

20/04/22 : Dans le sud de la Haute-Vienne, un second élevage a été touché par l’épizootie d’influenza aviaire sur la commune du Chalard. Les 12.000 canards ont été abattus.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/05/22 | Gironde : des micro-algues face aux champignons de la vigne

    Lire

    Fermental, spécialisée dans la recherche et l'exploitation bio-industrielle des micro-algues, souhaite proposer des solutions durables contribuant à l'élaboration de produits sains, naturels et performants. Pour ce faire, elle pilote le projet de recherche Valbiovi (en partenariat avec Immunrise Biocontrol France, une start-up située à Cestas, et l’Institut de la Vigne et du Vin à Villenave-d’Ornon) qui a pour objectif la production de biomasse d’une micro-algue marine pour lutter contre les champignons de la vigne, tels que le mildiou.

  • 16/05/22 | Dordogne : l'intelligence artificielle au service de la santé les aides à domicile

    Lire

    Pour faire face au déficit de personnel dont souffre le secteur de l'aide à domicile, la société Odyssio, basée à Périgueux, souhaite apporter une solution à la fois globale et personnalisée au problème de troubles musculo-squelettiques rencontrés dans le secteur et contribuer à préserver les ressources humaines. Elle va développer une tenue professionnelle connectée qui mesurera les mouvements effectués, analysera la posture et à terme anticipera les troubles musculo-squelettiques. La Région octroie 100 000 € d'aide à ce projet, au croisement de la silver économie et de l'attractivité des métiers de l'autonomie.

  • 16/05/22 | La filière caprine dévoile son programme 2022

    Lire

    A Mignaloux-Beauvoir, en Vienne, le Bureau Régional Interprofessionnel du Lait de Chèvre porte le programme 2022 du Cluster REXCAP pour les actions de développement de la filière caprine au travers de 12 actions. Parmi elles, l’engagement du Syndicat du Chabichou du Poitou et du Syndicat du Mothais sur feuille dans la démarche AOP laitière durable ou l’accompagnement, le développement de la production fermière régionale par la Fédération régionale caprine ou encore l'expérimentation d'améliorations technico-économiques en élevage pâturant.

  • 13/05/22 | Des travaux pour favoriser l'écoulement du gave d'Ossau

    Lire

    La Communauté de communes de la vallée d'Ossau assure la compétence de Gestion des Milieux Aquatiques et de Prévention des Inondations sur le bassin versant du gave d'Ossau. Le 10 décembre 2021, une crue majeure du gave et de plusieurs affluents ont entraîné l'érosion de berge et l'accumulation de végétation entravant le libre écoulement des eaux. Des travaux vont être menés sur 39 sites pour enlever les embâcles accumulés et rétablir les sections d'écoulement.

  • 13/05/22 | 108 entreprises viticoles à la réouverture du salon Prowein

    Lire

    Après 2 ans d'absence, le salon professionnel viticole ProWein à Düsseldorf revient du 15 au 17 mai. L'objectif pour les 108 entreprises de la région présentes va être de recréer du lien avec les acheteurs internationaux. Pour offrir plus de visibilité aux acheteurs étrangers, l'AANA a créé un annuaire numérique référençant près de 200 vins et spiritueux régionaux. L'annuaire est disponible sur le site Prowein.aana.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Saveur | Egiazki met le Pays basque en bouteille

07/03/2022 | Rencontré sur le Salon de l'agriculture de Paris, Camille Fourt Artéga, nous a conté la belle histoire basque des Liqueurs Egiazki, entreprise qu'il a fondée avec son frère Benjamin.

Les deux frères Camille et Benjamin Fourt Arteaga cofondateurs basques des spiritueux Egiazki

Le Patxaran, c'est un petit bout de patrimoine du Pays basque en bouteille. Une liqueur de prunelles anisée dont, traditionnellement, chaque maison à sa recette. Les frères Camille et Benjamin Fourt Arteaga, ont décidé il y a huit ans de créer et de commercialiser leur propre recette inspirée de celle de leur grand-père. Depuis, sous leur marque Egiazki, la gamme de leurs liqueurs artisanales s'est élargie, mais toujours avec le souci de remettre au goût du jour des saveurs oubliées qui racontent leur attachement pour leur terre basque. Retour sur cette découverte au Salon de l'Agriculture de Paris.

« Tous les Patxaran qui sont commercialisés en France sont produits au Pays basque Sud, en Espagne. Quand nous nous sommes lancés, il y a 8 ans avec mon frère Benjamin, nous étions les seuls à produire du Patxaran au Pays basque Nord, côté français donc. Depuis cette année, nous sommes deux producteurs. Et c'est une très bonne chose, parce que ça fait encore plus parler du produit », explique Camille Fourt Arteaga heureux de cette saine émulation entre gens du terroir. 

"Partis de rien"
Si la petite entreprise de spiritueux des deux frères a sans doute l'avantage de l'expérience, Camille reconnaît volontiers qu' « il y a 8 ans, nous sommes vraiment partis de rien... ». Rien ; si ce n'est un attachement viscéral à l'Iparalde (Pays basque nord), une volonté de le promouvoir et le pressentiment « qu'il y avait là un créneau à prendre parce que le Patxaran est vraiment super connu chez nous. »

Lâchant alors leur métier de salariés dans l'élevage, les deux frères se sont installés dans un petit dépôt et ont investi dans une grosse cuve en inox. « Nous avons tout fait à la main, et, en partant de la recette de famille, on a mis un an à trouver notre propre recette, en la faisant tester aux copains, à des restaurateurs... » Une démarche de qualité basée sur la satisfaction client qui se poursuit au fil de l'aventure. « On cherche chaque année à améliorer les choses, et on est très attentif à ce que nous disent nos clients. Si une recette ne plaît pas vraiment alors on l'écarte, sans regret. »

Des fournisseurs dans un rayon de 60 km

Et l'aventure entrepreneuriale et fraternelle a pris une belle ampleur. Désormais Egiazki propose 7 spiritueux artisanaux. Outre l'emblématique Patxaran, la marque propose notamment du Gin, de la Manzana, des liqueurs de menthe, de goyave ou même encore un pastis basque ! Avec le souci permanent de produire en local. « Pas loin de 99% de nos matières premières proviennent du Pays basque, tous nos fournisseurs sont dans un rayon de 60 km », assure tranquillement Camille. « On a privilégié le local au bio, sinon il fallait chercher certains produits bien plus loin, voire hors de nos frontières ». Et tout le projet aurait alors perdu son sens...


Avec leur entreprise de spiritueux, les frères Fourt Arteaga ont mis en place une véritable économie de territoire qui participe notamment à faire vivre les agriculteurs voisins, en maîtrisant au maximum la chaîne de production, de l'arbre à la bouteille. « Nous avons planté environ 800 prunelliers et des pommiers chez des agriculteurs locaux », illustre Camille, qui souligne aussi par exemple que les goyaves utilisées dans la liqueur aux accents exotiques, Jinkoa, sont produites par 3 agriculteurs installés à Saint-Pée-sur-Nivelle. Pas si exotique que ça, la feijoa a en réalité connu son heure de gloire au Pays basque il y a une trentaine d'années... Idem pour la réglisse bio dans le pastis, elle est locale. L'anis étoilé, fait lui partie des quelques rares ingrédients non disponibles à proximité.


Le Patxaran voyage
Mais cette stratégie de circuits courts vaut aussi dans les matières sèches que sont le carton ou l'emballage. La seule exception, c'est sur les (jolies) bouteilles, qui proviennent d'Italie. Une stratégie qui tient aussi, le plus possible, à valoriser les produits jusqu'à leur ultime fin de vie. Par exemple, la prune qui est utilisée en macération pour le Patxaran, est ensuite séchée dans des fours et vendues aux bars et restaurants pour la préparation du Gin tonic ! Commercialement malin... Avec les bars et restaurants, Egiazki sert aussi les cavistes, quelques distributeurs en France et, bien sûr, les particuliers en vente directe sur le Pays basque et via leur site internet. Sans oublier une présence en Allemagne et à Bruxelles.

Le Patxaran, comme tout basque qui se respecte, voyage... A tel point que l'entreprise se restructure : « de 4 sites nous allons passer à un seul grand site où l'on trouvera nos chais de macération, nos bureaux et un showroom ! », s'enthousiasme Camille. Le tout bien sûr, en restant bien accrochés à leur cher Pays basque qui depuis le début nourrit leur aventure entrepreneuriale et leur créativité !

Site internet : www.egiazki.com

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
14040
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !