aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

17/07/17 : Le nouveau préfet de Charente-Maritime prendra officiellement ses fonctions mercredi. Fabrice RIGOULET-ROZE succède à Eric Jalon, nommé à Matignon par Emmanuel Macron. Il était dernièrement préfet de région de la Martinique.

11/07/17 : Dans le cadre de sa programmation des aides pour la pêche et l'aquaculture, la Nouvelle-Aquitaine a retenu, pour le département de la Charente-Maritime, neuf dossiers pour un montant d'aide de 540.728,06 €.

10/07/17 : Mickaël Delage, le coureur périgourdin de la FDJ, ne sera pas au départ de la 10e étape entre Périgueux et Bergerac, qui a lieu demain. Il est arrivé hors délais avec son leader Arnaud Demare à Chambéry. Il est donc éliminé du Tour de France.

27/06/17 : Charente-Maritime : la commune de Brouage a été nommée "village préféré des Français". Il est le 3e dans le département.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/07/17 | Le festival Emmaüs de Pau-Lescar résiste à l'individualisme

    Lire

    "Jours de résistance". Tel est le nouveau nom que s'est donné le festival organisé le samedi 22 et le dimanche 23 juillet par la communauté Emmaüs de Pau-Lescar. Résistance "à l'inertie et à l'individualisme pour essaimer et découvrir ensemble les clés pour construire demain". Ces journées "festives et militantes" qui commémoreront les 50 ans de la mort de Che Guevara seront marquées par une série de conférences ainsi que par des concerts. Kenny Arkana, la rappeuse Casey, HK et les Saltimbanks sont notamment à l'affiche avec Fakear, Taiwan MC, Dee Nasty. Rens. www.emmaus-lescar-pau.com

  • 18/07/17 | Henri Bies-Péré, nouveau président de AFDI

    Lire

    Le béarnais Henri Pies-Péré est le nouveau président de l'association de solidarité Agriculteurs Français et Développement International (AFDI). Installé à Montaner, dans les Pyrénées-Atlantiques où il produit du lait et du maïs grain, Henri Bies-Péré est par ailleurs le deuxième vice-président de la FNSEA. Il a été le fondateur d'AFDI Aquitaine en 1995. L'association qu'il anime construit des partenariats entre les mondes agricoles français et ceux des pays en développement. Plus d'infos: http://www.afdi-opa.org

  • 17/07/17 | Une dernière belle Nuit (et journée) atypique le 22 juillet

    Lire

    Elles animent le Sud Gironde depuis le 4 juin dernier avec leur brin de poésie, de réflexion et d'exotisme. Les Nuits atypiques, qui nous emmènent encore en Mongolie depuis Cadillac et Verdelais cette semaine (19 et 20 juillet) ont vu grand pour leur final le samedi 22 juillet. Rendez-vous à Saint-Macaire pour de précieux moments au côté, notamment, du magicien des mots franco-rwandais, Gaël Faye, et de nombreux autres artistes. Une dernière belle journée en perspective pour les 26 ans de ce Festival résolument pas comme les autres.

  • 16/07/17 | Oléron: Le département ne renonce pas à un droit de passage

    Lire

    Le Tribunal administratif de Poitiers a annulé le 13 juillet les délibérations du Département 17 concernant le lancement d'une consultation des électeurs d'Oléron concernant l'implantation d'un péage à l'entrée de l'île. Dans un communiqué, le Département a annoncé qu'il ne ferait pas appel. Il présentera lors de la session d’hiver "un rapport portant sur le principe de l’instauration d’un droit départemental de passage et d’une redevance pour service rendu" par le pont.

  • 13/07/17 | Aérocampus: fier de ses étudiants

    Lire

    Encore une fois les promotions issues d’Aérocampus Aquitaine affichent un taux de réussite proche de 100% aux examens du BAC professionnel et du BTS. sur 98% de reçus, 78% d’entre eux ont eu une mention dont 40% de mentions Bien et Très Bien. Des résultats qui confortent la structure dans sa dynamique et "démontrent à nouveau, selon l'équipe dirigeante, l’efficacité de ce nouveau modèle de campus".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Saveur | L'institut du goût du Périgord savoure son succès

17/06/2017 | L'institut du goût du Périgord installé à Coulounieix Chamiers dispose de techniques et de savoir-faire qui le font rayonner bien au- delà de la Dordogne.

 La surface de tests a été doublée avec un nouveau laboratoire de 35 boxes

Pour marquer son dixième anniversaire, l'institut du goût du Périgord, installé sur le site de Cré@vallée à Coulounieix- Chamiers, a inauguré vendredi ses nouveaux locaux et ses nouveaux équipements. 405 000 euros d'investissements ont donc été nécessaires pour répondre à la demande croissante de ses clients nationaux et locaux, du secteur agro-alimentaire, de la cosmétique, et de l'hygiène. Depuis une décennie, l'institut propose une expertise multi-sectorielle et multicanale : tests en laboratoire, tests à domicile, tests en laboratoire, études qualitatives, quantitatives et sensorielles.

L'aventure de l'Institut du goût du Périgord, a débuté en 2005-2006, dans les locaux de l'institut universitaire de technologie de Périgueux, depuis il n' a cessé de croître, de gagner des parts de marchés. Vendredi, c'était jour de fête à Cré@vallée, où l'Institut du goût est installé depuis 2008. Pour ses dix ans, la structure associative  s'est agrandei et s'est offert de nouveaux locaux, pour répondre avant tout à ses clients, toujours plus nombreux chaque année. Ils sont aujourd'hui au nombre de 400, des groupes nationaux et une trentaine d'entreprises locales. L'institut a accompagné le développement de PME périgourdines  et contribué à la renommée de certains produits locaux. Citons en exemples, la Trappe d'Echourgnac, le Jambon noir du Périgord, le velouté aux fraises des Délices de Maddy.
Si le secteur agro-alimentaire représente encore 68 % des parts de marchés, l'Institut a su s'ouvrir vers d'autres secteurs, comme la cosmétique, et l'hygiène, grâce à des nouveaux équipements inaugurés vendredi. Depuis dix ans, l'institut propose  en effet une expertise multisectorielle et multicanale : tests en laboratoire, tests à domicile, tests en laboratoire, études qualitatives, quantitatives et sensorielles. 700 études sont effectuées chaque année, pour un chiffre d'affaires qui dépasse désormais le million d'euros. Entre 500 et 700 personnes se déplacent par semaine sur le site de Périgueux pour tester des produits. Et de nouveaux testeurs sont les bienvenus, les besoins sont réguliers. 

405 000 € d'investissements

Les responsables de l'Institut du goût du Périgord, pour accompagner cette croissance, a donc fait réaliser des travaux d'extension d'un montant global de 405 000 euros dont 185 000 euros pour le chantier, 190 000 euros pour les nouveaux équipements et 30 000 euros pour l'étude et la sécurité. La surface de tests a été doublée avec un nouveau laboratoire de 35 boxes et d'un office de préparation plus adapté. Il s’est également doté de nouvelles infrastructures telles qu'une salle de focus groupe pour les études qualitatives, d'une "salle de sniff test" équipée de 5 cabines individuelles ventilées et informatisées pour les tests d’odeur en conditions standardisées. A l'intérieur de chaque cabine, le testeur peut humer un parfum de cosmétique, de lessive, d'assouplissant. A l'aide d'une tablette, il note ses impressions, ses remarques. Pour accompagner le développement du secteur cosmétique, deux salles de bain équipées en audiovisuel  ont été ajoutées. A l'intérieur, le maillot de main est de rigueur pour tester un nouveau gel douche, un nouveau shampoing, une crème hydratante. Une salle de reconditionnement des produits a été également ajoutée. Malgré ses récents investissements, les 17 collaborateurs de l'Institut pourraient se sentir à l'étroit dans les années à venir, face au potentiel de croissance. C'est ce que ses responsables ont laissé sous entendre lors de l'inauguration. 

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
9153
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !