Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/01/19 : Compte-tenu des conditions climatiques le Conseil Régional a suspendu les transports scolaires ce mardi soir dans le secteur de Thiviers (Dordogne). Les parents doivent venir chercher leurs enfants dans les établissements scolaires.

22/01/19 : La Dordogne est en alerte jaune neige et verglas ce mardi jusqu'à 18 h. Des chutes de neige sont possibles dès le début de matinée à l'est de l'axe Nontron et Sarlat. Suivez les évolutions météorologiques sur les sites de Météo France, Info route.

22/01/19 : La Rochelle : une réunion publique de présentation du projet de protection contre les submersions marines du quartier de Port-Neuf se tient mardi 22 janvier à 18h30 à la Maison de quartier de Port Neuf, Place de l’île-de-France.

21/01/19 : Dans un propos à France 3 Vincent Feltesse, ancien président de la Communauté urbaine de Bordeaux et membre de la minorité municipale, indique qu'il a signifié à Olivier Faure son départ du PS :J'ai besoin de continuer à produire, le PS empêche ça." 

21/01/19 : Construction de la retenue d'eau de Caussade. La préfète du 47 a fait apposer des scellés sur les engins de chantier. Par arrêté du 14 décembre 2018, les travaux de construction de cette retenue d’eau est suspendue et se poursuivent illégalement.

21/01/19 : Pour éviter les débordements des manifestations des gilets jaunes à Bordeaux, l'association des commerçants à décidé de décaler la braderie, organisée traditionnellement du jeudi au samedi. Elle se tiendra donc du mercredi 6 au vendredi 8 février.

21/01/19 : Ce mercredi 23 janvier, le service V3 (vélos en libre-service) de Bordeaux Métropole change de système d’exploitation pour un plus moderne. Une coupure totale du service aura donc lieu de 8h00 à 9h00 avec une réouverture progressive des stations.

20/01/19 : Pour la première fois depuis le début du mouvement, les gilets jaunes de Dordogne ont organisé samedi à l’occasion de l’acte X, un rassemblement départemental à Bergerac. Environ 1400 personnes ont défilé dans les rues de la sous préfecture.

19/01/19 : Nouvelles violences et affrontements avec incendies de véhicules en fin d'après-midi à Bordeaux: la manifestation GJ a dégénéré, les casseurs sont entrés en action et les forces de l'ordre ont dû recourir aux véhicules blindés

18/01/19 : Bordeaux: l'opération de parking gratuit place des Quinconces reconduite ce dimanche et étendue à demain samedi et jusqu’à la fin des soldes : environ 400 places de stationnement libre de 9h30 à 20h chaque samedi et dimanche jusqu'aux 16 et 17 février

18/01/19 : Le nouveau service de location de vélos de l'agglomération du Grand Périgueux s'appellera "Périvélo". 400 deux-roues (à assistance électrique, pliants, vélos classiques) seront progressivement mis à disposition pour les usagers à partir du printemps.

17/01/19 : Rochefort (17) : la tête d'affiche de la programmation du festival Stéréoparc vient de tomber. Il s'agit du groupe Offenbach, qui jouera le 20 juillet.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 22/01/19 | Une délégation Régionale pour l'UNICEM

    Lire

    La plus grande région de la filière a enfin son syndicat! L'Union Nationale des Industries de Carrières et Matériaux de Construction (UNICEM) Nouvelle-Aquitaine vient de naître de la fusion des trois syndicats des anciennes régions. Patrice Gazzarin, ex-président de l'UNICEM Aquitaine, a été élu à la tête du syndicat. En 2017, l'UNICEM représentait sur le territoire néo-aquitain, plus de 4 300 emplois directs, pour 345 entreprises et plus d'un milliard d'euros de chiffre d'affaires.

  • 22/01/19 | Le Crédit Agricole engagé pour l'artisanat

    Lire

    Faciliter la préparation et la réalisation des travaux des clients Girondins. Tel est le but du partenariat qui vient de naître entre le Crédit Agricole d'Aquitaine et One Artisan. Créé en 2014, One Artisan est un service d'apporteur d'affaires pour les professionnels du bâtiment mais aussi de recommandation d'artisan pour les particuliers. Grâce à ce partenariat, les clients du Crédit Agricole pourront bénéficier, s'ils le souhaitent, d'une solution de financement pour leurs travaux.

  • 22/01/19 | Limoges a du cœur !

    Lire

    La préfecture limousine vient d'être récompensée pour sa lutte contre l'arrêt cardiaque. En effet, la Fondation AJILA a remis le Label 2019 "Ma Commune a du Cœur" à la Ville de Limoges pour saluer sa politique de lutte et de formation face à l'arrêt cardiaque. Depuis 2011, la Ville s'est engagée dans une campagne de déploiement de défibrillateurs automatisés sur son territoire. Les limougeauds ont ainsi 37 défibrillateurs mis à leur disposition dans plusieurs lieux public.

  • 22/01/19 | Région : quatre appels à projets (re)lancés

    Lire

    2019 sous le signe de la coopération européenne et internationale ! Le Conseil Régional de Nouvelle Aquitaine lance, ou relance, des appels à projets sur ce thème. Ainsi, le lien avec la Communauté autonome d'Aragon (Espagne) sur l'éducation et la formation est renouvelé. La Région soutient également le développement solidaire et Éducation à la Citoyenneté et à la solidarité internationale (ECSI) à travers deux projets. Le dernier projet concerne le renforcement des échanges avec le Québec.

  • 22/01/19 | Poursuite de sa croissance à l'export pour le Cognac

    Lire

    Le cognac confirme son développement sur ses marchés en 2018, avec des expéditions en croissance de plus de 3% en volume et près de 2% en valeur. Au total, 204,2 millions de bouteilles ont été expédiées, pour un chiffre d’affaires de 3,2 milliards d’euros. Les Etats-Unis restent les plus gros consommateurs (87,4 millions de bouteilles), tandis que le développement d'un nouveau marché vers le Moyen-Orient se confirme, avec 5,6% de croissance et 60 millions de bouteilles exportées.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Saveur | Les crémiers-fromagers et les cuisiniers intègrent l'Artisanat

19/01/2015 | En décembre dernier, la secrétaire d'Etat Carole Delga a annoncé que les crémiers-fromagers et les cuisiniers pourront accéder au statut d'artisan.

Au 30 juin 2014, l'Aquitaine comptait 6726 entreprises dans l'alimentation, soit 9,62%

Fin décembre, la "famille artisanale" a accueilli deux petits nouveaux, après une âpre bataille qui aura duré deux ans : les crémiers fromagers et les cuisiniers sont officiellement des artisans. Ce nouveau sésame pourra bénéficier à la filière fromagère, qui représente environ 3200 professionnels en France, dans la création d'un CAP, pour susciter des vocations dans une profession dont le savoir-faire revient à la mode, avec l'émergence du so'food. Une bonne chose pour la Chambre des métiers d'Aquitaine, 4ème région française par le nombre d'entreprises artisanales.

"La famille des métiers de bouche est désormais rassemblée, est elle est prête pour avoir des stratégies commerciales communes et aller au plus près des consommateurs", déclare Yves Petitjean, Président de la Chambre des métiers et de l'artisanat de la région Aquitaine. Fin décembre dernier, la secrétaire d'Etat Carole Delga a annoncé que les crémiers fromagers et cuisiniers pourraient accéder au statut d'artisan. Pour Stéphane Vergne, Président de l'Union Nationale des Crémiers-Fromagers-Affineurs, la profession sort d'un long tunnel : "Il existe aujourd'hui 3200 crémiers-fromagers en France, alors que nous étions 12 000 dans les années soixante et moins de 2000 dans les années 80. L'avènement de la grande distribution nous a porté un gros coup. Dans les années 80, on nous disait même que nos métiers allaient disparaître. Mais grâce à une prise de conscience de quelques professionnels, le métier a subi une transformation et il est revenu à ses bases", déclare-t-il. 

De l'importance de l'imageC'est donc un métier qui vient se placer sous tutelle de l'Artisanat, ce qui veut dire que les fromagers devront côtiser à la fois en tant qu'artisans mais aussi en tant que commercants, leur ancien statut, soit un coût d'environ 150 euros de plus chaque année. Mais cette condition est un maigre prix à payer, selon Stéphane Vergne : "Aujourd'hui, nous représentons environ 10% des ventes sur le secteur, et nous produisons 75% des fromages fermiers. Nous sommes des fricheurs, on va ouvrir des niches partout, et forcément ça ouvre la porte aux industriels. Ce nouveau label vient assoeir notre métier, il vient l'institutionnaliser". La mise en place d'une formation CAP de crémier-fromager devrait être expérimentée dès le mois de septembre 2016. De même, pour prétendre au statut d'artisan, les professionnels auront à prouver qu'ils effectuent bien un acte de transformation sur les produits vendus chez eux, environ les trois quarts des professionnels pourraient donc y prétendre. Ce retour en force du métier de fromager, selon Stéphane Vergne, s'explique notamment par "le prix du meilleur ouvrier de France obtenu dans les années 2000 et l'attachement très fort des français à nos produits. 

Un secteur qui a tendance à devenir un métier choisi, même si beaucoup de ses salariés actuels sont en reconversion professionnelle. C'est le cas de Michèle Thieullent, fromagère à Périgueux. "Je me suis reconvertie il y a 25 ans. J'ai trouvé une boutique que j'ai tout de suite aimé, même si je ne connaissais pas le métier. Il m'a fallu 3 ans pour être à l'aise, bien connaître tous mes produits. Aujourd'hui, j'ai l'âge de la retraite mais je ne veux pas m'en aller", témoigne-t-elle. Le secteur est en progression constante, il représente environ 350 000 euros de chiffre d'affaire moyen. Son prochain objectif : attirer la jeunesse, via le déploiement de cette formation, "dans les secteurs ou le produit est le plus développé". 

Le cuisinier, quand à lui, ne compte pas tellement redorer son image qui est déjà largement installée chez les gastronomes, mais bien la simplifier. Un chantier nécessaire, selon Laurent Barthelemy, Président régional de l'Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie de la Région Aquitaine. "Enfin le cuisinier va faire partie de la liste des métiers de bouche dans l'artisanat, alors qu'il en était curieusement absent. Ce label fait donc suite à celui de "maître restaurateur" et la bonne nouvelle, c'est qu'enfin, le client va savoir chez qui il rentre. Sur les 5000 restaurants, environ 30% pourront prétendre à ce label, ce qui devrait sans doute obliger l'Etat à s'investir dans le tourisme. Aujourd'hui, il y a trop de labels, le client ne s'y retrouve plus. Au moins, celui ci sera officiel". En Aquitaine, l'impact devra se confirmer, la majorité des entreprises artisanales étant dans les secteurs du bâtiment (45,71%), des services (30,40%) et enfin de l'alimentation (9,58%). L'intention, cela dit, est largement saluée au niveau national. 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : guide du goût

Partager sur Facebook
Vu par vous
9387
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !