aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

03/05/16 : Depuis ce mardi soir, avec Tardets 80eme commune favorable à l'intercommunalité unique du Pays basque (sur 158) et plus de la moitié de la population (56,7%)favorable à cet EPCI, on peut considérer cette proposition du préfet Durand comme entérinée.

30/04/16 : Une ancienne MDSI dans le quartier Saint-Michel est devenue le nouvelle "Maison du mouvement" de Nuit Debout. Ouverte par des membres de plusieurs collectifs, elle doit accueillir des débats. La mairie s'est donnée trois jours de délais avant de négocier.

26/04/16 : La Cour Régionale des Comptes a annoncé un déficit annuel d'exploitation de 1,6 millions d'euros pour l'Auditorium de Bordeaux, une charge supplémentaire de 1,3 millions d'euros pour l'Opéra. En 2015, la mairie avait diminué sa subvention annuelle d'1M€

25/04/16 : Martine Alcorta, conseillère régionale EELV déléguée à l'innovation sociale, a annoncé l'ouverture ce lundi d'un comité de pilotage pour l'étude de faisabilité d'un revenu de base universel dans certains territoires volontaires de la grande région.

25/04/16 : Les élus Les Républicains/CPNT du Conseil régional se sont associés "à la tristesse du monde rural basco-béarnais" après le décès de Jean-Michel Anxolabehere, président de la chambre d'agriculture des Pyrénées Atlantiques, décédé dimanche.

14/04/16 : Le film "La Mort de Louis XIV" sera projeté hors compétition du festival de Cannes, qui se déroulera du 11 au 22 mai. Ce long-métrage de l'Espagnol Albert Serra a été principalement tourné en Dordogne, au château de Hautefort, à l'automne dernier.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 03/05/16 | A la découverte des artisans d'art en Bergeracois

    Lire

    Organisé par le Pays du Grand Bergeracois, la 8e édition du Salon Métiers & Arts a lieu du 5 au 8 mai au château de Monbazillac, à 7 kilomètres de Bergerac. Ce salon permet au public de rencontrer 50 artistes et artisans d’art du Pays de Bergerac, de découvrir leurs créations et d’assister à des démonstrations de leur savoir-faire. Des ateliers découverte gratuits sont prévus pour les enfants. Entrée gratuite, restauration sur place. Toutes les infos sur www.artisandart-perigord.com

  • 03/05/16 | Alerte au moustique tigre en Dordogne

    Lire

    La Dordogne fait partie des départements placés sous surveillance pour cause de risque de prolifération du moustique tigre. Elle a été inscrite sur la liste des départements où les moustiques constituent une menace pour la santé de la population. Le département est de ce fait classé au niveau 1 du plan anti-dissémination du chikungunya et de la dengue en métropole. Dans cette situation, le plan national prévoit de mettre en place une surveillance entomologique et épidémiologique renforcée.

  • 03/05/16 | Semaine nationale de l’apprentissage du 9 au 13 mai

    Lire

    A l'occasion de la semaine nationale de l'apprentissage, des jeunes sélectionnés par la Mission locale de l'Agenais sont attendus à la CCI47 le mardi 10 mai de 15h à 17h pour en savoir plus sur le contrat d’apprentissage, le statut des jeunes dans l’entreprise, les métiers, la recherche d’entreprise, participer à une rencontre « Job Dating Alternance/Apprentissage » avec des chefs d’entreprise lot-et-garonnais et rencontrer des conseillers CCI.

  • 29/04/16 | Rousset et Fnsea : convergence de vues

    Lire

    Le Bureau de la FNSEA ALPC a rencontré ce 29 avril Alain Rousset pour lui faire part de l’inquiétude des agriculteurs qui " attendent un engagement fort de la Région, désormais autorité de gestion du FEADER. Le Conseil Régional devra veiller, dans les politiques agricoles qu’il met en œuvre, aux conditions de pérennité de notre agriculture productive, innovante, performante et créatrice de valeur ajoutée et d’emploi." La profession agricole a "salué l’accompagnement de la Région dans le cadre du Plan de Compétitivité et d’Adaptation des Exploitations agricoles (PCAE)"

  • 29/04/16 | Le Conseil régional finance la culture du 47

    Lire

    Le Conseil régional vient de mettre la main à la poche pour aider financièrement à hauteur de 10.000€ la 17ème édition du festival « Garonna Show » (8 et 9 juillet) à Port-Sainte-Marie ; de 12.000€ la 54ème édition du « Festival de Bonaguil » (2 au 7 août)) ; de 8.000€ la 22ème édition du « Festival International Bastid'Art » (4 au 7 août) à Miramont de Guyenne.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Saveur | Franck Dubourdieu dénonce la soumission du goût du vin au marché mondialisé

04/11/2012 | "Du terroir à la guerre du goût" (1) Franck Dubourdieu qui accomplit une oeuvre unique au service du vin repart au combat en défenseur des terroirs et du goût.

Franck Dubourdieu

Voici le livre d'un défenseur d'une civilisation, celle de la vigne du vin des terroirs qui les portent et des hommes et des femmes qui lui consacrent le meilleur de leur passion et de leur talent. Franck Dubourdieu le dit d'emblée à la manière du résistant: "je me suis engagé dans la dégustation du vin comme on entre en religion, à une époque d'une grande effervescence pour la discipline avec sa vulgarisation grand public, la naissance des écoles et de la critique du vin...Cette expérience d'une grande richesse a confirmé la résonance de mon goût avec le terroir."

Terroir? On ne résiste pas ici à reproduire la tentative de définition de Franck Dubourdieu appliqué au vin, tant il a fallu d'effort souvent vain, à l'auteur de ces lignes, pour répondre à pareille question: "le vin de terroir est une révélation, un dévoilement par l'homme d'une prééminence, d'un préalable absolu, consacré par l'adéquation, lentement acquise, d'un milieu naturel spécifique (sol, sous-sol, altitude, exposition, micro-climat, climat...) avec un ou des cépages indigènes, natifs. Au plus bas de l'échelle des terroirs, le vin exprime pureté, vérité, authenticité, une louable différence. Plus on s'élève dans la hiérarchie, plus l'odeur et le goût du vin gagnent en finesse, surtout après un certain vieillissement...."

La critique outre-atlantique arbitre des élégances

De l'homme qui a publié l'ouvrage référence sur " Les Grands Bordeaux" (2) il ne fallait pas s'attendre à une quelconque indulgence vis à vis de la "grande guerre déclenchée à partir des années 2000 par les vignobles du Nouveau Monde qui, selon ses propres mots, "démolit la viticulture de base, grosse productrice et inorganisée pour le combat planétaire". Et de règler son compte à "une certaine critique outre-atlantique, arbitre des élégances, qui dicte son goût puissant et maquillé de chêne neuf auquel certains vignerons, et non des moindres, font allégeance." Voilà qui est dit et, disons-le, partagé ici tant il est difficile, parfois, de trouver le vin caché sous le bois, à moins que celui-ci ne l'ait détruit.... Franck Dubourdieu ne craint pas de parler de soumission du goût du vin au marché; à ses yeux elle se "fait surtout sentir à Bordeaux et ce à tous les niveaux. Qu'il s'agisse "d'arranger" une production de base pléthorique dont la qualité laisse à désirer ou tout "en haut de la hiérarchie des appellations et des crus", soucieuse de ne point déplaire à la critique américaine.... "Il est absolument insupportable à un palais quelque peu éduqué et curieux de vins fins et singuliers, de déguster ces vins, coqueluches des médias et des critiques qui se ressemblent tous par la boursoufflure, l'exagération de leur goût mondialisé."

Les primeurs et la course à la note

Voilà qui est dit! Mais ce n'est pas tout: Franck Dubourdieu n'en reste pas là et, sur sa lancée, règle son compte aux excès de la dégustation en primeur. Et de rappeler comment tout ou presque se joue, chaque année, pour deux à quatre cents crus avec un rituel qui déplace la critique et les acheteurs de la planète, à un moment où le vin en est simplement au début de son élevage. Il faudra encore entre douze et dix-huit mois de fût, ponctués de soins attentifs pour le préparer à un vieillissement en bouteille. Ce temps des primeurs, de cette course à la note qui "prédispose au culte moderne de la performance", Franck Dubourdieu les dénonce sans sourciller et pointe ce qu'il appelle "la démission de la critique française" qui s'est rangée dans le "gustativement correct". Aujourd'hui, ajoute-t-il, "ce n'est même pas le vin qui est noté, c'est la marque"; il faut plaire vite et au plus grand nombre... les potentialités du terroir s'effacent devant la nécessité du marché".

Ce combat pour la vérité, la singularité contre l'uniformisation, le "résistant" Dubourdieu le mène, à sa façon, avec les mots qui vont bien pour le dire, une détermination et un ton qu'on ne lui connaissait pas jusqu'ici et qui lui valent et lui vaudront quelque procès en conservatisme. C'est parce qu'il défend le contraire, à l'égal de cette catégorie d'agriculteurs qui choisit d'élever des races rustiques ou de cultiver des légumes oubliés et des fruits d'antan, qu'il fait oeuvre utile. Et, avant que de consacrer une trentaine de pages finales de son ouvrage à des conseils qu'on ne lira nulle part ailleurs sur la pratique de la dégustation, il affirme, avec des accents visionnaires: "l'altérité du goût, témoin de la richesse du monde, devient une force concurrentielle face à l'uniformisation."

1. "Du terroir à la guerre du goût" suivi de pratique de la dégustation; éditions confluences, 15 €

2. Les Grands Bordeaux de 1899 à nos jours, Notations, longévité; éditions Mollat.

Joël Aubert
Par Joël Aubert

Crédit Photo : éditions confluences

Partager sur Facebook
Vu par vous
370
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 6 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !