aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

20/02/17 : François Bayrou, président du Modem et maire de Pau, dira mercredi après-midi s'il envisage de se présenter à l'élection présidentielle. Cette annonce sera faite à partir du siège du Modem, à Paris.

20/02/17 : C'est le Californien -et ancien résident d'Anglet- Tom Curren, triple champion du monde WSL et triple champion du monde ISA, 52 ans, qui sera le parrain des championnats du monde de surf des nations(ISA), qui auront lieu du 20 au 28 mai à Biarritz.

20/02/17 : La LGV Tours-Bordeaux sera inaugurée à Villognon, en Charente, le 28 février, sur la base de maintenance de Mesea. Le président François Hollande est attendu sur l'événement, mais son éventuelle venue ne sera confirmée qu'au dernier moment.

19/02/17 : Stupéfaction dans la profession agricole après l'annonce ce dimanche 19 février de la "mort brutale" à 58 ans de Xavier Beulin qui présidait aux destinées de la FNSEA depuis 2010

13/02/17 : Des "journées libertaires" organisées par la section étudiante de la CNT-AIT auront lieu à Pau du vendredi 17 au jeudi 23 février. Elles auront pour thème : "mouvements spontanés contre refondation de la Gauche".+ d'info

13/02/17 : Après avoir débuté en Aragon et être passé par la vallée d'Aspe, dans les Pyrénées-Atlantiques, le carnaval béarnais investira les rues de Jurançon le mardi 14 février. Puis il prendra possession de Pau du jeudi 23 au dimanche 26 février.+ d'info

03/02/17 : Après avoir battu Lens en 16e de finales de la Coupe de France, le Bergerac Périgord FC voit se dresser sur sa route une autre équipe du Nord, cette-fois-ci une Ligue 1, Lille. Le match se jouera le 28 février ou le 1er mars.

31/01/17 : Le prochaine édition du Festival du journalisme vivant, qui se déroulera du 27 au 30 juillet à Couthures-sur-Garonne, se fera en partenariat avec le Groupe Le Monde. Ateliers de Couthures-sur-Garonne.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/02/17 | La Gironde " territoire à énergie positive"

    Lire

    Ségolène Royal vient de reconnaître la Gironde comme «Territoire à énergie positive pour la croissance verte». A la clé une subvention de 100 000 euros en appui à la réalisation du programme d'actions proposé par le Département Parmi les projets proposés pour répondre à l'appel à candidature l'opération Cocon 33, un projet pilote pour l'isolation massive des combles des bâtiments publics permettant de réduire la consommation énergétique, tout en dynamisant la production locale d'isolants biosourcés et l'emploi non délocalisable. 120 communes ont demandé à y participer, soit 600 bâtiments et près de 150 000 m2.

  • 20/02/17 | Biarritz met en contact jeunes et employeurs pour les jobs d'été

    Lire

    Depuis 2007, la Ville de Biarritz avec son Espace Jeunes propose une action consacrée aux jobs d’été en collaboration avec l’UMIH et la Mission Locale Avenir Jeunes Pays Basque tous les jeunes âgés de 17 à 25 ans, étudiants, lycéens ou demandeurs d’emploi, désireux de travailler durant la saison estivale ou les vacances d’été, possédant pour certains d’entre eux, une qualification voire une première expérience. La prochaine session aura lieu ce jeudi 23 février de 14 h à 18 h au casino municipal.

  • 17/02/17 | Plans Digues : le ni oui ni non de la Région à la Charente-Maritime

    Lire

    A l'occasion de la pose de la 1re pierre du chantier du Gabut à La Rochelle, la Région avait envoyé son représentant, le conseiller Vital Baude (EELV). Celui-ci a réaffirmé l'engagement financier de l'APLC dans le plan d'action PAPI 2012-2017 mais est resté sibyllin concernant une aide au plan 2018-2025, pourtant validé par l'Etat. Il a invité les élus locaux à lui faire "remonter les avenants des chantiers les plus urgents". La suite fera "l'objet d'une réflexion", sur la forme et le fond.

  • 17/02/17 | Les saveurs du Périgord ont rendez-vous au Salon de l'Agriculture

    Lire

    Foie gras, canard, noix, pommes, truffes, vins de Bergerac, poulet fermier du Périgord, agneau du Périgord, cabécou... toutes les saveurs du Périgord ont rendez-vous au Salon International de l’Agriculture de Paris, du 25 février au 5 mars. Les nombreux visiteurs pourront découvrir la richesse du Périgord en matière d’activités de pleine nature. Le 28 février, la journée dédiée à la Dordogne proposera des animations culinaires animées par le chef Yves Jasmin.

  • 17/02/17 | H5N8 : la FDSEA 40 pour un abattage total des canards

    Lire

    Avec la démultiplication du virus aviaire, la FDSEA des Landes s'est prononcé jeudi pour un nouveau vide sanitaire, puisque les mesures d'abattage préventif par zones sont "dans l'impasse". Le syndicat demande par ailleurs d'accélérer les indemnisations des éleveurs qui, s'ils n'ont pas été touchés par le H5N8, n'ont pas pu rentrer de nouveaux canards depuis janvier dans les exploitations. "Les banques aussi doivent jouer le jeu" car les producteurs "sont à genoux", selon le président Lesparre.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Saveur | La Foire aux jambons, c'est le mega "Pig festival" de Bayonne

23/03/2016 | La Ville d'entre Nive et Adour a deux cultes: celui de son patron, Saint-Léon et celui du saint jambon pour de Joyeuses Pâques qu'elle célèbrera dans l’allégresse de jeudi à dimanche.

Foire aux jambons

Quand les organisateurs de la Foire aux jambons de Bayonne ont décidé de faire leurs choux gras en ajoutant une journée à la traditionnelle Foire, ils ont craint de se faire excommunier par l'évêché. Le Vendredi saint, c'est maigre et avec un évêque, Monseigneur Aillet, qui semble être habité de nourritures spirituelles plus traditionalistes que celles plus révolutionnaires de François, son saint-père de tutelle, il y avait tout à craindre. Que nenni. "Jean-René Etchegaray a fièrement proclamé : "personne n'a rien trouvé à redire, même pas l'église".

Dès ce jeudi donc et jusqu'à dimanche, Bayonne remet le couvert pour la 554e fois (!) sur le carreau des halles de la Cité d'entre Nive et Adour, pour sa Foire aux jambons. Plus récente - vingt ans — pour le grand public. Étonnant mets que ce jambon dont on retrouve les traces dans l'hôte des tables, chez Marguerite de Navarre et Henri IV – dont il s'avère qu'il n'invitait pas que la poule au pot à sa table — et dont Rabelais, lui même vantait les vertus. Jambon baptisé de Bayonne grâce à son traitement aux salines du Bassin de l'Adour. Dont celui de Salies-de-Béarn, 100% naturels, riche en oligo-éléments et préconisé dans l'IGP (Indication géographique protégée) jambon de Bayonne. Les porcs destinés à la fabrication du Jambon de Bayonne sont exclusivement nés et élevés dans des élevages du Sud-Ouest.

Ce sont près de 1 500 éleveurs qui sont habilités dans la démarche IGP «  Jambon de Bayonne ». Environ 100 000 hectares de céréales du Sud-Ouest sont directement valorisés par les porcs produits dans la démarche IGP – Porc du Sud-Ouest. 50 % des éleveurs produisent eux-mêmes les aliments des porcs à la ferme à partir des céréales produites sur leur exploitation ou sur les exploitations voisines.

Le porc Kintoa et l'aventure Pierre OteizaLe porc de race Basque (ou encore Pie Noir du Pays Basque, ou Euskal Xerria en basque) fait partie des six races locales porcines françaises et constitue l’une des plus anciennes d’Europe. Comme les autres, elle a failli disparaître au profit des races dites "classiques" (Large White, Landrace : porcs roses) plus productives. Héritage agronomique autant que culturel, le porc de race Basque a fortement influencé le développement de la société basque au fil de l’histoire. Dés le 12ème siècle, son élevage a notamment permis l’essor économique et le peuplement d’une zone située au cœur de l'ancien royaume de Navarre (l’actuelle vallée des Aldudes), dénommée « Kintoa » du nom de l’impôt que prélevaient les Rois sur les porcs qui y venaient en transhumance de tout le Pays Basque.
La référence incontournable du porc race basque s'appelle Pierre Oteiza, éleveur, producteur et artisan charcutier implanté dans son village natal des Aldudes (300 habitants), au Pays Basque, à une cinquantaine de kilomètres de Bayonne en pleine montagne pyrénéenne.
Dès l’âge de 15 ans, en vue de préparer son CAP de boucher, Pierre Oteiza part à Paris en apprentissage chez son oncle, qui exerçait ce métier. Il obtiendra son diplôme et travaillera à ses côtés pendant cinq ans. Au terme de cette expérience, il revient aux Aldudes pour gérer la ferme familiale qui comprend 200 brebis laitières de race « manech tête noire », 10 blondes d’Aquitaine et 30 porcs traditionnels élevés en liberté. En complément de cette activité, il travaille dans une charcuterie artisanale voisine.

 En 1987, très attaché à sa vallée natale, et persuadé des atouts qu’elle porte en elle, il décide de créer avec son épouse Catherine son entreprise appelée « Gastronomie de la Vallée des Aldudes » dont l’objectif est de travailler avec les producteurs locaux (porcs, brebis, truites, fromages...). L’entreprise démarre avec un atelier de transformation de jambons secs et de salaisons, complété d’une conserverie. Trois salariés accompagnent alors Pierre Oteiza dans les débuts de cette aventure qui débute par l'ouverture d'un magasin à Garazi (Saint-Jean-Pied-de-Port). En 2000 il s'associe avec 4 charcutiers du Pays basque pour créer le séchoir collectif de la Vallée des Aldudes. En 2001, la SARL Oteiza compte  trente salariés. En 2008, il obtient l'agrément de son atelier de transformation pour l'exportation vers le Japon. 2010 est l'année de sa consécration et celle de la filière du porc basque avec l'AOP (Appellation d'origine contrôlée) du porc Kintoa. A portée aujourd'hui des pays du soleil levant.

Une foire qui sait faire les Fêtes avant l'heureAprès un certain train-train quotidien, c'est en 1995 que la Foire aux jambons de Bayonne prend un véritablement envol populaire. Grâce à quatre charcutiers bayonnais emblématiques: Denis Brillant, Yvon Lambure, Yves Bisbau et Christian Mautauzer, le dauphin culturel d'Oteiza. Constatant qu'elle allait passer de vie à trépas au bout du pont Saint-Esprit, il la déménage au cœur du marché, au carreau des Halles et le nombre d'exposants double. Où elle se retrouve vite à l'étroit. La municipalité comprend qu'il faut lui apporter de l’oxygène et lui ouvre un espace d'exposition sur le mail de l'esplanade Roland-Barthes au carrefour du fameux Petit-Bayonne où l'on trouvera 24 exposants charcutier, et salaisonniers, mais aussi une foire gourmande. Pour y parvenir, un mur de mots a été créé depuis deux ans et fait office d'itinéraire fléché. On pourra le constater cette année encore, dans le programme, cette manifestation est devenu l'enfant croisement du Pig festival du jambon et des Fêtes de Bayonne. "Nous avons accueilli jusqu'à 70 000 personnes par jour l'an dernier se réjouit l'adjoint à la culture (bio) de l'événement Yves Ugalde. Concours de jambon rituel pour l'ouverture qui se poursuit par celui de l'omelette, bandas, gaïteros, conférences, chœurs basques, expositions, indigestion......Mais encore? Par un de ces miracles que seul le saint patron Léon peut les accomplir, jeudi soir, bonus des bonus, au stade Jean-Dauger, l'Aviron Bayonnais disputera à 20h45 un match contre le leader de Pro D2, Lyon!   Un Feu d’artifice, car le LOU est attendu avec impatience dans la bergerie. Ou exceptionnellement la porcherie!

Foire aux jambons

Tout le programme: www.bayonne.fr

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo :

Partager sur Facebook
Vu par vous
6463
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !