Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 17/07/18 | Coopération territoriale entre Bordeaux Métropole et Val de Garonne Agglomération

    Lire

    Le vendredi 13 juillet, le président de Bordeaux Métropole Alain Juppé, et le président de Val de Garonne Agglomération Daniel Benquet ont tenu à Marmande (47) une réunion d’étape sur le projet de coopération territoriale entre les deux collectivités. Ce projet de coopération s’inscrit dans la démarche « Bordeaux métropole coopérative », en vue de tisser des liens vertueux avec d’autres polarités et d’optimiser le fonctionnement de l’aire d’influence métropolitaine.

  • 17/07/18 | Musique en Graves démarre son Festival

    Lire

    Les 19ème Rencontres Musicales Internationales des Graves se tiennent du 17 au 27 juillet avec comme Président d’Honneur ad vitam aeternam Mstislav Rostropovitch. Le festival propose 8 concerts riches en diversité musicale. Chaque concert sera suivi d’une dégustation offerte par les Châteaux des Graves et du Sauternais hôtes de ces soirées. Infos et réservations : www.musiqueengraves.com

  • 17/07/18 | Une saison réussie pour l’Opéra de Bordeaux !

    Lire

    La saison 2017/2018 du Grand-Théâtre et de l’Auditorium de l’Opéra National de Bordeaux se termine sur de bons chiffres. 600 artistes se sont vus applaudis au cours de 270 levers de rideaux par 200 000 personnes (soit un taux de remplissage de près de 90%) dont un quart avaient moins de 30 ans. L’Opéra a également accueilli plus de 15 000 scolaires cette saison. La saison prochaine qui débutera le 18 septembre avec un récital du ténor Jonas Kaufmann a déjà 110 spectacles programmés. Pensez à réserver vos places !

  • 17/07/18 | Intempéries: le Département des Landes vote des aides d'urgence

    Lire

    Sans attendre le résultat des procédures de demande de reconnaissance de l’état de calamité agricole en cours d’instruction par les services de l’État, le Conseil départemental des Landes, qui siégeait ce lundi 16 juillet en commission permanente, a voté le déblocage d’aides d’urgences pour les agriculteurs impactés par les récentes intempéries. Pour les kiwiculteurs du secteur des Gaves, une aide exceptionnelle pour le nettoyage des vergers pour un montant prévisionnel de 80 000€ pour 120 ha. Et 40 000€ pour l’achat ou le transport de fourrages en soutien aux éleveurs des Barthes touchés par les inondations.

  • 17/07/18 | Festival Salut à vous, pour tous !

    Lire

    Le Festival Salut à vous revient les 20, 21 et 22 juillet à Jau-Dignac et Loirac (33). Cet évènement multiculturel à dimension humaine réunit la musique, le spectacle vivant et le sport. Au total 15 concerts sont organisés sur les 2 soirées ainsi que 3 jours d’activités pour tous les goûts et tous les âges dont les journées "Familles à vous" qui proposeront des activités gratuites comme des spectacles d’arts de rue et de cirque, des stands de vins... Infos et réservations : http://www.salutavous.fr/crbst_20.html

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Saveur | La consultante de haut niveau est devenue productrice de safran en Périgord noir

26/10/2014 | Ancien consultante, Sylvie Tisserand s'est installée comme agricultrice grâce à un prêt d'honneur. Elle cultive du safran, des plantes aromatiques et des oeufs.

Sylvie Tisserand est aujourd'hui productrice de safran qu'elle commercialise en directe

Le parcours de Sylvie Tisserand est original. Au milieu des années 90, elle est consultante pour un cabinet de renommée internationale. Un jour, elle décide de retourner à la terre, chez elle en Dordogne. Elle s'installe en 2007 à Campagnac-les Quercy, sur le causse. Elle s'intéresse à la culture du safran. La terre s'avère trop rude. Elle déménage alors pour Saint-Julien en 2009. Elle produit du safran et des plantes aromatiques tout en conservant pour partie son activité de consultante. L'an passé, elle franchit une nouvelle étape en devenant agricultrice à titre principale.

Au coeur d'un site exceptionnel, quasi magique, face aux châteaux de Castelnaud, de la Malartrie et des jardins de Marqueyssac, Sylvie Tisserand cultive du safran, des plantes aromatiques et médicinales, des noix et des oeufs bio.Cette ancienne consultante de haut niveau est devenue agricultrice par "choix assumé d'un retour à la terre". "J'en ai eu assez de la vie que je menais, à Paris et ailleurs. Ce retour à la terre je l'ai voulu. J'ai choisi la Dordogne, car c'est le pays où j'ai grandi. Sylvie Tisserand va s'intéresser très vite à la culture du safran, car cette production nécesssite peu de foncier, et pas de très gros investissements, mais beaucoup d'huile de coude et de la main d'oeuvre. "Du safran, en France, on a produit pendant des siècles. On en trouvait partout et surtout au pied des vignes, car le crocus sativus aime les terres argilo calcaires. Aujourd'hui, on doit réapprendre à s'approprier cette épice dans la cuisine, mais le produit reste cher, très cher." Il faut compter 30 à 35 euros le gramme.

500 g par an La production de Sylvie équivaut en moyenne à 500 g par an. "C'est une production exigeante au niveau de l'entretien des sols et en termes de main d'oeuvre. Il faut pouvoir compter sur ses amis au moment de la récolte, c'est la fleur est fragile. Sylvie Tisserand a conservé tous les réflexes de son premier métier. "C'est un produit onéreux, qui n'est pas à la portée de toutes les bourses. Les premiers acheteurs sont l'industrie pharmaceutique et la parfumerie. Cela ne sert à rien de produire si on ne le vend pas." Alors l'agricultrice a cherché à se diversifier et donner de la valeur ajoutée. Elle commercialise des produits dérivés :de la moutarde au safran, de la fleur de sel, des confitures de fruits rouges de son exploitation aromatisées au safran. 

2013, une nouvelle étape

Installée depuis 2009 à Saint Julien après une mauvaise expérience à Campagnac les Quercy, elle a franchi un nouveau cap l'an dernier. "Pendant plusieurs années, j'ai conservé une part de mon activité de consultante. J'étais cotisante solidaire. Puis il a fallu faire un choix. J'ai pu bénéficier d'un prêt d'honneur du dispositif d'Initiative Périgord pour l'agriculture. J'ai obtenu 10 000 euros remboursable sur 5 ans et ce prêt a été complété par un prêt bancaire classique de 10 000 euros. Ce dispositif a été un vrai coup de pouce : j'ai pu investir dans du matériel, créer mon espace boutique où je peux présenter tous mes produits, et développer ma communication en lançant un site internet."

Ferme pédagogique Sylvie Tisserand ne manque pas de projets. Apprès avoir suivi une formation, elle vient de se voir attribuer le label ferme pédagoqique pour accueillir sur le site des scolaires, des centres aérés. "Cet été, j'ai accueilli des familles. Cela s'est très bien passé. Je possède une centaine de poules et je développe une production d'oeufs bio. J'ai un gros projet avec les poules. Je voudrais travailler avec les enfants  sur cet animal de ferme qui en réalité est très mal connu." 

Sylvie Tisserand semble avoir trouvé sa vitesse de croisière, sans regret de sa vie d'avant et livre quelques belles leçons de sagesse à ses visiteurs. 

A lire aussi sur aqui.fr : L'installation en agriculture sans DJA, ça marche en Dordogne

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
12028
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !