Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/10/18 : La diffusion de la mini-série TV, "Victor Hugo ennemi d'Etat", tournée en Dordogne, est annoncée pour les 5 et 6 novembre. Elle se présente en quatre épisodes et met en scène les comédiens Isabelle Carré et Yannick Choirat dans le rôle principal.

22/10/18 : La Rochelle : la Ville et la Chambre d'Agriculture organisent un marché fermier d'automne, le 27 octobre de 10h à 19h place de Verdun. Thématique : la citrouille, avec des ateliers confections de citrouilles d'Halloween pour les enfants de 14 à 17h.

22/10/18 : La Charente-Maritime lance son premier forum des emplois saisonniers ostréicoles mardi 30 octobre de 14h à 18h au foyer culturel de La Tremblade. Pole emploi propose aussi le 25 à 10h un atelier découverte des métiers ostreicoles (sur inscription).

20/10/18 : Malgré les grèves qui ont affecté son trafic cette année,l'aéroport de Biarritz-Pays basque franchit, dès ce week-end des vacances de la Toussaint, le cap du million de passagers.

19/10/18 : Un salon gratuit sur la maladie de Crohn, la rectocolite hémorragique, la Polyarthrite et les rhumatismes inflammatoires chroniques est organisé samedi 20 octobre, à la maison des associations de Mérignac.Au menu: conférences, stands d'info, ateliers+ d'info

19/10/18 : Le Festival Garorock et Olympia production, filiale de Vivendi, ont annoncé ce 18 octobre la conclusion d'un accord d'acquisition du premier par le second. La finalisation de cette acquisition devrait intervenir d’ici la fin de l’année.

18/10/18 : En 2018, le Festival Musicalarue organisé à Luxey (40) a accueilli 49 110 personnes. Combien seront-elles pour l'édition des 30 ans ? Les dates viennent d'être dévoilées : le rendez-vous est donné les 15, 16 et 17 août 2019 !

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 24/10/18 | Charente-Maritime : 13 communes reconnues en état de catastrophe naturelle

    Lire

    Un arrêté publié au Journal Officiel acte comme ayant un subi une catastrophe naturelle, 13 communes de Charente-Maritime, suite aux forts épisodes de pluies, inondations et coulées de boue survenus entre le 26 mai et le 12 juin 2018: Brizambourg, Saint-Sauvant, Saint-Simon-de-Bordes, Coulonges, Etaules, Meux, Mortiers, Saint-Martial-de-Vitaterne, Saint-Sulpice-de-Royan, Bazauges, Seigné, Champagne. Les sinistrés ont jusqu'au 29 octobre pour déposer un état estimatif de leurs pertes auprès de leur assurance.

  • 23/10/18 | Ford Blanquefort : le plan de Punch présenté

    Lire

    Des responsables de la société Punch ont été reçus ce mardi à Bordeaux à l'occasion d'une présentation officielle de leur projet de reprise de l'usine Ford de Blanquefort. Didier Lallemand, préfet de région, a souligné à la sortie "disposer d'une base qui paraît solide, il reste encore une négociation à avoir sur certains éléments sociaux. Le PSE serait une catastrophe. Il y a une reprise sérieuse, qui est financée, ce serait une trahison si demain Ford quittait la région sur de mauvaises raisons". De leurs côtés, les syndicats CGT, FO et CFTC appellent les salariés de l'usine à une manifestation jeudi 25 octobre à Bordeaux.

  • 23/10/18 | Girondins de Bordeaux : la vente repoussée.

    Lire

    La finalisation de la vente du club des Girondins de Bordeaux (entre M6 et GACP, qui devait avoir lieu ce matin dans un cabinet d'avocats parisiens, a été repoussée de quinze jours. Officiellement, un "retard de mise à disposition des fonds" a été évoqué. Pour le président du club, Stéphane Martin, c'est un problème "administratif". Cela confirme en tout cas les difficultés de GACP a réunir les 75 millions d'euros nécessaires. Ces derniers devraient cependant être débloqués dans la semaine. L'annonce d'un nouveau président, elle, devrait suivre.

  • 23/10/18 | Poitiers: Tous à la patinoire avec Pass’sport

    Lire

    Du 20 octobre au 4 novembre, la Communauté Urbaine de Grand Poitiers met en place son Pass’Sport. Il permet, pour les enfants des 40 communes jusqu’à 16 ans, un accès à la patinoire et le prêt de patins gratuitement tous les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 14h30 à 17h. Pour obtenir le Pass’Sport, rdv dans la mairie de votre commune. Renseignements : 05 49 52 35 35 ou pass-sports@grandpoitiers.fr

  • 23/10/18 | La Rochelle : après les travaux, un exercice de protection contre les submersions

    Lire

    Suite aux travaux de protection contre les submersions marines menés dans le quartier du Gabut et de la Ville en Bois, la ville de La Rochelle va mener un exercice de simulation d'état d'alerte submersions, le vendredi 23 novembre à partir de 17h. Formés les 18 et 19 octobre, 18 des 26 agents chargés d'intervenir seront mobilisés pour mettre en place clapets et batardeaux entre le pont Scherzer et l'esplanade du Gabut pour un test grandeur nature avant l'hiver.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Saveur | La confrérie du Gouste-Chèvre de France pour la première fois au Salon

14/05/2018 | Cette association, originaire de Saint Maixent l'École (79), fête sa première venue au Salon de l'agriculture Nouvelle-Aquitaine cette année.

Confrérie du Gouste-Chèvre

Basée à Saint Maixent l’École (79), la confrérie du Gouste-Chèvre rassemble quinze membres sous l’égide de leur grand maître Michel Chantreau. Pour la première année, celle qui défend les produits caprins, et particulièrement les fromages de chèvre, est venue défilée sur le Salon de l’Agriculture, ce lundi 14 mai. L’occasion d’accroître sa visibilité sur l’ensemble de la région Nouvelle-Aquitaine. Jacky et Henriette, 67 ans, anciens informaticien et bibliothécaire, et Jean-Pierre et Colette, anciens traiteurs au Bon Marché à Paris, nous ont présenté leur confrérie qui existe depuis 1972.

Vêtus de leur grande cape bleue, « comme celle des bergers », et de leur chapeau noir à larges bords, « on appelle cela une grolle », les quatre représentants de la confrérie du Gouste-Chèvre de France ont défilé pour la première année, au Salon de l’Agriculture de Bordeaux, ce lundi 14 mai. Amoureux de la bonne chair, ces épicuriens sont venus défendre les produits caprins, sous l’œil bienveillant de leur protectrice, la chèvre Amalthée, qui allaite Zeus enfant dans la mythologie grecque.

« Humez, tastez, goustez », crient en chœur Jacky, Henriette, Jean-Pierre et Colette, fières de leur slogan empreint d’ancien Français. Car, si le fromage de chèvre est bien connu, on sait moins que la viande de l’animal est délicieuse. « Une tajine de chèvre, c’est aussi bon qu’avec de l’agneau », assure l’ancienne bibliothécaire de Saint Maixent, Henriette, apparemment habituée de la recette. « Pour s’intégrer, pas de secret, il faut boire et manger avec eux », confie Jean-Pierre, qui a choisi de venir s’installer dans cette ville des Deux-Sèvres avec sa femme Colette, pour la retraite.

Confrérie du Gouste-Chèvre

Le gros de l’activité de la confrérie se situe au moment de la foire de Saint Maixent, ou pas moins de vingt producteurs viennent présenter jusqu’à quatre-vingts fromages différents. L’enjeu principal lors de ces événements est de se faire connaître. « Serrer des mains ne suffit plus maintenant », selon Jean-Pierre, bien conscient de la nécessité de se moderniser. Cette année, l’association a d’ailleurs créé sa page Facebook pour communiquer sur ses activités, en plus des distributions de flyers.

« Lutter contre la malbouffe »

Président de l’Ambassade des Confréries de Nouvelle-Aquitaine, Alain Degorceix, gère les 130 confréries de gastronomie et d’oenogastronomie, « dont 99 sont réellement actives », sur l’ensemble de la région. « Authenticité et qualité », sont les deux maîtres-mots de ces associations régies par la loi de 1901, mais qui existent pour la plupart depuis le Moyen-Âge. « Nous souhaitons lutter contre la malbouffe, en défendant les produits de ces artisans passionnés par leur travail, et l’art de vivre à la française », selon celui qui est aussi membre de la confrérie de la Tête de Veau.

Confrérie du Gouste-Chèvre

En réflexion pour créer un label de qualité, l’Ambassade des Confréries est également garante d’un véritable enjeu économique, s’intégrant dans le développement global des territoires ruraux, via la gastronomie et l’oenogastronomie. Les confréries sont également créatrices de lien social, et organisent régulièrement des rencontres inter-confréries, en plus des manifestations publiques, comme par exemple, le concours du meilleur gâteau basque à Cambo-les-Bains (64). Un espace leur sera dédié à partir du 16 mai sur le Salon.

Alix Fourcade
Par Alix Fourcade

Crédit Photo : Alix Fourcade

Partager sur Facebook
Vu par vous
5620
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
giraud | 15/05/2018

La bonne bouffe est un choix personnel à faire partager par le plus grand nombre.
Promouvoir de bons produits est l'une des actions de base. Aidons les producteurs qui font des produits d'excellence à le faire connaître.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !