18/10/17 : La CGT appelle à nouveau à manifester en Dordogne contre les ordonnances Macron sur le droit du travail. Les rassemblements auront lieu ce jeudi 19, à 17 h à Périgueux (palais de justice), Bergerac (palais de justice) et Sarlat (place de la Grande-Rigaudi

18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Saveur | L'asperge des Landes, la reine du 1er mai à Pontonx

01/05/2014 | Ni trop chaud pour aller sur la côte, ni trop froid ou trop humide pour rester cloîtrer chez soi, la météo ce premier mai a joué le jeu de la Fête de l'asperge de Pontonx dans les Landes.

Chaque 1er mai, Pontonx en fête autour de l'asperge des Sables des Landes IGP

Du haut de ses 19 ans, la Fête de l'Asperge des Sables des Landes IGP ne désemplit pas. A tel point que les 3 tonnes d'asperges prévues à la vente sont parties sans mal dans les paniers des visiteurs. A midi, au stand des coopératives agricoles on craignait déjà de ne pouvoir satisfaire tout le monde... Il faut dire que la pluie de la dernière semaine a rendu quelque peu capricieuse la reine de la fête; pas un temps à mettre le nez dehors pour celle qui, plus sûrement que les hirondelles, annonce l'arrivée du printemps et du redoux. Mais avec le beau temps annoncé ce week-end, les producteurs restent confiants pour la suite de la saison. L'ambiance était donc bel et bien à la fête, dans un nouveau cadre, la rendant plus conviviale encore que les années précédentes.

Cette année, la Fête de l'asperge s'est déplacée au centre ville de Pontonx. Organisée sur la place tout autour de l'Eglise et à proximité du jardin d'enfants et du mur de pala, la manifestation a ainsi fortement gagné en convivialité. Le décor, n'avait ainsi rien du tout à envier au stade où se déroule habituellement la manifestation en rendant bien plus agréable la balade au fil des nombreux stands de producteurs et artisans venus pour l'occasion. Autre nouveauté « géographique » de l'édition 2014, le traditionnel repas de la Fête de l'Asperge s'est fait au sein des nouvelles arènes couvertes de la ville, en lieu et place de la salle multisport. Là encore, c'est une bonne initiative: la qualité sonore de la salle de spectacle, rend beaucoup plus supportable le brouhaha constant des très nombreux visiteurs attablés.

Au son de la banda La Txunga, les convives ont ainsi pu apprécier un menu 100% asperges, ou presque. Dans les assiettes, le bourgeon y était présenté sous toutes les formes : en soupe froide, en aspic, en chausson ou encore en rizotto accompagnant canard ou saumon, selon les goûts de chacun... Asperges aussi, au menu de «La Guinguette de l'asperge», située derrière l'église, qui proposait également, comme son nom l'indique, animation musicale et piste de danse.

Vente d'asperges des Sables des Landes, vers midi, les stocks se vident peu à peu


Complice du chorizo et du sucré-saléMais, pour le plaisir des papilles, la belle blanche était bien sûr aussi au programme des démonstrations du chef Pierre Massé, sous la toque de Qualité Landes. Entre ses mains et en quelques explications, l'asperge s'est faite complice du chorizo dans une tortilla à l'espagnole, a pris des accents orientaux grâce à une cuisson au wok façon thaïe ou à jouer la carte de l'inattendue dans une tarte tatin à la pâte sucrée-salée.... Bref, si pour quelques visiteurs l'achat des asperges ne pourra se faire qu'à partir de demain au magasin de production de Magesq par exemple, ou dans leur grande surface, ils ont déjà 1001 idées pour les accommoder autrement qu'avec la sempiternelle, bien que délicieuse, mayonnaise ou vinaigrette maison. Ils étaient d'ailleurs plusieurs à prendre quelques notes sur un petit calepin, attentifs au moindre faits et gestes du chef qui répondait bien volontiers à leurs questions culinaires existentielles.

Acheter, déguster, apprendrePour autant, avec ou sans asperges, grâce à la présence gourmande d'un marché de producteurs «Bienvenue à la Ferme», les visiteurs avaient un large choix de produits à glisser dans leur panier. Fraises, vins, pastis et tourtières, foie gras, confit, préparations fines de volailles en tout genre, préparations à base d'escargots, Floc et Armagnac.... autant de mets produits et cuisinés à la ferme, auxquels il était difficile de résister. La délégation officielle, composée d'élus locaux, de représentant du Conseil général et de la Chambre d'Agriculture a d'ailleurs elle même cédé à la tentation se laissant aller à une petite dégustation d'Armagnac, avant d'aller déjeuner dans les Arènes. Une manière sans doute de s'ouvrir l'appétit...
Enfin, si l'on a pu acheter et déguster de l'asperge tout au long de la journée, la fête de Pontonx, c'est aussi l'occasion d'en apprendre un peu plus sur ses méthodes de culture sur l'aire de l'IGP. Une butte de culture était donc reproduite sur place, montrant les différents cycles de vie de la plante, et ses conditions de production pour conserver sa blancheur immaculée. Dans le même souci de pédagogie, des circuits ont été organisés dans les aspergeraies voisines, permettant ainsi aux producteurs de montrer sur le terrain, la réalité de leur métier et d'échanger avec des consommateurs souvent curieux des conditions de production de leur alimentation.

La butte pédagogique installée à deux pas du stand de vente des asperges

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
8152
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !