Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/01/18 : "Progrès et Sagesse": ce sera le thème de la 24° Université Hommes-Entreprise du CECA les 30 et 31 août au Château Smith Haut Lafitte. Il y sera question d'éthique et de sens, en particulier celui de l'intelligence artificielle: bienfait ou menace?

16/01/18 : France Télévision a compris l'utilité de France 3 Euskal Herri au Pays basque. Les sept minutes quotidiennes ont été maintenues, dans l'état. C'est à dire dans sa structure au studio des allées Marines de Bayonne et non prestataire de reportages

16/01/18 : Cyrille Guimard, sélectionneur de l'équipe de France de cyclisme, parrainera la 23e édition du Tour de Lot-et-Garonne et sa cyclosportive les 14 et 15 avril prochains.

16/01/18 : L'agglo de La Rochelle a été choisie par le cabinet Missions Publiques pour faire partie des 4 collectivités françaises à organiser un débat publique atour de l'essor des transports sans conducteur, le 27/01 de 9h à 17h. Inscription : debatcitoyen.fr

15/01/18 : La Rochelle participe à la 2e Nuit de la lecture samedi 20 janvier de 16h30 à minuit à la médiathèque de Villeneuve-les-Salines et dans le Hall de l’Agora au Centre social. Au programme : des lectures et des animations variées. Tout public. Gratuit.

13/01/18 : Cognac: les Trophées du vin 2018 ont récompensé le 11 janvier l'association cognaçaise Les Etapes du cognac avec le prix "meilleur accueil dans le vignoble", récompensant son développement de l'oenotourisme sur le territoire.

11/01/18 : Opération de régulation des sangliers à Agen et Foulayronnes. Un grand nombre de sangliers a été signalé et confirmé dans ces deux communes. Les services de l’Etat ont donc décidé d'organiser des opérations de régulation jusqu’au 28 février inclus.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/01/18 | Le Reggae Sun Ska repart en Médoc

    Lire

    Clap de fin pour la version "campus" du Reggae Sun Ska. À la suite d'un courrier et de plusieurs échanges téléphoniques avec les maires de Pessac, Talence et Gradignan soulignant des plaintes de riverains soumis à des "nuisances sonores", la 21ème édition du festival se délocalise. Elle aura lieu sur le domaine de Nodris, à Vertheuil, pouvant accueillir 12 000 festivaliers par jour (contre 27 000 sur le campus). Ce mercredi, les premiers noms de la programmation annoncent notamment Jimmy Cliff en tête d'affiche.

  • 17/01/18 | Le trafic de l'aéroport de Biarritz Pays-Basque: +4,7%

    Lire

    Les gestionnaires de l'aéroport de Biarritz Pays basque pourront avoir le sourire lors de la présentation des vœux la semaine prochaine. Si les chiffres de décembre ont connu une légère baisse, (74 091 passagers contre 74 727 en 2016) vraisemblablement en raison de l'enneigement précoce des stations de sports d'hiver, en revanche 2017 affiche des chiffres flamboyants avec 1 190 991 passagers, soit une augmentation de 4,88% qui confirme largement sa place de deuxième plateforme aéroportuaire de la Nouvelle-Aquitaine.

  • 17/01/18 | Contrat juteux pour Gaz de Bordeaux

    Lire

    La SAS Gaz de Bordeaux peut se frotter les mains : elle vient de décrocher un marché auprès de la Direction des Achats de l'État pour fournir plus de 2000 sites en gaz naturel pendant deux ans. Parmi eux, on retrouve la Cour des Comptes, Météo France, plusieurs ministères mais aussi l'ensemble des centres pénitentiaires de France. En 2016, cette société possédée par Régaz dont Bordeaux Métropole est actionnaire à 51,93% a réalisé un chiffre d'affaires de 355 millions d'euros, dont 70% hors Gironde.

  • 17/01/18 | La réforme de l'enseignement supérieur avance

    Lire

    Frédérique Vidal, la Ministre de l'Enseignement supérieur, s'est rendue ce mardi à Bordeaux. Elle y a effectué un nouveau point d'étape à la rencontre des présidents des universités de Bordeaux Montaigne, Poitiers, Limoges, Pau et La Rochelle et de la communauté d'enseignants. L'ordre du jour était évidemment consacré à la réforme de la réussite et de l'orientation, dont la première étape (remplacer "APB" par Parcours Sup) est effective depuis lundi. Cette réforme représente un budget d'un milliard d'euros sur cinq ans.

  • 17/01/18 | Le maire de Bayonne s'inquiète pour l'avenir des Galeries Lafayette

    Lire

    Après avoir appris que dans le cadre du projet de cession en franchise de magasins Galeries Lafayette en province celui de Bayonne serait éventuellement concerné. Le maire a fait part de sa "totale incompréhension et sa plus vive réprobation si une telle information venait à être confirmée". Pour Jean-René Etchegaray, cette décision irait à l’encontre des efforts conjugués pour renforcer le dynamisme commercial et l’attractivité d'un centre-ville, dont les Galeries Lafayette sont une des locomotives".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Saveur | L'Aquitaine fait ses vendanges sur le mode dégustation à Paris

17/10/2015 | La Maison de l'Aquitaine ne peut faire abstraction de la saison des vendanges, même à Paris!

L'Aquitaine lance ses vendanges à Paris

Onze syndicats et appellations viticoles, venus de toute l'Aquitaine, ont inauguré jeudi la saison des vendanges à... Paris. L'évènement, organisé pour la 13e fois par la Maison de l'Aquitaine dans ses locaux du 21, rue des Pyramides dans le premier arrondissement, a offert non seulement l'occasion de déguster gratuitement de bons crus mais donné aussi un coup de projecteur sur l'organisateur de la soirée – cette ambassade économique, touristique et culturelle de l'Aquitaine dans la capitale créée par le Conseil régional en 2003.

Tout comme l'Aquitaine ne peut être dissociée de ses vignobles, la Maison de l'Aquitaine ne peut en effet faire abstraction de la saison des vendanges, même à Paris. « Les vendanges sont un moment important dans la vie de notre région. On doit ainsi chaque année marquer le coup en promouvant les produits de nos vignobles, affirme Philippe Dorthe, président de la Maison de l'Aquitaine. Il ne faut pas oublier que la viticulture et l'agroalimentaire sont le premier poste du PIB aquitain. On ne peut donc pas parler d'économie aquitaine sans parler de vin ».

Crachoirs en optionAprès un dizaine d'années d'expérimentation sur les différents thèmes ou expos auxquels pouvait être associée la soirée des « Vendanges de la Maison d'Aquitaine », l'édition 2015 marque une rupture avec un retour aux sources. « Dans cette année de transition pour la région qui va bientôt s'agrandir et changer de nom, nous avons voulu une édition sans artifices, explique Thibault Grenier, directeur adjoint à la communication de la Maison de l'Aquitaine. Une édition avec un mot d'ordre simple, celui de venir découvrir l'excellence et la diversité des vins d'Aquitaine ».

Proposée sur invitation aux Aquitains de Paris, qu'ils soient originaires de la région ou juste Aquitains de cœur, la soirée n'a pas accueilli la foule jeudi. Ce qui n'a pu attrister pour autant la trentaine de personnes présentes qui pouvaient déambuler plus librement de stand en stand à la découverte d'une panoplie d'appellations des terroirs aquitains allant des traditionnels Bordeaux supérieur aux Vins du Médoc en passant par les Vins de Madiran. A en croire le faible taux de remplissage des crachoirs, les crus présents passaient plutôt bien. Mais outre le plaisir gustatif, pour certains Aquitains parisiens goûter un Bordeaux revêt quelque chose de nostalgique.

Un goût de nostalgie« Je suis née à Agen. Ça fait 45 ans que je vis à Paris et ce genre de soirée c'est comme un retour aux racines, reconnaît Martine, 66 ans. J'aime bien aussi le côté informel où l'on a l'occasion de côtoyer des gens différents dans une ambiance sympathique ». « C'est la 5e fois que je viens, ajoute Franklin, 18 ans, vivant en banlieue parisienne. Mon père est de Biarritz et ma mère est originaire de Dordogne donc je m'intéresse naturellement à la région. L'idée des vendanges est vraiment bien. On a toujours l'occasion d'y déguster de bons vins et découvrir ceux qu'on ne connaît pas ».

Les Vendanges de la Maison d'Aquitaine peuvent donner aussi l'occasion de croiser des professionnels en repérage pour le compte de leur clientèle étrangère. « Nous avons beaucoup de clients asiatiques qui viennent régulièrement à Paris et souhaitent découvrir autre chose que les monuments emblématiques de la capitale, explique Florian, 23 ans, travaillant pour une société de cartes de paiement. Nous nous efforçons ainsi de leur faire partager notamment le patrimoine gastronomique et culturel français à travers les produits d'autres régions de France. Je pense que ça ne fait pas non plus de mal aux Parisiens, qui ne sont pas très curieux de nature, d'avoir une antenne régionale comme celle-ci à Paris pour découvrir les produits de province », ajoute-t-il sur un ton ironique.

L'Aquitaine lance ses vendanges à Paris

Ne pas vendre mais se vendreDu côté des exposants, malgré l'interdiction de vendre sur place, ceux-ci parviennent tout de même à tirer leur épingle du jeu lors des soirées dégustation. « On ne fait pas de vente mais on se vend, remarque William Dejean des Vignerons de Buzet. C'est un moyen de promouvoir nos produits, les faire goûter et apprécier des autres. On est après tout dans une logique de partage avec un aspect pédagogique où l'on explique comment on travaille la vigne, les différents cépages etc ». « Cela ne nous rapporte pas de clients mais c'est bien pour l'image de l'appellation, souligne Julien Vignault du Conseil des Vins du Médoc. C'est une histoire de présence. Il faut occuper le terrain. Et puis nous sommes là aussi pour soutenir la Maison de l'Aquitaine qui travaille beaucoup pour la promotion de notre région et de nos vins ici à Paris ».

Au service des entreprises aquitainesMême si le vin a bien été le thème central de la soirée, Philippe Dorthe, qui arrivant au terme de son mandat inaugurait probablement pour la dernière fois les « Vendanges » en tant que président de la Maison d'Aquitaine, a tenu à souligner le travail accompli par sa structure en faveur du développement des entreprises aquitaines durant les 13 dernières années. Car la Maison d'Aquitaine, fondée et financée majoritairement par la région, est avant tout un centre d'affaires mis à disposition des collectivités, associations et entreprises aquitaines souhaitant atteindre un public francilien en démarcher de nouveaux clients potentiels.

« En lançant ce concept de centre d'affaires en 2003, c'était un vrai défi. Personne ne savait si ça allait marcher, se souvient Philippe Dorthe. Aujourd'hui avec quelque 700 locations à l'année et plus de 500 personnalités de la région qui sont passées par la Maison de l'Aquitaine depuis sa création pour présenter leurs différents travaux lors de conférences et expositions, on peut dire ouvertement que le centre d'affaires est une réussite. Il est important maintenant d'entretenir cette dynamique et aider le développement de nos entreprises car c'est comme ça que l'on contribuer à la création d'emplois en Aquitaine », conclut le président.

En 10 ans le nombre de locations au centre, doté de 133 m2, a doublé et le chiffre d'affaires presque triplé. Tout cela à des prix défiant tout concurrence situés entre 35 et 285 euros la demi-journée, soit « environ 1/3 des tarifs pratiqués dans les centres d'affaires privés », selon la direction de la Maison d'Aquitaine.

Piotr Czarzasty
Par Piotr Czarzasty

Crédit Photo : Maison de l'Aquitaine

Partager sur Facebook
Vu par vous
4052
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !