Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/11/18 : La Rochelle : nouveaux blocages ce matin devant le site pétrolier de La Pallice, où les forces de l'ordre sont intervenues pour dégager l'accès et la route. Un automobiliste ayant forcé le barrage de police a été interpellé.

20/11/18 : En Dordogne, le trafic était encore perturbé ce mardi par les gilets jaunes, notamment dans l'agglomération de Bergerac, avec de nombreux poids-lourds bloqués et stationnés le long des routes. De nombreux blocages et barrages filtrants sont attendus.

20/11/18 : Les installations de péage automatique ont été incendiées à Virsac en Gironde sur l'autoroute A 10 par des gilets jaunes dans la nuit de lundi à mardi.

20/11/18 : Grand Poitiers organise le mercredi 21 novembre à 18h au centre socio-culturel des Trois Cités une réunion publique d'échanges sur le Projet de territoire de Grand Poitiers.

19/11/18 : Gironde: le préfet de Gironde et Nouvelle-Aquitaine annonçait la réouverture du Pont d'Aquitaine dans les deux sens de circulation à 19h15

19/11/18 : Charente-Maritime : grosse mobilisation des gilets jaunes encore aujourd'hui, avec des barrages filtrants renouvelés à La Rochelle, Royan et Saintes aux entrées et en sorties de villes.

19/11/18 : Le Château Smith Haut Lafitte a été sacré International Best Of Wine Tourism 2019 à Adélaïde (Australie). Sur 393 candidats au plan mondial, seuls 10 ont reçu ce trophée venant récompenser les propriétés les plus remarquables en matière d’œnotourisme

19/11/18 : Dordogne : lundi après midi, ils subsistaient encore une dizaine de points rassemblement organisés par les Gilets jaunes : à Thiviers, Mussidan, Montpon, Sarlat, Terrasson, Port de Couze, Eymet, St Laurent s/Manoire, Bergerac, Chancelade et Trélissac.

19/11/18 : Charente-Maritime : les communes de Marennes et de Hiers-Brouage, près de l'île d'Oléron, s'apprêtent à fusionner. Une charte commune a été adoptée par les élus lors du dernier conseil municipal du 15 novembre au soir.

19/11/18 : Charente-Maritime : Ce lundi matin, des manifestants bloquaient les accès sur la voie publique aux dépôts pétroliers de La Pallice à La Rochelle. Les forces de sécurité sont intervenues afin de rétablir la libre circulation - opération sans incident.

19/11/18 : Une subvention de 50 000 euros a été votée en faveur de l’association « SOS Méditerranée » lors de la commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine qui s’est tenue le vendredi 16 novembre à Bordeaux.

17/11/18 : Lors de l'ouverture des Rencontres littéraires "les Idées mènent le monde" à Pau, François Bayrou a annoncé le désistement du penseur Edgar Morin, pour des raisons de santé. Il devait initialement intervenir ce 17 novembre dans la matinée.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/11/18 | La Rochelle : de nouveaux blocages à La Pallice

    Lire

    La police et la gendarmerie sont intervenues ce matin à la demande du préfet pour assurer la fluidité de la circulation aux abords des dépôts pétroliers de La Pallice à La Rochelle, et pour libérer les accès à la rocade à Saintes, de nouveau bloquée. Selon un communiqué de la préfecture, "un automobiliste ayant forcé un barrage de police a été interpellé pour mise en danger de la vie d'autrui et violence sur agent de la force publique".

  • 20/11/18 | Gilets jaunes : quatrième jour en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Dans le Lot-et-Garonne, plusieurs gilets jaunes, accompagnés de transporteurs et d'agriculteurs, bloquaient ce matin le péage de Samazan (A62 sortie 5) et laissaient passer les voitures. Un barrage filtrant était mis en place à Marmande sur le rond-point d'un centre commercial en direction de Bordeaux. La Charente Maritime a subi des embouteillages (nationale 11 de Beaulieu au pont de l'île de Ré). A Pau, 150 camions de forains et des gilets jaunes ont prévu d'organiser une opération escargot sur l'A64. Barrage filtrant à Langon

  • 20/11/18 | Gilets jaunes : la Gironde toujours perturbée

    Lire

    Plusieurs postes automates du péage de Virsac ont été brûlés dans la nuit de lundi à mardi par les gilets jaunes. Au nord de Bordeaux, un blocage subsiste toujours sur la RN10 au niveau de Saint-André de Cubzac. Au sud, la police a levé le blocage de l'A63 (au niveau de Marcheprime dans le sens Bayonne-Bordeaux), mais les itinéraires bis étaient toujours saturés ce matin. Sur l'A62, un barrage filtrant bloque toujours les camions au niveau de Langon. A 10h, la sortie 35 de l'A10 était fermée dans les deux sens de circulation.

  • 20/11/18 | La carte jeune s'exporte

    Lire

    Douze communes de la métropole (Ambarès-et-Lagrave, Ambès, Artigues-près-Bordeaux, Bordeaux, Bouliac, Gradignan, Le Bouscat, Le Taillan-Médoc, Saint-Aubin-de-Médoc, Saint-Louis-de-Montferrand, Saint-Médard-en-Jalles et Talence) ont annoncé leur intention de proposer dans chacune de leurs communes la mise en place d'une carte jeune accessible à tous les résidents de moins de 26 ans, prévue pour mars 2019. A Bordeaux, le dispositif a été lancé il y a cinq ans et profite à plus de 25 000 jeunes, leur permettant de bénéficier de différentes réductions dans des lieux culturels.

  • 20/11/18 | Le département de la Gironde conserve sa note AA-

    Lire

    Dans sa notation annuelle, Standard & Poor's évalue la stratégie financière départementale comme « transparente, claire, efficace et prudente ». Et la possible reprise financière sur les recettes de fonctionnement à partir de 2019, liée au dépassement probable du niveau maximal annuel des dépenses de fonctionnement fixé par l'Etat (dans un contexte de non contractualisation) n'inquiète pas outre mesure l'agence de notation qui considère que « le Département sera en mesure d’absorber ces impacts budgétaires négatifs et qu’il continuera de présenter de bons indicateurs d’endettement ainsi qu’une situation de liquidité favorable »

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Saveur | La cave des producteurs de jurançon ouvre ses portes et parle de plaisir

07/07/2015 | Le lundi 13 juillet, la cave installée à Gan expliquera son métier. C’est l’entreprise la plus visitée d’Aquitaine.

La mise en bouteille. "La modernité s'accorde avec la tradition. Voilà notre message"

Une coopérative à taille humaine, où le respect de la tradition n’empêche pas la modernité. Voilà comment se définit la cave des producteurs de jurançon. Installée à Gan, au sud de Pau, celle-ci ouvrira ses portes au public le lundi 13 juillet, de 9 h à 19 h. La veille de l’étape qui verra les coureurs du Tour de France franchir la ligne d’arrivée tracée dans la station pyrénéenne de La-Pierre-Saint-Martin. Belle occasion pour mieux faire connaitre des vins qui misent autant sur leur diversité que sur la notion de plaisir.

Ici, les parcelles ne sont pas immenses et, comme les gens qui les travaillent, elles ont de la personnalité. Nichées sur des coteaux  qui annoncent les Pyrénées, les vignes exploitées par les 220 vignerons que regroupe la cave coopérative en jurançon, et leurs 50 collègues de l’appellation Béarn, aiment le relief ainsi que cette alternance de chaleur et d’humidité dont profite toujours le raisin.

Un marché essentiellement françaisDepuis le mois de juin, c’est justement l’équilibre auquel on assiste, se réjouissent les gens de métier. Même si les doigts de croisent pour qu’aucun incident climatique ne vienne perturber ce bel ordonnancement. Car l’enjeu est de taille.

Une production destinée à 90% au marché local et français

Chaque année, près de 5 millions de bouteilles sortent de la cave. La majeure partie d’entre elles concerne du jurançon doux. Ce qui n’empêche pas le vin blanc sec de continuer à tenir son rang. « Car contrairement à ce qui se dit parfois, il n’est pas passé de mode » affirme François Ruhlmann, chargé de communication. Tandis que le Béarn continue à être reconnu lors des concours auxquels la cave participe (salon de l’agriculture de Paris, guide Hachette, Gilbert et Gaillard, etc.), le rosé, « qui offre beaucoup de possibilités, y compris sur de la cuisine exotique » continue de son côté à avoir le vent en poupe dès que l’été approche.

Comme il arrive que l’on soit prophète dans son pays, l’essentiel de cette production trouve ses débouchés sur le marché local et dans toute la France. Seuls 10% vont à l’export. Que ce soit au Royaume-Uni, en Belgique, en Allemagne, mais aussi aux USA, au Japon ou dans le sud de la Chine. " Cela, via des réseaux choisis pour leur qualité.Car nous souhaitons maîtriser notre image ».

La cave, de A à ZCe leitmotiv sera repris le lundi 13 juillet, lors des portes ouvertes. Une journée importante pour la coopérative qui reçoit en moyenne 250 000 visiteurs tout au long de l’année. Ce qui en fait l’une des entreprises les plus visitées de France (et la première d’Aquitaine), mais également un site touristique majeur en Béarn.

Des fresques gallo-romaines évoquant la vigne pourront être découvertes pendant la visite

« L’entrée sera gratuite. Un départ est prévu toutes les 30 minutes. Des guides, qui font partie du métier, feront découvrir tous les lieux qui constituent les grandes étapes de notre travail : l’arrivée du raisin, le pressurage, etc.."

Un circuit effectué en voiture électrique permettra de se rendre jusqu’aux chais semi-enterrés, d'admirer des mosaïques gallo-romaines trouvées non loin de là et prouvant que la vigne pousse ici depuis fort longtemps, mais aussi de lever les yeux vers les cuves destinées à la vinification .

"Nous répondrons à toutes les questions que l'on nous posera. Par exemple sur la vendange, qui est réalisée à la main, sur la gastronomie et les accords des vins avec les aliments ». Tout cela aboutira à une dégustation accompagnée de produits du terroir.

Sans oublier les « plus » : balade en calèche, choristes béarnais de Lous de l’Ouzoum et photobox où l’on pourra se faire photographier sur un fond choisi, avant d’envoyer le cliché sur les réseaux sociaux.

Les étiquettes qui vous ressemblent« Tout notre message tient en une idée » poursuit François Ruhlmann. « Il s’agit de faire comprendre que l’on peut avoir un outil industriel moderne tout en pratiquant une agriculture raisonnée, une vendange à la main, une vinification traditionnelle. Et produire des vins d’appellation avec, pour les plus prestigieux d’entre eux, des vendanges tardives ».

Une démarche où le contact avec le client est jugé essentiel (« 30% de nos ventes se font dans notre magasin »), et les initiatives bienvenues. La cave des producteurs de jurançon, qui a mis à jour son site Internet, a ainsi développé la vente en ligne. Tout comme elle propose un service gratuit d’étiquettes personnalisées. Que ce soit pour fêter un anniversaire, évoquer un mariage ou marquer n’importe quel événement. « Nous voulons que les achats faits chez nous soient des achats plaisir ».

Pour en savoir plus : www.cavedejurancon.com

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
8170
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !