Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Saveur | La fine fleur du chocolat au Jardin Botanique

02/02/2018 | "Bordeaux fête le chocolat" vous donne rendez-vous du 2 au 11 février au Jardin Botanique.

Un arrosoir en chocolat.

Du 2 au 11 février, « Bordeaux fête le chocolat » revient pour sa sixième édition autour du thème « Fleurs en fête ». Quelque dix-neuf sculptures réalisées, entre autres, par des jeunes en lycées professionnels à partir de la précieuse fève sont exposées dans l’espace de l’esplanade Linné au Jardin Botanique. Au programme : des stands de dégustation, des ateliers de fabrication de guinettes, mais surtout la remise du 20e prix du Grand Concours National de Sculptures en chocolat de la Ville de Bordeaux, dimanche 11 février à 16 heures.

Démonstration de haute voltige au Jardin Botanique. « C’est trop stylé », « Ils déchirent », « C’est fou ! », s’exclame en chœur un groupe d’étudiants. Comment est-ce que cette énorme fleur en chocolat blanc réussit à tenir sur cette tige de chocolat noir ? Tous les visiteurs venus à l’inauguration de « Bordeaux fête le chocolat » ce jeudi semblent se le demander. Ici, un tableau avec des nénuphars, des roses, des jonquilles. Là, un arrosoir d’où sortent des arums blancs. C’est toute une flore chocolatière qui s’offre aux yeux des spectateurs jusqu’au 11 février, pour une entrée à 4 euros.

« Venez admirer les pièces réalisées par nos jeunes », insiste Serge Leblanc, président de la Fédération Autonome des Métiers Gourmands (FAMG), qui organise l’exposition. Sur les dix-neuf sculptures en chocolat, douze sont l’œuvre de jeunes en lycées professionnels. 5 ont été faites par des professionnels et deux, par des artisans bordelais.

Tableau en chocolat.

La médaille du 20e prix du Grand Concours National de Sculptures en chocolat de la Ville de Bordeaux sera remise à l’un d’entre eux dimanche 11 février à 16 heures. « Comme elles sont toutes plus belles les unes que les autres, ce sera difficile à départager », présage Françoise, 75 ans, venue avec son mari.

Des chocolats parfumés au vin 

Deux artisans chocolatiers sont présents dans la première salle. Claude offre ses « Délices de Claude » fabriqués dans son laboratoire à Martignas-sur-Jalle, à partir de matières premières provenant de fournisseurs de la région. Son best-seller : le petit champignon noir et blanc avec son cœur au caramel. Plus surprenant, il travaille avec plusieurs châteaux pour faire des chocolats parfumés… au vin ! 

Claude des

En face, Hervé Bordenave représente les « Chocolats Landry ». « Mes cerises viennent du Lot-et-Garonne, mes noix, de Dordogne et mon chocolat, du fournisseur belge Barry », explique en toute transparence cet artisan originaire de Villenave-d’Ornon. Anciennement employé dans l’informatique, il s’est reconverti dans la chocolaterie par passion.

Un amour pour le cacao que les visiteurs de tout âge pourront partager avec ces chocolatiers le temps d’un atelier. Pour les « adultes gourmands », comme le précise la brochure, un cours de fabrication de guinettes – ces cerises confites à l’eau de vie trempées dans du chocolat - et de bonbons sera animé par Claude tous les jours du 2 au 9 février à 18 heures, à un tarif de 15 euros. Les enfants sont aussi invités à participer à des animations de collage en chocolat les 3, 4, 10 et 11 février à 14 heures, à un tarif 4 euros.

Enfin, si vous n’êtes pas très chocolat, pas d’inquiétude, la FAMG vous donne rendez-vous à Cadaujac en mai pour la fête du saint-honoré. 

Alix Fourcade
Par Alix Fourcade

Crédit Photo : Alix Fourcade

Partager sur Facebook
Vu par vous
6789
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Megane Amiel | 02/02/2018

Vive le chocolat!il y a rien de mieux qu'un chocolat de bon qualité. On peux faire tout avec.J'ai goûté le chocolat d'un chocolatier parisien https://www.parischocolat.com et c'est délicieux! rien à voir avec le chocolat du supermarché!il faut soutenir les chocolatiers, ils font un sacré travail des vrais artistes!

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !