18/10/17 : La CGT appelle à nouveau à manifester en Dordogne contre les ordonnances Macron sur le droit du travail. Les rassemblements auront lieu ce jeudi 19, à 17 h à Périgueux (palais de justice), Bergerac (palais de justice) et Sarlat (place de la Grande-Rigaudi

18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Saveur | La volaille landaise, distinguée de Saint-Sever à l'Elysée

29/11/2014 | Les poules du monde sont à Saint-Sever tout le week-end

Festivolailles

Au cloître des Jacobins comme sur la place du Tour du Sol, il ne passe pas inaperçu avec sa veste immaculée au col cousu de bleu blanc rouge. Le chef tout juste retraité des cuisines de l'Elysée Bernard Vaussion est, après les poulettes et les canards gras, l'attraction de ce 19e Festivolailles de Saint-Sever tout le week-end (29-30 novembre). Façon de donner à cette manifestation bien implantée une nouvelle impulsion plus gastronomique.

Pendant près de 40 ans, Bernard Vaussion a cuisiné pour les plus grands de ce monde sur les pianos du Palais de l'Elysée. Aujourd'hui, en retraité heureux, on sent son plaisir d'être dans les terroirs, au plus près des produits de qualité qu'il transforme dans l'assiette.

Festivolailles

Vendredi soir, il a profité de sa visite en terre landaise pour rencontrer un producteur de canards Alain Harambat, et aller voir comment on trie les foies gras d'exception chez Lafitte à Montaut, avant d'aller en déguster chez Michel Guérard à Eugénie... « C'est formidable de voir sur le terrain les gens passionnés » après avoir vécu la pression de la grande maison du président quasiment 24h/24, dit-il.

La volaille des Landes, il l'apprécie particulièrement et se souvient l'avoir très souvent mise au menu des grandes réceptions : « j'aime sa texture, son volume, la couleur de sa chair, son moelleux incomparable », « à la voir et la toucher, on a aussitôt envie de la travailler ». Lever les suprêmes (les blancs) de la carcasse, tailler une belle tranche de foie gras frais, mettre le tout dans un feuilletage avec, pourquoi pas, un peu de truffe... « la faire cuire comme ça en croûte, c'est vraiment extra », lâche-t-il en nous faisant terriblement saliver.
La star, ici, c'est la pouleNe comptez en tout cas pas sur lui pour donner un nom ronflant à sa recette. Sa « volaille landaise au foie gras en feuilleté » a pourtant été servie à Angela Merkel comme à d'autres puissants ces dernières années (« la table est très importante pour les relations diplomatiques »). Mais Bernard Vaussion qui jure n'avoir jamais cuisiné d'ortolans pour François Mitterrand, est un homme simple qui aime « qu'on comprenne la recette dès son intitulé ».

Nul doute qu'il a eu de bons conseils à donner aux cuisiniers amateurs qui se sont affrontés lors du concours poularde et foie gras samedi après-midi aux Halles de Saint-Sever. Et que ses anecdotes sur les coulisses de l'Elysée, recensées dans son livre « Au service du Palais », feront la joie des visiteurs dimanche après-midi au cinéma de la ville.
Sa présence aura également permis aux canards de Michel Dehez qui a remporté le concours de Festivolailles d'être livrés la semaine prochaine dans les cuisines du palace de la République pour y être cuisinés par Guillaume Gomez, son successeur. En ouverture des Festivolailles, le maire Arnaud Tauzin avait même émis le vœu de voir, un jour, le vin de Tursan entrer à l'Elysée...
Votre chapon pour NoëlMais ici, la star du week-end reste bel et bien la poule. Sous toutes ses formes. Dans le décor d'exception du cloître des Jacobins, lumières tamisées et projections sur les murs, toutes les cocottes sont là, à picorer : la drôle Padoue permanentée, la nègre-soie de Chine, la Sebright argentée, la Braekel zébrée, la Landaise noir-corbeau (en voie de disparition), jusqu'aux petits poussins au duvet soyeux et œufs en train d'éclore en couveuse...

Sous les yeux de la confrérie gourmande des Jabotiers de Saint-Sever « représentant tout ce qui porte jabot », et en attendant la course de poulets ou les spectacles échassiers ou country, les traditionnelles cocottes endimanchées ont aussi fait le déplacement dans le cloître de l'Abbaye. Vous n'aviez jamais vu de poules en short dans un ring de boxe, de volatiles jouer à Questions pour un Chapon (!) ni même de poulardes en train de bécher les choux dans leur jardin d'hiver ? Alors il vous reste encore dimanche pour admirer ces volailles déguisées. Et acheter vos chapons et foie gras pour Noël...

 

        Festivolailles

Julie Ducourau
Par Julie Ducourau

Crédit Photo : JD

Partager sur Facebook
Vu par vous
1532
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !