Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Plusieurs centaines de personnes ont défilé ce jeudi à la mi-journée à Bordeaux comme un peu partout en France à l'appel de plusieurs syndicats (CGT, FSU, Solidaires) pour dénoncer le plan de relance gouvernemental et les plans sociaux.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

13/09/20 : A Beynac, plusieurs centaines de personnes, des dizaines d’élus dont le député des Pyrénées Atlantique, Jean Lassalle sont présents ce dimanche matin à la manifestation en soutien au projet de contournement, qui a été invalidé par la justice.

11/09/20 : Les fortes chaleurs annoncées ces prochains jours (de 31° samedi à 36° lundi et mardi)conjuguées à la sécheresse des sols, ont conduit la préfète de la Gironde à élever la vigilance risque feux de forêt au niveau orange du 12 au 15 septembre inclus.

10/09/20 : Reporté du 31 août au 7 septembre en raison de la COVID-19, le concours de Bordeaux dévoile son palmarès. 990 médailles ont été attribuées sur les 3 427 vins candidats soit 28,8% : 327 médailles d'or, 420 médailles d'argent et 243 médailles de bronze.+ d'info

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.

10/09/20 : Pour le centenaire d'aquitanis, arc en rêve propose de visiter l'architecture contemporaine à l'occasion des Journées Européennes du Patrimoine. Les visites se dérouleront au Grand Parc le 19 septembre à partir de 11h puis à la Benauge le 20 septembre.

10/09/20 : "Adolescentes", le long métrage documentaire de Sébastien Lifshitz, sorti hier, a reçu 100 000€ d'aides de la Région (écriture et production). Ce film, dont le tournage s'est étalé sur 5 ans, suit l'adolescence de 2 collégiennes puis lycéennes brivistes

09/09/20 : Suite aux résultats positifs au test Covid de l’un de ses agents à la crèche municipale du quai Chaho, 3 nouveaux cas d'agents du même établissement ont contraint la Ville de Bayonne à une fermeture de celle-ci pour au moins 8 jours jusqu'au 9 septembre.

09/09/20 : Le match opposant les Girondins de Bordeaux Féminines au PSG se déroulera ce dimanche 13 septembre au Stade Jean-Antoine Moueix de Libourne à 12h45. Seule la tribune (3 730 places assises) sera ouverte, avec application de la distanciation physique.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/09/20 | Le Grand marché Bio du Bourgailh se tiendra dimanche

    Lire

    L’association Écosite du Bourgailh valorise l’agriculture biologique lors d’un grand marché bio festif au coeur de la Forêt du Bourgailh. Une vingtaine de producteurs biologiques proposeront ce 20 septembre une offre de produits variés (fruits et légumes, viandes, épicerie, vins et bières...). Certains produits pourront être dégustés sur place lors d’un repas en plein air. Cette 4ème édition se tiendra dans le respect du protocole sanitaire lié au Covid 19 : port du masque obligatoire pour les plus de 11 ans, restauration sur place assise, respect de la distanciation physique.

  • 18/09/20 | Des CRS à demeure à Bordeaux

    Lire

    À partir du 29 septembre, une demi-compagnie de CRS viendra s'installer à demeure à Bordeaux (une trentaine de policiers). Cette décision ministérielle fait suite à la demande de la préfète de la région Nouvelle-Aquitaine et de la Gironde, Fabienne Buccio, auprès du ministère de l'Intérieur pour faire face à une montée des agressions et des violences à Bordeaux. La même demande avait aussi été faite par la sénatrice Nathalie Delattre (Mouvement Radical) et le maire de Bordeaux, Pierre Hurmic. Les lieux de déploiement précis de la demi-compagnie de CRS ne sont pas encore connus.

  • 18/09/20 | Pascal Protano, élu président du syndicat des déchets de la Dordogne

    Lire

    Le syndicat mixte des déchets de la Dordogne (SMD3) a élu mardi 15 septembre son nouveau président. Il s'agit de Pascal Protano, maire de Coursac et deuxième vice président de l'agglomération périgourdine. Il est en charge de la gestion des déchets depuis sept ans et devra notamment gérer la mise en route des poubelles incitatives sur l'ensemble du département. Francis Colbac, demeure premier vice-président du SMD3. Pascal Protano a obtenu avec 46 voix sur 65 votants.

  • 18/09/20 | Charente-Maritime : l'apprentissage à la cote!

    Lire

    Après une hausse l'an dernier, les CFA du 17 confirment leur attractivité avec une nouvelle hausse de 6% des inscriptions en cette rentrée. Les aides de l’Etat pour l’embauche d’un apprenti ont contribué à cette dynamique. 1 958 apprentis font actuellement leur rentrée au CFA sur Lagord et Saint-Germain-de-Lusignan. Il reste des places. La Chambre des Métiers et le CFA organisent un Job Dating Alternance mercredi 16 septembre de 14h à 17h. Plus de 600 offres en apprentissage sont à pourvoir.

  • 18/09/20 | Prime COVID dans le Lot-et-Garonne

    Lire

    Le Département de Lot-et-Garonne vient de débloquer une enveloppe d’un million d’euros pour le versement d’une prime aux personnels des Services d’Aide et d’Accompagnement à Domicile (SAAD) et des Etablissements Sociaux et Médico-Sociaux (ESMS). Cela représente 1 000 € en taux plein, pour les 2 000 salariés de ce secteur d'activités. Les modalités d’attribution des subventions du Département au SAAD pour financer cette prime seront alignées sur celles de la Caisse Nationale de Solidarité et de l’Autonomie (CNSA).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Saveur | Hautes-Pyrénées : le porc noir de Bigorre passe à table

19/06/2017 | Sa chair est savoureuse. Cela vaut bien une fête. Le porc noir de Bigorre sera dégusté le dimanche 2 juillet dans le village d’Oursbelille, au cœur du piémont pyrénéen

Un animal qui est ici chez lui, entre prairies et sous-bois

Trop lourd, trop lent, peu adapté aux exigences industrielles, le porc noir de Bigorre a failli disparaitre voici une trentaine d’années. Cet animal à la chair tendre et savoureuse, emblématique du piémont pyrénéen où il se promène entre prairies et sous-bois, a évité de sombrer dans l'oubli grâce aux efforts conjugués de la vingtaine d’éleveurs qui continuaient à le travailler, ainsi qu’à un réseau composé d’artisans charcutiers, de saisonniers et de techniciens. Chaque année, un groupe de bénévoles réunis dans le village d’Oursbelille, dans les Hautes-Pyrénées, lui consacre une sorte de grand’messe. Un repas convivial où sa viande est servie avec une autre vedette locale : le haricot tarbais. Inutile de dire que, dans le pays, on s’y presse.

Cette idée de repas est d’abord une idée de copains. « Dans les communes, le cloisonnement des habitants s’accentue » constate François Alleau, l’un des membres de l’association Terroir Initiatives et Convivialité. « On connait ses proches voisins. Mais pour les autres, c’est plus difficile ».

 Le phénomène ne touche pas que les cités-dortoirs que l’on peut trouver en périphérie de certaines villes. Le sociologue Jean-Pierre Le Goff l’a bien expliqué dans son livre « La fin du village, une histoire française ». « On s’y croise mais on ne se parle pas » note-t-il.

Côtes, épaules, grillades, saucisses…

Situé aux abords de Tarbes, Oursbelille ne fait exception à la règle. C’est la raison pour laquelle un projet de rendez-vous gastronomique, baignant dans la culture bigourdane, a émergé au sein d’un groupe d’amis.

Des tables et des chaises que l’on se fait prêter. Une grande surface du coin qui fournit la boisson. Des éleveurs locaux qui jouent le jeu. La première fête a vu le jour en 2008. Depuis, elle ne désemplit pas. La jauge tournant chaque année autour des 600 convives.

Au menu, que du local ! Le Consortium et la Société du Porc noir de Bigorre fournissent côtes et épaules. Grillades et saucisses vont bon train tandis que chaque convive fait honneur à un animal qui, au fil du temps, commence à retrouver ses lettres de noblesse.

Le goût du foehn

Aussi loin que l’on s’en souvienne, le « Noir » comme on l’appelle, a toujours vécu ici, se régalant de l’herbe des pâtures comme des glands de chêne. Sans oublier les invertébrés et les mollusques que son groin fouineur débusque dans la terre. Un régime très spécifique, propre à un terroir qui ne l’est pas moins.

 En raison du foehn, le vent sec et chaud qui souffle par-dessus les montagnes, le piémont pyrénéen alterne en effet les périodes sèches et humides. Un peu comme si la Normandie et l’Espagne se serraient la main.

Les gastronomes vous le diront. Chez le cochon noir,  cela donne une viande tendre et juteuse à nulle autre pareille, mais aussi un jambon « fondant et long en bouche », strié d’un gras très blanc dans lequel certains retrouvent des saveurs d’amande et de noisette.

 Bref, un régal que deux appellations d’origine contrôlée sont venues certifier en 2015. En attendant qu’une AOP reconnaisse un jour chacun de ces produits.

Des glaces et des rapaces aussi

Cette année, la prochaine fête  aura lieu le dimanche 2 juillet. Comme il est toujours bon d’innover, le dessert sera amené par un agriculteur du pays qui s’est lancé dans les yaourts et les glaces.

 Un village artisanal où le vin, le miel, les gâteaux et les vieux métiers séduiront les badauds est également prévu, tout comme des jeux pour les enfants, ente autres animations parmi lesquelles figurera un spectacle de fauconnerie.

Pour le repas proposé à 20 € et dont les réservations auront lieu à partir du jeudi 22 juin, il est prudent de réserver (tel. Corinne 05 62 33 42 54).

Détail croustillant,  le champ sur lequel les tables seront dressées  est situé rue des Cassoulets. Ca ne s’invente pas.

Pour en savoir plus :

http://www.noirdebigorre.com/

http://www.porcnoir.fr/

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Consortium du Noir de Bigorre

Partager sur Facebook
Vu par vous
58242
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
François Alleau | 20/06/2017

Superbe article, un bel historique, un "noir" que l'on apprécie et qui nous fera vivre encore cette année une belle journée.
Merci à Jean-Jacques Nicomette pour cet article.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !