Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

29/05/20 : Municipales : A Melle (79), la liste menée par Sarah Klingler ayant obtenu la majorité absolue (28 voix) au premier tour, le conseil a été installé hier, avec 9 postes d'adjoints créés, avec Jérôme Texier et Favienne Manguy comme 1er et 2e adjoints.

27/05/20 : Les 11 Clowns Stéthoscopes organisent une "déambulade festive" aux fenêtres des patients qu’ils ont l’habitude de côtoyer au CHU de Bordeaux à l'Hôpital des enfants afin de renouer le lien physique rompu par le confinement, le 29 mai dès 15h00.

27/05/20 : La crise sanitaire est passée par là: la Commission et sa présidente Mme Von der Leyen annoncent un plan de relance de 750 milliards empruntés sur les marchés pour renforcer le budget de l'Union.Préalable: obtenir l'accord des 27 pour ce New Deal "fédéral

26/05/20 : Le Conseil municipal de Libourne a réélu à sa tête Philippe Buisson. Laurence Rouède se voit confier la délégation de 1ere adjointe, déléguée à la coordination des activités municipales, aux ressources humaines, à l’urbanisme et au foncier.

25/05/20 : Le secrétaire d'État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a assuré que l'exécutif réfléchissait à un "élargissement significatif" de la limite de déplacement (100 km autour du domicile), qui pourrait entrer en vigueur la semaine prochaine.

25/05/20 : Les hospitaliers du CHU Pellegrin à Bordeaux sont en grève illimitée depuis le 22 mai sur préavis de SUD Santé. Un rassemblement de soutien est organisé le 26 mai devant l'hôpital.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 29/05/20 | Municipales : alliance à Saint-Médard-en-Jalles

    Lire

    Les équipes conduites par Jacques Mangon, maire de Saint-Médard-en-Jalles, et Stéphane Bessière, du collectif « Mieux vivre à Saint-Médard », ont décidé de s'allier en vue du second tour des élections municipales, le 28 juin prochain. "Réunies au-delà des étiquettes politiques et guidées par l’intérêt général, nos deux listes proposeront aux Saint-Médardais un horizon commun celui du rassemblement sur l'essentiel", précisent les deux candidats.

  • 28/05/20 | Le Département de la Vienne en faveur de la réouverture des cafés restaurants

    Lire

    Dans un communiqués précédent l'intervention du Premier ministre ce 28 juin, Bruno Belin, le président du Département de la Vienne, souhaite la réouverture au 2 juin des cafés, bars et restaurants. Il « souhaite que le Conseil Départemental puisse également adopter fin juin une mesure d’aide à ces commerçants au titre de nos compétences en matière de solidarité. Je ferai prochainement une proposition dans ce sens », annonce-t-il.

  • 28/05/20 | Reconnaissance de calamité agricole pour les framboises et les myrtilles (19)

    Lire

    L’état de calamité agricole a été reconnu pour les pertes de récoltes sur les productions de framboises et de myrtilles suite aux températures élevées de l’été 2019. Cette reconnaissance concerne l’ensemble des communes de la Corrèze. Les agriculteurs concernés pourront, à compter du 2 juin, déposer un dossier auprès de la direction départementale des territoires à la cité administrative de Tulle.

  • 28/05/20 | La SATT Aquitaine Science Transfert investit dans 3 projets à La Rochelle

    Lire

    Aquitaine Science Transfert, maturation des inventions des chercheurs de SATT Aquitaine Science Transfert et l’Université de La Rochelle, vient d’acter l’accompagnement de 3 projets à haut potentiel issus de La Rochelle Université et du CNRS pour un montant de 304 470 euros. Cet investissement va permettre de transformer chacun des projets en une innovation créatrice d’emplois et de valeur économiques.

  • 28/05/20 | Des bons pour les vacances dans les Charentes

    Lire

    Avec les départements de la Charente et de la Charente-Maritime, Charente Tourisme lance un plan de soutien d’un million d’euros via la mise en place de 10 000 « bons Infiniment Charentes », d’une valeur nominale de 100 euros destinés aux vacanciers français et internationaux. Les vacanciers partant en vacances dans les Charentes (entre le 1/07 et le 1/11) pour 2 nuits minimum, ayant mangé dans un restaurant traditionnel et découvert une activité ou un site, pourront bénéficier de ses bons. Plus d'info : Plus d'infos

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Saveur | Jérôme Labeguerie, l'ostreiculteur sans frontière

12/12/2018 | Cet ostréiculteur d'Hossegor, originaire d'Anglet rentre d'un salon à Dubaï. Avec un ami d'enfance de Biarritz, il joue la carte de l'exportation. Son atout majeur, 3 sites sur la Côte atlantique

Jérôme Labèguerie

C'est sa passion de l'océan qui a conduit Jérôme Labèguerie à se lancer dans l'ostréiculture sur le lac d'Hossegor où il partage 2 hectares avec cinq producteurs. Mais la petite entreprise dont les moteurs sont l'audace et la diversification s'est bien développée. Il a en effet développé un parc de 7,5 hectares en Bretagne et à Hossegor, 40 ares sur le Bassin d'Arcachon dont le fameux Banc d'Arguin au sud de la pointe du Cap Ferret. Et après le marché d'Anglet qui a constitué son premier tremplin, il a ouvert un espace raffiné pour la dégustation aux halles de Biarritz -où il vient de s'installe- dont il a été le premier à lancer le concept il y a quelques années.

 « C'est la pêche en mer avec mon père qui m'a donné la passion de l'océan. Il avait un bateau au port des pêcheurs à Biarritz. On se levait à 4-5 heures, lui avant d'aller au boulot et moi à l'école; pour aller chercher les casiers à homards. Originaire d'Anglet, Jérôme Labeguerie, développe cette vocation au lycée piscicole de Saint-Pée-sur-Nivelle - d'où sont issus six de ses employés -, avant d'aller à Gujan-Mestras pour l'aquaculture et se perfectionner enfin au lycée maritime d'Hendaye. Son père n'est pas pour autant pêcheur de métier. Directeur des Pompes funèbres générales de Bayonne, il créera sa propre entreprise avec Philippe son deuxième fils. Jérôme lui décide de ne pas faire le deuil de sa passion.
La découverte du lac d'Hossegor où sont installés quatre ostréiculteurs lui donne l'envie de créer son entreprise « La Cybèle d'Hossegor » -devenu « Chez Jérôme »- "Une tâche pas facile car elle demande beaucoup de démarches administratives, entre autres avec les affaires maritimes. Il m'a fallu attendre trois à quatre ans pour commencer à avoir des huîtres commercialisables et donc un début de salaire. J'ai commencé par les marchés, dans le département. Le premier, dominical, a été évidemment celui de Quintaou à Anglet. « Je me suis rendu compte que l'huître était un produit qui invite au contact avec le client. Avoir une bonne huître est une chose, mais le service et le relationnel avec les gens, c'est primordial."
Alors que l'affaire commençait à bien prendre, "en 2008, il y a eu un virus d’épizootie qui a affecté toutes les huîtres et là il a fallu se remettre en question", se souvient Jérôme. "C'est à ce moment que j'ai décidé de valoriser mon produit et le faire connaître à travers la dégustation et c'est ainsi que j'ai créé une cabane au fond du lac afin que les promeneurs viennent les déguster". Une démarche qui va être suivie au lac d'Hossegor qui compte six cabanes du genre...

Une diversfication de la Bretagne à Arcachon et l'export ensuite

Vu la forte demande et parfois des incidents de pollution passagère sur le lac dont les six producteurs se partagent les 2 hectares, Jérôme Labèguerie a diversifié ses sites de production. 2 hectares à Arcachon, 1 are sur le banc d'Arguin et 7 hectares sur la ria d'Etel, dans le Morbihan en Bretagne; "Ce qui me permet aujourd'hui de commercialiser près de 98% de ma propre production"

Et la dégustation a été un détonateur, un tremplin pour le développement. D'un malheur en raison de cette mortalité, j'ai fait un atout alors que j'étais sur le point d'abandonner ».

Jérôme, soucieux de la notoriété des huîtres du lac d'Hossegor dont il était le président des producteurs en devient la locomotive entrepreneuriale du secteur et entraîne ses collègues sur une nouvelle voie de commercialisation. Une audace, une démarche reconnue par... le ministère de l'Agriculture "himself" qui le nomme chevalier de l'Ordre du mérite agricole sur proposition du ministre de l'époque, Bruno Le Maire. La remise s'effectue au Salon de l'agriculture alors qu'il rentre de vacances.

Jérôme Labeguerie ostréiculteur d'Hossegor

Mais l'Angloy ne se replie pas pour autant dans sa coquille. Il retrouve un ami de 30 ans aux Fêtes de Bayonne, Arnold Manier, (notre photo). Installé aux États Unis, doté de la double nationalité, il a deux entreprises, une de planchas aux États-Unis et une usine de chaîne d'embouteillages à Atlanta. "On parlait des huîtres et me demande si je commercialise hors de France, se souvient Jérôme. Je lui réponds un petit peu l'Europe, en Espagne.. Et il me répond, à l'américaine où il vit donc: "et le reste du monde ça ne te tente pas?". Je pensais qu'il plaisantait. Et à ma grande surprise, il a monté une autre société Oyster France pour exporter les huîtres. Concours de circonstance, dans le même laps de temps, l'État cambodgien me contacte pour une étude de faisabilité d'élevage d'huîtres dans ce pays. C'était en octobre, et c'est le bras droit du premier ministre qui est venu me chercher à l'aéroport et m'a fait accompagner par de hautes autorités pendant les quinze jours d'exploration. Ça a fait halluciner Arnold".

Dernier coup de poker de Jérôme, installer un point de vente et de dégustation dans les fameuses Halles de Biarritz qui accueillent les meilleurs écaillers de la Côte basque . "J'ai saisi l'opportunité suite au départ en juin, de Virginie Lagache, fille du célèbre créateur des clubs de plage de Biarritz". Le décollage s'est effectué très rapidement. Et l'Angloy travaille avec cinq personnes en saison, dont un chef cuisinier Sacha Carli et un manager, Renaud Planchot, pour le suppléer. Biarritz est un bon spot de transition pour l'export... vers Paris.

Un joli chemin parcouru en 35 ans, quand il récupérait des casiers à homards au large de Biarritz avec son père. Et si Jérôme produisait un jour les premières huîtres made in Côte basque ?

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : Photo F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
11175
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !