18/12/17 : Alain Juppé et plusieurs maires dont Martine Aubry réclament le soutien de l'Etat car "2017 s’achève sur une hausse massive de la demande d’asile et de nouveaux arrivants mettant sous une extrême tension les politiques publiques (...) classiques"

17/12/17 : "Avant si j'était vieux", théâtre, musique et bien vieillir, voici le mélange détonant que les caisses de retraite d’Aquitaine proposent de découvrir gratuitement. La prochaine représentation a lieu le 19 décembre à 15 h à Bergerac au centre culturel.

15/12/17 : Futuroscope : le président du directoire Dominique Hummel a annoncé dans La Nouvelle République qu'il allait quitter ses fonctions en mars prochain.

14/12/17 : Depuis ce 12 décembre, la FRSEA Sud Ouest a de nouveaux contours. Regroupant désormais les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine elle représente 25 départements. Le même jour, Philippe Moinard en a été élu à la présidence.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/12/17 | Les radicaux de gauche Nouvelle Aquitaine...

    Lire

    Après la récente fusion du Parti Radical de Gauche et du Parti Radical Valoisien au sein "d’une nouvelle structure baptisée « Mouvement Radical » dans laquelle ils ne se reconnaissent pas totalement les élus Radicaux de Gauche du Conseil régional ont souhaité prendre leurs distances avec ce contexte politique national. Ainsi Soraya Ammouche-Milhiet, Benoît Biteau, Régine Marchand, Francis Wilsius,réaffirment leur place au sein de la majorité d’Alain Rousset et gardent leurs distances avec les jeux politiques des appareils nationaux, partageant des valeurs communes autour du triptyque républicain et de la Laïcité."

  • 15/12/17 | La Charente-Maritime toujours en manque d'eau

    Lire

    Au vu de la situation hydrologique actuelle et de l’absence de pluviométrie, le préfet de la Charente-Maritime a décidé de prolonger l'arrêté en date du 31 octobre 2017 jusqu’au dimanche 14 janvier 2018 inclus. Le prélèvement d’eau en vue du remplissage ou du maintien du niveau des retenues d’eau à usage d’irrigation agricole et tous les plans d’eau est interdit sur tous les bassins de gestion de Charente-Maritime (sauf bassin Charente aval) pour les remplissages par prélèvement superficiel.

  • 15/12/17 | Martin Leÿs délégué régional EDF en janvier 2018

    Lire

    Benoît Thomazo délégué régional d'EDF en Aquitaine puis Nouvelle Aquitaine depuis 4 ans passera le relais en janvier prochain à Martin Leÿs. Celui-ci, jusque là directeur du dialogue social au sein du groupe, présidait le Comité central d'entreprise et le Comité européen ainsi que le Fonds "Agir pour l'emploi" d'EDF qui soutient les projets portés par les associations d'insertion. Martin Leÿs avait été en 2002 directeur de cabinet de la délégation d'Aquitaine à Bordeaux avant de devenir conseiller social auprès de François Roussely et de diriger depuis la Chine le développement Asie d'EDF pendant six ans.

  • 15/12/17 | Asphodèle, le plus bio des salons revient à Pau

    Lire

    Plus grand et plus ancien salon des produits bio du Sud ouest, Asphodèle, est de retour, du 15 au 17 décembre, au Parc des expositions à Pau pour sa 22ème édition. Résolument engagé pour la planète et le bien être, il se dédié à la bio et aux nouvelles façons de vivre et de consommer, à travers cette année plus de 220 exposants. Des artisans, producteurs, viticulteurs, créateurs, entreprises de transformation triés sur le volet. Au programme aussi de nombreuses animations et conférences qui évoqueront notamment les OGM, l'agriculture bio, l'éco-construction ou encore les semences libres.

  • 15/12/17 | Le point sur la tuberculose bovine en Dordogne

    Lire

    La campagne de prophylaxie 2017-2018 de la tuberculose bovine a débuté en avance avec un nouveau mode de dépistage qui donne des résultats encourageants. Il s’agit d’un procédé à la fois plus efficace mais aussi plus contraignant, car nécessitant une bonne contention des bovins. Depuis le début novembre, 106 dossiers de prophylaxie ont été traités et 5 élevages ont présenté des résultats positifs. Le nombre de foyers de tuberculose pour 2017 est toujours de 28 élevages, dont 8 ont fait l’objet d’un abattage total et 20 d’un abattage sélectif.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Saveur | Le Cannelé, ce mystère nommé désir...

09/05/2008 |

LECannelé

Le fameux Cannelé bordelais, ce petit flan aux cannelures dorées de caramel, croustillant et moelleux à la fois, objet de bien des délires et qui semble faire presque partie de notre vie de tous les jours, a attendu pourtant longtemps un premier ouvrage qui lui serait entièrement consacré. « Le Cannelé, ce mystère nommé désir » d'Isabelle Bunisset, tend à retracer le parcours « tumultueux » du Cannelé, qui, après avoir connu l'oubli et l'ingratitude, est aujourd'hui devenu, aux côtés du vin, la spécialité bordelaise par excellence dont le rayonnement dépasserait même les frontières nationales.

Mais alors, un « n » ou deux « n » pour Can(n)elé ? Nombreux se posent certainement la question. Selon l'auteur, Isabelle Bunisset, le nom originel porterait deux « n », que l'on retrouve dans le mot "cannelure". Et c'est en 1985, lorsque voit le jour la Confrérie du Canelé de Bordeaux, que ses membres décident d'en changer l'orthographe. « Ce qui était un coup plus médiatique que linguistique pour relancer le produit. » nous explique l'auteur, qui revient de manière intentionnelle à l'écriture originelle du Cannelé, par « nostalgie » et souvenir de « ses douces cannelures ».

Le Cannelé vu par... une Professeur de Lettres Modernes

Un autre mystère reste cependant à résoudre. Comment se fait-il qu'une universitaire, qui n'a jamais écrit de livres sur la gastronomie dans sa vie, et qui se désigne elle-même comme « une inculte de la cuisine» fut, néanmoins, la première à se pencher sur un produit aussi emblématique de Bordeaux que le Cannelé ? «J'étais assise avec mon futur éditeur dans une brasserie très bordelaise... » raconte Isabelle Bunisset « ...on nous a apporté un café, accompagné d'un petit cannelé. C'est à ce moment là que je me suis demandée si on avait déjà écrit quelque chose à ce sujet. "Pas à ma connaissance" m'a répondu l'éditeur, donc je me suis lancée.» Une histoire peut-être ni belle ni originale, mais ce qu'on en retiendra, en fin de compte, c'est le résultat. Et celui-ci est surprenant. Un ouvrage qui donne vraiment envie, en faisant titiller nos sens et émotions à la simple évocation du mot « Cannelé ».

Le Cannelé - entre légendes et vérités

L'auteur cherche à traquer, dans un premier temps, les origines du flan caramélisé, en essayant de distinguer entre légendes et vérités. On pourrait être surpris mais des origines « il y en a des milliers. » affirme Mme Bunisset. La première remonterait au XVIII s., celle des soeurs du couvent de l'Annonciade, qui, à partir des restes de farines laissées sur les quais de Bordeaux par les navires, auraient inventé la recette. D'autres parlent du cannelé en tant que possible descendant de la canole de Limoges. Il n'existe cependant nulle trace, ni écrit qui pourraient confirmer l'une ou l'autre de ces hypothèses. Les découvertes archéologiques entreprises dans le couvent semblent d'ailleurs avoir dissipé le doute, puisqu'aucun objet ressemblant à un moule de cannelé ne fut retrouvé. C'est seulement en 1937 que l'on notera une première référence littéraire au Cannelé ; dans un livre de Jean Balde, un ami de François Mauriac.

Une mise en bouche érotique

Isabelle BunissetTout un chapitre de l'ouvrage se voit, de même, consacré à une certaine "rêverie littéraire" autour du Cannelé. L'auteur nous emmène vers un monde lyrique et sensuel qui fait parler notre imagination. Elle éveille nos sens et émotions les plus fortes, en ne faisant que monter en nous le désir de croquer dans les parois croustillantes du cannelé et « le sucer pour en extraire son intimité. » Une mise en bouche presque érotique, que l'auteur n'a pas du tout l'intention de cacher. « Selon un vieux dicton, le cannelé ressemblerait à une élégante bordelaise qui se refuserait le premier soir pour en être que plus désirable le lendemain. » raconte Mme Bunisset.

« Une sensation, plus qu'un goût »
Alain Delon en était fou ; Catherine Deneuve exigeait cette spécialité bordelaise à la fin des tournages. Qu'est ce qui rend donc le cannelé si incontournable, objet de presque tous les désirs ? « Le charme de sa rusticité, sa forme assez singulière ; mais surtout cet antagonisme entre l'extérieur croustillant et son intérieur très moelleux. » explique, pour sa part, Mme Bunisset. « Le cannelé est une sensation plus qu'un goût. » remarque de son côté Jean-Luc Poujauran, pâtissier. Le cannelé serait même devenu un « bon compagnon », que ce soit au petit déjeuner avec un café; au goûter; ou dans un cocktail avec un verre de champagne; "il nous va très bien". De plus en plus de chefs-cuisiniers cèdent à son charme.

La beauté et l'élégance du geste

Et c'est justement quelques recettes ainsi que les confidences de plusieurs maîtres-pâtissiers et chefs-cuisiniers que nous fait partager l'auteur, plus loin dans son ouvrage. On y apprend que le cannelé ce n'est pas seulement un goût ou une sensation, mais aussi « la beauté, l'élégance du geste qui va avec. » C'est en observant le travail de ces maîtres-cuisiniers qu'Isabelle Bunisset découvre l'importance accordée à la perfection, au questionnement. « Ce sont des gens passionnés, leurs yeux brillaient en évoquant simplement le mot ; ils s'enthousiasmaient comme des enfants ; et c'est cela qu'il m'a semblé important de raconter. » explique Mme Bunisset. « Toute cette sensualité dévouée à la cuisine doit se reproduire dans les mots. »

L'auteur nous emporte donc dans de nombreuses fantaisies érotiques, nostalgiques et drôles autour du Cannelé, en nous montrant que c'est un plaisir qui, non seulement, se laisse admirer, croquer ou savourer ; mais aussi écrire. « Tout part d'un ravissement des yeux. » avoue Isabelle Bunisset « Et si le produit provoque du plaisir aussi sublime que le cannelé, on se doit de le pérenniser par des mots. »

Piotr Czarzasty

Isabelle Bunisset
« Le Cannelé, ce mystère nommé désir »
Photographies : David Nakache

sortie en librairie le 7 mai 2008

Editions Féret
24 allées de Tourny, Bordeaux
Tel : 05 56 13 79 95
www.feret.com

 

Partager sur Facebook
Vu par vous
1427
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Delatremoille | 08/05/2008

magnifique sujet que ces fameux cannelés, véritables marqueurs gourmands du patrimoine bordelais.manque juste quelques recettes pour se les mettre sous la dent en lieu et place des quelques fautes d'orthographe qui rendent l'article croustillant...eu égard de la profession de l'auteur!

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !