Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

23/02/21 : Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde, a été nommée par le Président du Sénat pour représenter la Chambre haute au conseil d'administration de l'Agence Nationale du Sport.

23/02/21 : L’ancien maire de Bayonne, Jean Grenet, est décédé ce mardi 23 février, à l'âge de 81 ans. Celui qui a également exercé les mandats d'élu départemental, régional et de député, a dirigé la ville, à la suite de son père Henri Grenet, de 1995 à 2014.

23/02/21 : La ministre Frédérique Vidal est à Poitiers ce 23 février pour rencontrer l'Association Fédérative des Étudiants de Poitiers. Début février, elle avait reçu 72 courriers d'étudiants poitevins qui l'interpelaient sur leurs difficultés au quotidien

19/02/21 : COVID 19 - Depuis 2 semaines, les indicateurs de surveillance du Sars-CoV-2 affichent une baisse significative dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence est de 113,3/100 000 et le taux de positivité à 4,2%.

19/02/21 : COVID 19 - Les dernières données sur l’évolution des nouveaux variants montrent une diffusion généralisée du variant anglais dans tous les départements de la région. Les variants sud-africain et brésilien sont aussi présents mais dans une moindre mesure

19/02/21 : COVID 19 - Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse avec près d’une centaine d’hospitalisations et une vingtaine d’admissions en réanimation en moins par rapport à la semaine dernière. Néanmoins, l'activité hospitalière liée au COVID-19.

18/02/21 : A Libourne, le conseiller municipal d'opposition Charles Pouvreau a annoncé sa démission. Dans un communiqué, l'ancien élu raconte avoir fait face à des « menaces et insultes » répétées et choisit donc de se mettre en retrait de la politique libournaise.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 05/03/21 | Paskal Indo réélu président du Conseil de développement du Pays basque

    Lire

    Paskal Indo a été réélu par ses pairs à la présidence du Conseil de développement du Pays basque. Le CDPB a approuvé également son bilan 2020 et débattu autour de son Projet 2021-2023 qui fixe les orientations stratégiques que la société civile souhaite donner au développement futur du territoire. Un document qui guidera l’action du Conseil pour les prochains mois dans ses contributions et son partenariat auprès de la Communauté d'agglomération du Pays basque et des autres acteurs publics.

  • 05/03/21 | Charente-Maritime : LPO et NE17 main dans la main pour la nuit de la chouette

    Lire

    La Ligue de Protection des Oiseaux de Charente-Maritime et Nature Environnement 17 organisent une soirée en visio-conférence, à l'occasion de la nuit de la chouette le 6 mars, dès 18h. Ce sera l'occasion d'échanger avec des spécialistes de l'animal, participer à des jeux, visionner des vidéos et des photos, pour mieux connaître le bête. Inscription: https://urlz.fr/eZyp NE17 propose une sortie découvertes à la Réserve Naturelle Régionale de la Massonne, à 9h. Contact: sandra.laborde@ne17.fr

  • 05/03/21 | Un podcast sur les femmes

    Lire

    Le 8 mars, à l’occasion de la Journée Internationale des droits des femmes, la Maison de l’Europe du Lot-et-Garonne lance son podcast sur Spotify et Anchor « StéréoFemmes ». Disponible un lundi sur deux à 12h, il partagera des témoignages sur les femmes dans nos sociétés que ce soit au travail, dans la famille, dans le couple, à la télévision... dans le but de briser les stéréotypes.

  • 05/03/21 | Covid-19: des restrictions sur la vente et la consommation d'alcool

    Lire

    Le préfet a prononcé le 1er mars la fermeture administrative pour une durée d’une semaine de deux débits de boissons rochelais suite au constat de rassemblements répétés à proximité immédiate de ces établissements pratiquant la vente à emporter. En concertation avec la ville de La Rochelle, le préfet a interdit, par arrêté du 4 mars, la vente à emporter de boissons alcoolisées sur les quais Duperré et Valin du samedi 6 mars au dimanche 21 mars 2021 inclus. A Bordeaux de 11h à 18h, il est interdit de consommer de l'alcool sur la voie publique dans le centre-ville et dans les parcs et jardins de la ville depuis le 4 mars.

  • 04/03/21 | Limoges : Le Village des Restaurateurs est prolongé

    Lire

    Depuis le 23 février, la Ville de Limoges a mis a disposition de l’Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie de la Haute-Vienne 12 chalets place de la Motte pour permettre aux restaurateurs d’organiser de la vente à emporter. Face au succès rencontré, cette opération « Le Village des Restaurateurs » est prolongé du 9 au 21 mars. Le Village est ouvert du mardi au jeudi de 10h à 14h et du vendredi au dimanche de 10h à 15h.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Saveur | Ils ont dégusté les futurs vins médaillés du Concours général agricole 2020

11/02/2020 | Expertise et rigueur étaient au rendez-vous des présélections des meilleurs vins des Pyrénées-Atlantiques, des Landes et de la partie madirannaise du Gers

Présélections des meilleurs vins des Pyrénées-Atlantiques, des Landes et de la partie madirannaise du Gers pour le Concours général agricole 2020

La chose était sérieuse le 6 février dernier dans la salle du restaurant d'application du lycée hôtelier de Morlaàs en Béarn. Et pour cause, assis à une dizaine de tables, un jury d'environ 60 professionnels et amateurs éclairés, ont eu la lourde responsabilité de réaliser la pré-selection départementale des vins candidats au Concours Général Agricole qui se tiendra à Paris dans le cadre du Salon International de l'Agriculture. En lice, 127 échantillons de différentes appellations et IGP des Landes, des Pyrénées-Atlantiques, et du Gers pour ce qui est du Madiran. Explications avec Daniel Vergnes responsable viticulture de la Chambre d'agriculture 64, et organisateur de cette pré-sélection rigoureuse.

« L'objectif aujourd'hui est de sélectionner 60% des 127 échantillons prélevés par les Chambres d'agriculture des Pyrénées-Atlantiques et des Landes, directement dans les stocks commerciaux des vignerons. Ce sont ces 76 échantillons sélectionnés qui seront dégustés à Paris le 23 février prochain », explique Daniel Vergnes sans lâcher des yeux la dégustation en cours devant lui. « Cette étape, c'est un premier tri, qui se fait dans le cadre d'une démarche nationale orchestrée par le Concours Général Agricole de Paris. Ca n'est pas propre aux appellations et dénominations géographiques de notre territoire mais ça permet de mettre en place un premier filtre et de rendre le nombre de dégustations à Paris plus raisonnables », poursuit-il.

Madiran, Pacherenc, Jurançon, Irouléguy...
Ce 6 février, à travers les presque 130 échantillons, observés, humés, goûtés puis recrachés, ce sont trente producteurs qui se lancent dans la course à la récompense suprême que représente le macaron à la feuille de chêne du Concours Général Agricole. Trente vignerons candidats (dont deux pour qui le Concours est une première) représentant plusieurs AOP ou IGP locales. A la dizaine de tables rassemblées pour la pré-selection, chacune à sa spécificité d'appellation, de couleur ou de dénomination viticoles, à l'exception du Madiran « qui occupe les dégustateurs de deux tablées », précise le responsable. A chaque table, ils sont entre 4 et 6 jurés à déguster avec la solennité qui sied à l'enjeu, pour les uns des AOP Madiran donc, mais aussi Pacherenc, Jurançon, Irouléguy, Tursan ou Béarn, ou bien encore un IGP Comté Tolosan ou Landes. S'ils savent quel AOP ou IGP ils ont en charge de déguster, les échantillons, bien sûr, sont quant à eux anonymiser par code barre pour l'occasion.
Des jurés qui, pour assurer la qualité de la dégustation, sont des professionnels du vins pour la plupart : sommeliers, œnologue, négociants producteurs, ou encore restaurateurs. Il y a aussi dans les rangs des amateurs (très) éclairés, appartenant par exemple à des Clubs de dégustations. « L'objectif, précise Daniel Vergnes, est d'avoir un panel représentatif et à la hauteur de l'image de marque du concours ».

Fiabilité gustative, et fiabilité tout court !
Mais si on s'assure de la fiabilité gustative de ces dégustateurs, leur fiabilité tout court, et elle aussi vérifiée. Chacun doit en effet attester sur l'honneur de son lien éventuels avec une appellation ou des candidats au concours afin de s'assurer que dans l'organisation des tables, aucun juré ne puisse avoir ni d'accointance, ni la possibilité de reconnaître les échantillons qu'il est chargé de déguster. Une précaution d'autant plus nécessaire, qu'un certain nombre de producteurs candidats sont aussi jurés... mais évidemment pour des échantillons n'appartenant pas à leur appellation ou indication géographique de production. Et, en la matière Daniel Vergnes veille au grain, n'hésitant pas à aller vérifier les choses au moindre doute, lorsque les jurés s'installent à leur table.
Il en va, il faut dire, de la renommée du Concours Générale Agricole qui ne pourrait souffrir d'un soupçon de fraude, tant les enjeux non seulement d'image, mais aussi économiques, pour les médaillés sont importants. Le macaron du Concours général agricole, qui fête cette année ses 150 ans, est non seulement particulièrement connu et recherché des consommateurs français (tant dans les hypermarchés que dans les ventes directes à la cave...), mais il est aussi un formidable passeport à l'export qu'il soit d'or, d'argent ou de bronze.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
9216
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 8 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !