aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Saveur | En Lot-et-Garonne, le domaine du Barry souffle ses 30 bougies d'existence

20/11/2013 | 50 hectares de vergers, 100.000 pommiers, 18 variétés de pommes : c'est le domaine du Barry situé à Lagarrigue en Lot-et-Garonne

Pierre et Daniel Balaresque

Golden, Rubinette, Pinova, Fuji, Story... Voici 5 des 18 variétés de pommes qu'abrite le verger du Barry, situé à Lagarrigue, en Lot-et-Garonne. Depuis 30 ans, Daniel Balaresque est au petit soin pour ses 100.000 pommiers répartis sur 50 hectares. Il les observe quotidiennement et laisse la nature faire son œuvre pour ne pas gêner l’écosystème. Pour fêter ses trois décennies de dur labeur, il a demandé à Michel Dussau, le chef de la Table d'Armandie (Agen), de concocter des recettes avec ses trésors fruitiers. Pierre Balaresque, le fils de Daniel, revient pour nous sur l'histoire de ce verger.

@qui ! : Au début des années 80, votre père, Daniel, s'est lancé dans l'arboriculture. Pourquoi ?
Pierre Balaresque :
En fait, c'est une longue histoire. Quand il était jeune, mon père avait visité un verger de pommiers et de poiriers chez un ami en Tarn-et-Garonne. Il l'avait trouvé magnifique. Il s'était alors promis que lui aussi aurait un jour un beau verger sur sa propriété de Lagarrigue. Dans les années 70, il s'est alors lancé dans l'aventure en plantant 30 hectares de poiriers. Mais au bout de quelques années de production une maladie s'est déclarée, le feu bactérien, qui a tué tous ses arbres. Il a du repartir de zéro. Et c'est vers 35 ans qu'il a décidé d'épouser complètement le métier de paysan. Il a recommencé assez petit et modestement en plantant deux hectares de pommiers soit 4.000 arbres. Et aujourd'hui, grâce à notre sol fertile - une belle terre argilo-calcaire - et un bel ensoleillement nord-sud sur les coteaux, nous possédons quasiment 100.000 arbres sur 50 hectares.

@! : Ces pommiers sont conduits en production fruitière intégrée. Qu'est-ce que cela signifie ?
P. B. :
C'est comme de l'agriculture raisonnée, mais encore plus poussée techniquement. En fait, nous observons... Il y a encore 30 ans, des plants de traitements existaient au quotidien. Un beau jour, mon père a acheté des loupes. Des loupes pour observer la faune auxiliaire dans nos vergers. Ce fut une véritable révolution chez nous. Plus de traitements systématiques. Nous avons pris conscience que la vie est un écosystème. Si nous traitons le puceron, ce traitement peut engendrer des dégâts sur d'autres insectes comme ses prédateurs. Il ne faut pas bousculer la vie dans les vergers. Pareil, nous n'introduisons pas les coccinelles... elles viennent toutes seules.

@ ! : Aujourd'hui quand on parle d'agriculture on entend sonde, drone, capteur... En utilisez-vous dans votre exploitation ?
P. B. :
Oui, nous utilisons des sondes depuis quelques années. Nous en avons plantées à différentes hauteurs dans nos vergers afin de comprendre à quel moment nos arbres avaient besoin d'eau. Ces sondes sont reliées à nos téléphones portables et nous disent plusieurs fois par jour s'il y a besoin d'arroser ou non. Grâce à cet outil nous avons fait une réelle économie d'eau.

@ ! : Pourquoi êtes-vous allé chercher le chef de la Table d'Armandie, Michel Dussau, pour valoriser vos fruits ?
P. B. :
En fait, à l'occasion des trente ans du domaine, nous souhaitions trouver un moyen de consommer différemment nos pommes. Nous avons eu l'idée des recettes et pour se faire nous désirions un partenariat avec un chef local. Nous avons tout de suite pensé à Michel Dussau. Nous l'avons contacté et, lui, étant fils de paysan, a tout de suite adhéré à notre démarche. Il a donc inventé douze recettes, une par mois, avec douze variétés de nos pommes. Ses clients pourront donc goûter un foie gras de canard frais aux pommes Renoir, déguster un magret de canard grillé aux pommes Fuji ou encore savourer des ravioles de pommes Granny Smith aux huîtres et au céleri rave. Tout pour nous mettre en appétit !

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : Studio Christian

Partager sur Facebook
Vu par vous
721
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !