Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/06/18 : L'interdiction de pêche et consommation des moules du bassin d’Arcachon a été levée ce 21 juin par le préfet. Dans le banc d’Arguin et les passes, le taux de présence de toxines a baissé mais ne permet pas de lever l'interdiction dans cette zone

20/06/18 : Ce 19 juin, l’état de catastrophe naturelle, a été reconnu pour les communes de Salies-de-Béarn et des Eaux-Bonnes (Gourette) pour les inondations des 12 et 13 juin 2018. Les autres demandes seront examinées le 3 juillet prochain.

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 22/06/18 | La grogne des CCI de Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Réunis ce jeudi en AG à Bordeaux, les quinze présidents des Chambres de Commerce et d'Industrie régionales ont dénoncé la décision du gouvernement de raboter la Taxe pour Frais de Chambre de 100 millions d'euros par an sur les 4 prochaines années. "Fin 2017, plusieurs ministres s’étaient engagés à garantir la stabilité des ressources de 2019 à 2022 après une baisse de 150 millions en 2018. Que valent donc ces engagements, notamment quand le gouvernement refuse de reconnaître la performance des CCI sur les territoires ?" dénoncent-ils, parlant même d'une "casse sociale annoncée". Une réunion de crise est prévue le 5 juillet prochain.

  • 22/06/18 | Gourette: les travaux de la RD918 démarrent lundi

    Lire

    Après une semaine d'études du site de l'effondrement de la RD 918, suite aux intempéries du 12 juin, « les travaux commencent dès lundi », annonce le Département des Pyrénées-Atlantiques. La réalisation d’un remblai en terre armée sur une hauteur de 4 m permettra de rétablir une chaussée de 7 m de large, telle la voirie d’origine et garantissant les conditions de sécurité, pour un coût de 700 000 €. Le chantier devrait durer 4 à 5 semaines (sauf mauvaise météo), permettant d'assurer la 19ème étape du Tour de France. Des travaux de confortement et de drainage du talus amont seront aussi engagés sur le 2nd semestre 2018.

  • 22/06/18 | Viticulture: de nouvelles mesures de soutien

    Lire

    L'INAO, a décidé d'augmenter le niveau du volume complémentaire individuel à 20% maximum du rendement du cahier des charges et de faire évoluer de 30 à 50% le plafond cumulé de réserve sur 3 ans. Une manière de renforcer la résilience des exploitations face aux aléas climatiques et à leur récurrence, en jouant un rôle équivalent à celui d’une assurance récolte. Ainsi, les volumes complémentaires cumulés pourront être revendiqués en appellation d’origine en cas de récolte déficitaire. La structure a aussi donné un avis favorable à la demande d’expérimentation pour les vins liquoreux (Monbazillac, Sauternes et Barsac).

  • 22/06/18 | Le pont Simone Veil ne sera pas au rendez-vous de 2020

    Lire

    D'un commun accord, la Métropole et la société Fayat chargée du chantier annoncent une «divergence d’ordre technique et juridique», sur les conditions d’exécution des batardeaux (enceintes de travail permettant de construire les piles du pont) dans la Garonne. Fayat considère que davantage de protections sont nécessaires face à la force du courant et à un sol de mauvaise qualité, ce que réfute le cabinet d'études conseil de la Métropole. Un médiateur va donc être missionné pour donner son avis au plus tard fin 2018. Résultat: le pont sera livré avec 1 à 3 ans de retard et un possible surcoût de 18M€.

  • 22/06/18 | Un transport en commun en site propre sur le Nord Bassin

    Lire

    Dans le cadre de la concertation ouverte sur le Projet de Déplacements Durables du Nord Bassin, un atelier de travail dédié aux solutions de transport en commun en site propre est organisé lundi 25 juin au centre d'animation de Lanton. Objectif : échanger sur l’opportunité de la mise en œuvre d'un tel mode de transport entre Arès et Biganos, en présence des experts associatifs et bureaux d’études spécialisés. Ouvert à tous sur inscription en envoyant un mail à : contact-pddnb@gironde.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Saveur | La folle rentrée des Béarnais

31/08/2017 | Garbure, sel, brebis, traditions, fromage et maïs... Jusqu'au début octobre, toutes les occasions sont bonnes pour faire la fête en Béarn

La garburade d'Oloron

Est-ce l’effet du foehn, ce vent chaud venu d’Espagne qui s’amuse à sauter les montagnes ? Chaque année, dès que les vacances scolaires s’achèvent, les Béarnais prennent plaisir à se retrouver pour chanter, manger, boire, danser et discuter. Du début septembre au début octobre, chacun de leurs week-ends est consacré à la fête. Une manière de célébrer un terroir et ses traditions. Revue de détail d’une rentrée pas comme les autres.

Bien malin qui saurait dire de quoi se compose au juste la garbure idéale. Cette soupe paysanne où le haricot tarbais se le dispute au jarret de jambon, au bouquet garni et à une kyrielle de légumes possède ses subtilités et ses secrets. En fait, la bonne garbure, c’est presque comme les coins à champignons. Cela ne se dit pas. Cela se déguste, voilà tout. Raison de plus pour en explorer toutes les finesses.

Chaque année, la ville d’Oloron-Sainte-Marie, par ailleurs fort appréciée des amateurs de jazz et des pêcheurs à la ligne, lui consacre ainsi un championnat du monde.

Le prochain se déroulera le samedi 2 septembre. Il mettra aux prises une trentaine d’équipes venues d’horizons divers. L’une d’entre elles arrivera de la ville espagnole de Jaca, motivée par l’amitié et titillée par la curiosité culinaire. La garbure aragonaise… On est impatient de voir ce que cela donne.

Défilé de confréries, marché de produits du terroir, chants et danses folkloriques seront bien entendu de la partie, tout comme un immense repas (25€) au cours duquel seront réunis près de 1 500 convives.

Son entrée sera assurée par les garbures des candidats. Le plat de résistance  sera fait de piperade et de viandes confites. Quant au dessert, il consistera en un « Russe d’Artigarède », succulente spécialité à base d’amande et de praliné imaginée avant-guerre par un pâtissier du cru. Quand on vous dit, qu’ici, le bonheur est dans l’assiette.

Le programme :  http://www.lagarburade.org/Nouveau/index.php

L’or blanc de Salies

La course des porteurs de sameaux à Salies-de-Béarn

Non loin de la frontière invisible qui sépare la Gascogne du Pays Basque, la vieille cité de Salies-de-Béarn célèbre pour sa part le sel qui a jadis fait sa richesse et consolide aujourd’hui sa réputation.

Utilisé pour donner sa saveur au jambon de Bayonne, celui-ci provient d’une source salée découverte, raconte la légende, lors d’une partie de chasse au sanglier. Un « or blanc » qu’utilisent également des thermes spécialisés dans la rhumatologie et, assure-t-on, la lutte contre la stérilité féminine.

La fête du sel, qui se déroulera du jeudi 7 au dimanche 10 septembre, s’intéressera aussi bien à l’histoire de la cité qu’ à la culture du pays dans lequel elle baigne.

Marché des producteurs, repas, spectacles, défilé de voitures anciennes et de chars fleuris figurent aussi au programme ? Il en va de même pour la traditionnelle course des porteurs de sameaux, ces cuves de bois dans lesquelles on versait autrefois l’eau salée puisée à la source du Bayaa.

L'occasion est belle pour se promener à pied dans les rues fleuries et les venelles d’un bourg tranquille auquel la rivière le Saleys donne une atmosphère très particulière.

Le programme : https://lc.cx/c6Va

Aramits, au royaume des bergers

Le concours de chiens de berger à Aramits

Terre de bons vivants, le Béarn est également un pays de bergers. C’est ce que le village d’Aramits rappellera du jeudi 14 au dimanche 17 septembre, au cœur de la vallée du Barétous. Une manière d’illustrer la descente d’estive effectuée chaque année par les troupeaux de brebis qui viennent de passer l’été en montagne, mais aussi de rendre hommage à un métier particulièrement ardu.

Au cours de ces quatre journées, les amateurs de randonnée pourront accompagner un berger ramenant son troupeau dans la vallée. A moins que d'autres circuits les mènent vers les mégalithes, les villages et les sites naturels que l’on trouve dans le pays.

Exposition de matériel agricole ancien, chants et danses traditionnels, comice consacré aux fromages locaux, repas spectacle animé par des conteurs et chanteurs sont prévus. Jusqu’au clou de la fête : un concours de chiens de bergers où l’on découvre comment, sur un simple geste ou sur un long coup de sifflet émis entre les dents, un border-collie peut guider et manoeuvrer tout un troupeau. Un spectacle fascinant.

Le programme : http://www.aramitsfetedesbergers.fr/Nouveau/

Siros, l'occitane

Le festival de Siros

Le Béarn n'existerait pas sans la langue. Le parler et la culture régionale seront les vedettes du festival de Siros. Celui-ci se tiendra du vendredi 22 au dimanche 24 septembre aux portes de Pau, en commençant par une journée consacrée aux enfants.

Ouverte à ceux qui maîtrisent l’occitan comme à  ceux qui ne le pratiquent pas, la manifestation usera de tous les registres. On y trouvera aussi bien des jeux  traditionnels (dont les quilles de six)  que des pièces de théâtre.

Des spectacles de chants et de contes alterneront avec des danses gasconnes. Sans oublier évidemment les plaisirs de la table. A l’exception du repas, toutes les animations sont gratuites.

Le site Facebook du festival : https://lc.cx/c6HP

Les mille fromages de Laruns

Une démonstration de fabrication de fromage à Laruns

Cela dure depuis 130 ans et personne ne s’en lasse. Les samedi 30 septembre et dimanche 1er octobre, le fromage sera sacré roi de la vallée d’Ossau.

La foire que lui consacre la commune de Laruns réunit un millier de tommes ayant chacune leur saveur et leur personnalité. Qu’elles soient de brebis, de vache, de chèvre ou mixte.

Les visiteurs apprendront à cette occasion comment le fromage se fabrique. Ils pourront goûter les produits locaux (vin de jurançon y compris),  assisteront à des démonstrations de tonte de brebis, s’intéresseront au travail des bucherons, participeront à un bal, déguster du porcelet à la broche, écouteront musiciens et chanteurs, et l’on en passe. 

La centrale hydroélectrique du Hourat, gérée par la SHEM, pourra même être visitée. Histoire de rappeler que, depuis plus d’un siècle, la vitalité de cette vallée de montagne est également liée aux barrages et à l’eau des torrents.

Le programme : https://www.foireaufromage.com/

Laàs en pince pour le maïs

 Le comice de vache béarnaise pendant la fête du maïs à Laàs

La plante n’est pas béarnaise. Elle trouve en fait son origine au Mexique il y a 9 000 ans. Mais elle est devenue pyrénéenne par adoption. Culture très à son aise dans le sud-ouest, le maïs a aussi sa fête. Cela se passera à Laàs les samedi 7 et dimanche 8 octobre.

Cette modeste commune rurale qui s’est érigée en principauté d’opérette à l’initiative de son maire lui consacre deux journées de réjouissance.

Cela passe par une parade de tracteurs anciens, des dégustations de jambon de Bayonne, un repas Toutenmaïs, un comice de la vache béarnaises ainsi que des « Olympiades du maïs ».Ces dernières comprennent des épreuves de lancer d’épi et de came, mais aussi d’effeuillage, d’égrenage et de cracher de grain de maïs.

Il fallait y penser. Les Béarnais l’ont fait.

Le programme :    https://lc.cx/c6yK

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Jean-Michel Etchecolonea, OT Béarn Pays Basque, Septembre en Béarn

Partager sur Facebook
Vu par vous
33309
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !