Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

13/08/20 : Depuis hier après-midi, la Gironde est repassée en vigilance jaune pour le risque feux de forêt. Les mesures de restrictions concernant la circulation des véhicules motorisés, les activités ludiques et sportives et les travaux forestiers sont levées.

12/08/20 : A compter de 18h, le département des Landes est placé en vigilance orange aux orages.

11/08/20 : Charente-Maritime : 2000, c'est le nombre de bottes de paille qui vont être disposées un peu partout dans le département sur le trajet du Tour de France. Une quarantaine d'agents de la collectivité sont déployés sur l'opération à partir d'aujourd'hui

11/08/20 : La ministre de l'Ecologie et de la transition écologique Barbara Pompili se rendra à Anglet, suite à l'incendie de la Forêt de Chiberta ce mercredi. Auparavant elle sera passée à Biarritz pour évoquer le ramassage des plastiques dans l'océan.

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 13/08/20 | Clément Chambaud capture les « Nuits d’Estuaire »

    Lire

    Autodidacte passionné, le photographe professionnel Clément Chambaud met en valeur, à la lueur des étoiles, des paysages emblématiques de la Charente-Maritime et de la Gironde, faisant de l’Estuaire de la région et de l’océan Atlantique, ses véritables terrains de jeu. Il révèle au grand jour la beauté cachée dans les nuits les plus sombres de l'été. Suivez sa passion pour la nature, et contemplez le spectacle grandiose qu'offrent les astres. Une belle exposition, à découvrir dans la salle d’exposition du phare de Cordouan depuis le 1er août jusqu’au 1er novembre 2020.

  • 13/08/20 | Campings : une fréquentation en baisse en Poitou-Charentes

    Lire

    La Fédération de l'hôtellerie de plein air a réalisé en juillet une enquête de fréquentation des campings en juillet auprès de ses adhérents. Les taux d’occupation avoisinent les 50%, et 67% en locatif. En comparaison à juillet 2019, c'est une baisse de 20% de la clientèle française et de 50% de la clientèle étrangère. L’île de Ré semble moins touchée alors que les territoires intérieurs - Charente, Deux-Sèvres et Vienne - enregistrent un taux d’occupation de leurs campings plus faible.

  • 12/08/20 | La Région Nouvelle-Aquitaine soutient le Liban

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine se mobilise pour venir en aide à la population libanaise face au drame qu’elle est en train de vivre. Lors de la prochaine Commission Permanente, une aide de 100 000 euros va être votée qui sera remise soit aux ONG de la région présentes sur place telles que Pompiers solidaires ou Télécoms sans Frontières, soit elle participera au fonds de solidarité mis en place par les collectivités locales françaises.

  • 12/08/20 | La Rochelle : Olivier Falorni quitte le conseil municipal

    Lire

    Il avait exprimé son souhait de se retirer du conseil municipal, le soir de la séance d'installation de la nouvelle municipalité, le 10 juillet dernier, sans passer à l'acte. Il a finalement officialisé cette annonce ce mardi sur les réseaux sociaux, disant qu'il "ne serait plus conseiller municipal de La Rochelle à compter de ce jour". Le député de la 1re circonscription de Charente-Maritime avait été battu d'un cheveu dans les urnes en juin par le maire sortant Jean-François Fountaine.

  • 12/08/20 | Le ministère de l’Agriculture renforce son soutien aux agriculteurs face à la sécheresse

    Lire

    Face à l’épisode de sécheresse en cours, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien Denormandie, autorise le report de la date limite d’implantation des cultures dérobées valorisées comme surface d'intérêt écologique (SIE) dans certains départements affectés (en Nouvelle-Aquitaine : Creuse, Vienne et Haute-Vienne). Cette mesure vient compléter celles déjà prises ces derniers jours pour soutenir les agriculteurs dans cette période difficile.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Saveur | Le vin bio a son salon à Bordeaux

14/06/2019 | La première édition du Salon ViniBio se tient jusqu'au 16 juin au Hangar 14 à Bordeaux, au sein de la manifestation "Zen&Bio".

Les start-uppers de Winespace

La première édition du Salon ViniBio a commencé ce 14 juin, et durera jusqu’au 16 juin au Hangar 14, à Bordeaux. 50 producteurs de vin bio et nature sont réunis au rez-de-chaussée du pavillon. Pendant les trois jours de la manifestation, des conférences et des dégustations à destination du grand public sont prévues. Parmi elles,ce samedi, une dégustation à l’aveugle à 14h et une conférence sur les spécificités aromatiques d’un cépage suivant la région où il est implanté à 16h, et dimanche, « Faire du vin bio dans le bordelais » à 11h et un atelier « Yoga and wine » à 14h.

« Je vous présente votre caviste digital intelligent. » Sylvain Thibaud, co-fondateur de la start-up Winespace hébergée dans l’incubateur Bordeaux Technowest, tient une tablette dans ses mains. Sur celle-ci, son site est ouvert et aide le visiteur à s’orienter dans le Salon ViniBio plus directement vers le vin qui lui correspond. « Vous êtes plutôt blanc, rosé ou rouge ? C’est pour un cadeau ou pour vous ? », demande celui qui est ingénieur en agronomie. Avec un œnologue et un ingénieur en informatique, ils ont fondé leur site pour conseiller et vendre. Aujourd’hui, pour le Salon, ils proposent une version adaptée avec le catalogue des vignerons présents sur la manifestation. 

Ce samedi, un visiteur clique sur l’option « vin nature », puis « pétillant. » Sylvain Thibaud lui imprime une fiche intitulée « mon parcours personnel. » Celle-ci lui indique de se rendre au stand C11 pour goûter « L’effet bulle 2018 », un blanc sec pétillant IGP Côtes Catalanes du Domaine Grain d’Orient. Pas de chance, sur place, c’est le seul vin qu’Aliette Bourg, propriétaire du domaine depuis 2013, n’a pas sorti. Elle propose un rosé à la place : « un mélange original de Syrah, de Chardonnay et de Muscat d’Alexandrie. »

Vins… et bières !

À côté du stand Winespace, nombre de caisses de vin en bois taillé sont exposées. « J’ai commencé en faisant de la récup’ ! », s’amuse Eric Micouleau, créateur de L’écrin du vin. L’autodidacte découpe au laser et grave des caisses de vin en pin des Landes depuis 2016 dans son atelier à Carbon-Blanc. Il travaille aujourd’hui avec plusieurs employés locaux et fait également des collaborations avec des artistes. Par exemple, pour le Château Pape Clément, l’artiste bordelais Joffo lui a fourni un dessin. Petit plus de son concept : la caisse peut être convertie en lampe, une fois vidée de sa bouteille.

« Que se cache-t-il derrière le label AB ? », soulève Soline Bossis, responsable de La route des vins bio. Cette indépendante est une ancienne guide du Château Mouton-Rothschild. Elle est allée à la rencontre de plusieurs viticulteurs bordelais pour qu’ils lui expliquent leur cnversion en bio. Elle a d’abord fait un blog pour retranscrire ces entretiens, avant de monter son entreprise. Depuis 2018, elle organise des dégustations sur une pinasse ou au Château Bel-Air La Royère de Blaye, où la propriétaire explique son quotidien aux participants. « Attention, cela n’a aucun rapport avec la route des vins », précise-t-elle. 

Parmi la cinquantaine de vignerons, Sylvia Tuà arrive de Tàrrega, non loin de Barcelone. Son exploitation Eco Sterill Nature fait des vins nature et de l’huile d’olive. Cette artiste peintre travaille avec son conjoint et fait les dessins de toutes les bouteilles, nommées de manière amusante. Par exemple, le rouge « Poca Broma », qui veut dire « petite blague. » Les Bordelais sont aussi bien présents. Brice-Alban Roualec a repris le Clos de Grange Vieille AOP Médoc, une exploitation de 3 hectares, en 2017. « La conversion en bio commence, mais cela prend du temps. La majorité des vins bio bordelais se trouvent dans les Graves rive droite, la rive gauche est plus réfractaire », analyse-t-il. Mais les vins ne sont pas les seuls à occuper les stands, les bières bordelaises PIP, qui proposent cinq références bio différentes, sont aussi de la partie.

Alix Fourcade
Par Alix Fourcade

Crédit Photo : Alix Fourcade

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
21009
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 15 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !