Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

  • 22/02/18 | La Gironde déclenche le niveau 2 du plan Grand Froid

    Lire

    Compte tenu de la vague de froid attendue cette semaine sur la Gironde, le préfet Didier Lallement a décidé, dans le cadre du niveau 2 du plan Grand froid, de renforcer la capacité d’accueil en hébergement d’urgence. 66 places supplémentaires sont ainsi ouvertes dont 34 pour les familles et 32 pour les personnes isolées. Au total, ce sont 1 576 places qui sont mobilisées pour l’accueil des sans-abri en Gironde dont 365 places au titre du dispositif hivernal.

  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Saveur | Exp'Hotel Bordeaux: un nouveau temps fort pour les professionnels de la gastronomie aquitaine

22/10/2013 | En novembre, le CEB, entouré de 70 chefs aquitains, redonne vie au grand salon Exp'Hotel de Bordeaux à destination des professionnels de la gastronomie.

Présentation du Salon Exp'Hotel parFrédéric Espugne-Darses, Franck Chaumes, Président du comité de pilotage,le Chef Philippe Etchebest et Jean-François Blanchet, trésorier adjoint de la Chambre des Métiers et de l'Artisanat

En matière de gastronomie, la France compte deux salons importants: le Salon Equip'Hôtel à Paris et le Sirha à Lyon. Dans ce domaine, le Sud-Ouest, pourtant patrimoine gastronomique s'il en est, brille par son absence sur la scène nationale. Première région de production agroalimentaire sous signes de qualité, l'Aquitaine et ses voisines Poitou-Charentes et Midi-Pyrénées comptent, à elles trois, près de 37000 entreprises et 125 600 professionnels sur les secteurs CHR et métiers de bouche. Plus qu'une absence, c'est un vrai manque que le CEB, avec l'aide de Philippe Etchebest vient combler en relançant dans l'enthousiasme général de la profession, le Salon Exp'Hotel de Bordeaux.

C'est sans aucun doute, une bonne idée de la part du CEB que d'avoir mobilisé un chef comme Président du nouveau Salon Exp'Hotel. Un chef pour le moins rassembleur; Philippe Etchebest, Meilleur ouvrier de France en 2000 et 2 étoiles au Michelin pour son travail dans les cuisines de l'Hostellerie de plaisance à Saint-Emilion. Grâce à lui, près de 70 chefs et MOF de la région se mobilisent pour animer, promouvoir et donner vie à ce rendez-vous visiblement très attendu par les professionnels des secteurs de l'hôtellerie, restauration et métiers de bouche. La preuve en est selon Fréderic Espugne-Darses, Directeur du Salon (et Directeur du Pôle production d'évènement professionnels du CEB) que «le Salon, et ses 15 000m2, se sont vite et bien remplis».
Du 17 au 19 novembre 2013, ce sont 250 exposants qui proposeront leurs biens et services aux professionnels de la restauration et des métiers de bouche. «L'occasion pour eux de développer leur affaires, de rencontrer leurs clients et partenaires et de pouvoir valoriser leurs nouveautés», complète-t-il. Dans un souci d'efficacité le Salon sera structuré en 3 grands pôles: un pôle «équipement et service», qui occupera la moitié de la surface globale et des exposants, un pôle «alimentation et boisson» et un pôle «agencement et arts de la table».
Mais pour animer l'ensemble et lui donner l'envergure au moins nationale que ses organisateurs veulent lui donner, une série de temps forts sont organisés. Au programme un espace de démonstrations où s’enchaîneront des «show culinaires» de 45 minutes environ, mettant à l'oeuvre de grands noms de la cuisine régionale tels que les chefs Christophe Girardot, Stéphane Carrade, Nicolas Masse et bien d'autres. Autant dire «un réservoir de chefs exceptionnel», selon l'expression de Philippe Etchebest. Une kyrielle d'étoiles sera également présente derrière les fourneaux du "Restaurant des grandes toques", le restaurant éphémère qui se tiendra sur le Salon. Parmi ces grandes toques: Michel Portos, Thierry Marx, Philippe Arambide, Bernard Bach accompagnés des chefs pâtissiers Sébastien Antoine et David Capy. Seront également en cuisine le mardi 19 novembre, 3 chefs étoilés espagnols, en clin d'oeil à l'espace de 10 stands spécialement réservés à une présence d'exposants espagnols sur le Salon. Ou comment mettre en germe, dès cette première édition, une dimension internationale à l'évènement pour les années à venir.

"Trophée Philippe Etchebest"Au menu également de nombreux concours pour favoriser l'émulation chez les professionnels, les jeunes en formation et les professionnels de la restauration collective. Pour les premiers, un «Trophée Phillippe Etchebest», récompensera le travail d'un Chef, autour du produit régional imposé qu'est l'esturgeon. Coté écoles hôtelières et lycées professionnels, un concours se dédiera au mission de service et l'autre à la restauration. Pour ce dernier, la consigne est de «rechercher et revisiter une recette oubliée».
Enfin, Exp'hotel, sera également l'occasion pour les professionnels de s'informer et d'échanger sur les grands enjeux de chaque filière et envisager l'avenir avec une série de conférences organisée les 18 et 19 novembre avec notamment de nombreuses interventions sur l'utilisation des outils numériques.

Si pour l'heure, ce Salon s'ouvre uniquement aux professionnels dans l'objectif affiché de faire du business, et de relancer un dynamisme dans le secteur au niveau régional, Philippe Etchebest considère que pour la prochaine édition, dans deux ans, «il est fort probable, que le Salon s'ouvre au grand public, notamment pour des démonstrations mais dans un cadre un peu différent». L'heure est donc d'ores et déjà à la réflexion. Il n'est pas exclu que cette ouverture au public se fasse par le biais de a compémentarité avec un autre salon culturel et gastronomique, en cours de préparation par la CCI dans le centre de Bordeaux : «Bordeaux so good».
Quant aux autres Salons professionnels de Paris et de Lyon, Exp'hotel s'inscrit aussi dans la complémentarité, puisque il sera organisé en biennale les années impaires, là où les deux autres ont lieu en novembre et janvier des années paires.

Renseignements et inscriptions: http://www.exphotel.fr/

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1418
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !