aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

  • 16/09/16 | L'Aragon et la Nouvelle Aquitaine réunis sur la liaison Pau-Canfranc-Saragosse

    Lire

    Alain Rousset, le président du Conseil régional, et Javier Lambán Montañés, le président du gouvernement d'Aragon, se rencontreront le 21 septembre à Pau pour travailler à la réouverture de la liaison ferroviaire Pau-Canfranc-Saragosse. Dossier dont ils iront souligner l'urgence le 18 octobre à Bruxelles. Un groupe de travail réunissant l'Aragon et la Nouvelle Aquitaine sera constitué et dédié au dossier transeuropéen de transport RTE-T tandis qu'une structure permanente de coopération sera mise en place sur le sujet.

  • 15/09/16 | Eric Morvan nouveau préfet des Pyrénées Atlantiques

    Lire

    L'histoire se répète au Pays Basque: Eric Morvan, directeur de cabinet adjoint auprès du ministre de l'Intérieur va succèder à Pierre-André Durand à la préfecture des Pyrénées Atlantiques. En effet, les deux hommes ont tous deux été sous préfet de Bayonne, le second entre 2008 et 2010. Ce dernier va hériter du dossier d'intercommunalité unique Pays basque (EPCI) mis en place par son prédécesseur. Avec sur son bureau un recours -a priori suspensif- déposé par des maires opposants de l'intercommunalité Côte-Basque Adour.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Saveur | La dernière biscotterie artisanale française est périgourdine

09/04/2015 | L'histoire de la Chantéracoise a débuté dans les années 1950. Le dernier fabricant de biscottes de France est à découvrir à Saint Germain du Salembre.

La fabrication des biscottes est manuelle

Située à Saint Germain du Salembre, la Chantéracoise est la dernière biscotterie artisanale de l’Hexagone, réputée pour ses fameuses biscottes fondantes et croustillantes, suivant une recette authentique. De la biscotte traditionnelle ou bio avec ou sans sucre, à la biscotte gourmande où l’on a ajouté des fruits, du chocolat ou de la noisette, son directeur Sylvain Boucher apporte un soin particulier à l’élaboration de ses produits. Les matières premières sont rigoureusement sélectionnées : farines haut de gamme avec des blés garantis 100% d’origine France, pas de conservateur, ni d’additif.

La dernière biscotterie française, implantée au cœur de la vallée de l’Isle, dans le petit village de Saint-Germain-du Salembre, ne connaît pas la crise. Menacée de disparition, elle a été reprise en  mars 2005 par Sylvain Boucher, jeune entrepreneur doté d’une solide formation en agro-alimentaire et d’un parcours professionnel varié. Au moment du rachat, la petite entreprise comptait un  seul salarié à temps partiel et le chiffre d’affaires avoisinait les 85 000 €. Dix ans plus tard, l'effectif est passé à 18 personnes salariées en CDI, et trois CDD et le chiffre d'affaires est de 1,2 million d'euro.  «Notre croissance se situe entre 20 % et 25 % par an. Nous poursuivons notre phase de développement qui se traduit par un renforcement de notre réseau de distribution," note Sylvain Boucher. Les produits proposés par la Chantéracoise sont présents en boulangeries traditionnelles, dans les boutiques de producteurs, épiceries fines et commerces de proximité, partout sauf en grande distribution. La marque, la Chantéracoise est commercialisée dans la plupart des régions de France. À Paris, les biscottes périgourdines sont connues. Sylvain Boucher a créé un produit spécifique pour la célèbre boulangerie Poilane, il y a quelques années.

Sylvain Boucher dirige la Chantéracoise depuis dix ans

Marché de niche En dix ans, la gamme s'est considérablement étoffée : de la biscotte traditionnelle avec sucre ou sans sucre à la biscotte gourmande où l’on a ajouté des fruits, du chocolat ou encore de la noisette. Une gamme bio a vu le jour depuis la fin 2007, car cela correspondait à une demande. «Toute notre production se situe sur un marché de niche. Il ne subsiste qu’une demi-douzaine de biscotteries industrielles en France, et une seule artisanale. Nous ne proposons pas la même chose. Nous avons aussi créé des toasts pour les producteurs de foie gras,» détaille Sylvain Boucher. Installée depuis quatre ans dans des locaux fonctionnels  et spacieux grâce au soutien de la commune, qui a perdu toute son industrie textile et de chaussures au fil des années , la Chantéracoise est dotée d'une jolie boutique. L'activité de la boutique représente aujourd'hui 12 % de l'activité. L'entreprise accueille régulièrement des cars de touristes, si bien qu'aujourd'hui Sylvain Boucher réfléchit à un nouvel agrandissement.

La boutique représente 10 % de l'activité de l'entreprise

Une aventure débutée en 1950 L'aventure de cette entreprise a débuté dans les années 50. Son prédécesseur M. Pommier, ancien boulanger qui avait lui-même appris la recette d’un ancien patron installé à Périgueux, lui a dévoilé les secrets de fabrication. Le jeune artisan a voulu d’emblée s’inscrire dans une démarche d’authenticité et de savoir-faire. Il a conservé la recette qui a fait la renommée de la biscotte périgourdine. «Dès le départ, j’ai été séduit par le produit. Il est à la fois goûteux, authentique, craquant, doré, fondant. Pour moi, cette biscotte avait les saveurs de l’enfance. La fabrication reste principalement manuelle. Elle est quatre à cinq fois plus longue qu’en secteur industriel. Les matières premières sont scrupuleusement sélectionnées : farines haut de gamme, ingrédients naturels, pas de conservateurs, ni OGM. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo :

Partager sur Facebook
Vu par vous
803
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !