Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Saveur | La volaille landaise, distinguée de Saint-Sever à l'Elysée

29/11/2014 | Les poules du monde sont à Saint-Sever tout le week-end

Festivolailles

Au cloître des Jacobins comme sur la place du Tour du Sol, il ne passe pas inaperçu avec sa veste immaculée au col cousu de bleu blanc rouge. Le chef tout juste retraité des cuisines de l'Elysée Bernard Vaussion est, après les poulettes et les canards gras, l'attraction de ce 19e Festivolailles de Saint-Sever tout le week-end (29-30 novembre). Façon de donner à cette manifestation bien implantée une nouvelle impulsion plus gastronomique.

Pendant près de 40 ans, Bernard Vaussion a cuisiné pour les plus grands de ce monde sur les pianos du Palais de l'Elysée. Aujourd'hui, en retraité heureux, on sent son plaisir d'être dans les terroirs, au plus près des produits de qualité qu'il transforme dans l'assiette.

Festivolailles

Vendredi soir, il a profité de sa visite en terre landaise pour rencontrer un producteur de canards Alain Harambat, et aller voir comment on trie les foies gras d'exception chez Lafitte à Montaut, avant d'aller en déguster chez Michel Guérard à Eugénie... « C'est formidable de voir sur le terrain les gens passionnés » après avoir vécu la pression de la grande maison du président quasiment 24h/24, dit-il.

La volaille des Landes, il l'apprécie particulièrement et se souvient l'avoir très souvent mise au menu des grandes réceptions : « j'aime sa texture, son volume, la couleur de sa chair, son moelleux incomparable », « à la voir et la toucher, on a aussitôt envie de la travailler ». Lever les suprêmes (les blancs) de la carcasse, tailler une belle tranche de foie gras frais, mettre le tout dans un feuilletage avec, pourquoi pas, un peu de truffe... « la faire cuire comme ça en croûte, c'est vraiment extra », lâche-t-il en nous faisant terriblement saliver.
La star, ici, c'est la pouleNe comptez en tout cas pas sur lui pour donner un nom ronflant à sa recette. Sa « volaille landaise au foie gras en feuilleté » a pourtant été servie à Angela Merkel comme à d'autres puissants ces dernières années (« la table est très importante pour les relations diplomatiques »). Mais Bernard Vaussion qui jure n'avoir jamais cuisiné d'ortolans pour François Mitterrand, est un homme simple qui aime « qu'on comprenne la recette dès son intitulé ».

Nul doute qu'il a eu de bons conseils à donner aux cuisiniers amateurs qui se sont affrontés lors du concours poularde et foie gras samedi après-midi aux Halles de Saint-Sever. Et que ses anecdotes sur les coulisses de l'Elysée, recensées dans son livre « Au service du Palais », feront la joie des visiteurs dimanche après-midi au cinéma de la ville.
Sa présence aura également permis aux canards de Michel Dehez qui a remporté le concours de Festivolailles d'être livrés la semaine prochaine dans les cuisines du palace de la République pour y être cuisinés par Guillaume Gomez, son successeur. En ouverture des Festivolailles, le maire Arnaud Tauzin avait même émis le vœu de voir, un jour, le vin de Tursan entrer à l'Elysée...
Votre chapon pour NoëlMais ici, la star du week-end reste bel et bien la poule. Sous toutes ses formes. Dans le décor d'exception du cloître des Jacobins, lumières tamisées et projections sur les murs, toutes les cocottes sont là, à picorer : la drôle Padoue permanentée, la nègre-soie de Chine, la Sebright argentée, la Braekel zébrée, la Landaise noir-corbeau (en voie de disparition), jusqu'aux petits poussins au duvet soyeux et œufs en train d'éclore en couveuse...

Sous les yeux de la confrérie gourmande des Jabotiers de Saint-Sever « représentant tout ce qui porte jabot », et en attendant la course de poulets ou les spectacles échassiers ou country, les traditionnelles cocottes endimanchées ont aussi fait le déplacement dans le cloître de l'Abbaye. Vous n'aviez jamais vu de poules en short dans un ring de boxe, de volatiles jouer à Questions pour un Chapon (!) ni même de poulardes en train de bécher les choux dans leur jardin d'hiver ? Alors il vous reste encore dimanche pour admirer ces volailles déguisées. Et acheter vos chapons et foie gras pour Noël...

 

        Festivolailles

Julie Ducourau
Par Julie Ducourau

Crédit Photo : JD

Partager sur Facebook
Vu par vous
1733
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !