aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

30/04/16 : Une ancienne MDSI dans le quartier Saint-Michel est devenue le nouvelle "Maison du mouvement" de Nuit Debout. Ouverte par des membres de plusieurs collectifs, elle doit accueillir des débats. La mairie s'est donnée trois jours de délais avant de négocier.

28/04/16 : A ce jour, l'EPCI, l'intercommunalité unique Pays basque a obtenu le vote favorable de 64 communes pour et 19 contre sur 158, c'est à dire représentant 149 390 habitants sur 258 298, c'est à dire qu'elles représentent plus de 50% de la population.

26/04/16 : La Cour Régionale des Comptes a annoncé un déficit annuel d'exploitation de 1,6 millions d'euros pour l'Auditorium de Bordeaux, une charge supplémentaire de 1,3 millions d'euros pour l'Opéra. En 2015, la mairie avait diminué sa subvention annuelle d'1M€

25/04/16 : Martine Alcorta, conseillère régionale EELV déléguée à l'innovation sociale, a annoncé l'ouverture ce lundi d'un comité de pilotage pour l'étude de faisabilité d'un revenu de base universel dans certains territoires volontaires de la grande région.

25/04/16 : Les élus Les Républicains/CPNT du Conseil régional se sont associés "à la tristesse du monde rural basco-béarnais" après le décès de Jean-Michel Anxolabehere, président de la chambre d'agriculture des Pyrénées Atlantiques, décédé dimanche.

14/04/16 : Le film "La Mort de Louis XIV" sera projeté hors compétition du festival de Cannes, qui se déroulera du 11 au 22 mai. Ce long-métrage de l'Espagnol Albert Serra a été principalement tourné en Dordogne, au château de Hautefort, à l'automne dernier.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 29/04/16 | Rousset et Fnsea : convergence de vues

    Lire

    Le Bureau de la FNSEA ALPC a rencontré ce 29 avril Alain Rousset pour lui faire part de l’inquiétude des agriculteurs qui " attendent un engagement fort de la Région, désormais autorité de gestion du FEADER. Le Conseil Régional devra veiller, dans les politiques agricoles qu’il met en œuvre, aux conditions de pérennité de notre agriculture productive, innovante, performante et créatrice de valeur ajoutée et d’emploi." La profession agricole a "salué l’accompagnement de la Région dans le cadre du Plan de Compétitivité et d’Adaptation des Exploitations agricoles (PCAE)"

  • 29/04/16 | Le Conseil régional finance la culture du 47

    Lire

    Le Conseil régional vient de mettre la main à la poche pour aider financièrement à hauteur de 10.000€ la 17ème édition du festival « Garonna Show » (8 et 9 juillet) à Port-Sainte-Marie ; de 12.000€ la 54ème édition du « Festival de Bonaguil » (2 au 7 août)) ; de 8.000€ la 22ème édition du « Festival International Bastid'Art » (4 au 7 août) à Miramont de Guyenne.

  • 29/04/16 | L'évèque de Bayonne saisit le Parquet pour actes de pédophilie

    Lire

    Mgr Aillet, évèque du diocèse de Bayonne a saisi le Parquet pour signaler des actes de pédophilie concernant un de ses prêtres. Celui-ci, ancien curé de la paroisse Saint-Étienne et la semaine dernière encore, prêtre coopérateur de Saint-Pierre d'Irube, a fait deux tentative de suicide suite à une affaire familiale en 1991 et en 2007 concernant un jeune fille du quartier Saint-Étienne. Faisant fi de la présomption d'innocence, le prélat publie sur internet une lettre où est mentionnée son identité.

  • 29/04/16 | Le joli mois de l'Europe, en mai, dans les Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Comprend-t-on bien l'Europe ? Sait-on réellement ce qu'est l'Union européenne et comment elle fonctionne ? Avons-nous toutes les cartes en main pour comprendre les crises actuelles ? Pour répondre à ces questions et bien d'autres encore, tout une série de rencontres et d'animations sont organisées du 2 mai jusqu'au 4 juin dans les Pyrénées-Atlantiques. Qu'il s'agisse de conférences, ciné-débat, expositions, animations scolaires etc. Tout le programme peut être consulté sur http://www.europe-direct-ppa.fr

  • 27/04/16 | Rallye citoyen à Villeneuve-sur-Lot

    Lire

    Ce jeudi 28 avril, ne soyez pas étonnés de voir courir, marcher, déambuler quelque 170 collégiens et lycéens dans les rues de Villeneuve. En effet, la Bastide accueillera le « Rallye Citoyen », une journée destinée à promouvoir le civisme et l'esprit de défense auprès des jeunes. 170 collégiens et lycéens issus du département s'affronteront donc par équipe sur 4 sites de la Bastide. Ce rallye est organisé par l'armée, l’Institut des hautes études de défense nationale et l'éducation nationale.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Saveur | En Lot-et-Garonne, le domaine du Barry souffle ses 30 bougies d'existence

20/11/2013 | 50 hectares de vergers, 100.000 pommiers, 18 variétés de pommes : c'est le domaine du Barry situé à Lagarrigue en Lot-et-Garonne

Pierre et Daniel Balaresque

Golden, Rubinette, Pinova, Fuji, Story... Voici 5 des 18 variétés de pommes qu'abrite le verger du Barry, situé à Lagarrigue, en Lot-et-Garonne. Depuis 30 ans, Daniel Balaresque est au petit soin pour ses 100.000 pommiers répartis sur 50 hectares. Il les observe quotidiennement et laisse la nature faire son œuvre pour ne pas gêner l’écosystème. Pour fêter ses trois décennies de dur labeur, il a demandé à Michel Dussau, le chef de la Table d'Armandie (Agen), de concocter des recettes avec ses trésors fruitiers. Pierre Balaresque, le fils de Daniel, revient pour nous sur l'histoire de ce verger.

@qui ! : Au début des années 80, votre père, Daniel, s'est lancé dans l'arboriculture. Pourquoi ?
Pierre Balaresque :
En fait, c'est une longue histoire. Quand il était jeune, mon père avait visité un verger de pommiers et de poiriers chez un ami en Tarn-et-Garonne. Il l'avait trouvé magnifique. Il s'était alors promis que lui aussi aurait un jour un beau verger sur sa propriété de Lagarrigue. Dans les années 70, il s'est alors lancé dans l'aventure en plantant 30 hectares de poiriers. Mais au bout de quelques années de production une maladie s'est déclarée, le feu bactérien, qui a tué tous ses arbres. Il a du repartir de zéro. Et c'est vers 35 ans qu'il a décidé d'épouser complètement le métier de paysan. Il a recommencé assez petit et modestement en plantant deux hectares de pommiers soit 4.000 arbres. Et aujourd'hui, grâce à notre sol fertile - une belle terre argilo-calcaire - et un bel ensoleillement nord-sud sur les coteaux, nous possédons quasiment 100.000 arbres sur 50 hectares.

@! : Ces pommiers sont conduits en production fruitière intégrée. Qu'est-ce que cela signifie ?
P. B. :
C'est comme de l'agriculture raisonnée, mais encore plus poussée techniquement. En fait, nous observons... Il y a encore 30 ans, des plants de traitements existaient au quotidien. Un beau jour, mon père a acheté des loupes. Des loupes pour observer la faune auxiliaire dans nos vergers. Ce fut une véritable révolution chez nous. Plus de traitements systématiques. Nous avons pris conscience que la vie est un écosystème. Si nous traitons le puceron, ce traitement peut engendrer des dégâts sur d'autres insectes comme ses prédateurs. Il ne faut pas bousculer la vie dans les vergers. Pareil, nous n'introduisons pas les coccinelles... elles viennent toutes seules.

@ ! : Aujourd'hui quand on parle d'agriculture on entend sonde, drone, capteur... En utilisez-vous dans votre exploitation ?
P. B. :
Oui, nous utilisons des sondes depuis quelques années. Nous en avons plantées à différentes hauteurs dans nos vergers afin de comprendre à quel moment nos arbres avaient besoin d'eau. Ces sondes sont reliées à nos téléphones portables et nous disent plusieurs fois par jour s'il y a besoin d'arroser ou non. Grâce à cet outil nous avons fait une réelle économie d'eau.

@ ! : Pourquoi êtes-vous allé chercher le chef de la Table d'Armandie, Michel Dussau, pour valoriser vos fruits ?
P. B. :
En fait, à l'occasion des trente ans du domaine, nous souhaitions trouver un moyen de consommer différemment nos pommes. Nous avons eu l'idée des recettes et pour se faire nous désirions un partenariat avec un chef local. Nous avons tout de suite pensé à Michel Dussau. Nous l'avons contacté et, lui, étant fils de paysan, a tout de suite adhéré à notre démarche. Il a donc inventé douze recettes, une par mois, avec douze variétés de nos pommes. Ses clients pourront donc goûter un foie gras de canard frais aux pommes Renoir, déguster un magret de canard grillé aux pommes Fuji ou encore savourer des ravioles de pommes Granny Smith aux huîtres et au céleri rave. Tout pour nous mettre en appétit !

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : Studio Christian

Partager sur Facebook
Vu par vous
414
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 4 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !