Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

28/01/20 : Initialement prévue jusqu'au 2 février, l'exposition d'art contemporain QUASAR est prolongée jusqu'au dimanche 23 février à l'Espace des Arts à Pau : une chance, si vous ne l'avez pas encore vue!+ d'info

26/01/20 : Ancien ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot a accepté de parrainer la 36e édition du Biarritz Quiksilver Maïder Arosteguy du 10 au 13 avril et placée sous le signe de l'Environnement. De nombreux invités dont Justine Dupont.

23/01/20 : A Montignac (24), le maire sortant Laurent Mathieu (ex UMP) et le conseiller départemental socialiste Christian Teillac ont décidé de faire liste commune pour les prochaines élections municipales. Ils étaient adversaires lors du scrutin de 2014.

23/01/20 : Elu sénateur en 2008, le socialiste Claude Bérit-Debat a annoncé lors de ses voeux qu'il ne briguerait pas un nouveau mandat en septembre. Il a été maire de Chancelade de 1992 à 2009 et a présidé l'agglomération de Périgueux de 2001 à 2014.

22/01/20 : L'élu EELV et adjoint PS à la mairie de Mérignac Gérard Chausset a annoncé son ralliement à la liste du maire sortant, Alain Anziani, dans la course aux municipales. Il entraîne avec lui une dizaine de personnes, dont des anciens EELV.

22/01/20 : Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Economie et des Finances, visitera deux sites industriels à Pessac jeudi 23 janvier avant de signer à Bordeaux le protocole d’accord « Territoires d’industrie » de la Région.

20/01/20 : La Rochelle se classe 3e du classement des villes et villages où il fait bon vivre par l'association éponyme, paru dans le JDD hier.

16/01/20 : A partir du 27 janvier, l’Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine centralise ses lignes téléphoniques pour proposer un numéro unique pour tous les départements : 09 69 37 00 33 afin de proposer "une réponse plus efficace et plus personnalisée

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/01/20 | Le chômage recule en Nouvelle-Aquitaine en 2019

    Lire

    Le taux de chômeurs en catégorie A, sans activité et tenus de chercher un emploi, a diminué de 4,3% sur l'année 2019, là où au niveau national la baisse est à 3,3%. Ainsi, il y a 492 800 chômeurs de catégorie A, B et C en Nouvelle-Aquitaine en moyenne au dernier semestre 2019, un repli de 3,7% par rapport à 2018. Les Deux-Sèvres connaissent la plus forte baisse avec -6,2% de chômeurs toutes catégories. L'emploi intérimaire bénéficie d'une faible hausse (+0,1%) et concerne 68 100 travailleurs au mois d'octobre 2019.

  • 28/01/20 | Bordeaux: Le Passeport Escales se jette à l'eau

    Lire

    Levez les amarres ! Le Passeport Escales organise sa journée annuelle jeudi 30 janvier prochain, de 10h15 à 16h30 à Bordeaux, au Village By CA Aquitaine (11 Cours du 30 Juillet). L’occasion de découvrir ce passeport en partenariat avec Atout Port, qui offre des nuits d’escales gratuites dans des ports de toute l’Europe. Pour assister à cette journée animée par Claire Saphore responsable filière mer et tourisme Crédit Agricole et Marina Le Corguillé, directrice du développement Atout Ports, réservation obligatoire à claire.saphore@ca-aquitaine.fr

  • 28/01/20 | Michelin : moisson d'étoiles en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Le palmarès de l'édition 2020 du guide Michelin a été dévoilé ce lundi à Paris. Christopher Coutanceau, chef rochelais, y obtient une troisième étoile et vient ainsi côtoyer Michel Guérard et ses "Prés d'Eugénie". Au total, en Nouvelle-Aquitaine, dix nouveaux restaurants se voient décerner une première étoile dont trois à Bordeaux, un à Biarritz (Alexandre Bousquet) et un duo à Saintes (Jérôme Dallet et Coralie Le Diraison). Avec son restaurant du Pyla-sur-Mer "Le Skiff Club", le chef Stéphane Carrade, lui, gagne une deuxième étoile.

  • 28/01/20 | Rentrée sportive pour les jeunes de l'antenne catamaran Royan Atlantique

    Lire

    Après un début d'hiver au repos, retour à l'entraînement pour les jeunes navigateurs du Pôle d’Entraînement Régional Royan Atlantique. Les sportifs de 11 à 18 ans remonteront sur leurs bicoques le mercredi 29 janvier à 16h30 à la base nautique de Saint-Georges-de-Didonne. En plus de cette antenne catamaran, la Nouvelle-Aquitaine compte cinq autres pôles régionaux avec Claouey, Arcachon, Hourtin, Lacanau et La Rochelle.

  • 28/01/20 | En Dordogne, le nombre de demandeurs d'emploi a diminué de 4 % sur un an

    Lire

    La Dordogne a vu son nombre de chômeurs de catégorie A (sans emploi) baisser de 1,4 % au 4e trimestre 2019, soit 270 chômeurs de moins sur l'ensemble du département entre le 3e et le 4e trimestre. Sur un an, la baisse du chômage en Dordogne est de 4%. On compte aujourd'hui 19 440 demandeurs d'emploi. En ce qui concerne les demandeurs d'emploi qui sont inscrits à Pôle Emploi sans activité ou avec une activité partielle (catégories A,B,C) la baisse est de 1,6% au quatrième trimestre 2019 et 3,7% sur un an.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Saveur | La Blonde, star en son pays béarnais les 13 et 17 août prochains !

11/08/2019 | Deux rendez-vous de goût et de découvertes attendent locaux et touristes autour de la belle et bonne Blonde d'Aquitaine. L'un à Oràas, l'autre à Sauveterre-de-Béarn, sa capitale!

Fête de la Blonde 2018

La Blonde d'Aquitaine dont le berceau de race est signé sur le blason de Sauveterre-de-Béarn dans les Pyrénées-Atlantiques est particulièrement mise à l'honneur en ce mois d'août à travers deux événements : la Balade en Paysage d'Eleveurs le 13 août à Oràas, suivie de la traditionnelle Fête de la Blonde le 17 août à Sauveterre-de-Béarn. Une double occasion pour Blond'Aqui et la chambre d'agriculture 64 de promouvoir la race auprès du grand public, et notamment des vacanciers. Une mise en valeur aux champs comme dans l'assiette, ainsi que du savoir-faire des éleveurs et engraisseurs locaux. Ou la fierté d'une race comme élément d'un patrimoine.

Vache à muqueuse claire et valorisant le territoire piémont-pyrénéen, la Blonde d’Aquitaine est de loin la première race du Sud-Ouest. Cependant depuis le début du 21ème siècle, un recul de l’élevage de l’ordre de 2 % par an laisse de la place aux ronces dans le territoire... De quoi motiver les éleveurs à se mobiliser pour continuer à la faire connaître tant pour eux-mêmes que pour leurs paysages.

"Sensibiliser le public à la culture du goût et au savoir-faire des éleveurs"

Après une édition 2018 à Guinarthe-Parentie ayant accueilli près de 300 participants, c'est à Oràas que ce tiendra ce 13 août, la balade en Paysage d'Eleveurs. Au coeur du berceau de race de la Blonde d’Aquitaine, une visite guidée menée par les éleveurs du territoire fera le lien entre l’agriculture et le village d’Oraàs, entre Gaves et coteaux, afin d’éveiller les sens autour du goût et des produits du territoire de qualité.
Au-delà de la balade sympathique, entre lecture de paysage, découverte des cultures et de l’élevage et diverses animations proposées par les acteurs locaux, l'objectif avoué des organisateurs est bien de « réaffirmer la race Blonde d’Aquitaine comme race de « plein air », et de partager le lien entre son alimentation, herbe et céréales sur son goût, sa couleur et son persillé ». En d'autres termes, « de sensibiliser le public au « bien manger », à la culture du goût et au savoir-faire des éleveurs ».
Concrètement l’accueil du public aura lieu à la salle des fêtes d’Oraàs d'où un bus amènera les marcheurs au point de départ du circuit qui s'achèvera à la salle des fêtes où se tiendra le repas autour bien sur de la Blonde d'Aquitaine « dans tous ses états et ses morceaux ». Une dégustation guidée et agrémentée de produits locaux, préparée par Jean-Michel Ihidoy, boucher-traiteur à Sauveterre-de-Béarn.

Balade en paysage d'éleveurs

La présentation de vaches grasses, la nouveauté de la Fête de la Blonde
Et pour ceux qui voudraient pousser plus loin encore la découverte de cette race, rendez-vous est donné, quelques jours plus tard, le 17 août, à Sauveterre-de-Béarn pour la belle et traditionnelle Fête de la Blonde. Nouveauté 2019, les éleveurs organisent une présentation de vaches grasses issues du berceau de la race et selectionnées en amont par des techniciens des organisations de producteurs. L'occasion de mettre à l'honneur des animaux nés, élevés et engraissés dans le département et majoritairement en Béarn des Gaves pour promouvoir les naisseurs engraisseurs du département.
Un moment, une fois encore dédié à la découverte du savoir-faire des éleveurs, avec leurs qualités de finisseur pour produire une viande d’excellence qui sera valorisée. Car en effet, les éleveurs du territoire de Blondes d’Aquitaine se différencient dans leurs méthodes de travail et résultats des autres éleveurs français de la race. « Dans le département, les animaux sont plus petits, finis avec du foin et des céréales de la ferme, et souvent ont allaité des veaux pendant de nombreuses années avant de devenir des bons « Boeufs Gras ». » Une différenciation poussée même à l'échelle du territoire du 64.
En effet, « la diversité géographique du département donne un caractère identitaire au terroir : le travail en montagne confère à la zone les traditions et savoir-faire des pâturages, de la transhumance et des estives, tandis que le travail dans le nord du département leur confère les compétences de finisseurs pour ces fameux « Boeufs Gras » », détaillent les organisateurs.

Fête de la Blonde 2018 - Ambiance


Et s’asseoir autour d'une bonne table
La Blonde d'Aquitaine, grasse, ou non, n'aura donc plus de secret pour le visiteur consommateur un peu curieux du steack servi dans son assiette. Car cette présentation d’animaux sera aussi l’occasion de mieux comprendre le monde de la viande et de toute sa filière, des éleveurs, aux transformateurs et bouchers.
Au programme aussi de la Fête de la Blonde 2019: le 20ème chapitre de la Confrérie de la Blonde d'Aquitaine, un concours de confection de Pot-au-feu (de Blonde d'Aquitaine), des animations de rue (danse, musique, jeux basco-béarnais), un marché artisanal,un vide grenier, l'exposition et le concours « art vache », concert et feu d'artifice en soirée, mais aussi de nombreuses occasions de s’asseoir autour d'une bonne table tout au long de la journée : du petit déjeuner omelette au piment, jambon et gras double dès 8 heures, au souper de la Blonde à partir de 20heure, en passant par le grand repas de la Blonde à l'heure du déjeuner! Parce que écouter, voir et comprendre c'est bien... mais en la matière, déguster c'est mieux!

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Chambre d'agriculture 64

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
53187
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !