aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

09/02/16 : Leader dans les services à domicile, le groupe O2 prévoit de recruter cette année 93 personnes en CDI (le plus souvent à temps partiel) dans les Pyrénées-Atlantiques. Ces offres concernent principalement la garde d'enfants à domicile. + d'info

09/02/16 : Les mutations sociétales seront au cœur des rencontres "antro-Pau-logiques" organisées les jeudi 11 et vendredi 12 février par le laboratoire de recherche Identité, territoires, expressions, mobilités de l'Université de Pau et des Pays de l'Adour.+ d'info

09/02/16 : "Les droites extrêmes en Europe" seront évoquées lors d'une soirée libre expression organisée le jeudi 11 février à 20h30 salle Lacaze à Billère (64) par la députée PS Martine Lignières-Cassou, en présence du politologue Jean-Yves Camus.+ d'info

09/02/16 : Muse en tête d'affiche du prochain Garorock qui se déroulera du 30 juin au 3 juillet à Marmande (47)

09/02/16 : Le violoncelliste Tonycello, maitre de l'ironie, présentera le vendredi 12 février son spectacle : «Chansons pauvres à rimes riches», à 21 h, à l'espace James Chambaud, à Lons (64). Il revisitera les œuvres de Brassens, Barbara, Bobby Lapointe. + d'info

09/02/16 : Le prochain spectacle "sons et brioches", à vivre en famille, proposé par l'orchestre de Pau Pays de Béarn sera présenté au cours du week-end des 13 et 14 février. Il s'agira de "La tête dans le sac", d'après le livre de Marjorie Pourchet.+ d'info

06/02/16 : Gargantua et le Petit chaperon rouge font l'objet de deux projets théâtraux présentés en février et en avril par les scènes Espaces Pluriels et Agora, à Pau. Ils sont proposés par le comédien et metteur en scène José Mellano et par Joël Pommerat+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 09/02/16 | Françoise Jeanson rejoint la Fondation EDF

    Lire

    Françoise Jeanson, ancienne présidente de Médecins du Monde et, depuis décembre, conseillère régionale de la région ALPC sur la liste d'Alain Rousset vient d'être appelée, en tant que personnalité qualifiée, à faire partie de la fondation EDF. L'objet de celle-ci est "de favoriser l'inclusion sociale, l’insertion professionnelle et de développer un programme d'intervention humanitaire pour favoriser l'accès à l'énergie et aux biens essentiels.» La Fondation a l'ambition en outre " d'encourager, l'accès aux savoirs et à la connaissance scientifique, à soutenir la recherche médicale et à contribuer au développement du numérique pour tous"

  • 09/02/16 | Mérignac: le différend Anziani-Safer

    Lire

    Face à une décision de la Safer d'installer un centre équestre sur 50ha de foncier à Mérignac, Alain Anziani a saisi le 5/02 le Ministre de l'Agriculture pour réexaminer le dossier. Selon lui, ce choix ne respecte pas l'objectif initial «de renforcer l'autosuffisance alimentaire locale de la Métropole». De son côté, la société d'aménagement foncier, se dit en phase «avec les missions que lui a confié le Législateur dans le respect de ses obligations réglementaires». Plus d'infos dans notre article en accès gratuit sur aqui-bordeaux-métropole.fr.

  • 08/02/16 | A Biarritz, le Palais propose une Saint-Valentin impériale

    Lire

    Ce week-end,l’Hôtel du Palais propose un forfait Saint-­Valentin avec une nuitée à célébrer au champagne, le petit-­déjeuner buffet et la possibilité de découvrir le nouveau brunch "Napoléon & Eugénie" ainsi qu'un dîner quatre plats aux chandelles élaboré par le chef étoilé Jean-Marie Gautier sur fond d'animation musicale. Dans ce forfait (500 euros pour deux), le palace propose également l’accès au spa. La clientèle extérieure peut aussi réserver pour le dîner et le brunch Renseignements :0559410064 et hotel-­du-palais.com  

  • 08/02/16 | Virginie Calmels les bus et les TER...

    Lire

    Virginie Calmels présidente du groupe LR/CPNT au conseil régional s'en prend très vivement à Alain Rousset qui a "demandé à l’Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (ARAFER) l’interdiction ou la limitation de 4 lignes d’autocars. ouvertes dans le cadre de la loi Macron: Poitiers-Niort, Brive-la-Gaillarde-Périgueux, Limoges-Brive et Mont-de-Marsan-Pau. La concurrence a cela de bon qu’elle met en lumière les échecs de la politique régionale des transports. Tous les usagers savent pertinemment que les lignes dont la Région a demandé l’interdiction ou la limitation comptent parmi les liaisons où le service TER est le plus déficient"

  • 08/02/16 | Un groupe PRG au sein du Conseil Régional d'APLC

    Lire

    Ils sont quatre élus radicaux de gauche de la Grande région qui, après avoir pris part à la victoire d'Alain Rousset, ont décidé de constituer un groupe autonome "disposant de moyens politiques nécessaires afin d'exprimer leur sensibilité républicaine et laïque à l'intérieur d'une majorité loyale mais diverse": en l'occurrence, Benoît Biteau, Soraya Ammouche-Milhiet, Régine Marchand, Francis Wilsius. Ils seront accompagnés dans la mission qu'ils s'assignent par Yannick Boutot, leur secrétaire général.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Saveur | Jurançon : l’année que les vignerons n’oublieront pas

18/11/2013 | Jeune vigneron installé à Monein aux côtés de son père, Franck Lihour a vu ses vignes connaitre, comme d’autres, la pluie et la sécheresse. Mais l’enthousiasme compense les aléas du climat

Franck Lihour,  Jeune vigneron installé à Monein aux côtés de son père

« Les jus sont très bons. Ils fermentent bien et sont faciles à vinifier » confie Franck Lihour à ses hôtes, lorsqu’il leur fait visiter le chai familial installé au cœur de l’appellation jurançon. Un lieu chargé de mémoire. La ferme béarnaise qui l’abrite a été construite avant la Révolution.

Ce vigneron de 27ans  reprendra en janvier l’exploitation conduite par son père, Christian. Mais, comme ce dernier,  il n’oubliera pas de sitôt l’année 2013. Car les 8 hectares de petit manseng et les 3 hectares de gros manseng qui leur permettent de produire d’excellents vins secs et moelleux sur le domaine Castera, à Monein, n’ont pas été épargnés par le ciel.

« La pluie est tombée pendant six mois, jusqu’en juin. On a quand même eu de la chance qu’il fasse froid. Cela a limité la maladie : le mildiou qui apprécie l’humidité et la chaleur, l’oïdium qui aime les gros écarts de température entre la nuit et le jour… S’il avait fait 20 degrés, on n’aurait pas récolté grand-chose. »

La fleur n’en a pas moins « coulé » (c’est-à-dire qu’elle ne s’est pas faite) dans les parcelles les plus précoces, avant que deux mois de sécheresse estivale rendent la terre « dure comme du béton ». Ce qui a amplifié le phénomène, tout en provoquant du millerandage : une inégalité de développement du raisin. Peau du raisin plus épaisse, nombreux pépins… « La vigne, dont la fonction essentielle est de se reproduire, s’est protégée. » Résultat : le rendement a été diminué de moitié. Alors que la quantité de travail fournie sur les parcelles a été celle d’une année normale. La gestion des jus s’avérant plus difficile à assurer dans la foulée. « Car nous avons des contenants adaptés à une récolte classique »

« Un fort potentiel »Le cas n’est pas unique.  « De ce que j’entends, c’est aussi ce que connaissent beaucoup de collègues » dit Franck Lihour, avant d’évoquer les difficultés, parfois plus importantes, survenues dans d’autres vignobles. « Toute l’Aquitaine est touchée. »

« Ici,  on est dans une région de polyculture. Mon grand-père disait que l’on peut toujours se rattraper sur autre chose. Mais le maïs a lui aussi souffert. » Membre de l’association des vignerons indépendants du jurançon (La Route des vins), le jeune Moneinchon  envisage toutefois  l’avenir avec optimisme. « Nous sommes dans une appellation où l’on peut gagner sa vie. Le Jurançon est doté d’un fort potentiel, avec une typicité hors normes. Le courbu (NDLR : le domaine Castera va en mettre 80 ares en production l’année prochaine), et le manseng sont des cépages que l’on trouve peu en France. »

Sur un terroir soucieux de mettre l’accent sur la qualité, et dans lequel les jeunes sont nombreux à s’installer, du  chemin reste également à faire, estime-t-on chez les Lihour. Heureux de voir une nouvelle génération prendre le relais. « Cela crée une ambiance particulière. On parle le même langage.»

Une question de sucreL’enthousiasme n’empêche pas la réflexion. Le décret définissant les critères de l’appellation impose en effet aux vins secs d’avoir moins de quatre grammes de sucre résiduel par litre, et plus de 40 grammes pour les moelleux. Une piste peut-elle également être suivie entre ces deux extrêmes, sans sortir pour autant de l’appellation ? La question est soulevée par le jeune vigneron, qui rappelle par exemple que de grands vins allemands sont « sectorisés » en fonction de leur taux de sucre.

« Quand tout va bien, ce n’est pas trop important. Mais dans les années difficiles, cela pourrait être intéressant. L’idée trotte dans la tête de quelques personnes. Lorsque l’on fermente, que l’on voit un sec à 10 grammes, et que l’on se dit que ce n’est pas mal… Il y a un juste milieu à trouver, bien sûr. Mais c’est à réfléchir. Et on ne va pas pour autant dénigrer le cahier des charges. Il y a vingt ans, s’il n’avait pas été là, il n’y aurait plus d’appellations. »


Par

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
193
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aline Jamme | 19/11/2013

Bravo Franck! Tes parents peuvent être fiers de toi! Dommage que ce cépage ne parvienne pas jusqu'en Afrique du Sud! Amitiés à toute ta famille . Aline.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 11 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !