aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/04/17 : Charente-Maritime : le chômage a augmenté de +0,3% en 12 mois, portant à 56 550 le nombre de demandeurs d'emploi. L'augmentation est plus importante du côté des demandeurs en catégorie A (aucune activité) avec +1,4% entre février et mars.

24/04/17 : A La Rochelle, Macron arrive en tête avec 29,09%, devant Mélenchon (24,33%), Fillon (18,80%) et Le Pen (12%). Sur 50 905 inscrits, 73,86% se sont exprimés

24/04/17 : Résultats définitifs Villenave d'Ornon : EM 28,10%; JLM 26,63%; MLP 15,53; FF 12,04%; BH 8,30%; NDA 4,34%

24/04/17 : Résultats complets à Lormont : JLM 29,58%; EM 22,90%; MLP 19,36%; BH 10,14%; FF 9,46%; NDA 3,27%; PP 1,93%; FA 1,34%; JL 1,32%; NA 0,55%; JC 0,15%

24/04/17 : Résultats définitifs Mérignac : EM 31,03%; JLM 23,39%; FF 15,31%; MLP 12,89%; BH 9,21%; NDA 3,94%; JL 1,46%; PP 1,33%; FA 0,94%; NA 0,45%; JC 0,17%

24/04/17 : Résultats définitifs Saint-Médard-en-Jalles :EM 30,81%; JLM 20,28%; FF 16,35%; MLP 15,34%; BH 7,91%, NDA 4,73%

24/04/17 : A Bayonne, Emmanuel Macron, 25,69%, Jean-Luc Melenchon, 23,11%, François Fillon, 18,03%, Marine Le Pen, 13,50%; Benoît Hamon, 9,42%; Jean Lassale, 3,83%; Nicolas Dupont-Aignan, 3,29%; Philippe Poutou, 1;62%; François Asselineau, 0,94%

24/04/17 : Résultats complets Libourne : EM 24,69%; JLM 20,50%; MLP 20,27%; FF 17,98%; BH 7,88%; NDA 3,97%; JL 1,76%

24/04/17 : A Anglet, dont le maire Claude Olive était soutien de François Fillon, Emmanuel Macron est arrivé en tête 28,50% des voix devant François Fillon, 25% et Jean-Luc Mélenchon avec 18,55%. Marie Le Pen est quatrième avec 18,55%.

24/04/17 : Résultats définitifs Cenon : JLM 31,58%; EM 24,65%; MLP 16,13%; BH 10,28%; FF 8,93%

24/04/17 : Résultats définitifs Pessac : EM : 31.19 % ; JLM : 24.59 % ; FF : 14.81 % ; MLP : 11.45 % ; BH : 9.74 %

24/04/17 : Résultats définitifs Talence : EM : 31.43 % ; JLM : 26.29 % ; FF : 15.00 % ; MLP : 8.70 % ; BH : 11.43 %

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/04/17 | Nouvelle Aquitaine: Le chômage repart à la hausse

    Lire

    Fin mars en Nouvelle-Aquitaine, il y avait 299 700 demandeurs tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) augmentation de 2,2% sur un mois (4870 personnes) et de 1,7% sur 3 mois. France ( +1,2% sur 3 mois de +1,3% sur 1 mois). En un an l'évolution régionale est de - 0,8%; elle est de -0,9% au niveau national. Pôle emploi note qu'entre fin février et fin mars 2017, le nombre de demandeurs qui ont basculé des catégories B et C vers la catégorie A est inhabituellement élevé, ce qui contribue à la hausse du nombre de demandeurs d’emploi dans cette dernière catégorie

  • 26/04/17 | Brigitte Allain, députée EELV du Bergeracois votera Macron

    Lire

    Députée du Bergeracois, je voterai sans hésitation pour Emmanuel Macron au 2e tour des présidentielles et mettrai tout en œuvre pour faire barrage au Front national, dont le projet, source de division, de peur, de racisme et de xénophobie est une menace pour notre pays. Ce vote ne représente pas une adhésion au projet porté par le candidat Macron (...) J'attends d'Emmanuel Macron qu'il prenne en compte, avec humilité, les millions d'électeurs qui ne se reconnaissent pas dans son projet.

  • 24/04/17 | Gironde: un millier d'hectares pourraient être affectés par le gel

    Lire

    Ce chiffre a été évoqué avec les précautions d'usage lors de l'assemblée générale du CIVB ce lundi à Bordeaux. Le gel a en tout cas touché à des degrés divers le bas sauternais, des secteurs du Blayais et de l'entre deux mers et particulièrement dans la nuit du 20 avril. Une certaine inquiétude persiste puisque des températures très basses sont attendues ce milieu et cette fin de semaine alors que la vigne sous l'effet des fortes chaleurs de ce mois d'avril a accéléré son débourrement.

  • 24/04/17 | 'Isabelle Vetois: En Marche en Charente-Maritime

    Lire

    Face aux résultats obtenus par Emmanuel Macron, Isabelle Vétois s'est dit "absolument enthousiaste". "Les Français veulent moderniser la France, on va vers de l'espoir [...] C'est le seul qui peut rassembler une majorité plurielle". Elle a conscience qu'il faudra encore convaincre la vingtaine de pourcentage ayant voté Le Pen dans le département (en particulier dans les petites communes rurales) et préfère retenir le recul du FN dans les quartiers populaires de La Rochelle.

  • 24/04/17 | P-Atlantiques : un front républicain se dessine face au FN

    Lire

    A gauche comme à droite, les voix se succèdent pour faire barrage au second tour au Front National dans les Pyrénées-Atlantiques. Qu'il s'agisse de la sénatrice Frédérique Espagnac, porte-parole de Benoit Hamon, comme des députés PS Martine Lignières-Cassou et David Habib. Une même position est adoptée par Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF. Même si celui-ci entend combattre les mesures d'Emmanuel Macron qui porteraient atteinte aux travailleurs. Nicolas Patriarche, secrétaire départemental LR, soutiendra pour sa part Macron, en souhaitant que ce dernier... s'en souvienne.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Saveur | Le Périgord expose ses atouts à Paris

14/05/2016 | Depuis dix ans, le Conseil départemental de la Dordogne organise à Paris, Périgord à Montmartre, une opération séduction, lors du week-end de la Pentecôte.

Jusqu'à lundi, le Périgord dévoile ses atouts à  Paris

Une fois par an, le Périgord prend ses quartiers au coeur du XVIII e arrondissement de Paris, lors du week-end de la Pentecôte. Le rendez vous est pris depuis dix ans. Foie gras, noix, fraise du Périgord, châtaigne, miel, vins de Bergerac, toutes les saveurs périgourdines sont réunies à Montmartre, jusqu'à lundi. Ils sont une quarantaine d'artisans et de producteurs à avoir été sélectionnés pour participer à cette opération destinée à séduire les visiteurs venus du monde entier. Cette année, l'accent est mis sur l'artisanat et la culture avec l'ouverture de Lascaux IV en décembre prochain.

Depuis vendredi et jusqu'à lundi soir, jour de Pentecôte, un petit coin de Périgord a pris ses quartiers rue Azais, à proximité du Sacré Coeur. Rose comme la fraise du Périgord, noir comme la truffe, jaune comme le miel, marron comme la châtaigne, rouge comme le Bergerac : le Périgord regorge de multiples saveurs, et de couleurs. Jusqu'à lundi soir, le Conseil départemental de la Dordogne organise au pied du Sacré coeur, la dixième édition de Périgord à Montmartre. Depuis dix ans, le Département finance cette opération de séduction à hauteur de 120 000 euros cette année dont 20 % consacrés à la communication. En dix ans, ce sont plus de 300 artisans et producteurs qui ont fait le déplacement, avec à la clef des retombées à plus ou moins long terme. Magalie Bernier est productrice de lait de chèvre avec son conjoint et ses parents, à Saint Crépin de Richemont. Il y a un an et demi, elle a créé un atelier de transformation de fromages qu'elle vend dans les boutiques de producteurs ou sur les marchés de Brantôme, de Périgueux. "Nous proposons une grande variété de fromages, parfumés aux différentes épices, cendrés, frais. L'objectif pendant ce week end, est de nous faire connaître. C'est la première fois que je viens dans ce cadre. J'aimerais bien séduire un ou deux restaurateurs avec mes fromages. C'est une clientèle qui serait pour nous intéressante à développer à plus ou moins long terme, "explique la jeune femme.

Magalie Bernier avec ses délicieux fromages de chèvres espère convaincre quelques restaurateurs parisiens
La filière avicole en forceCette année, les producteurs de foies gras de canard et d'oie sont venus en force. Pour le Département, c'est une façon de venir en aide à la filière avicole en pleine tourmente en raison de la grippe aviaire.  "Ils sont les ambassadeurs de la tradition gastronomique périgourdine, a insisté Germinal Peiro, le président du Conseil départemental, lors de la visite inaugurale vendredi midi. Maryline Dubois, est productrice d'oies du Périgord, avec son mari Jean-Pierre sur la commune de Paulin depuis 35 ans. "Chez nous, les oisons arrivent à un jour, nous les élevons pendant seize à dix huit semaines, ensuite nous les gavons de façon traditionnelle. Depuis la mi février, nous n'avons plus aucune oie sur l'exploitation. Notre production est de 1200 à 1300 oies par an. C'est la seule production de l'exploitation. L'arrêté est arrivé au moment où nous devions recevoir de nouveaux oisons. Nous avons fait un peu plus de conserves que les années précédentes, nous n'avons plus de frais depuis des semaines. Nous commercialisons tout en direct. Il est très important pour nous d'être présent à Paris, de vendre bien sûr, d'expliquer aux touristes et aux Parisiens notre travail. Nous sommes en train de vivre quelque chose qui nous parraissait inimaginable. Plusieurs mois sans production, ce n'était pas pensable. L'urgent, c'est de repartir, pour le moral et aussi économiquement. Nous attendons les oisons mardi. Nous espérons être livrés et dès le lendemain, nous aurons un controle sanitaire. Et encore, nous ne sommes pas les plus à plaindre. Nos investissements sont réalisés depuis plusieurs années. Pour les plus jeunes, en période de remboursements d'emprunts, la situation est délicate."

Artisanat et patrimoine mis en valeurCette année, l'accent de cette opération a été mis sur l'artisanat, et leur savoir-faire. L'artisan boulanger-pâtissier, Laurent Beaudout présente le Bérénoix, un succulent gâteau aux noix, en format voyage, à déguster sans modération. Jean-Jacques Teillet, artisan chocolatier est venu en famille, proposer ses succulents chocolats revisités et déclinés en mode "Capitale". Les visiteurs de Montmartre peuvent acheter des délicieux macarons en forme de palettes de peintures, en hommage au quartier, des Tours Effeil en chocolat noir, mais aussi des "Bories", le bonbon chocolat périgourdin avec de la noix du Périgord.  

Le patrimoine et les activités de pleine nature ne sont pas oubliés : les visiteurs peuvent découvrir ce que sera le Lascaux IV, le futur centre international d'art pariétal de Montignac qui ouvre en décembre. Ils peuvent aussi s'informer sur les itinéraires de randonnées et balades à faire au coeur du patrimoine périgourdin. Jusqu'à lundi, le Périgord à Paris veut séduire en dévoilant tous ses atouts.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
6116
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !