Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

16/10/18 : Le Conseil municipal de Biarritz a voté par 20 voix pour, face à 15 contre, le projet de gestion du Palais proposé par le maire Michel Veunac à l'issue d'une réunion très tendue. Une conseillère municipale, Virginie Lannevère a démissionné

15/10/18 : A l'occasion de ses 25 ans, l’Université de La Rochelle propose une exposition sur l'histoire de l’établissement, « Histoire d’avenirs, chronique d’une université en mouvement », exposée du 16 octobre au 30 décembre au Cloître des Dames Blanches.

15/10/18 : Charente-Maritime : Pole emploi et le Département 17 organisent un forum des emplois saisonniers hivernaux, le 16 octobre DE 9h à 16h30 à la Maison de la Charente-Maritime, 85 boulevard de la République à La Rochelle. Entrée libre.

15/10/18 : Yves Foulon, maire d'Arcachon, a été élu ce week-end en tant que nouveau président du parti LR en Gironde. Il succède à Alain Juppé dans un scrutin dans lequel il était le seul candidat avec 100% des voix et 55,73% de participation.

15/10/18 : Dans le cadre du cycle de ses conférences-débats #europedémocratique2019, la Maison de l'Europe Bordeaux Aquitaine reçoit le 19/10 à 19h, Pascal Durand, eurodéputé Ecologiste sur le thème “L’Europe face au glyphosate: un signal d’alerte?”

15/10/18 : Dominique Bussereau, président du Conseil départemental de Charente-maritime et de l'ADF ( Départements de France) rencontre ce mardi 16 à l'Elysée Emmanuel Macron en présence du premier ministre et du président du Sénat.

11/10/18 : Ligne Ter Bordeaux-Agen : comité de ligne, lundi 15 octobre à 17h45, salle F. Mauriac, à Langon. Cette réunion est ouverte aux usagers et vise à échanger sur l'actualité de la ligne notamment sur les horaires prévus à partir du 9 décembre 2018.

11/10/18 : Plongez dans le monde des robots les samedi 13 et dimanche 14 octobre de 14 h à 19 h à Cap Sciences où expositions, ateliers, démonstrations, défis, conférences, spectacles vous permettront de mieux appréhender cet univers.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/10/18 | Laurent Nuñez a été sous-préfet au Pays basque

    Lire

    La nomination de Laurent Nuñez secrétaire d’État au ministère de l'Intérieur ne laissera pas le Pays basque indifférent. De 2010 à 2012, il a en effet été sous-préfet de Bayonne, à la suite d'Éric Morvan, actuel directeur général de la police nationale. Un des sous-préfets qui a laissé le meilleur souvenir en Pays basque dont il avait compris bien des dossiers. Il avait succédé à Patrick Caivar à la tête de la DGSI (Direction générale de la Sécurité Intérieure) en juin 2017.

  • 16/10/18 | L'autoroute Poitiers Limoges à l'étude

    Lire

    Le Préfet de Nouvelle-Aquitaine, a présidé lundi à Limoges le 1er comité de pilotage de l'étude de faisabilité de mise en concession autoroutière de la liaison Poitiers Limoges en présence des préfets de la Vienne et Haute-Vienne, des parlementaires, des élus des collectivités concernées dont les Départements et des présidents des chambres consulaires. Plusieurs tracés seront étudiés et analysés à partir de différents critères socio-économiques, ainsi qu'un éventuel barreau reliant le fuseau Poitiers Limoges à l’A20. Prochaines dates: février 2019 pour un point d’avancement, puis juillet 2019 pour les conclusions de l’étude.

  • 16/10/18 | 3ème édition du Linkteens à Libourne

    Lire

    L’association LINK, qui propose chaque année des évènements gratuits sur la culture numérique, propose le 20 octobre prochain le LINKTEENS. A destination des 15/25 ans, ils pourront découvrir des informations sur les formations, les nouveaux métiers mais aussi toutes les possibilités qu’offre la programmation au travers d’ateliers ludiques comme la fabrication d’un petit robot. Des minis conférences sont également organisées sur les questions des enjeux de l’Intelligence Artificielle. Rdv à l’Espace Jeunes de 10h à 18h.

  • 16/10/18 | Festival de la BD d'Angoulême : changement de critères du Prix Goscinny

    Lire

    Depuis deux ans, le prix Goscinny récompense un jeune scénariste pour un album paru dans l’année, ou à un scénariste confirmé pour sa contribution à un album en particulier. En 2018, Jean Harambat avait obtenu le prix pour son album Opération Copperhead (Dargaud, 2017). Pour l'édition 2019, l'institut Goscinny et le FIBD changent la donne ; il pourra désormais également récompenser un scénariste pour l'ensemble de son oeuvre. Le nom du lauréat 2019 sera annoncé le mardi 20 novembre à Paris.

  • 16/10/18 | Les étudiants relèvent le « Defi Sang Limite »

    Lire

    Initié en 2004, le « Défi Sang Limite » revient à Bordeaux après 4 ans d’absence le 17 octobre. Il vise à mobiliser les étudiants en Médecine et en Pharmacie, et plus largement tous les étudiants du campus Carreire, pour recueillir un maximum de dons pour faire gagner sa ville. Objectif: 250 dons minimum. Pour accompagner ce mouvement, l’EFS proposera de nombreuses animations et faire de cette collecte un moment festif et convivial. Rdv à l’espace santé du campus Carreire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Saveur | Le Périgord vert selon un cordon bleu flamand

19/05/2008 |

Gerolf Jacobs réinvente le Périgord vert

Eleveur, restaurateur, hôtelier, brasseur... Gerolf Jacobs réinvente chaque jour le Périgord vert, façon flamande. Arrivé en Dordogne en 1993, cela fait huit ans qu'il vient au Salon de l'Agriculture de Bordeaux, «pour ses découvertes humaines». Il y fait goûter aux badauds les bières de sa micro brasserie, blondes et ambrées, aux châtaignes, aux noix, ou à la truffe. Rencontre d'un authentique atypique.

« A quatorze ans, je voulais faire trois choses : vivre en France, être agriculteur et cuisiner », annoncent Gerolf, et ses accents gouleyants de flandrin bon vivant.Aujourd'hui, on peut donc dire qu'il fait ce qu'il veut. « Tous mes hobbies sont devenus mon métier », explique-t-il avec une pointe de fierté. Avec sa compagne Jacqueline, il élève volailles, lapins et moutons sur sa ferme de 20 hectares du petit village de Sarlande. Au potager sont cultivées d'anciennes variétés, comme les noires des cimes, des tomates « très savoureuses », pour le plus grand plaisir de ses hôtes.

« Je peux faire 80, 100 recettes avec le canard ! »
« Le Périgord a de très hautes revendications gastronomiques, mais les cartes des restaurants de la région sont souvent un peu monotones ; à part la salade périgourdine, les haricots, et les pommes sarladaises, il n'y a pas grand'chose... », constate Gerolf Jacobs. « Chez nous, on mange des plats et des produits que vous ne trouverez pas ailleurs », lance-t-il. « Il y a des recettes à moi dans des livres de cuisine périgordine, comme mon tartare de canard... avec des céleris raves ou des navets, une petite salade de roquette, c'est fabuleux... ». On comprend sans peine son amour de la bonne chère à sa verve culinaire. Une passion immanquablement communicative : « avec le miel d'une voisine, je fais une glace à la fraise mara des bois... ». On pourrait disserter longuement sur « ses gâteaux aux noix, qui, sans vantardise, font hurler de jalousie les boulangers du coin », écrire une épopée « sur sa noix de joue de boeuf à la bière », mais Gerolf n'accepterait peut-être pas : « la cuisine, je m'amuse avec ça », fait-il finalement, la modestie reprenant vite le dessus.

Renaissance de la bière de Dordogne
Gerolf Jacobs brasseur« Mes origines belges n'ont rien à voir avec ma brasserie », s'exclame notre bleu cordon du plat pays. « On a fait de la bière dans le Périgord depuis le début du 19ème siècle jusqu'à récemment. Il y avait deux grandes brasseries juste à côté de chez moi, une à Saint-Yrieix-la-Perche, fermée en 1967 et aujourd'hui en ruines, et l'autre à Saint-Martial-d'Albarède ; ce bâtiment existe encore, il est aujourd'hui occupé par une distillerie », raconte Gerolf. Ces anciennes activités brassicoles seraient aujourd'hui largement méconnues des locaux, selon l'hôtelier-agriculteur-brasseur. « Je fais ma bière avec de l'orge cultivée traditionnellement en Périgord. En plus, on trouve de l'eau d'excellente qualité par chez nous. », explique-t-il. Il nous décrit la fabrication de sa boisson, dont la capacité de production annuelle tourne autour de 500 hectolitres : « on passe par une fermentation haute. La seconde fermentation s'effectue en cuves, et non en bouteilles. Après cela, on garde le liquide, toujours en cuves, au moins un bon mois : c'est cette étape qui affine les goûts, mais le processus est très long et il requiert un matériel performant ». Sa bière, il l'a simplement baptisée « Bière de ferme », en référence aux Flandres, où, il n'y a pas si longtemps, toutes les petites propriétés disposaient d'une brasserie familiale. Chassez le naturel...

Léo Peresson

 

Partager sur Facebook
Vu par vous
853
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !